Livres
455 277
Membres
404 755

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Maîtres de Rome, Tome 2 : La Couronne d'Herbe



Description ajoutée par major1fr 2012-02-26T12:27:58+01:00

Résumé

Dans l'Antiquité, la couronne d'herbe, par sa simplicité même, constitue l'une des distinctions les plus convoitées puisqu'elle est accordée, sur le champ de bataille et par les soldats, au général qui sauve une armée sur le point d'être mise en déroute et décimée. Et c'est tout l'orgueil de Sylla de l'avoir obtenue, au cours de la guerre que mène Rome contre les cités d'Italie, se vengeant par là du mépris dont ne s'est jamais départi Caius Marius à son égard.

D'amis qu'ils étaient dans L'Amour et le Pouvoir, le patricien désargenté et le vieux commandant favori de la plèbe vont dès lors devenir d'implacables rivaux, chacun luttant pour se faire nommer consul ou prendre à la place de l'autre la conduite de la guerre contre l'imprévisible Mithridate, qui vient d'envahir la province d'Asie.

Des faubourgs populeux de Rome aux confins barbares de l'Arménie, sur fond de batailles et de luttes d'influence au Sénat, se détachent les figures hors du commun de l'imposant Marius, du redoutable Sylla, de l'intègre Drusus, du sanguinaire Pompée, ainsi que celles des jeunes prodiges que sont déjà Cicéron et Jules César. Mais, dans cette fresque haute en couleur, ce sont les femmes - épouses, mères ou amantes -, souvent trompées, humiliées ou battues, qui, malgré leur faiblesse apparente, tempèrent la folie meurtrière des hommes et donnent à ce roman sa dimension émouvante et humaine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

Extrait

- Toujours seule?

- Toujours- et parfaitement heureuse de l'être, je peux te l'assurer.

- Tu ne t'abrites derrière aucune façade, dit-il. Tu es exactement ce que tu parais être.

- Je l'espère!

- Ce n'est pas le cas de la plupart des gens, Aurelia.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un coup de cœur !

Ce deuxième tome m’a fait énormément hésité pour la note. J’étais tellement tiraillée entre le 5/5 et le 6/5 que cela en devenait maladif, mais je mets finalement un 5/5 à cause de quelques petits défauts. Mais il n’empêche que c’est un deuxième tome sublime et fort en émotions, l’histoire mis en place dans le premier roman explose en mille morceaux dans ce second, c’est osée, dure, cruelle, on plonge au cœur même de la Rome antique, l’auteure à tellement travaillée cette époque, les mots qu’on y utilisait, les coutumes et les aptitudes, les traditions, on sent l’énorme travaille qu’elle à fait à travers ces mots, quand on lit un de ses livres, on se croirait dans l’Antiquité, et pour cela, je vénère Colleen McCullough.

Caius Marius et Lucius Cornelius Sylla. Le premier, un homme puissant venu des provinces italiques qui à su s’élever en se faisant aimer du peuple et en reportant des batailles par son intelligence et sa sagesse. Le deuxième, homme froid et insensible, violent et sans cœur, noble de naissance qui a attendu dans l’ombre de Caius Marius durant des années. Autrefois amis, aujourd’hui les voilà rivaux, chacun prêts à tout pour gagner le pouvoir et prendre le contrôle de Rome et du Sénat. Alors que les tensions monte entre Marius et Sylla, les femmes de leurs famille essaie comme elles peuvent de calmer leurs hommes, et le jeune Caius Julius César, promis à être le plus grand romain jamais connu, effraie Caius Marius, qui voit en lui une menace…

C’est officiel : je suis amoureuse de Lucius Cornelius Sylla. Je veux l’épouser, ce type ! Beaucoup de gens ne l’aimerait pas, beaucoup le trouverait trop froid et insensible mais par moments il montre qu’il à du cœur même si il reste impitoyable. C’est un homme incroyablement complexe et sombre, torturé et dangereux, instable et violent, mais il me fascine et me passionne, j’adore ce genre de personnage, qui ont une telle complexité qu’il faudrait des heures, voir des jours et des jours de réflexion pour le comprendre totalement. Il me plaisait déjà dans le premier tome, mais là il se montre plus sensible par moment, surtout vis-à-vis de son fils et il m’a touchée en plein cœur, c’est mon gros coup de cœur du roman, dès qu’il était là j’étais en extase et je ne supportais pas de le voir souffrir. Sinon, j’ai détestée Caius Marius. Dans le premier, il m’indifférait un peu bien qu’il m’inspirait du respect mais là il sombre dans la folie sans raison particulière, et cela m’a énervée, et quand on voit le mal qu’il fait ! Sinon j’ai adorée la famille des Drusus, Livia Drusa et sa triste histoire, j’ai aussi adorée Aurelia et son étrange amitié avec Sylla. Ils auraient pu s’aimer, tout les deux. J’ai adorée Dalmatica et Cornelia, la première troisième femme de Sylla et la deuxième, sa fille. On voit très peu les femmes dans ce roman, comme dans le premier, mais quand elles sont là, elles donnent une grande force aux romans. On découvre aussi César, Cicéron et Pompée, trois figures qui deviendront très importantes pour la suite de la série, et j’ai beaucoup aimée César et sa détermination.

Sinon, pour les défauts : il y’a trop de personnages. En dehors de ceux que j’ai mentionné en haut, on en suit une trentaine d’autres, la plupart inintéressants et au bout d’un moment, on arrive plus à les différencier et cela en devient lassant. L’auteure aurait du plus se concentrer sur les principaux, c’est-à-dire Sylla et Marius. Cette série est aussi surtout des romans de politique et de guerre, l’auteure veut absolument nous montrer comment ils vivait à l’époque romaine, et c’était très violent, que ce soit sur le champ de bataille, dans le Sénat où même dans les rues, il y’a des morts sanglantes, des complots, des trahisons, des mensonges et du sang, toujours du sang. C’est tellement réaliste ! Là, on voit exactement comment les Romains vivait. Mais au bout d’un moment, tout ces trucs de guerre et de politique peuvent aussi devenir un peu lassant, surtout que le roman est très gros et qu’il y’a beaucoup de descriptions. Mais malgré ces petits défauts, ce roman est une merveille et une immense source d’infos fiable pour ceux qui veulent s’instruire sur la Rome antique sans lire un livre documentaire. Les gros points forts de ce livre sont les personnages, incroyablement travaillés et approfondis, et la fidélité historique, si bien retranscrite qu’on croirait avoir vécu à cette époque et avoir vu tout ce qui s’est passé ! Les émotions sont là et elles sont très puissantes, tout est intense dans cette série. Alors si vous voulez en savoir plus, jetez vous dessus mais accrochez-vous, ce sont des romans très durs à lire ! Mais ils en valent le détour !

Je vais dévorer le tome 3 !

Afficher en entier

Date de sortie

Les Maîtres de Rome, Tome 2 : La Couronne d'Herbe

  • France : 2000-02-23 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 10
Commentaires 1
Extraits 2
Evaluations 4
Note globale 7.75 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode