Livres
607 255
Membres
699 502

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Loups de Boulder, Tome 1 : Une meute de sang et de mensonges



Résumé

À trois mois de mon dix-huitième anniversaire, je suis contrainte de retourner dans le Colorado. Même si cela fait six ans et que les loups de ma meute composée entièrement de mâles ne me reconnaissent pas, moi je les reconnais. Difficile d’oublier des gens qui se détournent des autres en fonction de leur sexe.

Surtout Liam Kolane, le fils de Heath, le mâle alpha le plus cruel et le plus brutal à avoir jamais gouverné la meute de Boulder. Liam est aussi beau qu’agaçant, aussi gentil que vindicatif, et malheureusement, mon cœur réagit à sa présence. Après tout, c’est un Kolane. Tel père tel fils, non ?

À la mort de Heath, Liam est en lice pour devenir le nouveau mâle alpha et personne n’ose le défier.

Personne, sauf moi.

C’est ainsi que commence un jeu dangereux.

Les règles : le gagnant raflera tout... y compris le cœur du perdant.

- - - - - - - - - - - - - - - -

The primal rule of winning : don’t fall in love with the contender.

Three months shy of her eighteenth birthday, Ness is forced to return to Colorado. Even though it’s been six years, and the wolves of her all-male pack don’t recognize her, she recognizes them. People who shun others because of their gender are hard to forget.

Especially Liam Kolane —son of Heath, the crudest and cruelest Alpha to have ruled the Boulder Pack. Liam is as handsome as he is infuriating, as kind as he is punishing, and he makes Ness’s traitorous heart race, which isn’t good. After all, he’s a Kolane. Like father like son, right?

When Heath dies, Liam vies to become the new Alpha and no one dares challenge him.

Except Ness.

Thus begins a treacherous game.

The rules: winner takes all... including loser’s life.

** Contains Alpha males. Not suitable for children under 14.

Afficher en entier

Classement en biblio - 62 lecteurs

extrait

Prologue

L’odeur âpre de l’ammoniac et du produit à vitre me titillait, mais je repoussai l’odeur tout en frottant la table de verre, jusqu’à ce qu’elle réfléchisse le gratte-ciel à l’autre bout de la rue. Il y a six ans, je supportais à peine d’être dans la même pièce que du produit à vitre, mais l’éloignement avait diminué la sensibilité de mon odorat.

J’étirai mon cou d’un côté puis de l’autre et m’éloignai de la table pour ranger les produits ménagers et faire rouler mon chariot jusqu’à la salle de travail.

— Evelyn, j’ai fini !

Quand je repérai une crinière teinte de noir, je lâchai le chariot et posai mes avant-bras sur le haut des cloisons en bois séparant chaque bureau.

— Tu veux de l’aide ?

— Non, j’ai fini aussi, querida.

Je sentis ma gorge se serrer à la vue du foulard vif en soie noué dans les cheveux d’Evelyn.

Maman ne possédait pas grand-chose de valeur : l’alliance couronnée d’un diamant que je portais au bout d’un collier en cuir et le foulard de marque qu’Evelyn ne quittait jamais depuis qu’elle le lui avait donné. Je n’étais pas le moins du monde jalouse qu’Evelyn l’ait eu. Si quelqu’un méritait un si beau présent, c’était bien la femme qui avait veillé sur nous depuis notre arrivée à Los Angeles, six ans plus tôt.

Nous habitions dans un quartier à problèmes, pour le dire gentiment, alors je ne devais ouvrir la porte à personne. Quand Evelyn avait frappé deux jours après notre emménagement, je l’avais fixée dans le judas et lui avais dit de partir. Elle l’avait fait, mais elle était revenue par la suite.

La fois d’après, elle avait glissé un bout de papier sur lequel elle avait gribouillé son nom et le numéro de son appartement. En rentrant de son entretien et en voyant le papier que j’avais laissé sur la table, maman était montée comme une flèche, était passée en furie devant le piètre graffiti violet ornant l’escalier en béton, puis avait frappé à la porte d’Evelyn pour savoir ce qui l’intéressait chez une enfant de onze ans.

En réalité, Evelyn voulait juste aider. Maman était ren trée avec les joues rouges, folle de rage, en criant que nous n’avions pas besoin de charité… que tout allait bien !

Nous n’allions pas bien.

Heureusement, Evelyn s’était montrée persistante et était revenue, apaisant ma mère avec de quoi nourrir un régiment et des vêtements qui prenaient la poussière dans le fond de son placard. Naïvement, j’avais pensé qu’elle était juste une femme mauvaise en calcul, qui entassait ses affaires.

Evelyn débrancha l’aspirateur, puis recula en boitant et appuya sur le bouton qui remontait le fil. Il s’enroula à l’intérieur de l’appareil aussi vite qu’un serpent à sonnettes. Avant qu’elle ne puisse se pencher au-dessus de l’aspirateur, j’attrapai la poignée et le montai sur son chariot. Ensemble, nous emportâmes tout le matériel jusqu’au placard d’entretien. Tout le long, Evelyn serra les dents. Même si elle ne se plaignait jamais, son épaule droite lui faisait mal depuis un moment déjà. En plus de son boitillement, causé par une balle perdue il y a vingt ans, Evelyn était considérablement ralentie.

— J’ai fait tes tacos préférés, mais ne te sens pas obligée de manger avec moi, qurida. Si tu as un rencard…

— Non, rien de cela.

Je n’en avais pas eu depuis la mort de ma mère.

Au début, je m’étais tenue loin des garçons, car la dépression m’engloutissait tout entière. Puis, payer le loyer et les factures avait primé sur le reste et j’avais fait autant d’heures de ménage que possible. Certains jours, le trajet m’épuisait plus encore que le travail et les odeurs chimiques. Je ne trouvais aucun réconfort à rouler dans des bus à travers des paysages urbains et gris, éloignée le plus possible des passagers qui sentaient leur dernier repas, pris quelques heures auparavant, ou la transpiration accumulée pendant la journée.

Ce soir, au moins, Evelyn était assise à côté de moi, ses longs doigts fermement posés sur ses genoux, le menton plongé vers le bas et les paupières fermées. Quelques secondes avant notre arrêt, je la secouai doucement et murmurai :

— On est arrivées.

Elle se réveilla en sursaut. Elle glissa son bras à mon coude pour trouver du soutien et nous descendîmes. La nuit était tombée, mais les rues n’étaient pas particulièrement animées à cette heure-ci. Les habitués étaient déjà dehors, comme le vétéran de guerre, à la forte odeur d’alcool, qui parlait à son petit chien chétif, celui qui me montrait perpétuellement les crocs. Ou les deux travailleuses du sexe, couvertes de maquillage, qui portaient des bas résille déchirés et sentaient la sueur et le chlorure de vinyle. Ou encore les hommes en sweat à capuche, recherchés autant par la police que par leurs clients nerveux.À part le chien, ils étaient tous plutôt agréables.

L’un des dealers à capuche me siffla.

— Quand est-ce que tu me fais passer un peu de bon temps, Ness ?

Des mois auparavant, j’avais bêtement porté l’étiquette indiquant mon prénom accroché à mon uniforme jaune poussin.

Un sourire au coin des lèvres, je lui fis un doigt d’honneur, ce qui fit ricaner ses deux associés. Tous les soirs, quand je passais près d’eux, ils me sifflaient ou produisaient des bruits de baisers et tous les soirs, je leur montrais ce que je pensais de leurs avances subtiles.

Une fois, l’un d’entre eux n’était pas là et je m’étais inquiétée qu’il se soit fait coffrer par les flics. Suzie, la prostituée, m’avait dit que ses parents étaient sortis de prison et étaient venus chercher leur fils pour commencer une nouvelle vie.

Parfois, j’espérais que quelqu’un viendrait m’emmener pour commencer une nouvelle vie, moi aussi.

En entrant dans le cube de béton sale que nous appelions « chez nous », je chassai mes pensées de désertion et annonçai à Evelyn :

— J’arrive dans une minute.

L’ascenseur était hors service… encore. Elle commença sa longue ascension jusqu’au deuxième étage, laissant dans son sillage l’odeur mentholée du baume qu’elle appliquait sur ses articulations douloureuses. L’odeur de menthe se mélangeait à celle de l’urine fraîche. Son épaule n’était pas la seule chose qui m’inquiétait. Sa mauvaise jambe semblait également lui faire mal.

Après avoir entendu ses clés cliqueter, par-dessus les cris de mes voisins de palier et le bruit des dessins animés de chez Mme Fletcher, je marchai jusqu’à mon appartement et sortis mes clés, avant de me figer au milieu ducouloir.

Je reniflai l’air : fumée de cigarette, pot-pourri et pin. Le mélange d’odeurs me fit tressaillir.

Ma porte d’entrée était fermée, mais une lumière jaune filtrait sur le sol gris acier du couloir. J’appuyai sur la poignée et poussai la porte d’un coup.

Deux personnes étaient attablées à ma table, achetée dans un marché aux puces.

L’homme sauta sur ses pieds si vite que la chaise tomba en arrière sur le lino. Il attrapa le dernier barreau en bois avant qu’elle ne heurte le sol.

— Ness.

— Comment êtes-vous rentrés ?

J’avais l’air calme, ce qui était étonnant, car je ne l’étais pas du tout. Chaque nerf de mon corps était à cran.

Mon oncle baissa la tête vers la fenêtre, au-dessus du canapé en denim. Des éclats de verre brillaient sur le tissu

élimé.

Je reculai et me pris un mur.

Non, pas un mur.

Des mains se posèrent sur mes biceps et me maintinrent en place.

— Bonjour, cousine.

Je tournai la tête et vis des yeux noisette familiers. Je dévisageai à nouveau oncle Jeb et tante Lucy.

— Nous sommes venus te convaincre de rentrer à la maison, annonça Lucy en se levant enfin.

Quand j’avais souhaité une nouvelle vie, ce n’était pas ce que j’avais en tête.

Je repoussai les mains de mon cousin Everest et essayai de m’écarter, mais son corps obstruait le chemin vers la sortie.

— Plutôt aller en enfer qu’y retourner !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

L'histoire met un peu de temps à se mettre en place mais l'univers est intéressant et donne envie de lire la suite.

Afficher en entier
Argent

Un très bon premier tome. J’ai beaucoup aimé.

Afficher en entier
Argent

Une histoire un peu différente des autres livres du genre que j'ai pu lire. Pas de scènes de de sexes, contrairement aux livres du genre. Un triangle amoureux. Les ingrédients sont là mais je n'ai pas été happée par ma lecture. L'auteur n'a pas ce petit truc en plus qui rend une lecture addictive. J'ai commencé le deuxième tome, mais je ne suis pas emballée.

Afficher en entier
Argent

Bon début pour cette série, l'intrigue est captivante, les personnages sont intéressants à suivre. Hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Or

Cette saga m'a l'air prometteuse , l'écriture étant fluide et directe. On apprend à découvrir une meute qui a une particularité, ne pas avoir eu de louves depuis un siècle. Forcement quand il y en a une , un siècle de machisme n'a rien arrangé à ces loups têtus, machos (certains du moins) et autoritaires. Heureusement que Ness a du caractère.

Notre héroïne en plus d'avoir une forte personnalité va tout faire pour en apprendre plus sur son passé. Elle va connaitre de multiples rebondissements, l'acharnements de certains qui ne veulent pas d'elle et les mensonges qui l'entourent. Elle ne m'a que rarement déçue, forte mais avec ses faiblesses, elle avance dans l'histoire la tête haute.

Les personnages secondaires sont bien travaillés, leur évolution m'a plut, ça prend son temps mais c'est cohérent avec cet univers. Certains sortent du lot, d'autres agacent mais restent intéressants .

Afficher en entier
Or

Je tiens à remercier Olivia Wildenstein pour ce service presse.

Le retour de Ness, après 6 ans d'absence, auprès de la meute de Boulder se fait dans une ambiance tendue. Elle continue de revendiquer son appartenance à la meute alors même que celle-ci l'a rejetée à cause de son genre. Elle va être mêlée à la succession au titre d'alpha et se retrouver en lice contre Liam Kolane, le fils de l'ancien alpha décédé.

Il y a au cours de nos lectures certains personnages qui nous marquent, souvent pour leur résilience, leur caractère ou simplement leur histoire qui nous touchent, dans ce livre, c’est celui de Ness qui a attiré mon attention. Elle est provocante, courageuse, frondeuse et en même temps timide, pudique et en manque d’amour. Je trouve son personnage attractif parce qu’atypique dans cette meute en particulier. Elle a tout perdu à cause d’elle, cette soi-disant famille qui ne l’a jamais respectée en tant que personne et pourtant elle y est sensible même si elle ne l’avoue pas.

Il y a quelque chose de sombre dans l'ambiance et les caractères des personnages, il y a du vice caché soigneusement sous des apparences lisses, et c'est justement ce qui m'attire dans l'écriture d'Olivia Wildenstein, sa capacité à opposer des sentiments d'amour profonds à des personnes pourris jusqu’à la moelle. Et puis il y a Liam, l’indigne fils de son père, il cache bien des choses… Pourquoi provoquer Ness et en même temps la protéger ? A-t-il hérité des gènes de son monstre de père ?iments d'amour profonds et

Enfin il y a les autres, amis, ennemis, jamais complètement gentils, jamais parfaitement méchants, l’auteure chercherait-elle à nous dire que la pureté et le vice peuvent parfois être colocataires ? Cela et d’autres thèmes encore, le viol, le machisme, la trahison, la famille, l’amitié le tout baignant dans la violence et l’amour. Olivia Wildenstein surfe nettement au dessus du genre avec son style vif et puissant. J’attends le tome 2 avec impatience vraiment beaucoup d’impatience…

Afficher en entier
Lu aussi

Ce roman se lit plutôt facilement mais je n'ai pas plus accroché que ça. Ness rejoint sa meute après plusieurs années et de ressentiment envers celle-ci. Il se trouve qu'elle est la seule louve... Une place d'alpha est à prendre suite au décès suspect du précédent et dont son fils devait reprendre la suite.

Plusieurs événements viennent agrémenter le récit mais je suis dubitative de la fin, qu'il n'y ait pas vraiment d'explication pour le lecteur ni de réel questionnement du personnage principal

Afficher en entier
Argent

J’ai découvert la plume de Olivia Wildenstein avec le premier tome des Anges d’Elysium, dont le tome 1, Plume, a été pour moi, la lecture la plus bouleversante que j’ai faite en 2020, et il a laissé une marque indélébile dans mon cœur. C’est avec grand plaisir que je découvre cette nouvelle série ! La plume d’Olivia est toujours aussi addictive. L’histoire démarre un peu vite à mon goût et il m’a fallu un petit moment pour m’adapter au récit et au scénario original qui m’a pourtant beaucoup plu. Il y a de nombreuses sous-intrigues qui sont passionnantes à suivre, en dehors du combat pour celui qui deviendra l’Alpha. J’ai fini par me laisser prendre dans l’histoire et par dévorer ce livre !

Ness est une jeune femme qui essaye de se montrer forte en toutes circonstances, mais les choses ne sont pas toujours faciles. J’ai aimé son caractère et le fait qu’elle ne se laisse pas facilement écraser. Être la seule louve de la meute est compliqué, surtout qu’elle ne peut pas en rejoindre d’autres. J’ai aimé son sens de la repartie, et sa méfiance m’a fait avoir des réserves sur tous les personnages, moi aussi. On fait des découvertes qui sont parfois surprenantes, d’autres bouleversantes. Mais elle ne s’écroule pas, elle cherche toujours des solutions sans abandonner, et j’ai admiré son courage, sa force intérieure et sa persévérance !

Ensuite, nous avons Liam Kolane. Pendant une bonne moitié du livre, je me suis méfiée de ce personnage, ne sachant pas si je pouvais lui faire confiance, si j’étais sous son charme ou si je me méfiais de lui. Et puis, d’un coup, il a commencé à s’insinuer dans mon cœur et à y prendre sa place. C’est un personnage imparfait, qui a des secrets, et s’il se montre connard et insupportable au début, il devient vite plus sympathique, ce qui m’a fait douter de lui. Mais j’ai fini par m’attacher à lui en voyant sa loyauté, sa force, en découvrant sa personnalité et ses faiblesses. Il n’est pas ce que j’imaginais au premier abord : il est mieux, car il est parfait dans ses défauts, ce qui le rend réel et attachant !

Il y a de nombreux personnages, j’ai beaucoup aimé Sarah et Matt, d’autres m’ont laissé sur la réserve, comme August, et j’ai été septique à son sujet. Mais les retournements de situation font qu’on ne sait plus à qui se fier et on se met à douter de tout et de tout le monde !

En conclusion, si j’ai mis du temps à entrer dans l’histoire, j’ai fini par me laisser prendre par ce scénario captivant et par les personnages tout différents, mais aussi par l’intrigue et l’univers qui m’a énormément passionné ! Je dois dire que j’ai un peu peur pour la suite, car avec cette fin, j’ai l’impression qu’elle me prépare des trucs qui me plairont peut-être moins, mais j’ai hâte en même temps de replonger dans cet univers !

Afficher en entier
Diamant

J’ai dévoré ce roman. On suit Ness une louve, ou plutôt la seule louve de « sa » meute. Pourquoi les guillemets ? Parce qu’ils l’ont fichu à la porte il a plusieurs années. Pas de louve chez eux, vous voyez le genre. Mais évidemment elle va être forcée de revenir après le décès de sa mère. Et c’est là que les choses deviennent intéressantes.

Elle va vouloir s’opposer à l’héritier légitime de l’alpha. Elle va passer plusieurs épreuves pour devenir chef de meute mais si elle échoue, elle sera chassée. Rien de bien neuf pour elle, alors pourquoi ne pas tenter le diable 😈😂

On suit ses aventures et ses différentes rencontres, amis ou ennemis, le doute est omniprésent. Personne n’est à l’abri d’une trahison même au sein d’une meute. J’ai aimé sa force et son envie d’indépendance. Elle se pose des questions et se fait sa propre idée. Il y a bien sûr un début de romance. Mais quelque chose me dit que ça ne sera pas un chemin de tranquillité.

On découvre que sous leurs apparences très macho, les loups ne sont pas si réfractaires au changement. Les échanges m’ont fait sourire. Les liens se créent et pas forcément là où on les attendait.

C’est vraiment la grande force de cette histoire. L’autrice suit les codes du genre mais arrive parfaitement à nous surprendre et à changer de voie. J’avoue qu’au vu de la fin, j’ai peur de ce qui va se passer dans la suite et en même temps, j’ai hâte. Rassurez-vous, il ne se termine pas sur un suspens insoutenable non plus mais on a le droit à notre petit lot de questions.

Je vous recommande totalement cette histoire, en particulier aux amateurs de metamorphes et bit lit. Cependant ça reste un univers très accessible, alors même si vous n’avez jamais lu ce genre, vous pouvez vous lancer sans difficulté.

Afficher en entier
Lu aussi

Je remercie Olivia Wildenstein pour sa confiance et l'envoi de ce service presse. Ce fut un réel plaisir pour moi de retrouver la plume de l'auteure. J'avais déjà eu l'occasion de lire le tome 1 des Anges D'elysium et j'avais adoré l'univers.

Ici, le livre se base essentiellement sur des loups-Garous. Je dois dire que je ne suis pas particulièrement fan de ses créatures et je suis très sélectives lorsqu'il y a une histoire avec des loups.

Nous suivons Ness, une fille loup qui n'appartient à aucune meute et qui fut exilée de chez elle par les siens. Elle va revenir à Boulder et les autres loups ne vont pas lui faire un accueil très chaleureux.

J'ai trouvé la meute Boulder très misogyne et aussi très arriéré. Les personnages masculins étaient dès plus macho et m'ont franchement énervé. Le fait de traiter Ness comme une trainée par outrée. La famille de cette dernière m'a plus qu'énervée, son oncle qui ne fait rien et sa tante qui l'enfonce plus qu'autre chose. Ils ont tous eu un comportement abject envers elle qui m'a franchement dégouté.

Quant à Ness, je l'ai bien aimé. Il s'agit d'un personnage fort qui ne laisse pas marcher sur les pieds et qui a du répondant. Elle a aussi un très bon cœur. Sa rencontre avec Liam le fils de l'ancien Alpha va faire des étincelles.

Après j'ai eu quelques difficultés lors de ma lecture et je pense qu'il s'agit de la traduction. Il manquait à certains moments des transitions entre les paragraphes, ce qui fait que j'ai été perdue dans cet univers.

En conclusion, il s'agit d'une histoire qui se lit bien. Je suis sûre qu'elle va plaire à un grand nombre de personne et je recommande.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Loups de Boulder, Tome 1 : Une meute de sang et de mensonges

  • France : 2021-11-01 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Les Lioups de Boulder, Tome 1 : Une Meute de Sang et de Mensonges - Français
  • A Pack of Blood and Lies (The Boulder Wolves #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 62
Commentaires 10
extraits 1
Evaluations 20
Note globale 7.68 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode