Livres
540 208
Membres
570 478

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Larmes de Saël



Description ajoutée par Martel_AD 2019-10-17T21:58:14+02:00

Résumé

Des cris, une explosion, le dôme d’énergie qui vacille… Ceylan, la cité la plus sure au monde, est attaquée. Au cœur du chaos, Arcana découvre le vrai visage des ennemis de son peuple. L’un d’eux, un Saëlien aux iris rouges, est capturé.

Déterminée à échapper aux fiançailles orchestrées par son père, la jeune femme décide d’épouser l’ennemi. Un choix qui va bouleverser sa vie et le destin des deux peuples.

Pour survivre à Saël, Arcana devra ouvrir son cœur et son esprit.

Dystopie post-apocalyptique sur fond de romance, Les larmes de Saël propose un récit à la fois riche en aventures et en réflexions. Plongée dans un monde où les populations se battent pour le contrôle des ressources naturelles, une jeune femme au caractère bien trempé lutte pour sa survie. Quand la raison s’oppose au cœur, quelle est la meilleure décision à prendre ? Et comment faire quand celui, qui devrait pourtant être votre allié, décide de vous ignorer ?

Action, amour et trahison s’enchevêtrent pour proposer de longues heures de lecture riches en émotions.

Afficher en entier

Classement en biblio - 82 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par viedefun 2020-01-16T09:14:49+01:00

Tu as beaucoup à apprendre, fille de Ceylan. Quand je pense que tu voulais que cette femme s’allonge pour mettre bas… Que t’a donc enseigné ta mère ? — C’est ainsi qu’on procède à Ceylan… — Celles qui aident à accoucher préfèrent leur propre confort à celui de leur patiente ? — À vrai dire, ce sont majoritairement des hommes qui s’en occupent… Cette fois, la vieille la dévisageait. — Ashkan ne vous a jamais aidée ? — Jamais ! gronda Donya. La mise au monde concerne les femmes, les hommes n’y ont pas leur place. Je comprends mieux, maintenant. Face au regard interrogateur d’Arcana, elle ajouta : — Tu n’as reçu aucune éducation. Il va falloir que j’arrange ça.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Odlag 2021-01-06T09:32:05+01:00
Bronze

Les Larmes de Saël est une série de science-fiction post-apocalyptique/dystopique. Certains la classent également dans la fantasy, ce ne sera pas mon cas puisqu'elle ne valide aucun critère du genre : d'une part il ne s'agit pas d'un univers totalement inventé puisque l'histoire se déroule sur notre bonne vieille Terre mais qui a subi de sérieuses catastrophes dans un futur lointain ; d'autre part il n'y a aucune magie dans ce roman mais de la technologie. Alors oui la couverture laisse penser que, mais non. Ce n'est pas parce que des gens sont habillés avec des pagnes, ou que l'on parcourt de vastes terres sauvages, qu'on est dans de la fantasy. Et même si, une fois loin de la Cité, on a bien l'impression de se retrouver dans ce genre, techniquement ce n'en est pas. Mais peu importe, car ce qui compte au final, c'est d'en apprécier la lecture.

Bien longtemps après notre ère, la planète n'est plus du tout la même : les continents ont bougé, les pays et villes que nous connaissons ont disparu, la terre est devenu extrêmement aride à cause du manque d'eau, etc. Sauf à Ceylan, une immense cité prospère protégée par un dôme, où l'eau et la nourriture ne manquent jamais, où les gens vivent en toute sécurité, où une technologie avancée fait partie du quotidien. Il n'y a pas d'électricité, on prône l'écologie ici, aussi toutes les technologies sont-elles alimentées grâce à l'eau qui entoure et parcourt la Cité. Les habitants ont des bracelets multifonction qui leur permettent par exemple de communiquer entre eux (plus besoin de téléphone portable, d'ailleurs ça n'existe plus), ou encore de commander l'apparition de ponts, d'escaliers et moyens de locomotion (en gros c'est là mais ça se matérialise uniquement sur activation via le bracelet). Un super endroit pour vivre, donc. Mais c'est sans connaître ce qui se cache derrière le fonctionnement de la Cité...

Un lourd secret que va finir par découvrir Arcana, jeune fille de bonne famille dont le père gère le fonctionnement technologique de Ceylan et, ayant pour objectif de siéger au Conseil (ceux qui dirigent la Cité, quoi), va pour cela fiancer sa très chère fille au fils de l'un des Conseillers. Après avoir appris cette mauvaise nouvelle, Arcana est furieuse mais n'a guère le temps de protester : Ceylan est attaquée, aussi doit-elle aller se réfugier chez elle avec sa mère. Au bout d'un temps d'attente qui semble une éternité dans l'esprit de la jeune fille, le peuple de Ceylan est appelé à se réunir. C'est là que tous apprennent l'identité des attaquants : des Saëliens, peuple considéré comme sauvage (dans tous les sens du terme), dont quelques-uns ont été capturés. Le Conseil impose alors un vote : les exécuter ou leur pardonner.

Avant de lire la suite, il faut bien avoir une chose en tête : notre héroïne est une jeune fille capricieuse, superficielle et égoïste. Maintenant que vous savez ça, vous pouvez continuer.

Donc, parce que son père l'a fiancée sans son consentement, mademoiselle est très remontée contre l'autorité parentale, aussi décide-t-elle de faire sa rebelle. Ainsi Arcana vote contre l'exécution des prisonniers, qui vont quand même être tués (c'est la majorité qui l'emporte, après tout), sauf un, sauvé de justesse par la demoiselle, non par altruisme mais par pur esprit de contradiction. Se croyant plus maligne que tout le monde, elle le choisit comme fiancé, prétextant une volonté de paix entre les deux peuples.

Encore une chose avant de continuer : Arcana est une fille bien trop gâtée qui n'a jamais vraiment eu besoin de beaucoup réfléchir.

Alors non seulement elle met son père en colère, mais elle se met également à dos le Conseiller le plus influent (qui est, au passage, le père du fiancé auquel elle était destinée). Et dans sa jolie petite tête, elle a oublié une règle essentielle à Ceylan : la femme n'a aucun pouvoir et, une fois mariée, passe de la tutelle paternelle à celle de son époux. Et cette règle, les Conseillers ne l'ont pas oubliée, eux. Arcana se retrouve ainsi bien déconfite lorsque, après son mariage avec le Saëlien prénommé Ashkan, elle se voit conduite à la sortie de la Cité. Ceylan n'est plus sa maison, elle est désormais une Saëlienne et doit vivre avec son nouveau peuple.

Et c'est là que l'aventure commence vraiment pour notre héroïne, mariée à un inconnu taciturne qui déteste ce qu'elle représente, complètement perdue au milieu de ces terres arides et dangereuses. Si l'histoire reste assez prévisible sur certains aspects, elle nous surprend par d'autres et l'on suit le récit avec intérêt.

[...]

En bref...

Ce premier tome de la série Les Larmes de Saël nous fait découvrir une Terre future totalement inconnue suite à de nombreuses catastrophes, où l'eau et les hommes sont une denrée rare chez un peuple tandis qu'un autre vit dans l'opulence et l'oisiveté. Malgré des personnages qui mériteraient d'être plus développés, et quelques facilités et raccourcis qui enlèvent un peu de crédibilité à l'intrigue, celle-ci reste globalement bonne et intéressante.

J'espère que les défauts de ce premier volume seront atténués (voire effacés, soyons fous !) dans la suite, qui m'a l'air pas mal mouvementée, ce qui bien sûr attise ma curiosité.

Chronique complète ici : https://escape-in-books.blogspot.com/2020/12/les-larmes-de-sael-1-martel.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DiAnna 2020-11-23T21:58:23+01:00
Diamant

Si vous commencez ce roman attendez-vous à passer une nuit blanche !! Merci A.D Martel je n'ai pas pu lâcher l'histoire en route. L'auteure a une plume très très addictive. Trop pressée de savoir ce qu'il va se passer. Mais maintenant, je traîne les pieds.

Arcana m'a emportée dans son aventure pleines de rebondissements et de mésaventures. Je la trouvais prétentieuse, imbu de sa personne au tout début jusqu'à ce qu'elle rencontre ce saëliens. Et ensuite, c'est lui qui m'a énervé avec son comportement de je m'enfoutiste ( je sais ce mot n'existe pas mais vous m'avez tous compris ). Cependant leur comportement m'a permis de m'attacher encore plus à eux et à leur histoire splendide.

Cette histoire fait réfléchir sur certaines façon de vivre. De plus, ce sont deux ennemis, l'un dirigé par des hommes l'autre par des femmes. Deux façons de vivre complètement différentes.

Pour finir, FONCEZ ce livre vaut vraiment que vous fassiez une nuit blanche

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ileanamaboitedepandore 2020-11-23T11:00:48+01:00
Diamant

Coup de cœur pour ce premier volet des Larmes de Saël.

Et pourtant ! Ce n’était pas vraiment gagné avec un personnage principal si caractériel. Arcana est une peste ! Cela dit, son orgueil sert entièrement l’histoire. Au début, c’est grâce à lui qu’elle affronte les conséquences de ses décisions et les douleurs (tant physiques qu’émotionnelles) qui vont avec. Rapidement, nous devinons que les épreuves que sa nouvelle vie lui réserve vont la faire déchanter et changer. Sous son ego, un être courageux et empathique ne demande qu’à s’épanouir. Je salue l’évolution psychologique d’Arcana, tout comme celle d’Ashkan ! (Mais je ne vous parlerais pas de ce personnage qui m’a fait entièrement craquer, j’avoue !) Je noterai simplement que les protagonistes, quels qu’ils soient et quelle que soit leur place dans le récit, sont hauts en couleur.

Les amitiés qui se tissent au fil des pages sont belles et offrent quelques retournements de situation (que j’ai vus venir, mais qui peuvent néanmoins surprendre.)

La romance est tout simplement… Elle m’a transportée. Rien n’est gagné d’avance, le mystère plane quant aux choix d’Arcana et des autres. A.D. Martel parvient à garder le suspense sans utiliser de triangle amoureux et pour ça, je lui tire mon chapeau ! L’histoire d’amour est le fil d’Ariane du récit, présente, mais jamais envahissante. C’est elle qui m’a rendu si accro à ce premier tome ! Les personnages (dont je tais les prénoms volontairement), apprennent à se connaître. Loin d’être un long fleuve tranquille, les liens qu’ils tissent révèlent leur solidité aux moments opportuns.

J’ai également beaucoup apprécié les parallèles avec notre société, voire notre monde. La fracture pays riches/pays pauvres, le mode de vie des uns qui impacte directement sur celui des autres… Sous couvert de fantasy, Les larmes de Saël est, pour moi, un roman engagé sur le plan écologique et politique. J’ai aussi aimé les petits clins d’œil sur la production laitière ou la façon de donner naissance, par exemple. Et en écrivant ces lignes, je prends conscience que si j’attribue la mention « Coup de cœur » à ce premier volet, c’est avant tout pour ce dernier point, brillamment développé par l’auteure qui ne tombe pas dans la leçon de moral.

Le style riche d’A.D. Martel est bien évidemment à souligner. Un vocabulaire varié, des descriptions parfois un peu longues, mais qui restent bien imagées… En bref, une plume fluide, très agréable à lire.

Je recommande à 100% !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecturedunelouve 2020-10-25T14:20:47+01:00
Argent

▪Que feriez vous si une vie voire plusieurs, dépendaient de vous ? Perso je ne sais pas. Dans le contexte à notre héroïne, ce choix, va l'impliquer bien au delà des conséquences qu'elle aurait pu s'attendre.

▪Arcana, égoïste , caractérielle, et superficielle, va encore detonner par ses actes. Pour sauver une vie, elle va épouser l'ennemi ! Un choix impulsif qui aura de lourdes conséquence.

▪ Clairement je n'ai pas réussi à apprecier ce personnage. Dès le premier chapitre, elle se soucie bien plus d'un fond de teint que du respect à ses propre parent. Le ton est donné. Nonobstant sa légèreté d'esprit c'est elle et elle seule qui fera preuve d'humanité. Son caractère têtu lui donnera raison mais pas sans sacrifice. Ses valeurs, elle les défendra coûte que coûte et ça j'ai vraiment apprécié.

▪ Fi de son mariage impétueux, elle découvre Saël. Rejetée, haïe, elle devra apprendre une culture très différente de la sienne. J'ai vraiment aimé cette différence de choc. Par contre, le fait que son clan soit avare en information est frustrant. Surtout quand on sait que pour éviter de faire des bourdes il vaut mieux connaître ses ennemis... heureusement, il y a Mina, une petite fille particulière qui est mon personnage préféré ! J'ai adoré comment l'autrice a subtilement apportée une approche à la réflexion sur le comportement de cet enfant. Et puis il y a Zachary, total opposé de Ashkan, il est un petit rayon de soleil, une pause bienfaitrice pour Arcana.

▪ la première partie est axée sur le couple et la découverte de Saël. J'ai beaucoup aimé l'originalité de l'univers, la technologie du peuple ceylan est incroyable, le contrast est frappant avec Saël. Par contre, j'ai trouvé incohérent la relation des mariés. Surtout Arcana. Elle aime déstabiliser et à s'attirer les foudres de cette façon, c'est à se demander si elle a un instinct de survie.

La seconde partie est clairement ma préférée

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Capucine6523 2020-09-29T22:52:03+02:00
Or

J’ai vraiment adoré ce livre ! Le gros point fort de ce roman c’est l’univers qui est plus qu’intéressant et qu’on découvre petit à petit.

J’ai aussi adoré les personnages et particulièrement Arcana, la narratrice, qui paraissait hautaine au début mais qu’on voit murir au fil des pages et qui a finalement énormément de caractère, de vraies valeur et une volonté de faire évoluer les choses et de faire justice.

Les personnages secondaires sont aussi très attachants. Le livre est rempli d’action, de rebondissements et de révélations et en même temps l’intrigue n’est pas trop rapide, on prend le temps de découvrir l’univers, les deux peuples qui s’opposent, leurs moeurs et de voir les relations entre les personnages évoluer.

La plume de l’auteur est toujours aussi addictive et la romance en fond ne prend pas trop de place.

On y trouve également des messages forts, au niveau des inégalités, du gaspillage des ressources et des deux sociétés l'une patriarcale et l'autre matriarcale qui s'opposent. Tant de thématiques qui font facilement écho à la situation dans notre monde aujourd’hui.

J’ai trouvé la fin parfaite, qui pourrait presque faire un One-Shot. Mais j’ai tout de même hâte de lire la suite, puisqu’il y en a une.

En conclusion, une très bonne dystopie qui m’a transportée et que je vous conseille à 100%.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DevOroria 2020-09-12T14:49:38+02:00
Or

En lisant le résumé, je ne m’attendais pas du tout à une telle histoire, ce qui m’a agréablement surpris, et à probablement contribué à forger un avis si positif.

Tout d’abord, je ne peux que souligner l’univers que l’auteure a réussi à nous proposer. Ce dernier est extrêmement bien construit. A la lecture des premiers pages, on a l’impression de le découvrir tout entier par la ville de Ceylan, présentée comme paradisiaque. Mais en avançant, on découvre que l’on a fait que gratter la surface ! Chaque lieu possède une belle descriptions qui nous plante directement le cadre de cet univers très original par son côté manichéen de prime abord.

Comme de bien entendu, ce côté manichéen disparaît au fil de la lecture et de la découverte du récit. Mais tout d’abord, je me dois de souligner l’originalité de cette histoire. Alors certes, certains détails sont assez prévisibles (mais changent tout de même de ce dont on aurait pu s’attendre), mais l’histoire nous surprend dans sa globalité et sa finesse, malgré ce que l’on pourrait croire à la lecture du début qui est pour moi un peu trop longuet.

Mis à part ce léger détail, on peut vraiment dire que l’auteure maîtrise parfaitement son roman. En effet, elle arrive à créer une véritable atmosphère sur laquelle tout repose, une atmosphère magique sans qui rien dans toute cette histoire n’aurait un rendu si poétique, ce qui la rend complètement unique. Et, entouré de poésie, le message qu’elle nous délivre est également parfaitement maîtrisé. Certes il ne choque peut-être pas le lecteur dès la lecture, mais c’est en repensant à cette dernière que ce dernier va prendre conscience de toute son importance, et de sa puissance dans le récit complet.

Viennent ensuite les personnages qui, même s’ils semblent un peu banals dans l’ensemble, ressortent tout de même avec quelques traits les mettant en valeur. De plus, le personnage d’Arcana, la jeune fille que l’on suit tout au long du roman, évolue et ce dans le bon sens. Bien qu’elle soit difficile à appréhender au début selon moi, elle s’ouvre peu à peu au monde extérieur qu’elle méprisait au début (chose qui avait tendance à m’exaspérer). Ainsi, elle découvre que ses certitudes dont on la martelait depuis toujours n’est qu’une partie de la réalité, déformée par son confort.

Et c’est bien à cause de ces dernières que les relations d’Arcana avec tout le reste des personnages se retrouvent complètement biaisée. Et de ce fait, comme nous suivons uniquement son point de vue, ces dernières apparaissent comme intrigantes, surtout par rapport aux autres personnages. Ainsi donc, notre rêve se réalise enfin lorsqu’aux aussi s’ouvrent à Arcana, et donc à nous, pour nous donner un aperçu de leur point de vue, chamboulant complètement le point de vue d’Arcana. Et pour moi, ce chamboulement est un peu trop abrupte, puisqu’elle change du tout au tout. Alors certes on lui a ouvert les yeux, mais j’aurais aimé avoir quand même un cheminement un peu plus long, bien qu’il ne doit pas précipité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lapommequirougit 2020-08-26T22:28:10+02:00
Or

https://lapommequirougit.com/2020/08/25/les-larmes-de-sael-1-a-d-martel/

Je remercie A.D. Martel pour cette lecture. Avant que l’autrice vienne vers moi, je ne la connaissais pas vraiment, j’avais vu vite fait son titre passer deux trois fois sur instagram. Pourtant, c’était tellement dommage, car ce que j’ai découvert en lisant ce livre est une plume extrêmement addictive !

Arcana est une jeune fille qui vit à Ceylan, une des cités les plus sûres du monde. Elle vit sa vie normalement. Elle fait partie de la haute société de Ceylan avec son père qui est ingénieur. Le problème, c’est qu’on lui met la pression, car elle arrive à l’âge où elle doit choisir ce qu’elle souhaite faire pour le reste de sa vie. Pourtant, aucune des options qu’on lui offre ne lui convient.

C’est alors que son père va lui dire qu’il a promis sa main à un des bons partis de Ceylan. Ainsi, elle n’aura pas à trouver une orientation et pourra vaguer à faire ce qu’elle veut de son temps. Même si elle sait qu’au fond l’union qu’il propose l’arrange plus lui qu’elle.

Mais alors que tout a l’air d’aller pour le mieux depuis des années à Ceylan, la terre va se mettre à trembler. Ils apprendront plus tard qu’ils auront été attaqués par leur plus grand ennemi : les Saëliens. Sauf qu’Arcana veut échapper au mariage forcer de son père. Arcana sent que cet homme qu’on condamne sans même un jugement ne mérite pas la mort. Arcana veut s’opposer à tout ça ! C’est ainsi qu’elle va décider d’épouser cet homme, qui représente tout ce que son peuple déteste plus que tout, qui représente l’ennemi !

J’ai adoré le style d’écriture d’A.D. Martel. C’était tellement addictif, que je ne pouvais lâcher le livre. Chaque fois que je le posais, je n’avais qu’une hâte, le remettre entre mes mains. C’est ainsi qu’en une journée, je l’ai complètement dévoré !

L’univers qui nous est proposé est riche et addictif. J’ai adoré le personnage d’Arcana, j’aime les héroïnes fortes et qui ne se laissent pas faire. J’ai aimé découvrir ce monde dystopique qui nous promet encore de belle chose pour la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eduam 2020-08-24T07:55:54+02:00
Argent

Un super roman écrit à la troisième personne, j’en raffole.

J’ai accroché dès le début à ce roman post apocalyptique sur fond d’eau : clans, guerres, manipulations, suspense au programme!

L’histoire d’amour est au second plan, c’est avant tout l’histoire d’Arcana et de son émancipation : confort, superficialité, caprice, découverte, doute, rébellion, mariage, injustice, mensonge, sacrifice, violence, vérité, choix, réconciliation, tristesse, joie, combat, amour.

Ce roman aborde aussi la différence, le choc des cultures, l’héroïne évoluant et s’adaptant aux mœurs et coutumes d’un monde nouveau et inconnu pour elle.

Les inégalités sont fortement présentes, ainsi que les messages écologiques :

Ceylan : sa technologie, ses richesses d’or et de soie, son eau, son bleu, ses habitants à la peau claire et protégée du soleil.

Sael : sa misère , ses femmes (matriarche, protectrices), ses quelques hommes aux yeux rouges, sa terre asséchée, ses habitants bronzés.

Confiance et trahison s’emmêlent dans l’esprit d’Arcana qui ne sait plus à qui se vouer au cœur de l’action : les apparences sont parfois trompeuses et l’égoïsme de certains inattendu.

Ce roman aborde aussi la question du savoir et des interrogations auxquelles il mène quant aux attitudes humaines : doit on vraiment être prêt à oublier son libre arbitre pour son peuple?

J’ai adoré que dans cet univers dytopique sombre et cruel, l’espoir soir présent et j’ai hâte de voir ce que la suite me réserve.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florine-26 2020-08-10T11:52:14+02:00

C'est un coup de cœur, ce livre ma beaucoup fait réfléchir, il est tout à fait dans l'ère du temps avec son coté écologique. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, ça a même été difficile d'arrêter ma lecture. Je trouve qu'il y a une certaine moral, un message à travers ces pages. Arcana m’a beaucoup surprise, au début de ma lecture je ne l'appréciais pas, je la trouvais trop superficielle et têtue. Au fil de ma lecture j'ai découvert une jeune fille pleine de ressource, forte et qui ne se laisse pas faire. Elle c'est retrouvée dans pleins de situations difficiles, livrée à elle même, elle a réussi à aller de l'avant, elle ne s'est pas laissée abattre. A.D.MARTEL a une plume fluide et addictive, elle a su créer des personnages pleins de profondeur et haut en couleur, je les aime tous sans exception. Une dystopie génial, je vous la recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Madisonlesourd 2020-07-25T20:34:22+02:00
Or

Une très bonne lecture pour ma part j’ai terminé ce livre en une journée

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 82
Commentaires 30
extraits 5
Evaluations 46
Note globale 8.61 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode