Livres
436 533
Membres
362 023

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Mariés écossais, Tome 3 : Le Fiancé des Highlands



Description ajoutée par Underworld 2017-05-08T21:08:20+02:00

Résumé

Après une fugue amoureuse qui a mal tourné, Bénédicte a tout perdu : son amant, sa réputation, mais aussi l’espoir de fonder une famille un jour. Quand on n’a plus rien à perdre, on n’a plus rien à craindre ! Et certainement pas le sale caractère de Rabbie Mackenzie, le fiancé de sa jeune et fragile maîtresse, Lady Avaline. Bénédicte a beau n’être qu’une dame de compagnie, elle n’hésite pas à tenir tête au fougueux Écossais. C’est donc tout naturellement qu’elle devient l’intermédiaire entre les deux fiancés, qui n’ont décidément rien en commun – tout en tâchant d’ignorer l’attirance coupable qu’elle ressent pour l’ombrageux Écossais…

* * *

Description en VO :

An indomitable governess…a brooding Highlander…a forbidden affair…

An ill-fated elopement cost English-born governess Bernadette Holly her reputation, her unsuitable lover and any chance of a future match. She has nothing left to fear—not even the bitter, dangerously handsome Scot due to marry her young charge. Naive wallflower Avaline is terrified to wed Rabbie Mackenzie, but if he sends her home, she will be ruined. Bernadette's solution: convince Rabbie to get Avaline to cry off…while ignoring her own traitorous attraction to him.

A forced engagement to an Englishwoman is a hard pill for any Scot to swallow. It's even worse when the fiancée in question is a delicate, foolish young miss—unlike her spirited, quick-witted governess. Sparring with Bernadette brings passion and light back to Rabbie's life after the failed Jacobite uprising. His clan's future depends upon his match to another, but how can any Highlander forsake a love that stirs his heart and soul?

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-06-04T19:18:15+02:00

Pour la première fois depuis longtemps, il n’avait pas envie de mettre fin à ses jours. Pire : il enviait ce qu’il avait entrevu entre Cailean et Daisy. Entre Vivienne et Marcas. Il voulait une femme à aimer, des enfants à adorer, toutes ces choses qu’il avait cru pouvoir connaître auprès de Seona. Il comprit, avec une certitude presque douloureuse, que ses désirs ne s’étaient pas évanouis avec la disparition de cette dernière. Ils étaient encore là — faibles et négligés, certes, mais bien vivants au fond de son cœur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Natoche 2018-10-30T17:00:07+01:00
Argent

C’est le troisième tome que je lis de cette série et j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire.

Dans ce troisième volet, c’est avec Rabbie Mackenzie que nous allons repartir pour les Highlands. Rabbie n’est autre que le jeune frère de Cailean (tome 2) et le fils d’Arran (tome 1) le chef de clan Mackenzie. Afin de garder un certain contrôle sur leur terre et leur « commerce », Rabbie va devoir épouser une jeune anglaise, pour qui dès le départ il n’aura aucun intérêt. Rabbie a déjà vécu le grand amour, il en garde une blessure profonde qui l’empêche de se voir dans un avenir heureux et encore moins avec la personne qu’on lui a promis. Lady Avaline ne représentant rien pour lui, une obligation familiale dont il se serait bien passé. Bénédicte est la dame de compagnie de Lady Avalin, elle a pourtant un rang et un statut aussi important que celui de sa maitresse. Mais elle a tout perdu pour suivre l’homme qu’elle aimait, fuyant un père tyrannique pour pouvoir l’épouser en secret. Un amour qui lui aura fait tout perdre, jusqu’à l’espoir qu’un jour elle puisse fonder une famille. C’est pour fuir la honte et les regards de travers qu’elle a pris ce poste auprès d’Avalin, pour qui elle a une grande affection et joue le rôle d’une grande sœur, d’une conseillère plus qu’une servante.

Bénédicte va tout de suite attirer le regard de Rabbie, l’intriguant par son franc parler et son attitude bien loin de celle d’une simple dame de compagnie. Entre nos deux héros, les échanges seront souvent tendus mais aussi empreints d’une attirance qui les poussera à chercher la présence de l’autre sans pouvoir se l’avouer. Bien qu’attirés l’un par l’autre, leurs chamailleries mais aussi leurs conditions et ce qui est attendu d’eux les empêchent de pouvoir se laisser aller dans les fantasmes qui les animent depuis leur rencontre. Jusqu’au jour où la tension sera plus forte et qu’ils succomberont à la tentation, s’ouvrant l’un à l’autre et se dévoilant leurs plus durs secrets, ceux qui les ont rendu si hermétique à l’amour et qui ont laissé au plus profond de leur cœur une trace, une cicatrice qui ne pourra jamais guérir.

Les mariés écossais est une série qui à chaque tome réussi à me surprendre face à ce que nos personnages vont vivre où ont vécut. C’est une série très addictive et vraiment plaisante à lire. Ici nos deux héros vont devoir faire face à leurs blessures passées pour enfin essayer d’avancer, rien ne sera simple car elles sont gravées en eux et les font encore beaucoup souffrir. Ils vont en plus de faire face à leurs démons passés, être confrontés à l’impossibilité d’être ensemble. Bénédicte culpabilisant beaucoup pour Avaline et Rabbie pour les membres de son clan, sa famille. Une histoire d’amour des plus compliquée mais qui ne la rend que plus belle et plus touchante. J’ai aimé la personnalité des personnages et le contexte dans lequel ils évoluent, la complexité de leur relation et ce qu’ils portent sur leur épaule. Il est très agréable de voir de quelle manière ils vont apprendre à s’apprécier et comment ils vont se dévoiler au fil des pages, s’étant tous deux mal jugés. Si au départ, rien n’ait prémédité une entente entre eux, leur caractère et la façon de se repousser a rendu leur rapprochement bien qu’inapproprié que plus touchant, c’est avec envie que je les ai vu évoluer et se faire à l’idée que leur cœur pouvait continuer de battre.

Julia London est une auteure que j’aime beaucoup, elle arrive dans chacun de ses écrit à me rendre les personnages appréciables, avec des moments de doute et des histoires toujours prenantes. Le fiancé des Highlands est un tome qui n’échappera pas à la règle, j’ai vraiment beaucoup aimé lire ce livre et me replonger dans les Highlands. J’ai pourtant eu un peu de mal à rentrer dedans, n’arrivant pas tout de suite à apprécier les personnages, il m’aura fallu un certain temps pour les comprendre, pour qu’ils se dévoilent mais une fois chose faite impossible de le lâcher. Rabbie est un personnage qu’on apprend à apprécier bien que parfois un peu bourru, sa fragilité, ses doutes et ses sacrifices font de lui un homme plein de surprises et vraiment attachant. Tout comme Bénédicte qui cache derrière son caractère bien trempé une femme au bord du gouffre.

Les mariés écossais est une série que j’aime lire et que j’ai hâte de pouvoir la poursuivre.

http://www.livresavie.com/les-maries-ecossais-3-le-fiance-des-highlands-de-julia-london/#more-20336

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-06-04T19:15:47+02:00
Or

Je remercie le site NetGalley ainsi que la maison d'édition Harlequin pour ce dernier tome de cette trilogie. Après les parents dans le premier tome et le premier fils, nous suivons Rabbie, un autres enfants de Margot et Arran.

Afin de consolider un semblant de terres Écossaises, Rabbie se voit contraint d'épouser une jeune fille de 17 ans anglaise de surcroit. Avaline ne connaît rien de la vie et encore moins aux hommes. C'est grâce à sa dame de compagnie, Bénédicte, qu'elle arrive à ne pas trop bafouiller lors des présentations. Cette dernière a au une mauvaise réputation et se retrouve au sein de cette famille où le père est prêt à tout pour avoir plus de pouvoir et donc à vendre sa fille. Quant à la mère, elle est restée en retrait depuis bien longtemps. Forcément lorsqu'ils arrivent en Ecosse, les mœurs se confrontent et les idées aussi. Est-ce que Rabbie va réussir à faire ce qu'on lui demande : épouser une jouvencelle qui a peur de son ombre ?

Ah encore et toujours l’Écosse, un pays (avec l'Irlande) que j'adorerais découvrir. L'auteur nous embarque dans un passé tumultueux, une fois que les Anglais ont réussi à prendre en main la plupart des terres. La plupart des habitants ont trouvé la mort, à moins que certains n'aient réussi à s'enfuir. Mais ils sont trop peu nombreux. Afin que les terres restent aux MacKenzie et n'aillent à leurs ennemis, Rabbie doit se dévouer et épouser Lady Avaline. Une histoire sans amour qui s'annonce. Pas d'envie particulière, juste une envie de plonger aux bas des falaises pour cet homme qui soufre le martyre d'avoir perdu celle qu'il aimait dans cette fichue guerre.

Les paysages sont magnifiques, beaucoup de souvenirs sont attachés à certains faits qui ne sont pas joyeux. Pendaison, tuerie, il y a peu de belles choses depuis des années. Les descriptions sont justes assez pour ne pas tomber dans le mélodrame, mais bien pour comprendre que la vie est rude depuis bien longtemps. Des lois ont changé leur manière de faire, de vivre. Je pense aux Tartans qu'ils n'ont plus le droit de porter.... Comme si mettre les habits des autres pays pourraient les faire ressembler aux autres afin de créer un moule... Il y a tellement de clans qui ont disparu, des maisons qui ne ressemblent plus qu'à des murs en ruine.

Concernant les personnages, ils ne sont pas épargnés. Entre Rabbie qui a perdu l'amour de sa vie dans cette guerre, Bénédicte qui a une réputation très mauvaise ( en partie à cause de son père, je laisse ce point à découvrir) et Avaline qui n'a que 17 ans et qui est complètement à côté de la plaque. Entre le père d'Avaline qui veut absolument cette union, sa mère qui laisse tout faire et qui se repose beaucoup trop sur Bénédicte, la jeune fille va vivre dans un rêve et non dans la réalité. A cette époque, une femme comme Bénédicte aurait dû finir servante, ou au couvent. Elle a eu cette "chance" de servir cette famille, gardant sa manière de parler : franche et directe. Elle a du cran et ne mâche pas ses mots. Mais face à un homme qui devrait être de bon ton alors que ce n'est qu'un rustre, elle en perd ses moyens.

Rabbie se sent revivre un peu plus chaque jour et ne pense plus à vouloir en finir avec sa vie. Mais il y a des obstacles, car celle qui fait battre son coeur n'est pas cette jouvencelle d'Avaline. Bénédicte est celle qu'il lui faudrait, sauf que cette dernière, même si elle le laisse s'approcher, ne veut pas trahir son amie. Beaucoup de conflits qui vont les mener sur des chemins dangereux. Sans compter que le passé n'est jamais très loin et la présence d'enfants qui ont perdus leurs parents en fait souffrir plus d'un.

Il y a un peu d'humour dans tout ce qui se passe, des scènes qui donnent de sacrés moments de confusion. J'ai beaucoup aimé voir Avaline partir dans un délire qui va donner un grand coup de main à la plupart des personnages. Et en même temps révéler des personnalités bien cachées.

En conclusion, il s'agit de mon tome préféré. Un peu plus d'histoire, un peu plus de complexité. Des personnages qui restent entier. J'ai beaucoup aimé aussi revoir les personnages des autres tomes. J'aurai aimé en savoir plus sur Ellis, mais également Aulay. Peut-être qu'un jour l'auteur écrira sur eux !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-maries-ecossais-tome-3-le-fiance-des-highlands-julia-london-a144862956

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ParadisDLivres 2018-05-03T20:26:20+02:00
Argent

Lien de mon avis ici ⇢ https://wp.me/p5AuT9-3Wq

Changement de registre et direction sur les terres écossaises avec les Highlanders du clan des Mackenzie… Et une fois de plus je ressors de ma lecture agréable surprise…

Cet opus quelque est peu différent des précédents puisque l’auteur plonge ses lecteurs à une époque bien précise de l’histoire d’Écosse… Celle de la rébellion jacobite où la plupart des highlanders ont tout perdu... leur famille, des membres de leur clan, leurs droits mais également leurs terres… Et c’est dans cet atmosphère sombre que nous allons faire connaissance de Rabbie Mackenzie & Bénédicte Holly.

Lui a perdu goût à la vie depuis cette terrible perte et a accepté à contrecœur un mariage arrangé avec une Anglaise pour la prospérité de son clan. Mais ce qu’il n’avait pas prévu c’est la présence de la dame de compagnie de sa promise qui éveille en lui des sentiments qu’il pensait ne plus jamais ressentir… Cet Highlander au cœur brisé et aux airs abruptes et féroces va en plaire à plus d’une.

Elle n’a pas eu la vie facile. Non seulement elle a perdu l’amour de sa vie mais elle n’aura jamais cette famille qu’elle a toujours rêvée. Cette jeune femme admirable m’a prise au dépourvue. Après ce qu’elle a vécu a su garder la tête haute malgré la douleur. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu c’est d’être à ce point attiré par cet arrogant Highlander…

Deux âmes blessées et perdues qui ont beaucoup souffert par le passé et qui ont beaucoup de mal à donner à nouveau leur confiance. Deux forts caractères attachants qui vont vous réservent bien des surprises. Ils vont vous faire rire avec leurs prises de bec, tiller vos nerfs avec leur entêtement et vous émouvoir avec leur vulnérabilité et la profondeur de leur sentiments.

Mais ce n’est pas tout puisque nous avons également un troisième personnage qui a également son importance. La jeune promise de notre Highlander. Malgré la complexité de sa personnalité, j’ai vite compris pourquoi elle est ainsi… et j’ai finit par l’apprécier au final…

En bref… Bien que j’aurai voulu un peu plus d’action, j’ai passé un excellent moment dans les hautes terres des Highlands. Julia London a l’art et la manière pour séduire ses lecteurs de la meilleure façon qui soit. « Le fiancé des Highlands » est un récit poignant qui ne vous laissera pas indifférents et qui est à découvrir pour les amateurs de ce genre…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par D-NA 2018-03-11T19:37:06+01:00
Bronze

J’étais heureuse de repartir sur les terres écossaises et dans les Highlands. J’ai eu la chance de lire les 2 premiers tomes de cette saga et je vous la conseille vivement. Une fois de plus j’ai pu retourner dans la lande et apprécier ce récit pleinement.

Après Arran et Margot, Daisy et Cailean, c’est au tour de Rabbie et Bénédicte. Même si j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver dans la chronologie et l’histoire familiale des Mackenzie (oui, ils sont nombreux et tout remettre dans l’ordre peut être un poil fastidieux).

Ici toute la thématique tourne autour du caractère féminin des héroïnes. J’ai trouvé ce roman très Girl Power (enfin pour l’époque attention). Rabbie accepte un mariage arrangé pour renforcer son clan et éviter que ce dernier soit anéanti. Les temps sont mornes dans les Highlands depuis la défaite de Culloden (Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire mais au besoin regardez Outlander

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2018-03-11T14:59:47+01:00
Or

Ce roman est le troisième tome d’une série de Julia London que je lis depuis le début et c’est, sans conteste, celui que je préfère. Nous sommes en 1750 et l’Ecosse n’est plus ce qu’elle était. Depuis la bataille de Culloden qui a vu de nombreux jeunes hommes mourir, le pays est en ruines, les highlanders n’ont plus le droit de porter leurs tartans, leurs propriétés sont décimées ou rachetées par des anglais, ce qui est peut-être pire à leurs yeux. C’est dans ce contexte que nous faisons connaissance avec Robbie MacKenzie, un des fils d’Arran et de Margot (voir « Unie au highlander »), en deuil depuis des mois, depuis qu’il a appris la mort de la jeune fille qu’il aimait, tuée après Culloden par les Anglais. Dès lors, il noie son chagrin dans l’alcool. Mais sa famille a besoin de lui et il a accepté d’épouser une anglaise pour éviter que leurs terres soient grignotées par un clan ennemi, les Buchanan. Le problème, c’est qu’il ne parvient pas à surmonter son chagrin, que sa fiancée est une oie stupide, bien trop jeune par-dessus le marché et surtout qu’elle est accompagnée par une femme de chambre à la langue trop pendue. Si Bénédicte est la femme de chambre d’Avaline, c’est qu’elle a été chassée de chez elle après un mariage contracté contre la volonté de son père. A peine mariés, le destin s’est acharné contre eux. Devenue veuve, reniée par son père, elle accompagne Avaline partout. Notamment en Ecosse où elle comprend rapidement que Robbie n’est pas fait pour Avaline. D’autant qu’après un premier contact houleux, Robbie et Bénédicte sont attirés l’un par l’autre. J’ai beaucoup aimé ce roman, pour une fois il n’y a pas de complot ou de méchant essayant de se mettre entre eux. Les obstacles qui se dressent devant eux c’est bien évidemment le futur mariage mais aussi le passé des deux protagonistes (la fiancée de Robbie et le mari de Bénédicte) qui les amènent à refuser très longtemps l’évidence à savoir qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Ce que j’ai aimé aussi c’est l’arrière-plan historique : l’auteur évoque avec beaucoup de talent cette Ecosse meurtrie après la bataille de Culloden. Le clan MacKenzie est passé à travers l’orage car il n’a pas participé au soulèvement contre la couronne mais il n’empêche qu’ils en subissent les conséquences. Il se retrouve esseulé, des clans entiers ont disparu, des demeures sont en ruines, des champs en friches, et le danger de voir s’installer des anglais qui les ruineraient met en danger leur avenir. Il y a une certaine amertume qui traverse ce roman et le couple que forme Robbie et Bénédicte est la possibilité de la voir reculer. A lire !

Je remercie Netgalley et les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FollowTheReader 2018-03-03T21:37:15+01:00
Bronze

https://followthereader2016.wordpress.com/2018/02/26/les-maries-ecossais-tome-3-le-fiance-des-highlands-julia-london

J’étais heureuse de repartir sur les terres écossaises et dans les Highlands. J’ai eu la chance de lire les 2 premiers tomes de cette saga et je vous la conseille vivement. Une fois de plus j’ai pu retourner dans la lande et apprécier ce récit pleinement.

Après Arran et Margot, Daisy et Cailean, c’est au tour de Rabbie et Bénédicte. Même si j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver dans la chronologie et l’histoire familiale des Mackenzie (oui, ils sont nombreux et tout remettre dans l’ordre peut être un poil fastidieux).

Ici toute la thématique tourne autour du caractère féminin des héroïnes. J’ai trouvé ce roman très Girl Power (enfin pour l’époque attention). Rabbie accepte un mariage arrangé pour renforcer son clan et éviter que ce dernier soit anéanti. Les temps sont mornes dans les Highlands depuis la défaite de Culloden (Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire mais au besoin regardez Outlander

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Mariés écossais, Tome 3 : Le Fiancé des Highlands

  • France : 2018-03-01 - Poche (Français)
  • USA : 2017-04-25 - Poche (English)

Activité récente

VaLouka l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-12T14:09:27+01:00
Evonya l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-11T14:58:24+01:00

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 6
Extraits 4
Evaluations 3
Note globale 8 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Hard-Hearted Highlander (The Highland Grooms #3) - Anglais
  • Hard-Hearted Highlander - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode