Livres
483 302
Membres
470 599

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Morsures de l'ombre



Description ajoutée par annick69 2015-05-11T12:11:54+02:00

Résumé

Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince... Cet ouvrage a reçu le prix SNCF du polar français, le prix Intramuros et le prix du festival international du Roman noir Cet ouvrage a reçu le Prix SNCF du polar

Afficher en entier

Classement en biblio - 788 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2012-08-21T15:46:12+02:00

Mais peut-être n'ai-je pas su t'écouter ? Écouter tes silences, tes absences. Moi qui passe mes journées à écouter, pourtant.

Je t'aurais expliqué... Qu'on n'oublie pas, qu'on ne guérit jamais de la passion. Ni de l'humiliation. L'humiliation d'avoir offert ce que l'on a de plus précieux avec, en retour, le mépris absolu.

Non, on ne guérit pas. Mais avec le temps, on reconstruit sa vie.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Excellent thriller alternant huis-clos et enquête policière. Le rythme est soutenu, grâce à ce style merveilleusement efficace, et nous fait passer un moment terrifiant aux cotés du prisonnier, jusqu'à un final surprenant. Superbe !

Afficher en entier
Diamant

Un roman glaçant et assez effroyable ! Cette femme qui torture de mille façons un flic dans une cave pour, selon elle, lui faire payer le meurtre de sa soeur jumelle fait froid dans le dos. Elle cherche par tous les moyens à lui faire avouer : ne pas manger, mourir de froid, torture psychologique... L'ambiance est sombre, très oppressante et les dialogues sont très durs ! Il y a beaucoup de suspense et les révélations sont assez incroyables. Le style de Karine Giebel fait mouche une nouvelle fois : fluide, brute, sans descriptions inutiles. La psychologie des personnages est bien fouillée. Ce que j'ai particulièrement aimé (et ce que j'aime tout court avec Karine Giebel) c'est qu'il n'y a pas de Happy-End (carrément l'opposé de MHC) ! J'ai eu l'occasion de rencontrer Karine Giebel et elle m'a expliqué que pour elle, le Happy-End gâche tout dans un roman noir. Et elle a raison. Celui-ci est clairement désespéré. Tous au fond sont des victimes et c'est bouleversant de voir à quel point le bourreau du filc se fait manipuler. A la fin j'étais assez frustré (mais je n'expliquerais pas pourquoi, pour ceux qui n'ont pas lu) mais j'imagine comment ça aurait continué si le roman avait été plus long. Un huit-clos effroyable dont personne ne ressors indemne. Diaboliquement efficace, terrifiant et addictif !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nounettsbooks 2020-01-26T10:54:28+01:00
Or

Chronique : https://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2020/01/chronique-litteraire-les-morsures-de.html

Pour moi, Karine Giebel est une référence en matière de thriller. C’est d’ailleurs le troisième de ses romans que j’ai lu (Juste une ombre, Purgatoire des innocents).

Et pour lire ses romans, il faut en général avoir le cœur assez bien accroché par contre, car elle n’y va pas avec le dos de la cuillère pour maltraiter ses personnages.

Ce roman fait moins de 300 pages et pourtant il est très bien construit, l’écriture de l’autrice est juste et précise, sans superflu.

Tout au long du récit, on doute des personnages, au départ on ne comprend pas bien ce qui se passe pour Benoît, le personnage principal, on essaye de réunir des indices et pourtant, je n’ai pas vu venir le dénouement. Les liens sont difficiles à établir et j’ai tapé totalement à côté…

SUITE SUR MON BLOG

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeChienQuiPense 2020-01-24T16:10:55+01:00
Commentaire ajouté par Caly23 2019-12-26T14:01:57+01:00
Lu aussi

Un peu deçu par ce livre, moi qui adore cette auteure. Je me suis retrouvé piégé dans ce bouquin, heureusement qu'il est court.

L'histoire est plate et les personnages pas aboutit. Ce qui donne beaucoup de lenteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-20T15:46:14+01:00
Argent

Après avoir lu "Terminus Elicius" que j'avais bien apprécié sans toutefois le trouver extraordinaire, je me suis lancé dans cet autre roman de Karine Giebel dont le synopsis me laissait entrevoir un thriller palpitant. Pari plus que réussi. Tous les ingrédients sont présents pour vous faire passer un excellent moment. En dehors d'un tic de ponctuation quelque peu abusif, le style est direct, percutant et rien ne vient entraver un suspense habilement entretenu jusqu'aux ultimes lignes. Le scénario diabolique tient parfaitement la route, tout comme les personnages dont la psychologie travaillée sans excès les rendent soit attachants, soit antipathiques selon les situations. Et alors que dire de l'ambiance... glauque et oppressante à souhait.

Roman court (ce qui parait être une habitude chez cet auteur) qui se dévore chapitre après chapitre sans jamais baisser de rythme. Vivement son prochain sur ma liste, à savoir "Chiens de sang".

Benoît Lorand, commandant de police dans la région de Besançon, se réveille dans une cave. Rapidement, il se rend compte qu'il est retenu prisonnier. Sa geôlière se trouve être une superbe femme rousse prénommée Lydia. Celle-ci parait quelque peu dérangée et veut se venger des soi-disant méfaits du policier. Ce dernier nie tout en bloc et cherche à comprendre comment il a bien pu se retrouver dans une situation aussi désespérée. Sa vie ne tient qu'à un fil et ses tortures autant physiques que psychologiques ne font que commencer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marggaux 2019-11-08T18:46:09+01:00
Or

Chouette lecture avec Les morsures de l'ombre de K. Giebel.

On y retrouve la noirceur et le suspens magistralement amenés par l'auteur. Cette fois, le bourreau est une femme et sa victime, un policier.

Durant tout le roman K. Giebel questionne le thème du bourreau, de la victime et celui de la vengeance. J'ai aimé sa manière d'aborder les traumatismes psychiques des personnages qui ont fait d'eux ce qu'ils sont. Elle nous tient en haleine du début à la fin.

J'ai beaucoup aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2019-10-09T23:10:05+02:00
Or

Tres très bon roman. L'histoire et tellement prenante avec des personnages torturé par leur passé ou leur présent. J'ai frissonné pas mal de fois dans les passages sombres, c'est qui donne ton son charme à l'histoire. Je conseille de rire ce roman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chris-64 2019-08-13T11:32:31+02:00
Or

j'ai beaucoup aimé ce livre, c'est le second livre de karine giebel que j'ai lu et pour moi, un excellent thriller. J'étais en apnée par moment, je me suis totalement mise à la place du personnage principal j'avais mal pour lui, je respirais pour lui. Un livre très addictif !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon30 2019-07-30T04:06:59+02:00
Argent

Deuxième livre de l'auteure qui arrive dans mes mains et que j'ai choisi pour mon club de lecture au Mexique, Les morsures de l'ombre de Karine Giebel est un thriller qui se lit rapidement et qui nous plonge directement dans l'action. Nous avons plusieurs points de vue ce qui est intéressant et quelques surprises dans le développement de l'intrigue . Hélas pour moi j'ai deviné assez rapidement qui était le/la couplable donc je ne pourrais pas le mettre en liste d'or ou de diamant parce que je ne suis pas restée la bouche ouverte d'étonnement. J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages je me suis vraiment sentie spectatrice, curieuse mais insensible je n'ai pas trop aimé ça ? mais j'ai quand même terminé le livre en 24h donc ça fonctionne ?. J'ai aimé la fin qui n'est pas courante dans les livres policiers. Bref un Thriller court agréable mais que je crois oublier assez vite en comparaison à Toutes blessent la dernière tue de la  même auteure !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandra-159 2019-07-18T08:49:42+02:00
Commentaire ajouté par queenregina 2019-07-01T16:33:08+02:00
Bronze

Je m'attendais à mieux de ce titre, en effet ce huis clos manque d'originalité et l'intrigue reste prévisible.

En effet j'avais rapidement trouvé qui se cachait derrière cette séquestration, après le mobile n'est pas convaincant non plus. Tout d'abord j'ai lu ce livre car j'ai entendu de très nombreux bons commentaires sur les romans de l'auteure en général. Je ne la connaissais absolument pas. La plume n'est pas très recherchée mais l'ensemble reste pas trop mal écrit (sauf les dialogues un peu trop creux à mon goût). Ne cherchez pas de métaphore, ou de tournure littéraire percutante.

L'intrigue reste classique : le huis clos se déroule dans une cave principalement avec une victime et son bourreau. Nous avons une jeune femme blessée psychologiquement, très instable Spoiler(cliquez pour révéler)sa jumelle a disparue lorsqu'elle avait 11 ans,a été violée puis tuée par un détraqué elle veut la venger à tout prix face à un flic assez volage qui cherche à comprendre à quoi rime sa captivité, et sa faute a expier... Psychologiquement les personnages ne sont pas assez profonds, ils répondent à de nombreux clichés. Je n'ai pas été convaincue, ils manquent d'épaisseur, je ne me suis attachée à personne. Chez Senécal dans les 7 jours du Talion (huis clôt avec séquestration) il y avait matière à réfléchir, le récit était plus précis, les tortures sont plus glauques donc à ne pas mettre en toutes les mains, il y a un sens à la mise en scène mais pas ici.

Certains comparent ce titre à Misery et bien pas du tout, ces derniers n'ont jamais lu du Stephen King...Il y a une énorme différence et la richesse littéraire chez cet auteur américain.

Nous avons quelques rebondissements, au début le lecteur cherche à savoir quelle faute à commis notre homme, puis va assister à diverses tortures : privations, humiliations, scarifications, électrocution, etc. Ensuite nous voulons savoir s'il va périr ou non. La vie privée de notre prisonnier n'est pas reluisante. Benoit aime sa femme et son fils mais reste un homme séduisant qui aime les aventures de quelques nuits. Je l'ai trouvé très sûre de lui, égoïste, imbue même, je n'aime pas ce profil de caractère. Il pleure par moment mais ne regrette pas ses actes passés et ne réalise pas qu'il blesse ses proches d'une certaines manière.

Notre rouquine ne l'avait jamais rencontré, elle cherche à le faire avouer... Je ne vous dirais pas quoi bien entendu. Dans un sens elle anticipe toutes les réactions de sa victime et d'un autre manque de maturité, d'humanité et de finesse. L'histoire manque de piment, reste prévisible Spoiler(cliquez pour révéler)nous comprenons très vite que c'est la psy qui manipule sa patiente pour parvenir à son but - venger sa pauvre fille de 19 ans qui a été éconduite par notre officier

Gaëlle la femme du policier ne m'a jamais convaincue non plus, elle est nunuche, potiche, agaçante par moment Spoiler(cliquez pour révéler)son histoire ne tient pas la route, c'est assez nul: elle se prostituait pour humilier son mari, elle ne voit même pas qu'en réalité elle s'humilie elle même. Ce n'est pas transcendant comme révélation. Un gradé l'a faisait chanter, vu le nombre d'annonce sur le net il tombe juste sur Gaëlle: c'est difficile à avaler, c'est tiré par les cheveux Les enquêteurs sont fades et ne servent pratiquement à rien. On ne sait pas grand chose les concernant.

Le tout est simple, il n'y a aucune complexité dans le scénario. Karine Giebel n'effleure que peu la nature humaine et ses travers, pour moi elle fait dans la facilité. Lydia aurait dû être mieux travaillée, c'est un personnage prometteur pourtant... mais bien éloigné d'une charismatique d'Annie Wilkes (Misery).

Certains passages sont répétitifs, c'est la même rengaine. Pour moi il y a un grand manque de réalisme (je ne parle pas d'un réalisme dans la torture, ou dans l'horreur) mais d'un problème de crédibilité au niveau du récit Spoiler(cliquez pour révéler)vu les tortures subies : elle ne voit pas qu'il y a un problème qu'il est infidèle mais pas un tueur en série. La fausse lettre du corbeau 15 ans après c'est gros (on voit les ficelles à 100 km à la ronde)... les insinuations de sa psy qui ne la dénonce pas, la pousse à le tuer

J'ai découvert une auteure je retenterai peut être un autre livre mais celui-ci est décevant sur tout la ligne. Après les tortures ne vont pas choqués les âmes sensibles : pas tellement de sang, pas de détail sordide (pas de morceau en moins).

La fin n'est pas non plus une happy end, cet aspect ne me gêne pas vraiment Spoiler(cliquez pour révéler)il meurt quand même le livre se clôt trop brutalement, un épilogue plus poussé aurait été agréable.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Morsures de l'ombre

  • France : 2007-11-08 (Français)

Activité récente

Mivou le place en liste or
2020-01-10T17:22:57+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 788
Commentaires 166
Extraits 34
Evaluations 232
Note globale 8.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode