Livres
470 009
Membres
438 058

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Orphelins du mal



Description ajoutée par insensatez 2010-03-08T11:32:22+01:00

Résumé

1995, en Allemagne. Le même jour, quatre hommes sont découverts, une ampoule de cyanure brisée dans la bouche, nus, la main droite coupée. Une seule certitude : les quatre hommes sont tous nés dans un Lebensborn, l’organisation la plus secrète des nazis, des haras humains où les SS faisaient naître de petits aryens pour réaliser leur rêve dément d’une race pure. Les autorités allemandes étouffent l’affaire.

Paris, 2005. Anaïs, jeune journaliste, est contactée par un étrange personnage, Vidkun Venner, un riche collectionneur norvégien. Vidkun a reçu une mallette, anonyme, contenant quatre mains momifiées. Quatre mains droites. Il veut qu’Anaïs l’aide à découvrir d’où elles viennent, et pourquoi on lui a envoyé ce macabre colis.

Très vite, la tension monte autour d’Anaïs. A mesure qu’elle avance dans son enquête, des signes inquiétants surgissent, des dossiers d’archives sont volés, des témoins refusent de parler, d’autres… disparaissent. Anaïs en vient à douter : tout s’est-il vraiment arrêté à la fin de la guerre ?

Un terrifiant parcours initiatique dont ni Anaïs ni Vidkun ne sortiront indemnes.

A 32 ans, Nicolas d’Estienne d’Orves, journaliste et écrivain, nous livre, avec ce thriller à la documentation exceptionnelle, une enquête haletante et une extraordinaire exploration du Mal nazi.

Afficher en entier

Classement en biblio - 116 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Spika 2017-02-10T15:57:59+01:00

_ Toutefois, il y aurait bien eu une "procréation dirigée". Des candidates aryennes postulaient pour être engrossées.

_ On ne les y obligeait pas ?

_ Pourquoi donc ? Hitler avait besoin de jeunesse, et ces femmes aimaient leur Führer.

_ On dirait que vous trouvez ça normal !

_ Il n'est pas question de normalité ou d'anormalité ! Nous sommes là en historiens, pas en arbitre de la moralité...

_ Comme vous voudrez... dis-je, bien décidée à ne pas lâcher si facilement le mors.

_ Je disais donc que ces postulantes passaient devant des "conseillers à la procréation", qui les orientaient vers les bons lieux de reproduction... Et les bons géniteurs.

Vidkun parle lentement. Il teste sur moi l'effet de chaque donnée : procréation, reproduction, géniteurs... Je simule la décontraction.

_ Une fois enceintes, ces jeunes femmes étaient transférées dans de grandes propriétés où on les choyait jusqu'à l'accouchement.

Pour retrouver ma contenance, je griffonne sur mon calepin.

_ Et une fois nés, les enfants connaissaient-ils l'identité de leurs parents ?

_ Bien sûr que oui. Le père, c'était Hitler, et la mère, l'Allemagne !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Ce roman fait partie de ceux que je me lasse jamais de relire à l'envie. Je l'ai découvert grâce à ma mère et il demeure, encore maintenant, l'un de mes romans favoris sur cette partie de l'histoire.

Mélangeant vérité historique et imaginaire, l'auteur nous fait découvrir l'univers des Lebensborn, maison de naissance du temps du IIIème Reich, sujet plutôt passé sous silence même encore maintenant.

Ce roman est très bien documenté et l'histoire très bien pensée. Les personnages, par moment insupportables comme Anaïs, nous dévoile les secrets cachés derrière ce programme de naissance tout simplement odieux.

Relire ce roman me permet, avec le temps, de le percevoir différemment à chaque lecture, l'âge aidant à le comprendre de mieux en mieux. J'ai tout de même un bémol à partager et il concerne la fin.

Beaucoup trop folle et fantasque malheureusement. De plus, on se pose beaucoup de questions sur les personnages après les révélations. C'est le seul défaut notable à mon sens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emel1ne 2018-09-30T11:59:25+02:00
Argent

J'ai bien accroché à l'histoire. L'alternance entre passé et présent était bien dosé et cela me faisait tourner les pages sans m'en rendre compte. J'appréciais pleinement ce thriller jusqu'au moment où l'histoire devient tellement rocambolesque que j'en ai été déstabilisée. J'ai été profondément déçue par la fin de ce roman.

Afficher en entier
Diamant

Fan de thriller et de la Seconde Guerre Mondiale, je suis rentrée très rapidement dans l'histoire. Bien écrit, la lecture est fluide et l'alternance entre le passé et le présent nous laisse en haleine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-02-11T16:07:30+01:00
Lu aussi

Des longueurs qui m'ont rebutées dès le début. L'histoire n'est pas si prenante que ça au final. La fin laisse à désirer.

Afficher en entier
Bronze

Je n'ai pas vraiment accroché à ce livre, son point faible le plus important est sa longueur. L'auteur se perd en conjectures et il nous perd avec, certains passages n'apportent absolument rien à l'histoire et rend parfois l'histoire molle. De plus, la fin est totalement déroutante, j'ai trouvé le dénouement trop rocambolesque pour y croire. Le point fort de ce livre, se sont les personnages. J'ai vraiment apprécié les diverses personnalités de ce livre et c'est également un livre qui nous fait voyager et nous apprend quelques vérités historiques. Il y a du bon et du moins bon.

Un livre que je ne relirai pas... dommage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Spika 2017-02-12T17:42:07+01:00
Or

Je n'avais pas lu un bon thriller depuis très longtemps, celui-ci m'a réconcilié avec le genre !

La narration est excellente bien qu'à la première personne, les révélations n'arrivent pas comme un cheveux sur la soupe, une vraie tension continue est diffuse dans le livre et l'enquête à travers toute l'Europe de l'Est est passionnante.

On suit notamment Anaïs, journaliste à la pige qui accepte d'être la plume d'un richissime maniaque du troisième reich, Vidkun Venner. Si au départ celle-ci est antipathique au possible au vu de ses incapacités émotionnelles prononcées envers les autres, elle fini par mûrir lors du périple et s'endurcit pour nous livrer un point de vue bien plus intéressant.

Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : dès le départ, on est happé par l'histoire, même si le personnage n'est pas si intéressant que ça. Les évènements se passent tantôt dans le présent, tantôt dans le passé. On suit tour à tour notre journaliste et son commanditaire dans toute l'Europe, un enquêteur du sud de la France ou bien encore une jeune fille en Norvège qui raconte son enfance. Alors quel peut bien être le rapport entre ces personnages, cette histoires de momie, de mains de suicidés envoyées par la poste, et les origines nazis ? La guerre a-t-elle seulement cessée ? C'est la question à 100 000 francs du livre, et dieu qu'on ne s'attend pas à un dénouement pareil.

Afficher en entier
Or

Ce livre est passionnant, j'ai eut en le lisant une véritable impression de malaise, très bien joué de la part de l'auteur.

Afficher en entier
Bronze

Ce livre est resté très longtemps dans ma PAL et c'est le sort de ma bookjare qui l'en a sorti. Un début pas toujours facile à appréhender de par le nombre de noms allemands et ses références aux évènements qui ont eu lieu au IIIe Reich. Une période que j'ai vu à l'école mais j'ai préféré oublier. Une partie qui aurait pu me faire abonner ma lecture si ce n'est que l'intrigue reste prenante. J'ai beaucoup aimé Anaïs. En même temps que le lecteur, elle doit se familiariser avec cette période sombre de l'histoire. Le fait que l'histoire se passe sur deux périodes rend l'intrigue encore plus prenante.

A partir de la seconde partie, la manière de relater les évènements est véritablement romancée et plus facile à suivre. On s'y retrouve mieux entre les différents acteurs et il devient plus simple de spéculer sur le dénouement. Difficile à ce moment là de lâcher l'ouvrage.

Un récit avec un fort côté historique. L'auteur nous dépeint des scènes horribles et dérangeantes de part le fait qu'on sait que ce genre d'horreurs sont vraiment arrivées. Et bien pire encore! J'ai parfois eu beaucoup de difficultés à finir la lecture de certains paragraphes ou chapitres que je trouvais à la limite du supportable. Même dans les mœurs, les choses sont loin d'être saines et souvent troublantes.

Ça faisait du bien lorsque le récit se concentrait un peu plus sur Anaïs et sa relation avec Clément. Un peu de beauté dans toute cette cruauté.

Il est difficile pour moi de dire si oui ou non j'ai véritablement apprécier cette lecture. Car, même si je me suis finalement laissée prendre par l'intrigue, j'ai détesté le côté trop réaliste. Une période de l'histoire horrible, où la quête de la perfection devient synonyme de folie. Où elle a conduit à imaginer les pires sévices. Peut-être un peu trop bien relatés par l'auteur!

Un livre qui marque et dont il est difficile de s'échapper.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2016-04-07T14:27:32+02:00
Lu aussi

Ce livre me tentait vraiment mais j'ai été très déçu à sa lecture : c'est une histoire abracadabrante à laquelle je n'ai pas cru du tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2014-09-08T11:29:00+02:00
Diamant

C'est avec ce roman que je suis devenue une inconditionnelle de Nicolas d'Estienne d'Orves. Une histoire passionnante autour du nazisme. Impossible de lâcher ce livre.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Orphelins du mal

  • France : 2007-02-23 - Poche (Français)

Activité récente

Spika le place en liste or
2017-11-29T13:31:23+01:00

Les chiffres

Lecteurs 116
Commentaires 25
Extraits 3
Evaluations 34
Note globale 7.91 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode