Livres
475 962
Membres
454 550

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Monades urbaines



Description ajoutée par petitspock 2011-12-26T18:17:27+01:00

Résumé

En l'an 2381, la Terre porte soixante-dix milliards d'êtres humains dont la devise est : Croissez et multipliez. Ils habitents des tours de mille étages, les monades urbaines, et jouissent d'une totale liberté sexuelle. Ils ne quittent jamais leurs villes verticales et explorent rarement un autre étage que le leur. Ils vivent l'utopie, la promiscuité, le bonheur.

Qui en doute est malade. Qui est malade est soigné. Qui est incurable est exécuté.

Micael, l'électronicien, rêve pourtant de la Terre du passé, de l'océan, de la nature qu'il a découverts à travers un film vieux d'un siècle. Il fuit.

Et Jason, l'historien, armé par son savoir contre tous les tabous anciens, redécouvre de son côté un sentiment proscrit, la jalousie.

Les monades urbaines constitue le chef-d'oeuvre incontesté de Robert Silverberg, l'un des plus célèbres et des plus féconds des écrivains américains de science-fiction. Il y peint dans le moindre détail un monde de l'avenir, séduisant, terrifiant, vraisemblable.

Afficher en entier

Classement en biblio - 158 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Caroline 2013-01-21T20:56:09+01:00

"Le bonheur règne sur Terre. Qui en doute est malade. Qui est malade est soigné. Qui est incurable est exécuté".

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

J'avais lu ce classique de la Science-Fiction, il y a une bonne dizaine d'années et à l'époque je trouvais qu'il avait assez mal vieilli.

En effet, pour moi c'était très soixante huitard (la drogue, l'amour libre, la musique psychédélique etc...).

Bref, ce roman était très marqué années 70 et flower power.

Après une relecture récente, j'ai pas mal changé d'opinion à son sujet.

Le côté babal cool est devenu très anecdotique et finalement je ne retiens que l'histoire qui est vraiment originale et excellente.

L'histoire: Nous sommes en 2381 avec une planète Terre surpeuplée.

Les humains sont entassés dans des tours immenses de plus de mille étages (environ une hauteur de 3 000 mètres) et les buildings du 21ème siècle ne sont que des petites cabanes à côté.

Le but de l'homme est de croitre et de se multiplier.

Avec "Les Monades urbaines", le sexe est omniprésent et devient aussi banal que de lire un journal.

Le paradoxe est qu'il y a surpopulation (pas loin de 75 à 80 milliards de terriens).

Comme dans toute société, il y a "les ouvriers" et "les dirigeants".

Les premiers vivent en bas des tours et les autres tout en haut.

Au milieu, on trouve les classes moyennes.

Un jour pourtant un homme défit le système et part dans les communautés agricoles qui se trouvent à l'extérieur de ces gigantesque grattes ciel.

Tout commence alors pour lui car il se trouve dans un univers qu'il ne connaît pas.

L'auteur de "L'Homme dans le labyrinthe", "L'Oreille interne" et le "Cycle de Majipoor" posent ici des questions essentielles.

Ce roman qui pour moi avait pris un coup de vieux lors de ma première lecture se révèle finalement intemporel.

Un livre d'une part très agréable à lire et d'autre part qui fait vraiment réfléchir.

Je le conseille.

Adanson Marco.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Gail-1 2019-11-06T18:07:54+01:00
Or

L'histoire suis principalement 4 personnages, qui confrontés au même "problème" (ils ne supportent plus le mode de vie qui leur est imposé) le vivent de manière différente et trouve chacun leur solution.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par daphlex 2019-10-28T21:31:55+01:00
Diamant

Voici une dystopie peu commune. Il n'y a pas de dictateur infâme. Non. Juste une société qui a voulu le bien de l'humanité et qui est composée de tours pyramidales de 1000 étages où s'entassent dans chacune des milliers d'êtres humains. Chaque tour (appelée monade) est comme un pays. Chaque série d'étages porte le nom d'une ancienne ville.

Le roman est assez pédagogique car il explique progressivement comment fonctionnent ces tours, comment vivent et quelles sont les occupations des personnages. Ceux-ci se rencontrent, discutent, baisent en toute liberté, consomment diverses drogues. Certains se posent des questions existentielles, d'autres profitent du système.

J'ai apprécié le crescendo dans les chapitres. Plus j'avançais dans le roman, plus mon intérêt grandissait. Sans qu'on s'identifie vraiment (pas de héros), on reste tout de même attaché aux personnages centraux.

Un roman qui permet de se poser des questions sur notre monde à travers le prisme d'une science-fiction dystopique des années 70.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MChampion 2019-03-01T17:22:59+01:00
Or

2381. La planète est surpeuplée. La grande majorité des gens vit dans les monades urbaines, gigantesques tours de mille étages où s'entassent huit cent mille personnes. Chaque tour est un monde clos, avec ses règles, sa hiérarchie, et deux pricipes simples. Le premier, c'est que plus on habite haut, plus on est estimé. Le second, c'est la liberté absolue... sous peine de mort.

Ecrit il y a des dizaines d'années, ce roman n'a pas pris une ride. Il décrit sans complaisance un univers qui se veut civilisé, mais qui n'est rien d'autre qu'un univers carcéral à sa manière. La liberté absolue, érigée ici en règle totalitaire, règne sur ce petit monde qu'est la monade 116. Et le régit sans pitié.

Donne à réfléchir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par William15 2018-11-20T09:05:23+01:00
Or

Extrapolant jusqu'à la démesure nos buildings actuels pour en faire de véritables villes verticales, hautes de 3000 mètres, Silverberg nous balade au travers de ces univers clos où chacun semble avoir touvé le bonheur malgré la perte d'intimité et la croissance des naissances. Le plus abouti des chef-d'oeuvres de Silverberg !Juste Magnifique, le parallèle avec notre monde est immédiat.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurette4939 2018-09-02T18:06:23+02:00
Or

Le premier roman SF adulte que je lis !! :) et je doit dire que j'ai vraiment beaucoup aimé, c'est un livre qui fait réfléchir, qui nous fait nous poser des questions, et qui m'a rendu folle par moment, tellement c'est incroyable et réaliste en même temps !!

J'ai bien aimé les personnages, mais je trouve dommage que certains apparaissent seulement le temps d'un chapitre, j'aurais aimé les suivre plus.

J'ai aimé me perdre dans cette Monade Urbaine 116, ce bâtiment gigantesque, ce concentré de vie pure ! mais j'ai également aussi beaucoup apprécié en sortir le temps de quelques chapitres, voir le monde extérieure, ce qu'il est devenu est fascinant !

Bref, j'ai beaucoup aimé cette histoire, même si je trouve que le sexe a une place un peu trop importante, et qu'il y avais des longueurs dans certains chapitre, mais bon, à part ça, c'est vraiment une très belle découverte ! :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiska 2017-04-27T11:20:17+02:00
Or

Un excellent roman d'anticipation, qui offre bien plus de réflexion qu'il n'y parait au premier abord. Critique de la société récente (le livre est paru au début des années 70), des mœurs occidentales plus anciennes, de notre société actuelle et, évidemment, ce que des idées proches ou opposées pourraient devenir, poussées à leurs extrêmes. Rien n'est tout noir ou tout blanc, des idéologies radicalement opposées s'opposent et se repoussent: une excellente lecture du gabarit des romans classiques d'anticipation ou dystopiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fanfan50 2016-01-25T18:50:13+01:00
Bronze

J'ai été intéressée par les idées principales de ce roman de Science-Fiction : un monde futuriste axé sur la fertilité et la jeunesse. J'ai aussi aimé la dissidence de Micael qui fuit ce monde trop utopique pour aller à la recherche de plus d'authenticité et sa belle et courte histoire d'amour avec Artha, la prude villageoise. Et pour finir, j'ai communié avec le mal-être de Siegmund Kluver qui trouve sa façon de fuir la Monade urbaine 116 en s'envolant vers Dieu en un saut parfait.

Mais sinon, la liberté sexuelle de ces jeunes adolescents et leur totale promiscuité au sein de ces gigantesques lieux de partouze est pénible par sa redondance. Toujours l'auteur revient sur ces êtres qui copulent dans tous les sens. Bien sûr, cela étoffe le livre mais bon on s'éloigne beaucoup de la science-fiction pour se retrouver dans les années hippies : "Peace and love" ! On voit où cela nous a mené.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chatoune 2016-01-13T17:50:40+01:00
Lu aussi

Un grand classique qui m'a plusieurs fois été conseillé. Je ne suis pas déçue de l'avoir lu, mais je me demande encore ce qui ma fait tenir jusqu'au bout. Le scénario a beau être intéressant, je me suis sentie totalement dépassée par cette histoire. Ce n'est qu'à la moitié du livre que j'ai réellement commencé à appréciér ma lecture, au moment de " l'évasion ". Avant cela, j'avais le même sentiment de claustration, et je ressentais moi aussi l'envie de sortir de cette monade pour découvrir le monde exterieur. Cette aventure hors de la monade ne s'éternise malheureusement pas. De retour dans le batiment, mon ennui et mon besoin de délivrance ont refait surface. J'ai terminé le livre par curiosité, mais n'en ai pas forcément apprécié la lecture. Pourtant, le message délivré est plus qu'intéressant. Le problème de surpopulation et de capacité d'accueil limite sur Terre est bien un sujet d'actualité, que ce livre traite d'une façon moins commune. Pourtant, un détail revient beaucoup trop fréquemment à mon gout au fil des pages: le sexe. Tout est sexe. Non pas que ce sujet soit tabou, au contraire il est totalement à sa place dans une sociéte dans laquelle les grossesses et naissances sont prônées, vénérées. Mais il m'aurait semblé plus juste de ne pas tout référer au sexe. Ma lecture m'en aurait parrue beaucoup moins étouffante.

Bref, je ne le relirai pas, et ne pense pas le conseiller. Je l'ai trouvé lourd, et j'avais hâte d'arriver à la fin. J'aurai aimé que le même sujet, le même scénario, soient traités différement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-04T22:11:10+01:00
Or

J'avais lu ce classique de la Science-Fiction, il y a une bonne dizaine d'années et à l'époque je trouvais qu'il avait assez mal vieilli.

En effet, pour moi c'était très soixante huitard (la drogue, l'amour libre, la musique psychédélique etc...).

Bref, ce roman était très marqué années 70 et flower power.

Après une relecture récente, j'ai pas mal changé d'opinion à son sujet.

Le côté babal cool est devenu très anecdotique et finalement je ne retiens que l'histoire qui est vraiment originale et excellente.

L'histoire: Nous sommes en 2381 avec une planète Terre surpeuplée.

Les humains sont entassés dans des tours immenses de plus de mille étages (environ une hauteur de 3 000 mètres) et les buildings du 21ème siècle ne sont que des petites cabanes à côté.

Le but de l'homme est de croitre et de se multiplier.

Avec "Les Monades urbaines", le sexe est omniprésent et devient aussi banal que de lire un journal.

Le paradoxe est qu'il y a surpopulation (pas loin de 75 à 80 milliards de terriens).

Comme dans toute société, il y a "les ouvriers" et "les dirigeants".

Les premiers vivent en bas des tours et les autres tout en haut.

Au milieu, on trouve les classes moyennes.

Un jour pourtant un homme défit le système et part dans les communautés agricoles qui se trouvent à l'extérieur de ces gigantesque grattes ciel.

Tout commence alors pour lui car il se trouve dans un univers qu'il ne connaît pas.

L'auteur de "L'Homme dans le labyrinthe", "L'Oreille interne" et le "Cycle de Majipoor" posent ici des questions essentielles.

Ce roman qui pour moi avait pris un coup de vieux lors de ma première lecture se révèle finalement intemporel.

Un livre d'une part très agréable à lire et d'autre part qui fait vraiment réfléchir.

Je le conseille.

Adanson Marco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natsynchro3 2015-11-17T17:23:34+01:00
Lu aussi

Le livre est très agréable à lire et prenant: contrairement à d'autres SF, il n'est pas difficile ni inaccessible, c'est un livre que tout le monde peut lire!

J'ai beaucoup aimé la morale, et ce qu'on peut tirer de ce livre.

Sans pour autant spoiler le livre, peut-on donc se dire que l'utopie existe...?

Afficher en entier

Date de sortie

Les Monades urbaines

  • France : 2001-02-26 - Poche (Français)

Activité récente

Gail-1 l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-06T18:04:58+01:00
Panzuu l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-20T08:26:17+02:00

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 158
Commentaires 28
Extraits 16
Evaluations 41
Note globale 7.68 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode