Livres
472 825
Membres
445 865

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2019/10/les-noces-de-la-renarde-de-floriane.html

Est-il nécessaire de vous dire à quel point j'aime la couverture de ce livre? Il ne pouvait que me plaire. Ma passion pour le Japon est pleinement satisfaite. Je suis pourtant méfiante lorsqu'un européen écrit une histoire se passant au Japon. Mon instinct de lectrice a eu raison de moi et surtout eu du flaire. J'ai été plus que surprise par ce roman.

On suit deux histoires qui se rejoignent. L'une en 1467 suit Hikari, une déesse qui se passionne pour les humains alors que ce n'est pas autorisé. Le personnage de Hikari est d'une certaine façon en avance sur son temps par rapport à ses sœurs. Elle va s'attirer des ennuis à cause de cela. Le plus gros point fort de ce roman est le travail de recherche fait sur la culture japonaise et surtout son folklore. L'autrice ne s'est pas contentée des principaux yokaïs que l'on connait (je pense aux amateurs de mangas surtout) mais elle est allée chercher beaucoup plus loin. Sa version de la femme des neiges m'a marqué notamment.

En parallèle, en 2016, on suit Mina, une jeune fille qui voit fantômes et démons. Elle comprend parfaitement ce qu'attend la société d'elle et fait en sorte d'y correspondre malgré son don. Elle trouve des astuces et semble timide et solitaire. Elle est juste méfiante et prudente. Par le biais d'une camarade de classe, elle va fréquenter les yokaïs réellement.

Pendant une partie du roman, j'ai préféré les passages concernant Mina. Peut-être parce que je me suis sentie plus en phase avec le personnage. Elle n'est pas parfaite mais fait de son mieux. J'ai beaucoup apprécié les questions autour d'elle et de son don. Même en pensant savoir d'où lui vient son don, jusqu'au bout je n'étais pas sûre. L'autrice arrive à glisser des indices qui nous emmènent sur plusieurs chemins différents. L'autrice respecte parfaitement aussi les cultes japonais notamment shinto. Les explications sont simples et permettent au lecteur d'en apprendre plus sans rien perdre de l'histoire. Bien au contraire, on accroche encore plus.

Concernant la partie sur Hikari, je l'ai apprécié mais l'ai trouvé très dur moralement parlant. Hikari ne porte pas ce nom pour rien. J'ai eu le sentiment qu'elle était la seule lumière de son clan. Il m'est difficile de parler de ces passages là tant j'ai peur de spoiler certaines choses. La chef de clan est juste nauséabonde et d'une jalousie incroyable. Contrairement à Hikari qui fait preuve d'ouverture d'esprit et de curiosité, la chef de clan est vraiment noir et dégage quelque chose de très sombre.

Concernant les thèmes abordés, on peut citer la jalousie, l'acceptation de soi, l'ouverture d'esprit, l'évolution de la société, le harcèlement, la différence, la religion et les traditions. Je pense que le choix de ce pays est très judicieux rien que pour le contraste modernité/tradition.

En bref, j'ai adoré ce roman très bien documenté avec une intrigue fascinante et surprenante. Je lirai avec plaisir son premier roman dans un genre que j'apprécie aussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DarkTales 2019-09-18T19:39:11+02:00
Diamant

Énorme coup de cœur ! J'ai adoré cet univers rempli de créatures venues du folklore japonais. Le destin des deux jeunes femmes s’entremêlent très bien sans qu'il y ait une cassure violente entre les deux époques. Cruauté et folie, ce monde n'épargne par les personnages et m'a happer jusqu’à la fin. Petit plus qui fait plaisir, des femmes aussi bien fortes que sensibles qui ne se laissent pas marcher dessus.

L'écriture est fluide, aucune longueur, on va à l'essentiel, le temps passe vite à la lecture. Cela m'a donné envie d'en connaitre plus sur les légendes japonaises. Et la découverte d'une nouvelle auteure pleine de talents !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Atzue 2019-09-11T14:02:19+02:00
Or

Une magnifique histoire, très poétique.

Je me suis énormément attachée à Hikari, que j'ai trouvé sublime dans ses émotions, ses sentiments et ses choix.

C'est un roman superbe que je conseille et que je relirais. Il n'y a pas beaucoup de romans qui s'intéresse à ce point au folklore Japonais et pourtant, il s'agit de légendes et de mythes merveilleux. J'ai appris beaucoup de choses en lisant ce livre très poignant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Midine 2019-09-02T20:17:49+02:00
Or

Un récit sympathique qui nous plongera dans le folklore japonais en compagnie de ses yōkai, esprits et déités à travers deux histoires se déroulant à deux époques différentes (l'une au XVe siècle et l'autre à notre époque actuelle) mais qui sont liées d'une manière ou d'une autre...

Le récit est parfois un peu long ou évident - la fin se devine même si elle m'a tenu en suspense un bon moment - mais l'univers décrit fourmille de références à la culture japonaise (qui sont toutes expliquées, rendant le livre accessible aux néophytes) et j'ai apprécié d'avoir des personnages féminins forts.

Une lecture sympathique sous une plume agréable qui donne envie de lire d'autres ouvrages de l'autrice.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2019-07-27T15:20:29+02:00
Argent

Une lecture qui reste assez mitigée. J’ai eu beau adoré l’univers et la mythologie étant donné que j’admire la culture nippone depuis une éternité et l’histoire, j’ai trouvé le roman vraiment trop long et je me suis rapidement détachée de l’intrigue. Je ne désespère pas cependant et je souhaite encore lire d’autres romans de Floriane Soulas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mana-no-Sekai 2019-07-22T21:21:30+02:00
Lu aussi

Premier livre de l’auteur que je découvre, attirée par le titre et la thématique des kitsunes.

Dans cet ouvrage, on alterne entre le récit d’Hikari, une femme-renarde, au XVème siècle et celui de Mina, une jeune femme voyant les esprits en 2016.

L’une s’intéresse grandement aux humains, ce qui va lui poser quelques problèmes, l’autre va se retrouver embrigadée dans une chasse aux démons alors qu’elle déteste son étrange capacité à les voir.

L’idée était intéressante mais je n’ai pas réussi à être à fond dans le roman jusqu’à la fin. Je n’arrivais pas a accrocher aux personnages, et ayant rapidement compris le lien entre les deux récit, je n’ai pas vraiment été surprise par la tournure des événements…

Néanmoins, le gros point positif de l’ouvrage réside dans l’introduction au folklore japonais et les descriptions, que j’ai trouvé très visuelles et intéressantes.

Bref, une lecture sympathique ! ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ilfioredelmale 2019-07-13T18:29:18+02:00
Lu aussi

Les noces de la renarde, un standalone avec une superbe couverture, offre une double narration : une se déroulant vers 1461 avec Hikari une kami (déesse) et l’autre vers 2016 avec Mina (une adolescente qui possède un don dont elle ne veut pas). Les aventures de ces deux femmes se déroulent au Japon.

C’est la première fois que je découvre la plume de Floriane Soulas, et on peut dire qu’elle se soucie des détails dans ses descriptions, peut-être trop pour certains goûts (comme le mien) et j’ai donc eu des sensation de longueurs et de répétitions. Je sais que ça ne dérangera pas certains, mais il me faut un rythme vif la plupart du temps, ce qui n’était pas le cas ici.

Cette lenteur narrative se justifie pourtant : le monde qu’elle décrit ne prête pas à la brièveté : des yokai, des coutumes japonaise, des dieux, des mythes, des rites et beaucoup d’autres éléments de la culture nippone se trouve dans ce texte. Et ce, que ce soit la manière de s’adresser à autrui, le rôle des miko (prêtresse) ou encore le style vestimentaire des différents personnages, elle permet une vrai immersion au lecteur, et ceux qui ne sont pas coutumiers à tous ces termes n’ont pas à s’inquiéter, il y a un petit lexique.

Toutefois, l’histoire met du temps à démarrer, mais certains pourront y voir le souhait de l’auteure de bien disposer les personnages et son intrigue. D’un côté, on suit la lutte d’une kami plus humaine que ses sœurs et de l’autre, celle d’une jeune fille qui se considère maudite et qui est embarquée dans une enquête de meurtres de yokai contre son gré. S’il est clair que du côté du 21ème siècle, je n’ai pas du tout apprécié Natsume, Mina n’a pas non plus eu grâce à mes yeux. Quant à Hikari, j’ai été un peu indifférente.

Vous l’aurez compris, malheureusement, je n’ai ni pu m’intéresser aux personnages, ni à l’histoire. Et ceci n’est pas la « faute » de l’auteure, c’est une question de goût. La prévisibilité (que ce soit concernant Hikari ou sur le lien de la double narration qui m’est apparu assez vite), la sensation que pas mal d’événements auraient pu être raccourcis pour qu’on en vienne au but, le rythme lent et les personnages manichéens qui manquaient de nuance n’ont pas permis que j’apprécie vraiment ma lecture.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/07/13/les-noces-de-la-renarde/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2019-07-08T13:32:25+02:00
Diamant

Floriane Soulas a un talent incroyable et chacun de ses livres est un plaisir immense à dévorer et à découvrir.

Dans "Les noces de la Renarde", nous sommes plongés au Japon, à deux époques différentes. On sent la recherche et la passion de l'autrice car beaucoup de références culturelles sont utilisées tout en étant très bien expliquées pour que le lecteur novice sur les coutumes des Japonais ne soient pas déstabilisés.

L'écriture est fluide, agréable. L'intrigue nous tient en haleine du début à la fin et la diversité des personnages est un gros plus pour cette histoire.

J'ai adoré et je le recommande à 100%, une autrice talentueuse à suivre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyMorgenstern 2019-07-02T00:13:46+02:00
Argent

Après "Rouille", l'auteure nous fait voyager au Japon à travers 2 époques.

J'ai adoré les références aux légendes, aux mythes et aux créatures fantastiques de la culture japonaise. C'était passionnant.

La couverte est fabuleuse !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EmelineD 2019-06-30T12:44:27+02:00
Bronze

J’ai un avis mitigé sur ce livre.

Passé les dix premières pages où je me sentais un peu perdue dans tout ce folklore japonais (que je n’ai pas l’habitude de côtoyer), j’ai accroché à l’histoire et à l’intrigue.

Les personnages sont attachants et le suspens nous pousse a toujours continuer la page suivante.

Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est le monde du quinzième siècle où l’auteur nous embarque complètement : un monde très créatif où la nature est reine et les relations avec les esprits et dieux complexes. La partie du récit sur l’époque actuelle est un peu plus « déjà vue » mais n’en reste pas moins riche.

Tout ça est très frustrant (d’où mon avis mitigé) car je trouve dommage d’avoir créé un si bel univers et de ne faire que le survoler. J’aurais aimé qu’il y ai plusieurs tomes, pour découvrir d’autres esprits et pour approfondir d’autres culte des Yokaïs.

Spoiler(cliquez pour révéler)Au vu de la fin du livre qui s’arrête un peu trop brusquement par la perte des pouvoirs de Mina, je ne vois pas quel chemin pourrait emprunter un deuxième tome, à moins d’un autre personnage à créer.

Je conseille néanmoins ce livre, pour une lecture initiatique sur le folklore Japonais, car il m’a donné envie d’en lire plus sur ce thème. Pour tout ceux qui aime le fantastique sans avoir besoin de lire dix tomes avant de connaître le dénouement et qui se contenterons d’un survol de ce monde.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode