Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Emma se réveilla dans les bras de Lachlain, le visage contre sa poitrime. Il lui carresait tout doucement les cheveux. Elle allait s'énerver parce qu'il l'avait remise au lit, lorsqu'elle s'aperçut qu'il l'avait rejoindre par terre, dans son nid de couvertures......

Afficher en entier

—Étant donné les relations de la Horde avec les Valkyries, comment se fait-il que vous ayez vécu ensemble, Hélène et vous?

—Je la tenais à la gorge, j'étais prêt à lui arracher la tête...

raconta-t-il d'un ton tranquille, ses traits émaciés adoucis par une expression lointaine.

—Comme c'est romantique.

—Mais quelque chose m'en a empêché, continua- t-il sans prêter attention à l'interruption. Je l'ai relâchée, puis j'ai passé des mois à l'espionner dans l'espoir de découvrir pourquoi j'avais hésité. Finalement, j'ai compris que c'était ma fiancée. Quand je l'ai enlevée, quand je l'ai privée de son foyer, elle m'a dit qu'elle voyait en moi quelque chose de bon, et elle a accepté de devenir ma compagne. Au début, tout allait bien... mais elle a fini par payer notre union de sa vie.

Afficher en entier

— Qui loge avec toi ?

Mon mari, eut-elle envie de rétorquer. Un grand rugbyman qui va te botter le cul.

Afficher en entier

mais il la fit rouler sur le dos et lui arracha ses vetements, avant de se debarasser des siens de manière tiut aussi expéditive. lorsqu'il plongea en elle, sa bien aimée cria son nom en se cambrant merveilleusement contre lui.

Afficher en entier

- Tu restes avec moi, alors?

- A jamais. (Elle se cambra, les hanches levées vers les siennes.) Tu m'aimes?

- A jamais. (Ils parlaient lèvres contre lèvres). Si fort que ça me rend dingue.

Elle gémit doucement. Lachlain la souleva de terre pour qu'elle lui noue les jambes à la taille. Ils ne pouvaient pas faire l'amour là, évidemment, mais le souffle d'Emma à son oreille lui faisait un peu oublier pourquoi.

- Si seulement on était à la maison, murmura-t-elle. Au lit.

A la maison. Elle avait bien dit "à la maison". Et "au lit". Jamais il n'avait rien entendu de plus agréable. Il la plaqua contre le mur en l'embrassant passionnément, avec tout l'amour qu'elle lui inspirait, mais soudain il se sentit tomber, perdre l'équilibre.

Son premier réflexe fut de la serrer dans ses bras en se contorsionnant pour encaisser le choc de dos.

Il rouvrit les paupières au moment où ils s'effondraient sur leur lit.

Afficher en entier

- Emmène-moi chez toi, vampire.

- Je... je ne vis pas ici, répondit Emma d'une voix étranglée, assommée par ce qui venait de se passer et par l'idée qu'il connaissait sa nature.

- Alors emmène moi où tu loges, ordonna-t-il en posant les yeux sur elle après s'être relevé.

- Non.

La réponse l'étonna elle-même.

Son agresseur en parut également surpris.

- Tu ne veux pas que j'arrête, c'est ça ? Bon. Je vais te prendre ici, dans l'herbe, à quatre pattes...

Afficher en entier

— Pourquoi a-t-elle peur des vampires ?

— Tu ne les as pas tenus à distance !

Le hurlement obligea Lachlain à écarter le téléphone de son oreille. Annika avait l’air encore plus furieuse d’apprendre que des vampires avaient approché Emma que de savoir qu’elle se trouvait en compagnie d’un Lycae.

— Demande-lui s’il lui veut du mal, reprit la voix raisonnable.

— Alors ?

— Non. Jamais de la vie. (Il pouvait maintenant l’affirmer avec aplomb.) Mais vous avez parlé de « les tenir à distance ». C’est pourtant des vôtres qu’il s’agit.

— Quoi, qu’est-ce que tu racontes ?

— Vous avez quitté la Horde en masse ? J’ai entendu dire qu’une faction…

— Tu me prends pour une vampire !

Ce hurlement-ci l’obligea à écarter le téléphone de son oreille encore plus vite que la fois précédente.

— Si vous n’en êtes pas une, qu’est-ce que vous êtes ?

— Une Valkyrie, espèce d’animal sans cervelle.

— Une Valkyrie, répéta-t-il bêtement, sidéré.

Afficher en entier

Emma offrit son visage à la chaleur de la lune, qui s'élevait dans le ciel derrière les cimes. Lachlain et elle étaient assis face à face, séparés par un petit feu qu'il avait allumé pour la protéger du froid. La brise qui se faufilait à travers la grandes forêt de Kinevane était glacée.

Bien des femmes auraient adoré se trouver dans une situation aussi romantique-la situation à deux, les flammes crépitantes, les Highlands-, mais Emma se sentait nerveuse... et elle n'était visiblement pas la seule. Son compagnon suivait du regard son moindre mouvement, dans l'espoir sans doute d'apprendre quelque chose sur le rêve qu'elle venait de faire.

Afficher en entier

— La plupart des gens mettent plus longtemps à apprendre.

— La plupart des humains, oui. (Il lui tapota le genou, condescendant.) N’oublie pas que je possède une force et une intelligence surnaturelles.

Elle chassa d’une tape la main qui remontait sur sa cuisse.

— Je n’oublie pas que tu possèdes une arrogance surnaturelle.

Afficher en entier

- Je t'ai cherchée, Emmaline. Des années et des années. Depuis que j'ai entendu parler de ton existence. Je veux que tu deviennes ma reine.

- Oui, oui, on me la fait souvent, celle-là.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode