Livres
451 575
Membres
397 033

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-12-28T20:36:25+01:00
Or

Ça devient une habitude, dans les romans d'Arnaldur Indriðason, que les cadavres soient trouvés par des enfants qui jouent car dans "La femme en vert" c'était pareil.

Bon, dans l'autre roman, c'était un morceau d'os humain, ici, c'est tout le corps noyé d'un SDF que les gamins trouvent, en jouant au radeau de la méduse dans l'eau des anciennes tourbières.

Quel choc j'ai eu de découvrir mon cher commissaire Erlendur Sveinsson à l'époque où il était un simple flic travaillant de nuit, dans les années 70 (1974)… « Erlendur, simple flic », ça ferait un bon titre de film.

Notre vieil ami est jeune et bien moins bougon et ours mal léché que lorsqu'il prendra de la bouteille et du galon, malgré tout, un trait de caractère est déjà bien présent : il ne lâche rien et piétine toutes les règles imposées aux policiers.

Erlendur étant un simple flic de proximité, il n'a pas à enquêter sur la mort du clochard Hannibal puisque son domaine d'action c'est les tapages nocturnes, les bagarres, les cambriolages, les accidents de la route…

Mais c'est plus fort que lui, il veut savoir ce qu'il lui est arrivé, si c'est un meurtre déguisé en accident ou pas…

Pourquoi ? Parce qu'il avait croisé souvent la route de ce laissé-pour-compte, qu'il est curieux et qu'il avait trouvé que cette affaire avait été enterrée trop vite par ses collègues de la Criminelle car ils avaient une affaire de disparition sur les bras et qu'elle était plus importante que la mort d'un clochard.

Têtu et tenace, notre pas-encore-commissaire va remonter patiemment et méticuleusement la piste du SDF durant ses journées de récupération, à titre personnel et se rendre compte que… Non, je ne dirai rien de plus !

Lire les romans d'Arnaldur Indriðason c'est plonger la tête la première dans ce beau pays qui est l'Islande, mais pas du côté de la carte postale touristique, non, dans ces mauvais quartiers, entrant chez les gens et découvrant leur noirceur : drogues, viols, femmes battues, disparitions, meurtres… Que des joyeusetés, en fait.

L'auteur nous parle des disparitions mystérieuses de personnes, ceux qui, un jour, ont pris la route du travail, de la maison, de l'école et n'y sont jamais arrivés. Disparus, on ne les a jamais retrouvés, comme si la terre les avait englouti. Couché Fox Mulder ! Pas de vérité ailleurs, ici, ni d'aliens.

Sans jamais avoir une plume ennuyeuse, l'auteur nous parle de son pays au travers des pérégrinations de notre Erlendur et nous ballade durant son enquête, nous entrainant sur des pistes qui peuvent se révéler être fausses ou dans des maisons qui cachent de vilaines choses derrière leurs façades.

Avec Erlendur, la résolution du crime passerait même pour sommaire tant le contexte social de l'Islande est important.

Mais rassurez-vous, l'auteur ne sacrifie ni l'un, ni l'autre et donne tout son talent aussi bien pour nous servir une enquête simple (mais jamais simpliste) avec une résolution plausible tout en nous mitonnant un portrait de son pays aux petits oignons.

Un roman qui se lit tout seul, découvrant, émerveillée, les premiers pas de Erlendur dans la police, moins bougon que d'habitude, encore célibataire et sans ses problèmes avec ses deux enfants (pas encore nés), mais déjà un homme soucieux, taciturne, mélancolique, solitaire et sans cesse hanté par les fantômes de son enfance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2018-07-17T09:54:41+02:00
Argent

Dans Les Nuits de Reykjavik l'on découvre l'enquêteur fétiche d'Arnaldur Indridason à ses débuts dans la police. Affecté à la police de proximité, le jeune policier effectue des rondes de nuit dans la capitale Islandaise. C'est à l'occasion de ces rondes de nuits qu'il croise à plusieurs reprises le chemin d'un clochard : Hannibal. Mais quelques temps plus tard ce dernier est retrouvé mort, noyé dans une tourbière. Les constations médicales ne donnant aucune piste hormis que l'intéressé était saoul, le dossier est classé en mort accidentelle. Mais cette mort devient obsessionnelle pour le jeune policier et un an après la mort du clochard il se lance dans une enquête officieuse pour découvrir les circonstances réelles de cette mort. Il va faire le parallèle avec une disparition survenue le même jour de la mort du clochard.

Ce n'est pas réellement l'enquête qui est le point central du roman mais plutôt le personnage de l'enquêteur et de sa vie personnelle. Dans ce policier à l’ambiance très sombre c'est le passé dramatique que veut nous faire découvrir l'auteur.

L'histoire met du temps à se mettre en place, l'auteur dressant tout d'abord le contexte de l'intrigue et nous dépeignant le décor dans laquelle elle va évoluer. Une enquête qui se déroule lentement au rythme du travail quotidien et de son lot d'incidents. Le lecteur est plongé dans un policier tout ce qu'il y a de plus classique : interrogatoires, recoupements... Les seuls moments d'action résident dans les interventions nocturnes de l'équipe de policiers, à savoir cambriolages, drames conjugaux, drogue et personnes avinées, et tout particulièrement sur ce dernier point des sans abris.

Si l'enquête des plus classique n'a rien de trépidante et qu'elle passe presque au deuxième plan, les points d’intérêts résident dans les conditions difficiles des personnes qui vivent en marge de la société, tout comme la vie nocturne de la ville qui offre une autre vision de l'Islande.

Hormis l'enquêteur, les autres policiers passent eux aussi au second plan pour nous laisser découvrir un personnage marqué par la disparition de son frère lors d'une randonnée dans les montagnes de l'Est. On découvre un personnage taciturne, renfermé sur lui même qui semble encore vivre perpétuellement avec le drame du passé. On retrouve une fois de plus, comme il est de coutume dans les romans policiers, marqué par la vie.

Le dénouement de l'enquête se révèle lui aussi sans surprise car on connaît l'assassin bien avant le chapitre ultime.

Au final, un roman policier pur et dur, très bien écrit qui a pour but de faire découvrir aux aficionados de l'auteur de faire connaissance avec son héros mais qui n'offre rien de particulier par rapport à d'autres romans du genre. Un roman introductif à la longue carrière de l'enquêteur au rythme de lecture qui manque de dynamique et dont les retournements de situation, certes peu nombreux, sont trop simples.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephstg 2018-06-30T19:49:10+02:00
Pas apprécié

J'ai placé ce livre dans "pas apprécié" car personnellement je l'ai trouvé long et lourd à lire. L'auteur répète souvent la scène de crime, en détaillant les preuves précédemment trouvées pour l'enquête, comme si le livre était fait pour les jeunes ou les débutants en matière de lecture. En lisant je me disais souvent "ça va, j'ai compris, je m'en rappel"

Bref, l'histoire est bonne, mais voilà, trop de répétitions, ce qui enlève aussi du suspens à la fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenta3 2018-06-09T12:11:13+02:00
Diamant

En effet ce 13ème opus de la saga Erlendur Sveinsson est remarquable. L'ambiance, le décor, le héro, les personnages secondaires, l'écriture, le suspens... tous sont à la hauteur de ce que j'attendais venant de la plume de monsieur Indriðason. Un régal !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Corentin17 2017-08-24T20:28:03+02:00
Bronze

C'est le premier roman de l'auteur que je lis et plus généralement le premier roman islandais.

En tant que policier l’enquête principal n'est pas vraiment palpitante mais tout l’intérêt repose sur les personnages. Au fil de l'enquête on apprend à mieux connaitre Erlendur avec ses aspirations et ses failles. Tout comme les autres personnage qu'il croise au cours de son enquête, c'est un récit au final très sensible.

Mais pour ma part la meilleur partie du livre reste les chapitres où nous sommes confronté au travail quotidien d'Erlendur. Ses interventions en tant que policier de proximité permettent de dénoncer plusieurs problèmes graves de la société.

Je lirais volontiers d'autres livres de l'auteur en particulier ceux avec Erlendur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheilap15 2017-05-28T18:58:53+02:00
Or

J'ai été agréablement surprise par ce roman policier. N'ayant jamais lu de roman Islandais j'avais peur de me perdre dans les noms et j'avais pas mal d'apriorie (ambiance froide, une certaine distance dans le récit). Cependant ce roman a contredit tous mes aprioris, l'enquête est bien mené. L'enquêteur lui même semble plus humains que les autres personnages. Il m'a vraiment plus comme personnage.

De plus, l'auteur en profite pour mettre en avant des inégalités, des injustices sur la manière de traiter les gens en fonctions de leur milieu sociale et d'autre chose. Pour moi, ce côté là, du roman est positif (il n'en fait pas trop rassurez vous juste ce qu'il faut).

Bref je vous le conseille (ce roman islandais m'a donnée envie d'en lire d'autre).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ginfiz 2017-04-20T11:34:33+02:00
Argent

C'est dépaysant l'Islande, les noms un peu compliqués mais j'ai bien aimé cette histoire, ce flic qui ne lache pas l'affaire. Je pense que je lirai d'autres aventures de ce personnage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par thierry76 2017-01-31T15:39:07+01:00
Lu aussi

une enquête rondement menée avec des personnages qui nous situent bien dans l'histoire.

manque de suspens car on découvre rapidement les principaux suspects.

j'ai trouvé l'histoire dans son ensemble assez banale

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bloodymarie 2016-11-11T18:14:29+01:00
Bronze

Intéressant pour ce qu'il apporte comme éclairage sur la personnalité d'Erlendur et son début de carrière dans la Criminelle , mais l'enquête en elle même est un peu lente à démarrer, avant finalement de mieux s'articuler dans la deuxième moitié du livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clem6942 2016-05-26T01:46:15+02:00
Argent

Un pari osé de replonger dans le début de carrière du héros de Indridasson. On a évolué avec le personnage et faire marche arrière est un peu perturbant. Mais Erlendur reste Erlendur...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode