Livres
505 931
Membres
513 798

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Noces de la renarde



Description ajoutée par doubleH 2019-04-03T09:05:13+02:00

Résumé

1461, Japon. Hikari vit dans les forêts peuplées de croyances et de dieux du Japon du 15ème siècle et s’intéresse de près au village installé au pied de la montagne… à ses risques et périls.

2016, Tokyo. Mina, qui a le pouvoir de voir les yokaï, esprits et monstres du folklore japonais, va se laisser entraîner dans une chasse au démon, en plein cœur de Tokyo.

Deux univers qui se croisent et s'entremêlent, entre quête d'identité et désir d'émancipation.

Afficher en entier

Classement en biblio - 78 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Mishakal-Yveldir 2019-12-05T09:10:07+01:00

– C’est étrange que tes parents ne t’en aient jamais parlé.

– J’ai assez peu de souvenirs de mon père, et presque aucun en relation avec des esprits. Je n’en ai jamais parlé et il est mort quand j’étais petite, dit Mina d’une voix tremblante. Je sentais que ce n’était pas normal, toutes ces choses que je voyais. Comme si c’était mal.

– N’importe quoi, s’emporta Natsume. C’est un don très puissant que tu possèdes, tu devrais en être fière.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2019-06-16T18:24:26+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CindySB 2020-05-23T15:46:30+02:00
Lu aussi

Wahou, j'ai adoré cette magnifique lecture. La narration est super immersive, le sujet fascinant, j'ai beaucoup aimé la présence du folklore. Je pense que c'est ce qui m'a le plus plus dans cette lecture : ce thème magique, mais tellement bien intégré à la vie commune dans le présent, et tellement beau et à sa place dans le passé. Les deux époques sont très intéressantes, et les personnages des deux moments très touchants. J'ai vraiment apprécié Hikari, ses choix, sa volonté me l'ont rendue très attachante, elle est, par sa force de caractère, mon personnage préféré de ce livre. Pour Mina, je ressentais plutôt de la curiosité. Bien qu'on devine assez facilement qui elle est avant la fin, c'est prenant de la voir évoluer, chercher qui elle est, découvrir ce qu'elle peut faire et s'affirmer.

La fin est belle, avec un beau message sur les changements à travers le temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alyssa2410 2020-05-11T14:42:13+02:00
Or

Dans « Les noces de la renarde », Floriane Soulas alterne les époques entre le Japon Médiéval et le Japon Contemporain avec brio tout en maîtrisant parfaitement l’univers nippon. Si dans la partie plus actuelle dans laquelle se dégage un peu plus l’univers fantastique, on peut rencontrer quelques petites longueurs avec une intrigue un tant soit peu moins intéressante, c’est surtout le récit se déroulant au 15ème siècle qui est prenant et qui fait toute le beauté du livre. Avec Hikari, une jeune femme flamboyante et fascinante, on est plongé au coeur du folklore japonais mystérieux et enchanteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Esmeria 2020-05-03T14:55:22+02:00
Argent

Je suis contente d'avoir découvert le folklore japonais. Je connaissais déjà les kitsunes, mais les autres yokaï m'étaient inconnus. Le livre en est riche.

On va suivre 2 femmes, à 2 époques différentes.

- Hikari, kitsune - femme renard - qui découvre et se rapproche des hommes, ce qui lui est interdit. Les croyances de l'époque montre un immense respect envers les esprits mais aussi une distance à tenir entre eux. Les hommes et les divinités ne sont pas faites pour se côtoyer.

- Mina, jeune femme possédant un pouvoir dont elle ne veut pas. Elle peut voir les esprits et ne comprend pas pourquoi.

.

Les 2 histoires m'ont plu, mais j'ai eu une préférence pour celle de Hikari. En revanche, j'ai trouvé que le lien entre les 2 histoires mettait beaucoup de temps à se faire, même si quelques indices étaient glissés de temps en temps. Je trouve dommage aussi que les actions, les sentiments de certains personnages ne soient pas plus expliqués. On nous décrit certains faits, et à la fin du livre, j'aurai aimé avoir un retour, une explication pour bien terminer l'histoire.

Une bonne histoire, mais qui m'aura plus marquée par rapport au folklore et à la culture japonaise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaYamaha 2020-04-30T10:24:50+02:00
Or

Un univers de yokaïs, kami et esprits du folkore japonais qui se mélangent à l'actuel Japon moderne. On suit Mina, qui va se découvrir et évoluer tout en apprenant plus sur ce demi-monde surnaturel. Et de l'autre côté on découvre Hikari, kitsune fascinée par les humains. On est ainsi plongé dans les deux univers, tellement différents mais fascinants. L'intrigue se dévoile au fur et à mesure pour former un tout dont la conclusion arrive à la fin du roman.

J'ai beaucoup aimé suivre Mina et Hikari et leur entourage. J'aurais aimé pouvoiren découvrir encore plus sur les yokaïs, voir Mina interagir avec eux. L'écriture est fluide et prenante et la culture japonaise est très bien retranscrite. Un plaisir de lire ce roman (dont la couverture est sublime !).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par katnisss 2020-04-04T21:07:12+02:00
Bronze

Résumé: Hikari est une créature surnaturelle qui vit dans le fin fond d'une forêt japonaise au 15e siecle. Alors que les contacts avec les humains sont formellement interdits par son clan, Hikari brise le tabou en tombant amoureuse d'un bucheron.

Leur amour, crime aux yeux des hommes et des esprits, aura des répercussions jusqu'à notre époque.

Mon avis: j'ai beaucoup aimé! Si comme moi, vous aimez la culture japonaise et son folklore, vous y retrouverez une véritable connaissance du sujet. Pour les non-initiés, aucun problème à rentrer dans cet univers merveilleusement fantastique et poétique.

Des paysages enchanteurs, dans un pays remplit de créatures surnaturelles et pour lesquelles la frontière entre le bien et le mal est très étroite.

Je vous le recommande !

ps: la couverture est vraiment magnifique

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2020-03-26T02:55:11+01:00
Bronze

Je l'avoue j'ai été attirée par la couverture et le titre. Il n'y a pas à dire, la couverture a de quoi attirer l'oeil sur le présentoir des nouveautés de la bibliothèque municipale. Le résumé encore plus avec son folklore japonais.

Résultat : lecture clairement mitigée, tendant même vers le côté "je suis déçue au final".

L'écriture est très décevante. L'auteure commet beaucoup de fautes. Elle utilise le même mot dans plusieurs phrases de suite, la syntaxe est mauvaise. Il y a également un même passage identique l'un à la suite de l'autre (apparemment, cette maison d'édition n'emploie ni correcteur ni relecteur...). La plume de cette auteure a glissé sur moi sans me donner quelque chose à quoi me raccrocher. Un manque de rythme peut-être ? Une imprécision ? Je ne sais pas trop.

L'univers en lui-même : le folklore japonais est précisé par le lexique indiqué par les astérisques à chaque mot japonais, nous enseignant un peu le folklore japonais. Mais trop peu ! De plus, je sais par les différentes lectures du folklore japonais que j'ai fait, que les kitsune ne sont pas aussi cruelles que celles décrites dans le livre. Ce sont plus des yokai gentils dirais-je, malicieux à la limite. Mais bon, l'auteure se créé un univers à elle, pourquoi pas.

Le scénario en lui-même : lire deux destins qui s'entremêlent est quelque chose qui m'a intrigué, m'a un peu touché. Mais guère plus au final parce que je ne me suis pas attachée aux personnages. Par ailleurs, les deux destins qui s'entremêlent passent plus au premier plan que la quête d'indépendance. La douce Hikari m'a un tout petit peu touchée par sa volonté d'indépendance mais j'ai été déçue de son destin au final. Mina, elle, ne m'a absolument pas touchée. Je l'ai trouvée... froide. Je ne suis pas parvenue à la prendre en pitié. Et sérieusement ? Elle n'en veut pas à celle qui a tué son père ? Hum... J'ai eu envie plusieurs fois de gifler Natsume et je ne parviens toujours pas à la prendre en pitié.

Un univers resté finalement trop en surface à mon goût, des personnages quasi transparents comme les fantômes, une écriture maladroite. Je ne pense pas retenir grand chose de cette lecture au final. J'hésite toujours entre la classer dans "bronze" et "j'ai lu aussi". Allez : le bronze pour l'univers créé par l'auteur et (peut-être) pour les deux destins qui s'entrecroisent et la quête d'indépendance de Hikari et d'Akane. (Encore que, la quête d'indépendance d'Akane apparaît la plus forte parmi l'ensemble des personnages à mon sens).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shizi 2019-12-28T21:16:10+01:00
Diamant

J'ai eu un énorme mais vraiment énorme coup de cœur pour ce livre. Au début je l'ai remarqué pour sa couverture merveilleuse, puis j'ai lu son résumé et étant une passionnée du folklore japonais, je n'ai pas hésité une seule fois. De plus, j'avais déjà rencontré cette maison d'édition lorsque j'ai lu "Mers Mortes" que j'avais également aimais au plus haut point.

L'écriture de l'auteure est très agréable à lire et la façon dont l'histoire se déroule sur deux périodes différentes est on ne peut plus prenante.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, et c'est une très belle réussite que d'avoir mis en œuvre des personnages féminins sans les avoir rendus niais mais plutôt en exploitant leurs personnalités uniques.

Le début, le milieu et la fin sont incroyables!!! Je pourrais développer plus mais si je le faisais je suis partie pour des heures...

Afficher en entier
Bronze

http://enquetedesaveurs.fr/les-noces-de-la-renarde-floriane-soulas

J’ai littéralement flashé sur cette couverture, vraiment magnifique. Évoquer des Kitsunes me ramène à l’époque où je me plongeais dans des contes asiatiques. Donc oui, terrain connu pour moi, surtout que je suis une Otaku pure et dure. Je vais donc citer X de Clamp, Arashi est la prêtresse attitrée et les Kekkai occupent une place prépondérante dedans (c’est un Dragon du Ciel qui en érige par ailleurs). Le Tanuki me fait automatiquement penser à Pompoko de Ghibli. Quant à la Yuki-Onna, Shirahime Syo de Clamp lui consacre un one-shot complet. L’auteure a ses refs, ça c’est clair !

Je vais toutefois poser un bémol : les Kisunes n’aspirent pas la vie de leurs victimes, ils peuvent être farceurs et malveillants, mais rien de tel. Lisez cet article (https://www.nautiljon.com/culture/contes+-+mythologie-5/kitsune,+le+divin+renard+du+japon-98.html), il m’a aidée lorsque j’ai inclus un Kitsune dans mon roman Arlor/Azol. Alors vous me direz, en quoi est-ce dérangeant ? Eh bien parce que l’univers met en scène notre monde avec son folklore connu. Je ne sais pas moi, ce serait comme mettre une dame blanche en disant « En fait c’est un Cap-Verdien qui se transforme en poney les nuits de pleine lune… » Bon, j’exagère, mais vous comprenez mon propos.

Mon avis concret : l’univers a une ambiance bien à lui, qui nous entraîne dans son folklore, familier pour moi. Donc oui, j’ai grandement apprécié. L’histoire se laisse suivre, sans être extraordinaire. Pourtant, elle avait tout le potentiel pour surprendre davantage. Natsume, une chasseuse d’Onis au pouvoir dilué, Mina qui peut voir le monde sensible et interagir avec, Hikari une Kitsune chasseuse qui boit l’âme des mortels (WTF ?!)… Rien que là, on a un background sympa.

Seulement, le gros souci de ce roman, c’est la plume… Alors, je ne dis pas qu’elle est mauvaise, au contraire. Mais ce sont des maladresses qui gênent. Comme par exemple à la première visite du Kogage, le mot « délicat » répété durant 4 phrases à la chaîne, ou encore « Ses maigres tentatives de jeunesse pour exprimer sa détresse n’avaient été récompensées que par des insultes et des moqueries. » On comprend ce que l’auteure veut exprimer, mais c’est très maladroit… Et ce n’est qu’un exemple… J’avoue que sur 592 pages, parfois ça sort du texte. Il y a des fautes d’orthographe tout le long du roman…

Les enfants de 3 ans ont un langage beaucoup trop développé, trop réfléchi aussi. Et rien avoir avec le fait d’être très intelligents, le mien est surdoué et à 3 ans son vocabulaire n’était pas parfait. Puis quand Mina découvre qui a massacré sa famille, limite ça ne lui fait rien… Elle dit qu’elle sait qu’elle ne reverra pas Mayuri puis bien des pages plus tard elle explique qu’elle ne la verra plus (pour une autre raison) comme si elle était encore en « vie ». Pas logique… C’est très alambiqué, des longueurs sans en être. Une enquête qui aurait pu être mieux amenée.

Cela dit, je l’ai tenu jusqu’au bout, même si le combat final m’a un peu ennuyée. Il est clair que Floriane (haha, ma meilleure amie porte le même prénom) a du talent et que dans quelques années, elle possèdera une plume beaucoup mieux travaillée.

L’auteure a pris la peine d’ajouter un petit lexique à la fin de chaque chapitre, pour que ses lecteurs ne se retrouvent pas perdus, très aimable à elle. Je nourris le même amour envers le Japon. C’est certainement pour cela que malgré tous ses petits défauts, j’ai pris plaisir à le lire. Je le conseille, de préférence pour les amoureux du folklore nippon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chtitecalie 2019-11-23T19:56:19+01:00
Commentaire ajouté par doubleH 2019-10-21T09:35:24+02:00
Lu aussi

L'entré dans l'univers japonais est très agréable, cependant, les nombreuses références n'ont pas suffit à me faire aimer ma lecture.

Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, j'ai donc enchaîné les pages sans ressentir d'émotions. Cependant, je peux comprendre pourquoi d'autres lecteurs ont beaucoup aimé !

J'ai préféré Rouille de cette même écrivaine !

Afficher en entier

Date de sortie

Les Noces de la renarde

  • France : 2019-05-02 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 78
Commentaires 29
Extraits 10
Evaluations 43
Note globale 7.55 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode