Livres
411 475
Membres
320 589

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les nouveaux voisins



Description ajoutée par Root 2017-12-21T14:50:09+01:00

Résumé

Peut-on faire confiance à ceux qui nous entourent ?

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans emménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui a harcelé Julie après la parution de son roman Le Jeu de l'assassin, devenu un best-seller. Un charmant quartier résidentiel semble l'endroit parfait pour un nouveau départ.

Mais la présidente de l'association du quartier ne leur rend pas la tâche facile. À grand renfort d'e-mails et de lettres sur les règles de bonne conduite à suivre, elle régit la vie de tous et oppresse Julie qui doit faire face à la curiosité du voisinage.

Lorsqu'elle reçoit des menaces, Julie prend peur : sont-elles le fait de sa harceleuse ou de voisins malveillants ? Alors que la tension monte, les ennemis se révèlent et le calme apparent d'une rue sans histoires se transforme en cauchemar.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

Or
1 lecteurs
PAL
5 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par merryfantasy 2018-03-30T22:26:52+02:00

Je me suis régalée avec ce roman, mais je n’en doutais pas une seconde. Déjà, à la lecture du résumé, je me suis figuré une histoire qui me scotcherai, un peu dans le genre de Derrière la haine, de Barbara Abel, avec des problèmes de voisinage qui iraient tellement loin qu’on serait proche de l’apocalypse. Ce titre a tenu ses promesses.

Un mot sur le contexte. Julie est romancière et, après la sortie du Jeu de l’assassin, qu’elle appelle le Livre, elle a été harcelée par Heather, qui pensait vraisemblablement que ce qu’elle a écrit dans le Livre était réellement arrivé et qu’elle avait orchestré avec deux amis un meurtre lorsqu’elle faisait ses études. Julie et son mari ont donc décidé de déménager et s’installer dans un quartier « tranquille ». Mais c’est sans compter sur les voisins, qui ne lui veulent pas que du bien.

Les relations entre voisins sont, évidemment, au centre de l’ouvrage : entre celui qui cherche à tout savoir et tout contrôler, et celui qui vous assigne en justice pour un oui ou pour un non, on a une panoplie assez large de la folie des gens.

En plus, le texte ne respecte pas tout à fait une ligne chronologique. Nous avons en chaque début de chapitre un décompte en mois par rapport à un événement clef, ainsi que, parfois, l’avancement de cet événement entrelacé avec les chapitres. Dit comme ça, on dirait que c’est compliqué, mais en fait tout est très bien indiqué, ce qui fait qu’on ne se perd pas dans la temporalité du texte. Et l’effet de suspense est du coup très bien mené.

Jusqu’à la fin, je me demandais qui était la victime. Et c’est ça qui est amusant, car on comprend rapidement qui est le méchant (encore que…), et l’on se demande ce qu’il a bien pu faire pendant un moment. C’était le monde à l’envers, et cela ajoutait encore à la tension que je ressentais en parcourant les pages de ce roman. Sur la fin, je n’étais même plus capable d’arrêter ma lecture, tant je voulais savoir. Et une fois que j’ai su, j’étais apaisée, les dernières pages sont arrivées comme un bel épilogue, et cette question de la culpabilité reste là.

Vous l’aurez compris, ce texte est vraiment super. Je me suis régalée du début à la fin et j’espère avoir l’occasion de lire encore des romans de ce genre, car cela fait toujours du bien, un peu de tension !

https://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2018/03/les-nouveaux-voisins.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2018-03-13T21:26:24+01:00
Lu aussi

Quand Julie Prentice emménage à Pine Street, elle espère retrouver l’équilibre qu’elle a perdu à la sortie de son premier roman. Un roman parfois discuté, dont on l’accuse de ressembler un peu trop à l’héroïne, et qui lui a attiré les foudres d’une lectrice.

Mais rien ne se passe comme prévu.

Le quartier est régi par la poigne de fer de Cindy Sutton, qui a les yeux partout et sait tout mieux que tout le monde. Le genre de mé(na)gère qu’il ne vaut mieux pas se mettre à dos. Autant dire que son « courrier de bienvenue » n’est pas du goût de Julie, qui refuse d’être contrainte à pointer à la fête des voisins, et encore moins qu’on lui dise à combien d’apéros elle a droit.

Mais Pine Street est une petite communauté qui n’aime pas être dérangée, et les Prentice sont vite pris pour cible. Seul John, le plus proche voisin, se rapproche de Julie. Bon père de famille, la quarantaine seyante, tous deux aiment courir et partagent leur parcours chaque matin. Jusqu’au jour où…

De Julie à John, d’aujourd’hui à l’année passée, l’auteur nous amuse, ne distillant que très peu d’indices sur le drame qui a brisé la vie de ces bons citoyens. Tous jouent plus ou moins double jeu, et se retrouvent disséqués par une plume entraînante.

Mais quel gâchis !!

Une construction efficace, des personnages travaillés, de bons moments de suspense: on était en droit d’attendre une fin digne de ce nom. Mais tout est bouclé en 3 pages! On revient en arrière, on se dit qu’on a dû louper quelque chose… Ce qui aurait dû être le climax du roman est discrètement inséré dans les derniers chapitres, le dénouement bâclé. L’exemple même du roman qui vous appâte, et vous plante là.

Parfois, on est un peu déçu, d’autres fois, on se dit qu’on a carrément perdu son temps.

Merci aux éditions Michel Lafon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merediana 2018-03-09T13:56:09+01:00
Argent

Je suis un peu mitigée sur ce livre. Le début m'a beaucoup plu, j'avais l'impression de commencer un thriller de Liane Moriarty. La banlieue, l'ambiance, les secrets et les non-dits m'ont vraiment rappelé cette auteur.

L'alternance des chapitres entre Julie et John est très chouette également pour avoir deux points de vue différents, et à deux périodes différentes également.

J'ai été dans l'attente de l'événement tout le long de ma lecture. Et lorsqu'il est arrivé, j'ai été très déçue. J'ai trouvé que la fin n'a pas été du tout à la hauteur du reste du livre. Je suis restée sur ma faim, ce qui explique mon sentiment mitigé. La fin aurait été d'un autre niveau, cela aurait été un coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lesparolesenvolent 2018-02-08T14:23:39+01:00
Bronze

Le roman de 300 pages se divise en chapitres dont les narrateurs sont Julie ou John. Sa particularité de jouer avec le temps : des chapitres offrent un compte à rebours des douze derniers mois, et d'autres chapitres décomptent les heures d’une seule journée, celle d’aujourd’hui. Cette combinaison participe à garder l'attention du lecteur, qui s’interroge ce qu’il se passe aujourd’hui et nous ne le sauront qu’à l’extrême chapitre final.

Le début du roman nous transporte dans le monde tranquille d'une petite banlieue américaine, avec des maisons et des familles bien rangées. Le voisinage bien assorti de gens sans problème apparent s'assimile bien au feuilleton américain Desperate Housewife. Et peu à peu l'auteur nous renverse vers le monde des Marx Brother où chacun s’épie, cancane sur les pratiques des uns et dénonce les attitudes des autres. La méthode de la redoutable Cindy Sutton avec les repas mensuels imposés entre voisins, ses règles strictes, les newsletters intransigeantes, et la surveillance d’i-voisin… rendent les lieux sécurisés et paradoxalement dérangeants.

La lecture nous captivera malgré la platitude des événements et des journées. La tension néanmoins latente et omniprésente provient de la psychologie des deux personnages principaux, c'est-à-dire Julie et John dans leur narration et de la relation qui les lie : une relation ambiguë. Et l'interrogation récurrente qu'a-t-il pu bien se passer ?

L’auteur instille le doute quant au personnage de Julie au sujet de son harcèlement réellement subi ; on en vient à se demander si elle affabule. Mais cette probabilité effraie cependant avec l’éventail des moyens technologique et informatique à disposition dans notre monde contemporain. Sa malchance l’humanise car le lecteur la prendra automatiquement en pitié, à empirer sa situation en tentant de récupérer ses actes désastreux ; les catastrophes surajoutées sont presque trop nombreuses pour être crédibles.

Le métier d’écrivain occupe une place intéressante avec son parcours professionnelle qui l’y a conduite. On s’interroge aussi sur son succès fulgurant rencontré mais c’est là où le livre fera rêver les auteurs qui s’évertuent à conquérir des maisons d’édition et un public de lecteurs. Tout reposerait sur le hasard ?! Car l’inspiration de Julie pour son premier roman repose sur la mort suspecte d’une de ses camarades de faculté lors de ses études ; la créativité de l’écrivain étoffe la réalité pour donner au lecteur des faits avec du relief. C'est rassurant pour ceux qui doutent : les muses ne sont pas toujours là car Julie, engagée auprès de son éditeur peine à écrire tous les feuillets exigés au contrat.

Le mystère de la raison d’une journée particulière et sans vouloir en dévoiler trop (il s’agit d’un procès), cela nous interroge jusqu’à la fin sur les raisons et les aboutissants de ce procès.

J’ai bien aimé

Le livre à l'écriture agréable se lit vite, et distrait. Un bon roman, mais l’histoire ne marquera pas les mémoires. Je remercie néanmoins Netgalley de m'avoir permis de le découvrir.

J'ai moins aimé

La relation suggérée entre Julie et John, cette attirance maîtrisée est inutile à l’intrigue car cela n’apporte pas grand-chose à part la scène du baiser avancée assez lourdement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alapage 2017-12-23T21:06:21+01:00
Or

Alors que Julie et Daniel s'installent dans leur nouvelle maison, Julie désire ardemment reprendre une vie normale. Il est parfois impossible de rester dans l'anonymat, surtout quand l'une des voisines, Cindy, est une parfaite femme de contrôle! Faut dire que Julie n'a pas aidé sa cause en dévoilant son véritable nom lors de sa première rencontre avec son voisin, John. Et encore moins en développant une amitié avec celui-ci.

Peu de temps après leur arrivée, Julie et sa famille décident de participer à une soirée entre voisins afin d'essayer d'intégrer la communauté. Tout va de travers, au point où Julie et sa famille doivent quitter précipitamment. Dès lors, ils deviendront responsables des nouvelles règles à suivre et Julie sera la cible du voisinage! Catastrophe après catastrophe, Julie semble s'enfoncer plus profondément alors qu'elle tente de calmer la tension environnante jusqu'au jour où un événement changera la vie de toute la communauté.

En fait, qui est réellement responsable? Est-ce un enchevêtrement d'événements provoqués par nos deux protagonistes qui en sont responsables? Qui est innocent et qui est coupable?

Catherine McKenzie vient de signer un excellent thriller psychologique qui nous tient en haleine du début jusqu'à la fin. En fait, la tension ne cesse de monter au fil des chapitres. Impossible de quitter le livre sans que nos pensées dérivent constamment vers les personnages, vers l'intrigue.

L'auteure alterne entre le présent et le passé sans pour autant nous dévoiler l'événement qui a chamboulé la communauté. Elle nous glisse ici et là des phrases qui captent notre attention et ne fait qu'augmenter le suspense. Elle alterne également entre la vision de nos deux protagonistes, Julie et John. Cela permet d'avoir une vue d'ensemble et c'est tout simplement génial.

Quant à la fin de ce récit, je dois dire que je suis restée estomaquée. Je ne sais pas si c'est la tension qui m'a tenue si captivée en lisant ce roman, mais disons que je suis restée sur ma faim! Il manque visiblement un petit quelque chose au dénouement et sincèrement, j'aurais bien aimé une finale plus étoffée!

Je pourrais vous en dire plus, mais je ne voudrais pas trop dévoiler d'éléments et ainsi diminuer votre plaisir de lire ce roman. Ce n'est pas un roman empli d'action, mais plutôt une excellente intrigue qui nous attire comme un aimant. Qui est innocent? Qui est coupable? Faut lire le roman pour le savoir...

http://alapagedesuzie.blogspot.com

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les nouveaux voisins" est sorti 2018-01-11T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 11 Janvier

Date de sortie

Les nouveaux voisins

  • France : 2018-01-11 - Poche (Français)

Activité récente

alapage l'ajoute dans sa biblio or
2017-12-23T21:05:39+01:00

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 5
Extraits 0
Evaluations 5
Note globale 6.6 / 10

Évaluations