Livres
594 102
Membres
671 445

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Extrait

Extrait ajouté par ElineL 2018-05-05T01:09:00+02:00

Je pose mes doigts sur la glace au niveau de mon œil. Je hausse les sourcils, étonnée. C’est beau.

— Un, deux, trois, quatre… je compte jusqu’à sept.

Sept signes autour de ma pupille, chaque signe s’illuminant l’un après l’autre et bougeant imperceptiblement. Ils se passent un éclair jaune vif puis redeviennent ternes.

La porte de la chambre de mes frères couine. Je reconnais la démarche d’Eben. Il s’est levé ? Il ne marchait plus depuis trois jours. Je l’entends respirer. Il respire fort. Je dois lui dire ! Je dois lui dire pour les signes, pour les sons que je perçois, et les choses que je vois. Mon jumeau apparaît à l’entrée de ma chambre. Ses cheveux décoiffés s’affaissent en paquet sur son front, ses paupières couvrent complètement ses iris et ses bras sont ballants.

Il marche chancelant vers moi.

— Je me sens bizarre, souffle-t-il.

Il serre la mâchoire, puis il se laisse tomber. Je saute sur mes pieds et le rattrape avant qu’il ne rencontre le sol. Je le tiens par les épaules et l’aide à s’assoir dos contre le mur.

— C’est ta maladie ?

Ou est-ce cette autre chose ? Ses yeux sont fermés, ses sourcils froncés.

Il geint. Son ventre se gonfle et se dégonfle vivement, ses muscles palpitent. Il n’entend même pas ce que je dis. Je glisse une main dans ses cheveux. Son regard croise le mien et je découvre — tout comme lui au même moment- les signes jaunes tout autour de sa pupille. J’écarquille les yeux. Lui aussi.

— C’est quoi ça ? Sur ton œil, demande-t-il entre deux souffles

Je n’ai pas le temps de lui répondre qu’il secoue la tête avec véhémence. Il appuie l’arrière de son crâne contre le mur, son cou s’étire. Des mots sortent étouffés et saccadés de sa bouche :

— J’ai mal partout, je lis sur ses lèvres.

Il tousse et cogne son front sur mon épaule. Ses ongles m’agrippent les avant-bras. Je ne comprends rien. Pourquoi souffre-t-il encore ? Lorsque les signes sont apparus chez moi, la douleur s’est arrêtée immédiatement. Alors, pourquoi pas lui ?

L’instant suivant, il ne tremble plus, ne tousse plus, ne gémis plus.

La première phrase qu’il prononce est étrange :

— Ça sent bon…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode