Livres
472 232
Membres
443 963

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Bon, chérie, j'ai un peu réfléchi.

- Ah bon ? dis-je, distraite parce qu'il caressa les lèvres avec son pouce.

- Absolument. Parce que tu as dix-sept ans, moi dix-huit et qu'on a le droit de se conduire comme des jeunes normaux, heureux et un peu dingues.

Il glissa les doigts sous la ceinture de mon jean et le serra plus étroitement contre lui. J'aimais sa voix quand elle devenait grave. C'était une offensive de charme à la Stewart et j'étais incapable de résister.

- Tu veux connaitre les règles ? demanda-t-il.

Mon coeur se mit à cogner quand j'acquiesçai. La main glissa sur mes hanches, sous ma chemise et s'arrêta, chaude et parfaite, sur les reins. Je fermai les yeux quand ses lèvres effleurèrent les mienne. Sa caresse le donna du courage. Je repoussai mes hésitations.

- Premièrement : il ne faut pas trop y réfléchir. Deuxièmement : Quand tu veux t'arreter, tu le dis. Troisièmement : tu fais ce qui te fais plaisir. Quatrièmement ...

- Tu te tais, coupais-je en tendant le bras pour fermer la porte, et tu m'embrasses ?

Afficher en entier

-Quand êtes-vous rentrés ? demanda Cole .

Je me dirigeais vers le bar en compagnie de Vida , Chubs et Cole et les mots résonnèrent dans le tunnel .

- Pourquoi ne nous avez-vous pas avertis de votre arrivée ? Vous avez Lillian Gray , exact ? ajouta-t-il

-On l'a , répondit Chubs en regardant Vida . Et on peut aussi expliquer pourquoi on n'a pas appelé .

Vida croisa les bras .

-C'était un accident .

Chubs remonta ses lunettes sur son nez .

-Ouais , bon , reprit-il, notre téléphone est accidentellement tombé par la vitre de la voiture et quelqu'un a accidentellement roulé dessus . Parce que cette personne s'était accidentellement fait repérer par des chasseurs de primes après avoir accidentellement utilisé son aptitude pour déplacer un pylône qu'elle avait accidentellement fait tomber sur la chaussée en faisant marche arrière .

-Tu devrais la fermer parce que tu risques de prendre accidentellement mon poing en pleine figure !

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Liam s'assit sur le lit . Il tendit une main et souffla :

-Approche .

Je vacillai un peu en avançant entre ses bras , les yeux fixés sur son sourire . Pendant tout ce temps , depuis l'instant de notre rencontre , il avant attendu que je comprenne qu'il me connaissait et il n'avait jamais voulu que je change .

- Celle que tu étais , celle que tu es , celle que tu seras , murmura-t-il comme s'il avait lu mes pensées. Je t'aime. De tout mon coeur. Et ça ne changera jamais .

Sa voix était rauque . le soulagement , la certitude , l'immense reconnaissance que j'éprouvais , parce que le destin me l'avait donné , brûlaient mes yeux et me privaient de la parole. Alors je l'embrassais et le lui dis de cette façon ,inlassablement alors qu'il glissait sur moi ,en moi...puis il n'y eut plus que nous et la promesse de l'éternité .

Afficher en entier

" Tu t'appelles Liam Stewart. Tu as dix-huit ans. T'es parents sont Harry et Grace Stewart. Ton frère s'appelle Cole et ta soeur s'appellait Claire. Tu étais dans un camp, Caledonia, mais tu t'es évadé. East River a brûlé. Tu es à Lodi parce que tu l'as décidé, pour rester avec Chubs, Zu et Ruby. Tu veux les protéger. Ne pars pas, même s'ils te disent de le faire . NE PARS PAS. Ruby peut effacer tes souvenirs, mais ce que tu ressens est la vérité. Tu l'aimes, tu l'aimes, tu l'aimes. "

Afficher en entier

Je me penchai par-dessus la rampe, cherchai Cole du regard. Il était dans la ruelle,un pistolet à la main, et scrutait les fenêtres. Le vent ébouriffait ses cheveux et gonflait sa veste.

-A ta place, entre les deux Stewart, c'est lui que je choisirais. Séduisant. Un vrai bad boy. C'est ce que tu aimes, constata Clancy, suivant mon regard.

Visiblement, il ne savait pas DU TOUT ce que j'aimais.

Afficher en entier

- Tu es sûre que ce n'est pas un cauchemar? souffla-t-il. Et qu'on ne va pas se réveiller ?

- Certaine, répondis-je quelques instants plus tard.

Parce que les rêveurs se réveillent et laissent leurs monstres derrière eux.

Afficher en entier

Son sourire me fit rougir et le joie suscitée par ces mots m'émerveilla. Je t'aime; je t'aime.

-Ah ouais ? Fit-il. Le charme des Stewart a fini par agir ?

Je ris.

-Apparemment. Ce n'était pas gagné d'avance.

-Je n'en doute pas.

La porte s'ouvrit. Je me dégageai, tendis le cou et vis Nico entrer. Il sursauta.

-Oh… Je suis… Vous êtes…

-Salut

-J'ai… oublié que j'avais quelque chose a faire, dit Nico. Mais si vous restez ici… Je me débrouillerai autrement.

-Non, dit Liam en se retournant vers moi. Je crois qu'on a fini…

-Tout a fait, confirmai-je. Mais essaie de dormir un peu, pigé ?

Nico acquiesça distraitement.

Liam me pris par la main et tenta de m’entraîner vers l'autre couloir, l'escalier, les chambres. Mais je le tirai dans la direction opposée, vers les quartiers des agents et de la chambre de Cate. Son sourire me donna un peu le vertige. Il caressa doucement mon dos et mon cœur battit plus fort.

Je me dressai sur la pointe des pieds et pris son visage entre mes mains. Du coin de l’œil, j'aperçus une silhouette sortir d'une chambre voisine...celle qui tenait lieu d'infirmerie. Liam se tourna vers elle quand la porte de ferma en grinçant, Chubs regardant d'un coté et de l'autre.

-Ah ! Tu es la, dit Liam. On se demandait ou tu était passé.

-Je...j'installais des étagères pour les médicaments et les livres, expliqua Chubs, nerveux.

-Tu as terminé ? Demandai-je, remarquant que sa chemise n'était pas correctement boutonnée.

Je me dirigeai vers la porte et me retins de rire quand son visage pris une expression horrifiée.

-On pourrait t'aider, ajoutai-je.

Liam compris enfin et leva les sourcils.

-Non, non…je n'ai plus de vis et j'ai dû arrêter… Ou aller-vous ? Je vous accompagne.

-Tout va bien ? Demanda Liam. Tu as l'air nerveux.

-Tout va très bien !

Afficher en entier

- Tu ne valais rien en sport, dit Cole, mais je reconnais que tu as de bons réflexes.

- Ça veut sans doute dire merci dans une langue que je ne parle pas, soupire Liam.

Afficher en entier

Quand Chubs eut disparu, Liam se tourna vers moi sans prendre la peine de cacher son sourire.

- Tu veux m'aider à installer des étagères ?

Afficher en entier

" Tu t'appelles Liam Stewart. Tu as dix-huit ans. T'es parents sont Harry et Grace Stewart. Ton frère s'appelle Cole et ta soeur s'appellait Claire. Tu étais dans un camp, Caledonia, mais tu t'es évadé. East River a brûlé. Tu es à Lodi parce que tu l'as décidé, pour rester avec Chubs, Zu et Ruby. Tu veux les protéger. Ne pars pas, même s'ils te disent de le faire . NE PARS PAS. Ruby peut effacer tes souvenirs, mais ce que tu ressens est la vérité. Tu l'aimes, tu l'aimes, tu l'aimes. "

C'était une note à lui même. Un lui même futur qui serait inévitablement victime de mon aptitude. C'était une antiséche. Une sécurité. Parce que ma parole ne suffisait pas. Je pouvais promettre cent fois de ne plus toucher son esprit , ça ne signifiait rien. Je l'avais fait. Nous ne nous faisions plus confiance.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode