Livres
436 372
Membres
361 700

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Les Kergallen, tome 2 : Joanna ajouté par Suzette02 2015-03-24T20:02:24+01:00

La cuisine embaumait. Avec l'efficacité d'un général menant ses troupes, Thaïs distribuait ses ordres. Kieran, Joanna et Dragan s'exécutaient promptement et sous la houlette de la petite rousse, le repas avait pris forme. Ils n'avaient été que de simples commis, épluchant, taillant, mixant, tandis que la chef se chargeait des préparations délicates. Personne n'avait remis cette hiérarchie en question, car il était vite apparu que Thaïs était la seule à savoir réellement cuisiner. Filou (note : le chat de Joanna), ayant compris le risque encouru à demeurer dans la pièce, avait trouvé refuge à l'étage. Joanna avait cependant lancé le pari de savoir combien de temps il résisterait à l'appel de la gamelle.

— Pas question que tu touches à ma sauce ! s'exclama Thaïs en se postant devant le plan de travail pour barrer le passage à sa cousine.

— Je sais quand même préparer une vinaigrette ! protesta Joanna.

— Tu ne sais même pas faire cuire un œuf, riposta Thaïs.

— Alors là, tu exagères !

— Sois honnête, Jo, les plats que tu sais cuisiner se comptent sur les doigts d'une seule main, la taquina Thaïs. Et les plats cuisinés que tu sors du congélateur pour les mettre à réchauffer ne comptent pas.

— Je sais faire des crêpes, en bonne Bretonne.

— Alléluia, nous sommes sauvés, nous ne mourrons pas de faim, ironisa Thaïs.

— N'insiste pas, Jo, intervint Kieran, la déesse de la cuisine a parlé, et s'il y a une chose que j'ai comprise, c'est qu'il vaut mieux ne pas la contrarier sur ce sujet. À Noël, elle m'a offert un livre intitulé La cuisine pour les Nuls.

— Mes crêpes sont excellentes, insista Joanna.

— Les miennes aussi, susurra sa cousine.

— Les miennes sont meilleures. Kieran...

— Ah non ! s'exclama l'Écossais. Pas question que je joue les juges dans un concours culinaire entre vous deux, j'ai trop à perdre.

— Pourquoi ça ? demanda sa compagne, un petit sourire narquois sur les lèvres. Tu adores les crêpes, pourtant.

— C'est pourtant simple, lass : si je déclare tes crêpes gagnantes, la vengeance de Joanna sera terrible. Tu sais qu'elle déborde d'imagination. Tu n'as pas envie d'épouser un homme diminué, n'est-ce pas?

— Certes, admit Thaïs.

Dragan eut une pensée pour l'ex d'Azilis. Toujours furieuse, Azilis n'avait pas demandé à sa cousine de lever le sort qu'elle lui avait jeté. Le sourire de Joanna semblait soudain plus carnassier. Elle aussi devait songer à sa victime.

— Et si jamais j'annonce que les crêpes de Joanna sont les meilleures, reprit Kieran, je me retrouverai à dormir sur le canapé.

— Le canapé ? répéta Joanna, amusée.

— La dernière fois que Thaïs et moi avons eu un désaccord, elle m'a claqué la porte de la chambre au nez et m'a crié à travers le battant que le canapé n'attendait que moi, expliqua Kieran.

— Tu n'y es pas resté plus de 10 minutes, sur ce fichu canapé, grommela sa fiancée en faisant mine de se concentrer sur sa sauce.

— Que veux-tu, j'ai repensé à ce qui s'y était passé pendant que nous regardions les Visiteurs. C'était inhumain de rester là, tout seul..., sourit Kieran.

— Et... que s'est-il passé pendant que vous regardiez les Visiteurs ? titilla Joanna.

— Je te laisse deviner, riposta sa cousine avec un sourire qui ne laissait aucun doute sur la nature de ce qui avait eu lieu sur le fameux canapé.

Ayant tacitement convenu que Kieran ne pouvait arbitrer ce duel, les deux cousines se tournèrent d'un même mouvement vers Dragan. Elles se trouvaient côté à côte, plantées dans une attitude similaire, mains sur les hanches. À les voir ainsi, petites, menues et ravissantes, on aurait eu du mal à imaginer qu'elles puissent être aussi redoutables. Pourtant, il n'y avait pas à s'y tromper, la preuve en était les deux hommes qui, bien que les dépassant d'au moins deux têtes et leur rendant plusieurs dizaines de kilos, se pliaient à leurs demandes... ou tentaient de s'y soustraire avec diplomatie !

— Ne comptez pas sur moi ! s'exclama Dragan en levant les mains en signe de reddition.

— Tu ne risques pas de finir sur le canapé, pourtant, se moqua Kieran. Et si tu as peur des représailles, tu peux déclarer Joanna vainqueur.

Dragan lui jeta un regard noir qui ne sembla pas émouvoir particulièrement l'ancien fantôme. Au temps pour la solidarité masculine.

— Moi aussi, je sais jeter des sorts, glissa Thaïs.

— Ne jamais se mettre entre deux femmes rivales, conclut Kieran. Laisse-les se débrouiller ou trouver un autre pigeon.

— Je vote pour un autre pigeon, approuva Dragan. Ça pourrait être amusant.

Dragan avait déjà une petite idée du pigeon en question. Corentin ne pourrait jamais refuser l'opportunité de s'empiffrer ! La perspective avait quelque chose de réjouissant.

Les deux filles secouèrent la tête en échangeant un regard désabusé.

Afficher en entier
Extrait de Les Kergallen, tome 2 : Joanna ajouté par Lirepassion 2018-10-10T20:50:48+02:00

" - laissez-moi m'occuper de son cas, et je peux vous garantir qu'il vous dira tout ce qu'on veut savoir, intervint, la femme.

- Et comment comptes-tu t'y prendre, mon ange? Lança Albian, moqueur.

Un éclair de fureur traversa le regard de la femme qui faillit se jeter sur lui. L'ange blond bondit à temps pour la retenir.

- j'appelle Sélène ! Vociféra la femme tandis que l'ange l'entraînait, je vais lui dire que c'est bon pour la castration ! "

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode