Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
GamesOfBooks Argent
Note : 8/10
http://www.gamesofbooks.com/2017/10/20/conquete-les-insurges-1-elle-kennedy/

Tout d’abord je tiens à remercier Déborah, Olivia, les éditions Hugo Roman et Babelio pour cette découverte et pour leur confiance.

J’entendais beaucoup de bien de la plume d’Elle Kennedy dont la série Off-Campus est parue l’année dernière mais je ne m’étais toujours pas lancée.

Avec cette nouvelle trilogie sur fond de dystopie, j’ai tenté ma chance et grâce à la Masse Critique Babelio j’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce roman qui ne m’a pas déçue !

L’histoire se déroule dans un univers post-apocalyptique et on fait donc la connaissance de Hudson Lane, une jeune femme de 24 ans qui fuit sa vie et décide de rejoindre « Les Insurgés ». Sa route va croiser celle du groupe mené par Connor Mackenzie. Si au départ ce dernier ne va pas vouloir de Hudson, très vite un jeu particulier va se créer entre eux.

Je tiens à vous avertir tout de même que ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains au vu des nombreuses scènes explicites.

J’ai bien aimé découvrir le quotidien de ce petit groupe et évidemment la fin frustrante donne envie de se jeter la suite !

En bref, une belle découverte d’une auteure et d’une intrigue qui m’ont beaucoup plu ! Je lirais avec plaisir la suite de cette trilogie ! ♥
Par le Editer
LilyEden Argent
Note : 8/10
http://histoiredeplumes.wordpress.com

Je dois dire que le côté dystopique du roman m'a énormément plu. Le Monde, le milieu dans lequel les personnages évoluent est très différent du celui que nous connaissons actuellement. En effet, l'histoire se passe des années après notre ère, tout à été détruit, le seul point de civilisation restant est une seule et unique ville où siège le Conseil Mondial, et où les habitants suivent les règles de ce dernier. Dans cet endroit, tout n'est qu'injustices et inégalités, mais la plupart des gens y vivent car ils y jouissent d'un certain confort, et pour ne pas être hors la loi. Par contre, au delà des murs de la ville, les habitants se battent, aussi bien pour manger que pour survivre. J'imagine aisément que notre monde actuelle puisse devenir ce monde dans des dizaines et des dizaines d'années, et c'est en cela que j'ai trouvé l'univers intéressant : il est totalement réel et il est très facile de nous y projeter, ce qui rend l'histoire beaucoup plus attrayante.

En ce qui concerne les personnages, je les ai adoré! Hudson est un sacré petit bout femme, forte, avec un caractère bien trempé, elle sait se défendre et utilise son esprit à bon escient. Quant à Connor, il a du vécu en terre Insurgée, son passé est plutôt difficile et un terrible événement l'a contraint à être la personne qu'il est aujourd'hui, autoritaire, froid et solitaire. Cependant, il est d'une loyauté sans faille et donnerait sa vie pour ses compagnons de route. D'ailleurs, pour parler de ces derniers, ils sont aussi très attachant, chacun ayant un trait de caractère bien à lui et son importance dans la vie au camp.

Je voudrais cependant revenir sur un point essentiel du roman : le côté new romance, c'est à dire érotique. Et pour le coup, ce roman est très très très chaud!! J'ai lu pas mal d'avis sur ce livre où il est écrit que les scènes de sexes sont tout à fait malsaine, mais je ne suis pas d'accord. Alors oui, elles occupent une - trop? - grosse partie de l'histoire (à tel point que je me suis demandé quand l'histoire allait vraiment commencer), elles sont carrément hot, et pas toujours très catholiques, mais je ne leur ai rien trouvé de réellement vulgaires. Et puis il faut les remettre dans le contexte : les héros vivent dans un monde dévasté et où survivre est plus que compliqué, ils jugent donc nécessaire de pouvoir se faire plaisir lorsqu'ils en ressentent le besoin et ce sans aucune limite et de n'importe quelle manière, y compris sexuellement. Honnêtement, j'avoue avoir eu chaud en lisant quelques passages ;) mais je ne les ai pas trouvé plus "trash" que certains passages de "Cinquante nuances de Grey" ou autre, et une fois passé ces passages, l'histoire se met réellement en marche et je l'ai trouvé plutôt prenante.

J'ai donc un avis plutôt positif pour ce roman, malgré la présence de nombreuses scènes de sexe. L'histoire, l'intrigue, à su être suffisamment intéressante et additive pour me permettre de passer au dessus de ces scènes. Un roman qui se laisse lire facilement, où l'écriture est fluide. J'espère confirmé mon avis avec la lecture du second tome, mais la série semble prometteuse!
Par le Editer
tueuse-rock Bronze
Note : 6/10
J'ai rencontré la plume d'Elle Kennedy avec la saga Off Campus que j'avais littéralement adorée et il faut avoué que j'ai été assez déçu avec cette nouvelle saga :/

L'histoire de basse est bonne, on est clairement sur de la dystopie mélangée avec du New Adulte mais il faut avouer que le côté érotique dans ce livre ne m'a pas trop plus. D'habitude le new adulte et la romance érotique j'adore mais là le sexe est trop présent voir malsain (il n'y presque pas un seul chapitre où le sexe n'est pas présent) et la dystopie est alors mise à l'arrière plan.

Bon il y tout de même quelques points positifs pour ce premier tome grâce aux personnages qui ont un fort caractère et un passé lourd ce qui donne un peu plus de profondeur au roman, et les personnages arrivent tout de même à nous partager certaines de leurs émotions.

Heureusement le côté dystopique vient nous sauver un peu tout ça avec un fond politique et de guerre très intéressant.

Malgré cette petite déception je lirai la suite car les enjeux de la dystopie peuvent être encore plus développés dans les prochains tomes.
Par le Editer
mizuki-chou Or
Note : 9/10
Une belle histoire qui ce lui rapidement. Jai adoré la relation passionnante des deux personnages
Par le Editer
Je crois que c'est la première fois de ma vie que je ne finis pas un livre. Oui évidemment je savais qu'il allait être érotique mais la le sexe est vraiment malsain et franchement degueulasse. J'étais déjà dégouté au bout des 40 premières pages. J'arrête la, pour moi ce n'est plus de l'érotisme c'est du porno sale.
Par le Editer
Mono9000 Argent
Note : 5/10
Un grand merci au site Babelio et aux éditions Hugo Roman pour cet envoi. Grâce à eux j’ai pu découvrir la nouvelle série d’Elle Kennedy. Malheureusement, ça n’est pas passé avec moi.

Promise à un homme qu’elle déteste, Hudson, a fui la Cité et ses privilèges. Seule en terres Insurgés, elle croise la route de Connor. Impressionnée par la force et l’autorité qu’il dégage, elle va rechercher sa protection. Pour s’intégrer elle va devoir cacher ses secrets, autrement elle pourra dire adieu à la liberté.

Le résumé m’attirait beaucoup. Ce mélange romance/dystopie était la promesse de changements par rapport aux romances qui occupent les étagères de ma biblio. Ici, il n’est pas question d’université ou de lycée ni même du monde contemporain. Elle Kennedy nous emmène dans un monde post-apocalyptique, détruit par les bombes. Celui-ci est contrôlé par le Conseil Mondial, qui fait appliquer sa loi par les Exécuteurs. Face à eux, les Insurgés, groupe de rebelles bien décidés à défendre leurs libertés et à mener la vie dure au CM.
J’étais particulièrement emballée et j’avais de grandes attentes et là, j’avoue avoir été déçue. Le cadre est très sympa et bien construit. Les villes des Insurgés, leur organisation et système de troc sont bien rendus. Je me suis immergée dans ce décor avec plaisir mais l’intrigue, elle, ne m’a pas transportée.

Au risque de paraître sévère, je l’ai trouvée quasiment inexistante car noyée par la forte présence de sexe. Là-dessus, le ton est très vite donné puisque nos deux personnages se connaissent à peine mais déjà ils ne pensent qu’à une chose, se sauter dessus. Et ça ne s’arrange pas par la suite. Les scènes de sexe sont nombreuses et là, attention, on a le droit à tout. Voyeurisme, plan à trois… Le roman s’adresse clairement à un public averti.
Du coup, j’ai beaucoup de mal à qualifier cette lecture de romance. A mes yeux, il n’y a pas de réels sentiments entre Connor et Hudson. Je n’ai rien contre une touche d’érotisme dans la New Romance mais là, c’est trop. Disons que je ne m’attendais pas à ce que ça prenne autant de place. J’avais presque l’impression que l’univers « dystopique », le monde ravagé n’était qu’un prétexte pour du sexe débridé. C’est hyper réducteur et tellement dommage.

J’aurais largement préféré que l’auteure s’intéresse à son intrigue. Tout arrive dans les derniers chapitres. C’est beaucoup trop tard et bien trop facile. J’étais contente de ce tournant pris par l’histoire, je l’attendais et j’aurais souhaité qu’il arrive bien avant. Et puis, tout ce qui se passe dans ces dernières pages se déroule bien trop facilement. Les obstacles rencontrés n’en sont finalement pas vraiment. Je n’ai vraiment été qu’à moitié convaincue. C’est-à-dire qu’au moment où les choses sérieuses commencent tout s’arrête finalement.

Les personnages ne m’ont pas séduite non plus. Hudson est une femme de caractère, qui sait se battre mais elle change radicalement en présence de Connor. Et ce dernier, avec son côté mâle dominant et autoritaire est loin d’être attirant. Il a aussi un petit côté caliméro qui m’a fait lever les yeux au ciel. Vous l’aurez compris, je n’ai pas été charmée.
Ce qui ressort entre eux, c’est une attirance sexuelle immédiate qui vient éclipser tout le reste. Je n’ai pas vu de sentiments naitre entre eux. C’est pourquoi j’ai trouvé peu crédibles certaines déclarations à la fin. On est bien loin d’un couple qui fait rêver.

Je suis sévère, je le reconnais, mais il y avait un réel potentiel avec cette histoire et je trouve qu’il n’est pas du tout exploité. On reste en surface et l’univers dystopique est complètement éclipsé par l’importance donnée au sexe. Je m’attendais à toute autre chose, ce qui explique cette déconvenue. Je ne sais pas si je vais donner une chance à la suite de faire ses preuves. On ne sait jamais, l’auteure pourrait rectifier le tir.

Quoi qu’il en soit, je remercie à nouveau Babelio et Hugo Roman pour cet envoi. Ça n’est pas passé avec moi mais je suis certaine que ce livre trouvera son public.
Par le Editer
NoemieHR Diamant
Note : 10/10
J'ai adoré, j'ai eu très très chaud, mais l'histoire est vraiment génial, et je n'ai pas attendus une minute de plus pour entamer le tome 2.
Par le Editer
Qui ne connaît pas Elle KENNEDY ? Avec sa série « Off-Campus », elle est devenue un auteur incontournable de la new romance et elle revient avec une nouvelle saga complètement différente.

« Les Insurgés » nous plonge dans un univers dystopique qui est bien loin de notre réalité.
La Terre a été ravagée par une guerre mondiale durant laquelle les armes nucléaires étaient utilisées à outrance. Après ce chaos, un Conseil Mondial a été constitué pour aider la population à aller mieux. Pour cela, il contrôle la reproduction des êtres humains en stérilisant tous ceux qui n’ont pas de gênes intéressants, limitant ainsi l’expansion de la population, et contrôlant également bien d’autres choses. En échange de ce ‘pouvoir’, le Conseil offre la protection en créant des colonies protégées par des combattants et des moyens technologiques, mais aussi la possibilité de jouir de tout le confort moderne, en passant par l’électricité ou l’eau chaude.
Quant à ceux qui ne veulent pas être bridés par le Conseil Mondial, ils décident de s’enfuir et de vivre par leurs propres moyens : ils sont les Insurgés. Leur vie est rude, sans confort ni sécurité, mais ils préfèrent être maîtres de leurs destins plutôt que de vivre sous le joug d’une organisation qu’ils ne trouvent pas si juste que cela.
Une guerre s’est alors instaurée entre les Insurgés et le Conseil Mondial. Ce dernier a trouvé un moyen pour capturer tous les Insurgés : former des Exterminateurs, des guerriers entraînés et féroces qui les traquent sans arrêt.

Hudson Lane est une jeune femme infirmière vivant dans une cité du Conseil Mondial. Son frère jumeau, Dominik, est le leader des Exterminateurs.
Alors qu’elle n’a jamais remis en question ce modèle, elle va commencer à se rebeller lorsque son frère la force à se marier à son ami et bras droit, Knox, un exterminateur cruel et sans pitié. De plus, les Exterminateurs commencent à avoir un comportement étrange : ils n’hésitent plus à tuer les Insurgés au lieu de les capturer et leur proposer de vivre dans la Cité.
Alors un beau jour, elle s’enfuit. Seule et perdue, elle va croiser la route du beau et mystérieux Connor Mackenzie, un Insurgé. Une irrésistible attirance naît entre eux, mais la jeune femme ne peut lui dévoiler sa véritable identité, à lui qui voue une haine à son frère jumeau, Dominik.

Mêler la dystopie à la romance, deux genres qui me plaisent, ne pouvait que me ravir.
En plus, ayant adoré la série « Off-Campus » du même auteur, j’étais particulièrement curieuse de me plonger dans ce récit qui promettait d’être palpitant.

L’histoire commence sur les chapeaux de roues. On entre directement dans le coeur du sujet avec la rencontre entre Hudson et Connor. Leur attirance est intense et malsaine en même temps, la force de leurs sentiments s’opposant à l’ambiance un peu lugubre de leur monde.
J’ai apprécié que l’auteur commence de cette façon puisque cela nous aide à entrer dans l’histoire avec facilité.
Les passés des deux personnages nous sont révélés que bien après dans le livre. Ces instants de révélations nous aident à comprendre pourquoi Connor et Hudson sont tels qu’ils sont au moment de leur rencontre. Ce sont également des moments d’émotions puisqu’ils n’ont pas vécu des évènements heureux.

« Conquête » est un premier tome qui nous plonge directement au coeur du quotidien des Insurgés. Hudson est une jeune femme qui a vécu une vie dans le confort, dans une ville qui ressemble un peu à ce que l’on peut connaître aujourd’hui.
Son entrée dans l’univers sans pitié des Insurgés est un choc, mais aussi une révélation. Ils vivent dans l’angoisse du lendemain, sans savoir jusque quand ils vivront, toujours dans la peur de se faire tuer par des Exterminateurs.
De ce fait, leur quotidien est débridé et sans aucune limite. Ils ne vivent que pour le présent et pour la seule chose que le Conseil Mondial ne peut leur enlever : le plaisir.
Les scènes de sexe sont donc très présentes et sont très détaillées. On est loin du sexe conventionnel puisque les Insurgés font tout sans pudeur. Les ébats se font donc en très grande majorité devant tout le monde, peu importe où se trouvent les personnages, et sont régulièrement plus des orgies que des ébats à deux.
J’avoue avoir été très surprise en arrivant à ces passages, un peu à l’image d’Hudson qui ne s’attendait pas à cela. Seulement, je n’étais pas charmée comme elle, mais parfois choquée. Je comprends l’importance de cet aspect dans l’histoire, mais c’est mené très brutalement et sans mesure. On participe grâce à cela à l’émancipation d’Hudson, à son initiation au monde des Insurgés, mais certaines scènes de sexe, selon moi, n’apportent rien au développement de l’histoire ou des personnages.

De plus, j’ai eu un peu de mal avec la classification de cette série. Elle est annotée comme « dystopie romantique ». Même s’il y a effectivement une romance dans « Conquête », l’histoire est plus érotique que romantique. Cette classification peut donc être légèrement trompeuse et cela aurait été mieux de la noter comme « dystopie érotique ».

L’univers dystopique est quant à lui plutôt classique. Il réunit les éléments de base de ce genre d’univers et le résultat est plutôt réussi.

Ce premier tome se focalise sur la relation entre Connor et Hudson, laissant de côté un peu tous les autres éléments qui constituent cette histoire. J’ai trouvé au final cela un peu dommage parce que le rythme du récit ralentit durant tout le milieu du tome et certains chapitres sont longs car ils n’apportent pas grand-chose à l’avancé du récit.

Quant à la fin, elle est un peu facile à mon goût.
J’ai eu du mal à croire que Connor change aussi rapidement d’avis, passant du rejet au secours en quelques heures, ni à la rédemption de certains personnages.


En conclusion, « Les Insurgés, tome 1 : Conquête » est un premier opus qui m’a laissé mi-figue, mi-raisin. Elle KENNEDY nous plonge dans son histoire dystopique avec facilité, nous faisant accepter son univers lugubre et de débauche. Seulement, je me suis sentie un peu perdue puisque je m’attendais à une dystopie ‘romantique’ et non pas ‘érotique’. Pour moi, il y avait donc trop de scènes de sexe, certaines étant complètement inutiles à l’avancée du récit.
Même si les personnages sont charismatiques et attachants à leur manière, j’ai eu du mal à vraiment apprécier la relation entre Hudson et Connor.
J’espère que le prochain tome sera plus rythmé au niveau de l’histoire et moins porté sur le sexe, pour que l’on puisse un peu mieux découvrir cet univers qui a pourtant tout pour plaire.

Un livre à lire si vous aimez les univers dystopiques et que les scènes de sexe à répétitions et débridées ne vous dérangent pas.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/10/les-insurges-tome-1-conquete-elle.html )
Par le Editer
leslecturessucrees Or
https://leslecturessucrees.com/2017/10/11/les-insurges-tome-1-la-conquete-de-elle-kennedy/

Je remercie Magali et les Éditions HUGO ROMAN de m’avoir permis de découvrir la plume d’Elle Kennedy dans un nouveau genre littéraire : La Dystopie Romantique. OFF-CAMPUS est une saga chouchoute pour moi et j’avais hâte de plonger dans une nouvelle histoire de cet auteur. J’ai pu lire ce roman en lecture commune avec ma fraise Fanny.

Nous plongeons dans un monde post-apocalyptique, car il a été ravagé par des bombes. La population de survivants est divisée en deux catégories, le Conseil Mondial dirigent les Exécuteurs chargés de faire respecter la loi et les Insurgés qui souhaitent vivre librement et profiter de chaque plaisir que la vie peut leur offrir. Les médicaments étant rares, chaque personne doit survivre par ses propres moyens, seuls les enfants des membres du Conseil Mondial peuvent bénéficier de soins médicaux. Les Exécuteurs proposent aux Insurgés de rejoindre la colonie appelée « Cité » ou de mourir. Il y a également des briguants qui cherchent uniquement à tuer et à faire du mal pour le plaisir. Hudson est la soeur jumelle du leader du Conseil Mondial, Dominik. Elle décide de s’échapper de la Cité pour fuir un mariage forcé avec Knox, un homme horrible. Elle se retrouve dans le camp des Insurgés et va faire face à Connor, le leader. Elle va tout faire pour rester au sein de ce groupe et ainsi se cacher de Knox, mais elle devra également faire attention de ne surtout pas révéler son identité au risque d’être tuée par les Insurgés.

Elle Kennedy nous dresse une dystopie originale mêlant dangerosité et plaisirs. Elle nous peint le quotidien des Insurgés qui illustre parfaitement que “seul le moment présent compte“ et qu’il faut profiter des instants de bonheur. Le sexe est très TRÈS présent dans ce roman et je l’aurais plutôt qualifié de “Dystopie-Érotique“ plutôt que « Romantique ». Certes, les scènes sont parfois extrêmes et se trouvent presque à chaque page, mais je n’ai pas été dérangée plus que cela, car dès le départ, on comprend clairement que les êtres humains souhaitent juste profiter de la vie.

Hudson est une femme impressionnante, tempérament de feu et battante, elle sait ce qu’elle veut et le fait comprendre. Elle arrive facilement à s’adapter au mode de vie des Insurgés qui n’est pas nécessairement évident surtout quand vous avez été habitué à vivre sous les ordres du Conseil Mondial qui contrôlait vos faits et gestes. J’ai beaucoup aimé le groupe d’Insurgés, Connor et Rylan étant mes préférés.

J’ai littéralement dévoré ce roman. J’ai plongé immédiatement dans l’univers et Elle Kennedy a réussi à peindre un décor Dystopique très bien détaillé. J’ai beaucoup aimé l’action qui rythme le roman et les personnages qui ont tous une personnalité vraiment marquée. Malgré de nombreuses scènes de sexe, je vous recommande cette histoire, car les sentiments des personnages sont réels et nous font les aimer. On est plongé dans un monde où la liberté qui passe également par le sexe permet aux personnages de profiter de chaque seconde comme si c’était la dernière. J’ai hâte de lire la suite !
Par le Editer
fadabook Lu aussi
Note : 7/10
Etrangement, je ne sais pas quoi penser de ce roman. J'avais bien aimé la saga "campus". Alors je dois dire que je ne pensais pas me retrouver, à me demander si j'aime cette nouvelle saga. Dans le fond, j'ai détesté. Le triolisme, très peu pour moi. La vulgarité pour la vulgarité. Très peu pour moi. Pourtant le vocabulaire ne m'a pas dérangé. ( Après avoir lu la meute de Phénix, plus rien me gêne ). Mais là, je l'ai trouvé employer à mauvais escient. Les personnages m'ont laissé neutres. Ni détesté ni aimé. Cependant, l'écriture, en elle même, est très bien et le thème aurait été original.
Spoiler(cliquez pour révéler)
les sauvages contres les civilisés
. Mais quitte à écrire ce genre de roman. L'auteur aurait du plus se " mouiller" ... Je ne pense pas lire la suite. Les deux personnages principes du prochain tome, aperçues dans celui ci. Ne m'attire pas. Rare de moi.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.