Livres
546 196
Membres
582 130

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Tu as des encyclopédies ?

J’essaie de me retenir de rire en imaginant Tanner chercher des mots dans les volumes.

— Tu n’as pas entendu parler de la meilleure encyclopédie de tous les temps : Google ?

Tanner me lance un regard taquin.

— Ben quoi ? Je me disais qu’elles rendraient bien dans ma bibliothèque. Ce n’est pas comme si je les lisais devant un feu de cheminée avec un verre de brandy tous les soirs.

— T’en es bien sûr ?

Je soulève le premier volume comprenant les mots de A à C et la feuillette.

— Il y a des descriptions sympas de l’anal dans celui-ci…

— Tais-toi, gamin.

Tanner m’envoie un stylo qui rebondit sur mon épaule.

— Tu es censé respecter tes aînés.

Je m’esclaffe d’autant plus fort.

— Oh, attends. La page sur la circoncision est cornée, non ?

J’adore taquiner Tanner parce qu’il ne me traite pas comme un enfant. Mon père est gentil et il a confiance en moi pour être un adulte mature et responsable, mais il me verra toujours comme son petit garçon. Mais ma relation avec Tanner est plus amicale que paternelle puisque j’étais déjà adulte lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Pegh 2020-10-23T08:30:21+02:00

Je n’en suis même pas à la moitié de mes mails que Johnny passe la tête dans mon nouveau bureau, un sac de burritos en main.

— Tu as faim ?

Je ne m’en étais pas rendu compte jusqu’à ce qu’il le mentionne, mais les gargouillements de mon ventre sont un signe évident que je dois le remplir.

— Je suis affamé. Entre.

Johnny semble ravi que j’aie accepté son offre si facilement. Il s’installe sur la petite table de réunion de l’autre côté de mon bureau et y installe notre dîner.

— Comment ça se passe, patron ?

Je lève les yeux au ciel.

— Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça. Je ne suis pas ton patron.

— Tu pourrais l’être…

Johnny me fait un clin d’œil et glisse un Coca vers moi.

— Je te laisserais diriger.

Je ris pour atténuer l’impact de son sous-entendu. Johnny n’a pas honte de flirter avec moi, et j’avais tendance à lui retourner sa drague bien plus que ça, mais ce n’est plus vraiment le cas maintenant.

J’essaie de me dire que je suis trop occupé pour envisager d’avoir une relation ou même d’aller à des rendez-vous, mais, au fond de moi, je sais qu’il y a bien plus que ça. J’ai beau bien aimer Johnny et penser qu’il est magnifique, ce n’est plus lui qui alimente mes fantasmes.

Plus depuis que j’ai rencontré un certain type qui est bien trop jeune et innocent pour être corrompu avec les individus dans mon genre. Mais ça ne veut pas dire que je ne pense pas à lui… très souvent.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode