Livres
384 497
Comms
1 348 496
Membres
271 184

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les intermittences de la mort



Description ajoutée par cristela 2009-12-19T18:42:02+01:00

Résumé

Dans un pays sans nom, un événement extraordinaire plonge la population dans l'euphorie : plus personne ne meurt. Mais le temps, lui, poursuit son oeuvre, et l'immortalité, ce rêve de l'homme depuis que le monde est monde, se révèle n'être qu'une éternelle et douloureuse vieillesse. L'allégresse cède la place au désespoir et au chaos : les hôpitaux regorgent de malades en phase terminale, les familles ne peuvent plus faire face à l'interminable agonie de leurs aînés, les entreprises de pompes funèbres ferment, les compagnies d'assurance sont ruinées, l'État est menacé de faillite et l'Église de disparition, car sans mort il n'y a pas de résurrection et sans résurrection il n'y a pas d'Église. Chacun cherche alors la meilleure façon, ou la pire, de mettre fin au cauchemar de la vie éternelle, quitte à faire appel aux mafias, à passer des accords que la morale réprouve, ou à laisser la corruption gangrener la société.

Jusqu'au jour où la mort décide de reprendre du service...

José Saramago est né en 1922 à Azinhaga, au Portugal. Écrivain majeur de la littérature portugaise, son oeuvre est traduite dans le monde entier. Il a reçu en 1995 le prix Camõens, la plus haute distinction des lettres portugaises, et le prix Nobel de littérature en 1998.

Afficher en entier

Classement en biblio - 14 lecteurs

Or
2 lecteurs
PAL
11 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-23T17:33:20+01:00

Il était presque minuit quand ils s’acheminèrent vers la frontière. Comme s’il soupçonnait que quelque chose de louche était en train de se tramer, le village avait tardé plus que de coutume à se mettre au lit. Enfin, le silence régna dans les rues et les lumières s’éteignirent une à une dans les maisons. La mule fut attelée à la charrette, puis, à grand-peine, malgré son faible poids, le gendre et ses deux filles firent descendre le grand-père, ils le tranquillisèrent quand celui-ci demanda d’une voix languissante s’ils avaient emporté la bêche et la houe. Oui, nous les avons emportées, soyez tranquille, et aussitôt la mère de l’enfant monta dans la charrette, le prit dans ses bras, dit, Adieu, mon fils, je ne te reverrai plus, mais ce n’était pas vrai, car elle aussi se trouvait dans la charrette avec sa sœur et son beau-frère, tous trois ne seraient pas de trop pour la besogne.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CHAPITRE 2014-04-29T07:25:13+02:00
Bronze

Sujet déconcertant; traité parfois avec une certaine lenteur. la réflexion se lit dans le dialogue ou monologue. Curieuse je l'ai lu mais sans envie de le relire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Birginie 2011-12-28T19:19:00+01:00
Lu aussi

Un livre riche et très philosophique dans la lignée de "L'aveuglement",Saramago se pose encore une fois un sujet peu ordinaire.On retrouve le même style, la même syntaxe, la même base.Cependant, on vit l'évènement de manière objective et on ne le suit pas à travers les yeux de personnages.Le scénario évolue ensuite : on retrouve une personnification de la Mort, étonnante et assez déroutante.Je n'ai pas autant aimé que L'aveuglement mais j'ai tout de même apprécié le thème et l'écriture dans son ensemble.

Afficher en entier

Date de sortie

Les intermittences de la mort

  • France : 2009-02-12 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 14
Commentaires 2
Extraits 12
Evaluations 3
Note globale 6.67 / 10

Évaluations