Livres
565 016
Membres
617 860

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Mystères du Trône de fer, Tome 1 : Les mots sont du vent



Description ajoutée par FeyGirl 2019-05-02T18:38:08+02:00

Résumé

"Les mots sont du vent"

C'est une phrase qui peu à peu s'installe entre les pages de la saga de George R.R. Martin, Le Trône de Fer. On la retrouve aussi bien dans la bouche de Tyrion Lannister que de Daenerys Targaryen ou de Jon Snow, dans des contextes très différents. Mais sous la plume de George R.R. Martin, cette expression devient indice. Les mots sont du vent, c'est le rappel que les mots sont magiques, car polysémiques. Chargés de sens, mais de sens multiples et changeants.

Avant d'être un monde de dragons, de complots et de trahisons, l'univers de Trône de Fer est un monde de mots. Décrypter ces mots, et les multiples indices littéraires laissés par George R.R. Martin, permet de mieux comprendre les intrigues du livre et la portée de l'oeuvre.

George R.R. Martin est-il vraiment un écrivain à l'imagination fertile mais au style basique, comme on le croit trop souvent? Comment a-t-il fait pour captiver autant de lecteurs avec des mots d'apparence si simples?

Des procédés littéraires de l'auteur culte aux différentes théories qui en découlent, Les Mystères du Trône de Fer est un ouvrage incontournable pour comprendre pourquoi et comment George R.R. Martin a révolutionné l'écriture et la littérature de fantasy.

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

extrait

Dans un rêve prophétique, Quaithe dit à Daenerys de se méfier de la "jument pâle" (pale mare en version originale).

Plus tard arrive à Meereen un mourant chevauchant une jument pâle, et cet homme apporte la caquesangue, terrible maladie qui va tuer ensuite des centaines de personnes à Meereen, puis dans le camp de l'alliance ghiscarie, et qui sera surnommée par les personnages, par allégorie, la jument pâle. Cette prophétie est donc vérifiée, il fallait se méfier de cette jument et de son cavalier malade.

Mais cette "jument pâle" est aussi une jument blanche et rose, couleurs des Pahl... Donc une "jument Pahl", c'est-à-dire une mère Pahl.

Et nous avons une autre "jument Pahl" très pâle, à Meereen : Zahrina. Pour les Meereeniens, elle est un Lotus Mauve. Tyrion la décrit comme une "prune pourrie". Mais Quentyn Martell, lui, pense qu'elle a la peau "blanche comme du lait de jument".

Par cette métaphore nébuleuse, Quaithe mettait donc en garde Daenerys contre la caquesangue, mais aussi contre la matriarche Pahl qui est en fait la Harpie...

Et, qui sait, contre de futurs obstacles encore inconnus d'elle et du lecteur?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Intéressant mais trop de suppositions. On en vient à douter d'avoir lu les livres tellement d'éléments nous semblant inconnus.

Afficher en entier
Lu aussi

Alors, j'avoue que j'ai apprécié ma lecture mais je ne suis pas assez spécialisée dans la saga pour l'avoir appréciée à sa juste valeur. Certes, j'avais bien compris que l'essai se centrait sur les romans ( que j'ai lus deux fois) et non sur la série (parce que la plupart des personnes qui ont vu la série ne se sont pas donnés la peine de lire les livres) mais j'avoue que l'analyse est poussée trop loin pour moi. J'apprécie notamment le fait que l'auteur mette en avant le fait que la traduction ne permette pas toujours une compréhension totale de toutes les subtilités du texte de l'auteur. J'apprécie aussi le fait qu'il rappelle que c'est la traduction qui donne ce côté ampoulé aux premiers tomes. J'ai également appris beaucoup de choses et l'auteur a su signaler beaucoup de choses que je n'avais pas remarquées lors de ma lecture

Ce que j'aime : c'est très précis et l'analyse est bien étayée

Ce que j'aime moins : un peu trop pointu pour moi (pourtant, j'ai lu deux fois la saga)

En bref : Un ouvrage pointu , idéal pour les fans de la saga littéraire

Ma note

6/10

Afficher en entier
Bronze

Un livre qui ravira les fans de "Game of Thrones" qui cherchent à décrypter le roman et la série.

Je suis une grande fan de la saga littéraire de George R.R Martin en premier lieu, puis de la série. J'étais donc intriguée par ce que j'allais bien pouvoir découvrir dans ce livre.

J'ai trouvé très drôle ce besoin de trouver des sens cachés à ce qu'écrit un auteur, à toujours vouloir l'interpréter, alors que je suis sûre que la plupart des choses sont écrites sans arrières-pensées et que l'auteur doit bien s'amuser à voir à quel point les fans aiment se torturer les méninges. Je préfère quant à moi me laisser porter par l'histoire, mais je me suis amusée à découvrir toutes ces théories qui alimentent le web.

Dans ce livre, l'auteur épluche les mots, les personnages et leur paroles sibyllines, et tente de nous en donner une interprétation.

Plusieurs sont très pertinentes, ... la suite ici : http://cocomilady2.revolublog.com/les-mysteres-du-trone-de-fer-p1456242

Cocomilady

Afficher en entier
Or

Cet essai analyse le cycle du Trône de Fer d’un point de vue littéraire, en étudiant les mots utilisés par George R.R. Martin, ce qui est un axe assez peu exploré dans les publications actuelles sur l’œuvre.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. C’était une appréhension avant de l’ouvrir, parce qu’une analyse littéraire peut être très rébarbative. Mais là non, ça se lit tout seul !

Les parties sont bien pensées, et permettent de faire des liens sur l’écriture de George R.R. Martin, avec des exemples précis. Thierry Soulard met en lumière le choix précis des mots de George R.R. Martin, qui n’est pas dû au hasard, mais au contraire enrichit les personnages ou le contexte.

Évidemment, c’est souvent un pied d’entrée pour aborder des théories, certaines que je connaissais, et d’autres pas. Parmi ces dernières, certaines m’ont vraiment convaincue, d’autres seraient sujettes à débat, mais j’étais très intéressée à les lire.

Et l’avertissement de l’auteur indiquant que des théories ne seront jamais vérifiables et d’autres seront remises en cause avec les éditions futures est — à mon avis — un très bon point. Il le démontre avec Douceur (lisez le livre pour comprendre le jeu de mots !).

À lire avant une relecture du Trône de Fer !

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 10
Commentaires 4
extraits 5
Evaluations 5
Note globale 7.4 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode