Livres
595 658
Membres
673 881

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par SkeletonGirl 2022-05-12T17:16:51+02:00

Le chagrin a son revers: le fait qu'il puisse, le moment venu, nous rendre ce qu'il nous a pris si promptement, comme une ombre qui, à mesure que les années passent, commence, sans que l'on sache pourquoi, à répandre sa propre lumière.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SkeletonGirl 2022-05-10T17:04:42+02:00

La vie est un drame pour lequel on n'est pas préparé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:51:15+02:00

Après, une à une, les années passèrent, tombant comme les arbres d'un verger qui mourraient à intervalles réguliers.

Cinquième partie. Chapitre 36

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:49:23+02:00

Désormais seul dans cette vaste demeure délabrée, je me penchais sur la jeunesse privilégiée d'Ovide, né dans une famille de chevalier, doué d'une grande intelligence, qu'il développa grâce à une éducation supérieure.

Cinquième partie. Chapitre 35

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:46:24+02:00

Ma mère m'apparut, immatérielle, presque transparente, me regardant depuis le fond du jardin, fille de bal des débutantes morte tout juste quelques semaines après ma naissance, de sorte que la seule chose que nous ayons partagée, semblerait-il, fut l'immensité de la mer sur laquelle elle avait péri.

Cinquième partie. Chapitre 32

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:41:37+02:00

Une leur vive s'alluma dans son regard, deux petites flammèches blanches. Mais elle demeura silencieuse, et, dans ce bref silence, j'eus la prescience que si le paradis existait, ce n'était pas un lieu d'éblouissement et de gloire, de ravissement et d'extase, mais simplement la sensation éternelle de la présence d'un coeur aimant.

Quatrième partie. Chapitre 25

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:36:25+02:00

(...) et en cet instant, je fus traversé par le sinistre pressentiment que je rencontrais tout à coup une manifestation du mal différente de celles que j'exposais en cours, un mal venu de loin, et en cela même, d'une perniciosité beaucoup plus subtile, un mal pleine de drames et de collusions, d'actions commises par des pantins contrôlés par des marionnettistes manipulateurs en diable.

Troisième partie. Chapitre 22

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:36:04+02:00

-Ils disent tous qu'il pouvait être gentil quand il le fallait, mais que, dans le fond, il ne l'était pas. Ma mère pense pareil.

C'était le portrait classique d'un sociopathe, de quelqu'un qui pouvait être tout sucre et tout miel, et pourtant ne valoir rien de bon, mais je savais que ce n'étaient pas là ses seules parts d'ombre.

Troisième partie. Chapitre 21

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T23:29:23+02:00

Mon père ne s'est pas laissé faire, et quand Miss Brantley a voulu l'attraper par le bras, il s'est dégagé et a craché par terre, juste à ses pieds. Quand Mr Brantley m'a raconté ça, je me suis rappelé l'avoir vu faire, qu'il crachait toujours pour une chose ou pour une autre : du tabac de ses cigarettes, un morceau de viande trop nerveux ou de gras qu'il n'arrivait pas à mâcher suffisamment pour l'avaler. c'étaient des choses réelles, concrètes, mais je pense qu'il a aussi craché sur les chances qu'il a eues dans sa vie, sur les opportunités que des gens lui ont offertes, et sur lesquelles il s'est contenté de cracher. S'il avait vécu, il aurait peut-être craché sur ma mère et moi, et probablement sur Lakeland, il serait sûrement parti quelque part, et, plus tard, aurait aussi craché sur cet endroit, parce que c'était naturel chez lui de cracher sur tout ce qui l'énervait ou qu'il n'aimait pas. Peut-être était-ce sa vie même qu'il essayait de cracher.

Troisième partie. Chapitre 21

Afficher en entier
Extrait ajouté par clarenceglyndon 2018-08-30T20:19:54+02:00

Il tenait à la main un vieil album dans lequel on se serait attendu à trouver des photos de familles jaunies. (...), je vis l'album frémir légèrement, comme si quelque chose bougeait à l'intérieur, rien de sinistre, plutôt un espoir naissant, comme si au coeur de la sombre collection qu'il contenait, Eddie serait en mesure de trouver une lumière qui le guiderait vers une vie meilleure.

La cabane dont s'est servi mon père a été construite avec le bois qu'il avait volé à la scierie de la sortie de la ville. Il y allait la nuit et volait du bois ou tout ce qu'il pouvait trouver qui trainait là-bas, car il ne faisait pas de différence entre ce qui lui appartenait et ce qui ne lui appartenait pas, si bien que ce qu'il trouvait, si personne ne le voyait faire, devenait à lui par le simple fait qu'il le prenait. Il agissait ainsi en tout pour lui, tout ce qu'il voulait devait être à lui parce qu'il le voulait, ni plus ni moins, et tant pis si c'était à quelqu'un d'autre avant qu'il le prenne pour lui. Le grillage qu'il avait mis autour de chez nous était volé, tout comme la corde dont il s'était servi pour me fabriquer une balançoire dans le jardin, et pour ligoter les mains de Linda Gracie.

Deuxième partie. Chapitre 12

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode