Livres
411 205
Membres
320 092

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Loyautés



Description ajoutée par x-Key 2017-11-12T13:36:54+01:00

Résumé

« J’ai pensé que le gamin était maltraité, j’y ai pensé très vite, peut-être pas les premiers jours mais pas longtemps après la rentrée, c’était quelque chose dans sa façon se tenir, de se soustraire au regard, je connais ça, je connais ça par cœur, une manière de se fondre dans le décor, de se laisser traverser par la lumière. Sauf qu’avec moi, ça ne marche pas.»

Théo, enfant du divorce, entraîne son ami Mathis sur des terrains dangereux. Hélène, professeur de collège à l’enfance violentée, s’inquiète pour Théo : serait-il en danger dans sa famille ?

Quant à Cécile, la mère de Mathis, elle voit son équilibre familial vaciller, au moment où elle aurait besoin de soutien pour protéger son fils.

Les loyautés sont autant de liens invisibles qui relient et enchaînent ces quatre personnages.

(Source : Jean-Claude Lattès)

Afficher en entier

Classement en biblio - 65 lecteurs

Or
19 lecteurs
PAL
29 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Stephanelefort 2017-12-24T16:20:18+01:00

« J’ai pensé que le gamin était maltraité, j’y ai pensé très vite, peut-être pas les premiers jours mais pas longtemps après la rentrée, c’était quelque chose dans sa façon se tenir, de se soustraire au regard, je connais ça, je connais ça par cœur, une manière de se fondre dans le décor, de se laisser traverser par la lumière. Sauf qu’avec moi, ça ne marche pas.»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2018-04-17T15:33:46+02:00
Argent

Je me suis totalement laissé porter par la lecture faite par les trois comédiens : Marie Bouvier, Odile Cohen, Olivier Martinaud. Une lecture audio parfaite et rythmée. L'histoire est puissante, on laisse donc très facilement les mots nous toucher, et ce durant presque la totalité du roman.

Et puis il y a la fin, cette fin que j'appréhendais tellement.

[...]

Ça aurait pu être un coup de cœur, parce que j'aime les histoires puissantes, celles qui dérangent, qui restent dans un coin de ma tête, mais je pénalise -peut-être trop durement, mais à la hauteur de ma déception- cette fin qui n'en est pas une.

Pour en savoir plus sur les loyautés, c'est ici : http://www.leslecturesdelily.com/2018/04/les-loyautes-ecrit-par-delphine-de.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camille-124 2018-04-10T18:43:46+02:00
Or

Je n'ai pas lu ce livre, ni même dévoré, je l'ai carrément gobé.

Je sais que beaucoup d'entre vous restent mitigés, certains préfèrent " Rien ne s'oppose à la nuit " , d'autres " No et moi " ou encore comme moi " D'après une histoire vraie " .

En revanche aujourd'hui je peus vous dire que mon ressenti balance entre le dernier que je viens de citer et " Les loyautés ".

Ce livre m'a à la fois bouleversé et laissé sur ma fin.

Sa plume est toujours là, cette façon de laissé planer le doute sur la fiction ou la biographie est vraiment époustouflante.

J'ai ressenti tour à tour, de la tristesse, de la compassion, de la colère, de l'inquiétude et pour finir une réelle loyauté grâce à cette amitié à la fois si forte et si destructrice.

Cette façon de balancer entre la première et la troisième personne est vraiment unique, comme si l'auteur avait voulu s'approprier une partie du texte et que l'autre n'avait absolument aucune importance à ses yeux.

Un livre qui à la fois est une fiction totale, mais avec une réalité tellement présente que l'on se demande : comment pourrions-nous définir autrement la dépression, la maltraitance ou encore même la décadence humaine ?

Chaque professeur inquiet pour son élève peut s'identifier facilement à Hélène, chaque ami fidèle à Mathis, chaque homme en détresse socialement préférant la facilité s'identifiera au père de Théo, pareil pour les femmes trahies et délaissées qui pourront elles s'identifier à la mère de Théo ou même à Cécile.

Ces personnages façonnés par l'auteur, sont finalement des gens lambadas que nous pouvons croiser dans la rue à qui elle donne vie à travers la puissance de l'écriture.

Un livre qui finit mal, mais qui en 208 pages, montre à quel point un seul acte, peut changer une vie.

A quel point une parole aurait pu empêcher certaines choses d'arriver.

A quel point un passé d’une personne peut changer le présent d'une autre.

Je remercie à l'auteur de continuer ses chefs-d’œuvres, parce que je suis littéralement fascinée par sa plume.

#BonneLecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dacotine 2018-04-03T20:19:15+02:00
Bronze

Un texte agréable et facile à lire, dans la verve de No et moi. Une histoire émouvante qui raconte la souffrance d'un enfant dont les parents sont divorcés, et qui va fuir dans l'alcool. Une forme de souffrance, de celle qu'on ne voit pas et surtout dont on ne parle pas. Un seul personnage : Hélène, prof est consciente de ce gouffre dans lequel tombe Théo, sans connaître réellement la cause qu'elle imagine autre, renouant avec son propre vécu. Une histoire de souffrances donc, d'autres sont approchées : conjugale ...Mais malgré de beaux sentiments, une douloureuse approche du rejet, de la solitude , je n'ai pas vibré avec ce texte. Je m'interroge même sur le titre : Les loyautés que je ne distingue pas plus que de façon superficielle . Bref un texte agréable à lire, mais après le précédent roman et la puissance de son écriture, celui ci me parait bien pâle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shyn2 2018-03-05T20:16:38+01:00
Pas apprécié

Déçue... tres déçue... Une déception à la hauteur du plaisir que j'avais lu à lire "Rien ne s'oppose à la nuit". Ce roman est brouillon, à peine survolé, bien en dessous de "No et moi" à qui j'avais trouvé du charme malgré quelques naïvetés. Mais que s'est il passé ??

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -Chloe-C 2018-02-20T21:20:44+01:00
Bronze

J'ai commencé ce livre tête baissée, mon entourage m'avait dit qu'il se lisait vite et qu'il était agréable à lire. Effectivement il se lit très vite de par l'addiction qui nous enveloppe pendant toute la lecture.

L'écriture de Delphine De Vigan est crue, réaliste, ce qui donne forme au livre, aux personnages.

Nous suivons 4 personnages au cours du livre, même s'ils ne sont pas exceptionnels, ils sont vrais, réels, humains.

J'ai bien aimé le fait que tout était réaliste, douloureux sans maquiller la réalité

Sympa à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cfmbadajoz 2018-02-09T18:09:38+01:00
Argent

Mon premier Delphine de Vigan!!!

J'ai été assez surprise par le choix de voix narrative (je/il) qui me désorientait parfois. J'ai été touché par la thématique du livre et je n'ai pas aimé la couardise qui transpiraient certains personnages adultes.

Cependant, une semaine après avoir lu ce roman, l'histoire me revient sans cesse...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camille2159 2018-02-05T21:33:02+01:00
Argent

Les fins tellement ouvertes qu'elles en sont insupportables. Je déteste les livres qui s'achèvent alors qu'ils racontaient un moment critique. Cliffhanger trop ouvert, comme s'il manquait un chapitre au livre.

Dommage, car j'avais beaucoup apprécié ce livre. Une belle histoire de loyautés entre parents et enfants, entre enfants et adultes et entre adultes et l'enfant qu'ils étaient autrefois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merediana 2018-02-05T08:22:37+01:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce récit à quatre narrateurs, qui tourne autour d'un petit garçon qui va mal suite au divorce compliqué de ses parents. Un sentiment de tension m'a prise dès les premières pages, et ne m'a plus lâchée jusqu'à la fin, j'avais peur de découvrir ce qui pouvait tourner mal. La fin est extrêmement frustrante, il manquerait au moins un chapitre, l'auteure nous abandonne en plein milieu d'une action.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jay117 2018-01-28T11:42:39+01:00
Argent

J'ai fini ce livre avec une frustration immense.

Grande fan de Delphine de Vigan (en particulier Rien ne s'oppose à la nuit et D'après une histoire vraie), j'attendais ce nouveau roman avec une impatience digne d'un enfant la veille de Noël.

Je ne peux pas dire que j'ai été déçue, ce n'est pas tout à fait vrai. L'écriture est magnifique, crue, véritable, tranchante et elle prend aux tripes. Mais je crois que l'auteur est aussi perdue que ses personnages. Le fil de la narration est flou, l'intrigue se brise, les points de vue s'entrechoquent. Delphine veut dire tant de choses, mettre à nu tant de sentiments destructeurs, qu'elle en oublie de raconter l'histoire.

Nous avons quatre récits qui s'entremêlent sans jamais vraiment se toucher, quatre personnages blessés et perdus, quatre loyautés qui parlent et parlent et parlent... Mais finalement la crème ne prend pas, elle retombe, nous laissant avec nos suppositions et notre frustration.

À vouloir ouvrir devant nous trop de blessures à la fois, Delphine de Vigan se perd et nous perd. Elle ne parvient pas à faire mouche, ni à nous marquer comme avec ses précédents romans. L'émotion reste bloquée dans les mots et elle ne nous a pas donné la clé pour les libérer.

Oui, au fond, je suis peut-être déçue...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2018-01-24T17:48:23+01:00
Or

http://saginlibrio.over-blog.com/2018/01/les-loyautes-de-delphine-de-vigan.html

J'ai attendu ce nouveau roman avec impatience car Delphine de Vigan fait partie de ces auteures qui me chamboulent.

Ici le ton est donné dès la première ligne: "J’ai pensé que le gamin était maltraité[...]". L'auteur nous emmène autour de 4 narrateurs différents, Hélène, la prof, Théo, Mathis et sa mère . Chacun va raconter sa vie, ce qu'il vit, ce qu'il ressent. Les interactions sont fortes, percutantes.

Pas facile la vie d'un enfant de 12 ans et demi, dont les parents séparés ont fait le choix d'une garde alternée. Un conflit parental tellement fort qu'ils ne s'adressent plus la parole depuis des années, préférant faire comme si l'autre n'existait pas. Entre eux, Théo, qui lui aime ses parents, malgré leurs fragilités, leurs défaillances dans sa prise en charge. Ce petit bonhomme, on en a tous croisé un dans sa vie, sauf que là, on va prendre part à sa vie quotidienne et l'enfer que cela revêt pour lui. Malgré tout ce qu'il peut vivre, sa loyauté à ses parents est indéfectible.

De son côté, sa prof Hélène, va le trouver de plus en plus discret, fatigué. Elle va scruter ses comportements, confinant à une certaine obsession. L'auteur nous la dépeint empathique, plongeant dans son propre passé meurtri pour nourrir ses certitudes. On se met facilement à sa place, se disant d'une part qu'elle va trop loin, mais que d'autre part si personne ne soulève ce lièvre qu'elle pressent, qui le fera?

Ensuite nous avons Mathis, le meilleur ami de Théo, compagnon de ses dérives à la limite du tolérable. Ce personnage est très intéressant par le fait qu'il évolue petit à petit. L'amitié qui le lit à Théo ne l'empêchera pas de se poser des questions sur son mal-être, et d'essayer tant bien que mal de l'accompagner pour le borner, pour être là en soutien, pour le cas où. Cette loyauté qui les lie est magnifique.

La mère de Mathis est au prise avec plusieurs démons intérieurs dont le comportement de son fils dernièrement et celui de son mari ne sont que le haut de l'iceberg. Son cheminement est particulier, mais elle devient un personnage incontournable. Femme au foyer, elle va faire sa petite révolution, s'affirmant d'un côté mais terriblement fragile de l'autre. Tout cela est très instable et demande à se confirmer.

Les loyautés sont différentes suivant la personne que l'on suit, mais elles sont le fil rouge de ce récit.

Le bémol que je mettrai à ce livre est la fin qui s'arrête en plein milieu d'une action très importante, laissant le lecteur sur le grill, frustré, dans l'incompréhension totale, se disant qu'il manque un chapitre pour clore le tout. J'ai ragé comme rarement et du coup ce qui devait être un roman coup de cœur est devenu un roman avec un 4/5. Pourquoi avoir pris le parti de terminer de cette manière? L'imagination bat son plein mais n'est pas assouvie. Je m'en désole.

Enjoy!

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Loyautés" est sorti 2018-01-03T00:00:00+01:00
background Layer 1 03 Janvier

Date de sortie

Les Loyautés

  • France : 2018-01-03 (Français)

Activité récente

Mia45 le place en liste or
2018-04-10T15:54:22+02:00
Jadou92 l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-27T20:54:58+02:00

Les chiffres

Lecteurs 65
Commentaires 13
Extraits 2
Evaluations 31
Note globale 7.93 / 10

Évaluations