Livres
600 266
Membres
683 426

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Loups dorés, Tome 1



Description ajoutée par Shiravee 2022-05-22T19:54:55+02:00

Résumé

Paris 1889. Tous les regards sont tournés vers la Ville lumière où va se tenir l'Exposition Universelle. Caché parmi les merveilles technologiques et les créations artistiques exposées se trouve un objet d'une puissance inimaginable qui pourrait changer le cours de l'Histoire.

Contraint de récupérer l'artefact par le mystérieux Ordre de Babel, le chasseur de trésor Séverin Montagnet-Alarie se voit promettre une récompense qu'il n'aurait jamais imaginée : récupérer son héritage. Pour réussir son coup, il va s'entourer d'un groupe atypique : un historien, une brillante ingénieure, un rival aristocrate, un faussaire de génie et une danseuse-espionne.

Ensemble, ils vont explorer le cœur sombre et scintillant de Paris où le danger les attend. Séverin va se retrouver tiraillé entre son désir de vengeance contre ceux qui lui ont fait du tort et la peur de perdre ses proches - dont la femme qu'il aime - alors qu'il les entraîne dans une quête extrêmement périlleuse.

Afficher en entier

Classement en biblio - 24 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par AJigoku 2019-03-28T19:27:50+01:00

I think the greatest power is belief, for what is a god without it?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Ce livre faisait partie de mes sorties les plus attendues de l’année ; il s’avère toutefois que c’est l’une de mes plus grosses déceptions jusque là.

Le seul point que j’ai apprécié dans The Gilded Wolves est l’atmosphère sombre de l’histoire. Elle semble magique et mystérieuse - le monde paraît cependant trop mystérieux.

Les explications sur le système de magie et les Maisons sont trop vagues et superficielles, et, à l’exception de certains noms de lieu de Paris, on ne sait pas grand-chose de la capitale ou de la situation actuelle du pays, que Roshani Chokshi attendait de ses lecteurs de connaître ; je ne pense pas que ce soit sage de sa part étant donné que le contexte politique français de la fin du dix-neuvième siècle n'est pas connu de tous. Mais qu’importe. En fait, je pense que le mot « vague » est le meilleur pour décrire ce roman. Les références historiques sont juste jetées dans l’histoire, les lieux, bien qu’étant décrits avec détails, restent obscur au lecteur, l’intrigue semble complexe mais brouillonne… Pendant toute ma lecture, j’avais l’impression de regarder une photo dont seul le tout premier plan est net, et le reste, bien qu’existant, est trouble.

Bien que les personnages semblent être une partie importante de cette histoire, ils sont vraiment plats.

Dans le manga Fullmetal Alchemist, les alchimistes sont des scientifiques qui peuvent manipuler les éléments chimiques: après les avoir disloqués, ils les rassemblent pour créer de nouveaux objets. Néanmoins, il y a une chose qu’ils ne peuvent façonner: l’être humain. Même si les alchimistes réunissent toutes les composantes du corps humain (le carbone, le fer, etc.) il y a toujours un ingrédient qui manque: la Vie, car ils ne créent qu’une coquille vide.

Il m’a semblé que la règle d’or des alchimistes avait été enfreinte par l’auteur de ce livre: elle utilise de nombreuses caractéristiques pour ses personnages (une passion pour les araignées, des talents culinaires, des yeux gris, un passé tragique,…) et pourtant, ils ne paraissent pas vivants du tout. En outre, cette impression de vague est toujours présente: quelle est leur histoire ? Que veulent-ils ? Qui sont-ils ?

A cause de cela, je n’ai pu m’attacher à aucun personnage - en fait, je n’ai même pas pu m’intéresser à eux. J’étais vaguement attirée par Tristan, au début, car il me rappelait mon cher Neville Londubat, mais son intrigue de demoiselle en détresse m’a ennuyée. J’ai même fini par ne pas réagir à tout ce qu’il subit.

J’ai déjà expliqué que l’intrigue était confuse, mais elle l’était vraiment. Je ne pouvais jamais me souvenir de ce qui s’était passé ou même comprendre ce qui était en train de se passer. J’ai finalement juste lu sans chercher à suivre les évènements. Les Maisons ? Le fragment de Babel ? Les Anneaux ? L’Ordre ? Les combats ? Je ne pense pas avoir saisi tout ça.

Je regrette de ne pas avoir aimé ce livre autant que je le voulais (ou même tout court). Je sais à présent que je ne lirai pas la suite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par IntrovertedCat 2022-04-27T16:13:02+02:00
Lu aussi

Cela fait un moment que j'ai lu ce livre, mais je me rappelle avoir été profondément déçue.

Dans le fond, rien ne cloche: l'intrigue était prometteuse, les personnages tous différents et intriguants à leur manière, pourtant je n'ai pas réussi à accrocher.

Peut-être est-ce le style d'écriture, ou la façon dont l'auteur a amené les événements, mais je me suis rapidement ennuyée et désintéressée de l'histoire (même les personnages que j'appréciais - Zofia, Laila, Tristan, Enrique... ont rapidement perdu leur intérêt).

Je me suis même forcée à le finir, passant les dernières pages à la va-vite. C'est dommage, car j'avais vraiment envie d'aimer ce roman (dont la couverture est juste magnifique, il faut l'admettre)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pignoufette 2021-03-05T12:48:44+01:00
Or

L'on m'a vendu ce livre comme étant un Six Of Crows se passant durant l'exposition universelle de Paris, et avec plus de diversité.

Et honnêtement ? Ca a failli être un coup de coeur immédiat ! L'histoire est prenante, haletante, les personnages sont attachants, et sont réalistes au possible, présentant défaut comme qualité avec une justesse incroyable, l'univers est merveilleusement bien façonné, et tout y est intriguant, et même si les concepts de magies peuvent être bien étranges, ils sont facilement appréhendables. Honnêtement, ce livre avait tout pour être mon coup de coeur de ce début d'année. Presque tout, en réalité. Un seul et unique détail a fait que ça ne l'a pas été, et c'est tout simplement la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)La mort de Tristan était violente, et à mon sens, injustifié. Même si en vérité, ça se voyait venir à des kilomètres, le jeune garçon n'ayant même pas de point de vue dans l'histoire, surtout si on compte la manière dont personne ne l'écoutait, je l'ai trouvé violente et injuste. C'était mon personnage préféré, et j'ai pleuré toutes les larmes de mon coeur ... Je ne pense pas continuer, pour le coup. Oui, oui, à cause de la simple mort d'un personnage, alors que le reste est absolument niquel. Je suis très capricieuse.

Les relations qu'entretiennent les personnages sont merveilleusement bien développées, et on sent le lien qui s'est noué entre eux, au fur et à mesure des années, même si j'aurai aimé avoir un aperçu d'eux peut-être un peu plus tôt dans leurs aventures ! Spoiler(cliquez pour révéler)Un autre bémol pour moi, c'est que la relation entre Leïla et Séverin ... manque de profondeur. Genre, vraiment. J'avais pas vraiment l'impression de voir deux êtres s'aimer plus que se désirer en fait ... Et je pense que ça découle du fait qu'on arrive, étonnamment, trop tard dans l'histoire. J'aurai vraiment aimé que tout commence plus tôt, quelques aventures plus tôt. On arrive à une période où les personnages se connaissent déjà, où leurs buts sont clairs pour eux ... Mais pas forcément pour le lecteur. Hormis la mort de Tristan, je pense que c'est mon autre complainte : on arrive trop tard dans l'histoire pour en apprécier sa pleine saveur. C'est comme arriver en retard à un diner entre amis : les conversations ont déjà commencé sans nous, et on a dû mal à en attraper le fil. Je trouve ça dommage.

En bref, ce fut une excellente découverte ! Simplement pas pour moi, je crois !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HurricaneMilou 2019-02-13T00:51:15+01:00
Pas apprécié

Ce livre faisait partie de mes sorties les plus attendues de l’année ; il s’avère toutefois que c’est l’une de mes plus grosses déceptions jusque là.

Le seul point que j’ai apprécié dans The Gilded Wolves est l’atmosphère sombre de l’histoire. Elle semble magique et mystérieuse - le monde paraît cependant trop mystérieux.

Les explications sur le système de magie et les Maisons sont trop vagues et superficielles, et, à l’exception de certains noms de lieu de Paris, on ne sait pas grand-chose de la capitale ou de la situation actuelle du pays, que Roshani Chokshi attendait de ses lecteurs de connaître ; je ne pense pas que ce soit sage de sa part étant donné que le contexte politique français de la fin du dix-neuvième siècle n'est pas connu de tous. Mais qu’importe. En fait, je pense que le mot « vague » est le meilleur pour décrire ce roman. Les références historiques sont juste jetées dans l’histoire, les lieux, bien qu’étant décrits avec détails, restent obscur au lecteur, l’intrigue semble complexe mais brouillonne… Pendant toute ma lecture, j’avais l’impression de regarder une photo dont seul le tout premier plan est net, et le reste, bien qu’existant, est trouble.

Bien que les personnages semblent être une partie importante de cette histoire, ils sont vraiment plats.

Dans le manga Fullmetal Alchemist, les alchimistes sont des scientifiques qui peuvent manipuler les éléments chimiques: après les avoir disloqués, ils les rassemblent pour créer de nouveaux objets. Néanmoins, il y a une chose qu’ils ne peuvent façonner: l’être humain. Même si les alchimistes réunissent toutes les composantes du corps humain (le carbone, le fer, etc.) il y a toujours un ingrédient qui manque: la Vie, car ils ne créent qu’une coquille vide.

Il m’a semblé que la règle d’or des alchimistes avait été enfreinte par l’auteur de ce livre: elle utilise de nombreuses caractéristiques pour ses personnages (une passion pour les araignées, des talents culinaires, des yeux gris, un passé tragique,…) et pourtant, ils ne paraissent pas vivants du tout. En outre, cette impression de vague est toujours présente: quelle est leur histoire ? Que veulent-ils ? Qui sont-ils ?

A cause de cela, je n’ai pu m’attacher à aucun personnage - en fait, je n’ai même pas pu m’intéresser à eux. J’étais vaguement attirée par Tristan, au début, car il me rappelait mon cher Neville Londubat, mais son intrigue de demoiselle en détresse m’a ennuyée. J’ai même fini par ne pas réagir à tout ce qu’il subit.

J’ai déjà expliqué que l’intrigue était confuse, mais elle l’était vraiment. Je ne pouvais jamais me souvenir de ce qui s’était passé ou même comprendre ce qui était en train de se passer. J’ai finalement juste lu sans chercher à suivre les évènements. Les Maisons ? Le fragment de Babel ? Les Anneaux ? L’Ordre ? Les combats ? Je ne pense pas avoir saisi tout ça.

Je regrette de ne pas avoir aimé ce livre autant que je le voulais (ou même tout court). Je sais à présent que je ne lirai pas la suite.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"Les Loups dorés, Tome 1" sort 2022-06-30T14:12:38+02:00
background Layer 1 30 Juin

Dates de sortie

Les Loups dorés, Tome 1

  • France : 2022-06-30 (Français)
  • USA : 2019-01-15 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Gilded Wolves (The Gilded Wolves #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 24
Commentaires 3
extraits 10
Evaluations 10
Note globale 7.3 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode