Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Philla Or
Note : 9/10
Un immense merci aux éditions Plume Blanche de m'avoir permis de découvrir ce roman grâce à l'opération ''Summer Time''.

Sans réelle surprise, Les Oubliés faisait également partie des romans que je souhaitais découvrir, mais ça devient une habitude avec cette maison d'édition que j'affectionne tout particulièrement. Lorsque je débute l'une de leur œuvre, je suis sûre de passer un bon moment de lecture et ce premier tome ne manque pas à l'appel.

Après la quatrième guerre mondiale, seules les grandes villes sont encore debout. Pour survivre, la population vit à l'abri, dans des coupoles, les protégeant ainsi du monde extérieur dont l'air est devenu irrespirable. Chaque année, les jeunes âgés de seize ans participent à La Rafle, un moyen destiné à choisir leur futur. Mais comme chaque année, certains d'entre eux disparaissent.

On retrouve les éléments clefs des dystopies classiques, et c'est peut-être ce qui me faisait le plus peur. Me retrouver avec cette sensation de déjà-vu, mais en fait, pas du tout ! L'histoire se déroule dans un monde extrêmement bien développé où rien n'est laissé au hasard. Et que dire de l'idée des Oubliés ? Je l'ai vraiment trouvé parfaite et surtout extrêmement intéressante. J'ai également beaucoup aimé cette petite référence à l'histoire avec « La Rafle ». C'était osé d'appeler cet événement ainsi, mais c'est quelque chose qui fonctionne, alors pourquoi pas ?

Durant toute notre lecture, nous jonglons entre les révélations, les retournements de situations et les émotions. Je me souviens avoir été peinée durant certains passages, avoir eu peur et m'être beaucoup indignée. J'avais une petite crainte pour les passages où l'action serait un peu moins dense, mais finalement, ça n'arrive jamais et c'est à peine si on trouve le temps de respirer entre deux pages.

D'ailleurs, le récit a défilé sous mes yeux à une vitesse hallucinante. On arrive à la fin sans réellement s'en rendre compte. Une fois la dernière page de tournée, beaucoup de questions restent en suspens, nous donnant envie de nous ruer sur la suite et de connaître le fin mot de cette merveilleuse saga.

Concernant les personnages, je ne crois pas avoir beaucoup de choses à dire sur le sujet. Il y en a pas mal et je craignais que certains soient moins développés que d'autres, mais que nenni, ils sont tous attachants et tiennent une grande place dans l'intrigue du roman.
Le seul point négatif, qui fait sans doute que ce premier tome n'est pas un coup de cœur, c'est la romance entre les deux héros, Elea et Gabriel. Je ne l'ai pas trouvé convaincante, sans doute parce qu'elle est trop rapide, trop parfaite et qu'au final, tous ses petits détails rendent le tout assez cliché. D'autant plus que les deux protagonistes s'embrassent et se câlinent une page sur deux. Je ne suis pas contre les romances, loin de là, mais il est vrai que celle-ci n'a pas fonctionné avec moi.

En conclusion, Les Oubliés est une très bonne dystopie, qui aura, pour ma part, effleuré le coup de foudre. Le seul petit point négatif revient à la romance, qui prend un peu trop de place dans l'intrigue. J'ai hâte de me plonger dans la lecture du second tome et de découvrir la suite des aventures d'Elea.

Liens vers la chronique : http://aliybooks.weebly.com/science-fiction---dystopie---anticipation/les-oublies
Par le Editer
jonasbrothers Lu aussi
Note : 8/10
Tout d'abord, merci aux Editions Plume Blanche de m'avoir permis de découvrir ce roman grâce à l'opération "Club Summertime Plume Blanche" !

On découvre dans ce roman un nouveau monde, issu après la IVème guerre mondiale. Dans ce monde, quelques grandes villes ont été érigées à la place d'anciennes, protégées de la pollution par une coupole, et dont les habitants n'ont jamais vu ce qu'il y avait au-delà de ces fameuses protections. Dans cet univers, chaque année, les jeunes de seize participent à ce que le gouvernement appelle la Rafle, et qui va leur indiquer dans quelle ville et dans quel métier ils vont travailler et vivre jusqu'à la fin de leur vie, en fonction de leurs capacités, et sans leur avis.

On entre dans ce monde aux côtés d'Eléa, tout d'abord à l'âge de quatorze ans lors du prologue, puis à l'âge de seize ans par la suite. Dès lors, on va découvrir les mécanismes de leur société, notamment le déroulement de la Rafle.
Plus d'une fois, on sent qu'Eléa voudrait revenir à l'Ancien Monde, dans lequel les gens pouvaient choisir leur avenir, en choisissant ce qu'ils voulaient faire et où ils voulaient le faire. On la suit dans ces questionnements, puis dans sa remise en question du gouvernement qu'elle a toujours connu, toujours accompagnée de ces fidèles compagnons, tels que Simon, son meilleur ami, Gabriel, le fils du Grand Gouverneur, Izzy, sa camarade de chambre, ou encore sa sœur Anaïs.
Eléa est un personnage fort, qui malgré ses doutes, veut sauver ceux qu'elle aime et les protéger. La liberté est quelque chose de plutôt important chez elle, d'autant plus quand elle découvre ce qu'on leur cache depuis des décennies. C'est un personnage qui a entièrement sa place dans le genre de la dystopie, et qui je pense, va mûrir et encore plus nous surprendre dans le second tome de ses aventures.
On suivra aussi durant quelques passages le personnage de Clara, entraperçu au début du roman, un personnage qui semble tenace et déterminé, notamment dans les scènes que l'on suit à ses côtés, et qui prendra sûrement toute son importance dans le second tome.
On prend plaisir à suivre ces différents personnages, dans leurs aventures et dans leur quête. Chacun y contribue grâce à ses qualités propres, tous étant différents dans leur personnalité. On découvre alors certains qui sont impulsifs, tandis que d'autres sont plus réfléchis, certains semblant sûrs d'eux alors que d'autres le sont un peu moins. Différents aspects qui, bien qu'ils soient différents, constituent un groupe fort et attachant.

Pour ce qui est de l'histoire elle-même, j'ai beaucoup aimé découvrir ce monde, j'aime particulièrement cette idée de populations regroupées dans des villes fermées, et le fait d'ajouter ce qui est appelé la Rafle a encore plus constitué un monde comme je les aime dans la dystopie. Les différents éléments qu'on retrouve dans ce genre littéraire sont pour moi bien présents, et nous présentent bel et bien une société dans laquelle nous n'aurions pas vraiment envie de vivre.
De plus, l'idée des Oubliés est vraiment originale, et apporte un véritable intérêt dans l'histoire, puisque c'est en grande partie cela qui sera au centre de l'intrigue du roman, et qui justement, construit la dystopie dans le monde que l'on découvre. On en apprend plus sur eux et leur condition au fil des pages, et tout comme Eléa et ses compagnons, on ne peut que refuser un tel phénomène.

On alterne alors entre des scènes d'action, de révélations, et des scènes plus calmes, qui nous laissent le temps de souffler, et d'emmagasiner les informations que l'on apprend le long du livre, qui nous laissent rarement sans émotions, que ce soit l'horreur, la tristesse ou l'indignation.
La fin nous laisse ensuite peu de répit et nous tient en haleine tout du long, car on ne sait pas réellement à quoi s'attendre et ce qu'il va se passer. On cherche juste à tourner les pages au plus vite afin de connaître le fin mot de l'histoire, et une fois terminée, certaines questions restent en suspens, afin de nous faire voyager vers le second tome, qui risque alors de se révéler plein de surprises en tout genre. L'épilogue nous laisse d'ailleurs un avant-goût de la violence et la cruauté que l'on risque de rencontrer par la suite, et qui laisse présager des péripéties et épreuves qui ne laisseront pas de marbre.


En conclusion, on découvre une dystopie entraînante, menée avec brio par la plume de Léna Jomahé. On est transporté dans une société vivant dans le mensonge à travers Eléa auprès des différents personnages que l'on veut voir triompher face au gouvernement, et qui se dévoile au fil des pages. Les révélations et la fin nous donnent qu'une envie : découvrir la suite afin de savoir ce qu'il adviendra des personnages, une suite qui s'avérera certainement plus sombre et plus intense encore.
Par le Editer
Une très bonne surprise ! Je ne savais pas à quoi m'attendre, j'ai été totalement charmée par ma lecture. Deux points négatifs cependant : le comportement des adultes que je trouve trop caricatural, et la romance très rapide et mièvre. Ce qui ne m'a pas empêché de dévorer le livre en deux jours, emportée par la plume exquise de l'auteur.
Par le Editer
LesFantasydAmanda Bronze
Note : 5/10
Pour découvrir l'entièreté de ma critique, c'est par ici : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/2017/02/23/les-oublies-tome-1-derniers-jours-lena-jomahe/
--------------------------------------------------------------------------------------
Je suis plus que mitigée à propos de ce livre. Moi qui suis une grande fan de dystopie, j'étais plus qu'emballée à la lecture de la quatrième de couverture et ce, malgré le fait que je ne disposais que de très peu d'informations sur le récit. J'ai cependant bien vite déchanté…

--- Un style qui demande à être perfectionné ---

Commençons par la plume de Léna Jomahé, que je trouve un brin enfantine, voire parfois mielleuse – à croire qu'elle vit dans le monde des Bisounours ou dans La petite maison dans la prairie ! Pire encore, son style manque de nuances. Par exemple, entre colère et joie, il existe une multitude de stades émotionnels, et j'ai parfois eu l'impression que les personnages n'en expérimentaient que les extrêmes.
Autre point négatif : je n'ai pu m'empêcher de tiquer en trouvant des similitudes avec une célèbre trilogie dystopique adaptée à l'écran, dont je ne citerai pas le nom – à 16 ans, une jeune fille doit subir des tests afin de déterminer quel sera son avenir, sérieusement, cela ne vous rappelle rien ? Mais là encore, j'ai choisi de fermer les yeux.

--- Une histoire d’amour peu convaincante avant tout ---

Ma patience fut alors mise à rude épreuve, lorsque j'en vins à la rencontre d'Eléa et Gabriel. Bon sang, était-il vraiment nécessaire d'en faire le cliché parfait des amoureux transis ? J'ai d'ailleurs eu l'impression qu'ils passaient leur temps à se bécoter, sans que cela n'apporte quoi que ce soit à l'histoire !

Si j'ai donc un souhait pour la suite, c'est bien celui-là : que l'auteure cesse de mettre cet amour totalement utopique – sérieusement, y a-t-il vraiment des couples identiques, dans la réalité ? – en avant-plan ! Car c'est bien cet aspect de l'histoire qui a failli me lasser…
Par le Editer
VioletteLyyant Bronze
Note : 7/10
Ce qui m'a fait craquer pour ce livre, c'est son résumé. Il parait assez classique pour une dystopie mais j'y ai senti un véritable potentiel. Et je ne me suis pas trompée!

Cependant, je vais commencer par exposer ce qui a été pour moi le gros point noir de ce roman. Peu après le début, l'héroïne rencontre un garçon et deux jours après (littéralement deux jours après, pas un de plus), ils filent le parfait amour. Puis il ne se passe jamais cinq pages sans qu'ils se bécotent ou se fassent des câlins. Je dois vous avouer que ça m'a profondément agacée. Déjà parce que c'était très cliché (la rapidité, la niaiserie) et ensuite parce que ça n'apporte absolument rien à l'intrigue, ça ne la fait pas avancer. Et le pire, c'est que la fin laisse entrevoir un triangle amoureux pour le tome 2. Le triangle amoureux ou le cliché dans le cliché. La hantise des lecteurs.
Bref, ce point là m'a profondément déçue et j'aimerais me dire que la romance tiendra moins de place dans le tome 2, malheureusement je ne pense pas que ce soit le cas.

Je passe maintenant aux points positifs. L'univers mis en place par l'auteur est très intéressant et surtout très bien travaillé. Léna Jomahé le maîtrise à la perfection et c'est un plaisir de découvrir ce Nouvel Ordre Mondial.
Les personnages apportent tous quelque chose à l'histoire, aucun n'est inutile. Ils ont leur personnalité propre et je les ai tous trouvés très sympathiques! (même ceux qui n'ont pas l'air de l'être^^). J'ai tout particulièrement adoré la relation fusionnel qui lie l'héroïne Eléa avec ses deux amis Simon et Aurore!
La plume de l'auteur est très très jolie, fluide et recherchée à la fois. Vraiment un plaisir à lire!
La tension sur les derniers chapitres m'a totalement tenue en haleine, le suspens était maîtrisé à la perfection.

En résumé, une très bonne dystopie qui mérite d'être lue. Il est juste dommage que la romance tienne autant de place. Je laisserai ma chance au tome 2 car je veux absolument connaître la suite des aventures d'Elea et surtout découvrir mieux le personnage de Clara qui m'a énormément intriguée.
Par le Editer
http://lafetedesmots.blogspot.fr/2016/11/les-oublies-tome-1-derniers-jours-de.html

On est dans une société futuriste tout à fait plausible. Plus personne ne décide de son avenir, c'est le gouvernement qui s'en charge lorsque vous avez 16 ans. On y rencontre Éléa, Aurore et Simon, 3 amis extrêmement proche. J'avoue que ce type de relation change pas mal par rapport à d'habitude. On a bien le trio mais c'est deux filles et un garçon. En plus, pour me faire bien plaisir, pas de triangle amoureux. Je n'en dis pas plus mais c'est quelque chose qui m'agace. Dans toutes les sagas il y a un triangle amoureux et ici non. Ou en tout cas, pas pour l'instant. Éléa à un sale caractère que j'adore. Elle a des sautes d'humeur digne d'une ado. Elle fait réellement son âge et ses réactions sont tout à fait logique. On est loin des héroïnes de dystopie qui savent tout et qui passent de l'ado à l'adulte en un claquement de doigt. Merci Léna Jomahé rien que pour ça. Aurore est plus difficile à cerner pour des raisons évidentes. On la prend pour une fille un peu dans la lune mais ses réflexions sont justes. Elle doit être bien plus intelligente qu'on ne le pense. Et Simon, qu'est-ce que j'ai pu changer d'avis à son sujet...Je l'ai adoré puis détesté puis adoré à nouveau. Bref, il est humain, fait des erreurs et les reconnait (pas donné à tout le monde). Il n'assume pas complètement tout de même. Gabriel fait son apparition. Pour le moment je l'apprécie mais je ne sais pas pourquoi, il y a un truc qui me gêne. Il est trop parfait à mes yeux.

Concernant l'intrigue, elle est cohérente. Par moment on a le sentiment que la construction de l'histoire est fragile mais c'est volontaire. Les incohérences qu'on pense trouvé finisse par être expliqué. Je trouve même ça très bien de suivre les pensées de Éléa. On se pose les même questions qu'elle. On obtient les réponses au fur et à mesure. Ça ne traine pas en route. J'ai d'ailleurs apprécié qu'on nous passe sous silence la formation. Je ne pense que cela aurait été utile. Je n'ai qu'un tout petit regret. Les femmes sont mises quand même pas mal sur le côté. A part Éléa, aucune d'entre elles ne va sur le terrain. Dommage. Ce qui me rassure, c'est que Gabriel le mentionne même si ça semble le rassurer. Un peu macho tout ça. Autre chose qui pourrait en agacer, les larmes. Ça pleure beaucoup dans cette histoire. A juste titre mais certains pourrait s'en plaindre. PAr contre, gros point positif. On rit. Oui, on rit. Il y a des moments qui font sourire voir rire et ça fait du bien. Dans toutes les autres dystopie, on ne rit quasiment pas. Et ici si. Et c'est là que je dis que c'est plus logique. Je pense que lorsqu'on lutte contre un gouvernement, on ne passe pas son temps à pleurer ou se tirer dessus. Il y a des moments où l'on doit décompresser.

Quant aux thématiques abordées, outre le côté patriarcal, on y aborde la guerre et ses conséquences, l'écologie par les coupoles (excellent comme idée), l'importance de l'amitié, la confiance, l'amour et l'éducation. En tout cas, c'est celles qui me viennent à l'esprit.

En bref, j'ai passé un très bon moment et je vais commencer la lecture du tome 2. Vous aurez, je pense la chronique la semaine prochaine. Ou en tout cas je vais essayer. Si vous avez envie d'une dystopie différente des grandes dystopies, allez-y.
Par le Editer
tiinker -
Note : 6/10
Je vais commencer par ce qui m'a déplu.

Je n'en pouvais plus qu'ils se disent "ma moitié". En plus ça leur donnait un côté vraiment gnagnan ; ça et les bisous sur la joue qu'ils se collent tous... Heureusement au bout d'un moment, ils ne se le disent plus beaucoup.

Autant parfois j'ai beaucoup apprécié Eléa, qu'à d'autres moments elle m'a vraiment énervée. Je lui en aurai bien mis une pour la recadrer lol Ok c'est une ado mais je l'ai trouvée parfois très immature et pas toujours au bon moment, à piquer des crises comme une gamine de 8 ans. Je n'ai d'ailleurs pas compris pourquoi même les gros bras s'écrasent devant elle. Genre parce que mademoiselle tape du pied en serrant les poings, tout le monde flippe ? Laissez moi rire...

A 200 pages environ, tout à coup on passe à une certaine Clara. Dans le même chapitre c'est au présent puis deux mois plus tôt. ça m'a un peu déboussolée ; surtout que c'est aussi écrit en Je. Alors changer de perso pour avoir un autre point de vue ok, mais avec des bonds dans le temps, ça faisait beaucoup. Je ne suis pas fan. Et en fait j'ai eu du mal à passer à une autre narratrice si loin dans le récit. Alors que pour le Grand Gouverneur c'est à la troisième personne.

Dans l'ensemble j'ai trouvé que les personnages manquaient de profondeur, pareil pour la relation Eléa/Gabriel. C'est trop rapide, elle est hyper intimidée et paf, d'un coup, c'est elle qui mène. Bon, la rapidité peut s'expliquer simplement par leur âge, c'est vrai qu'à seize ans on se laisse vite tenter donc ce n'est pas non plus choquant. Les romantiques aimeront tous les petits couples qui se forment.

Après réflexion, je dirais que c'est une dystopie vraiment trop jeunesse pour moi. Je ne m'y attendais pas, je pensais que ce serait plus mature comme The book of Ivy. Je n'ai pas lu Hunger Games and co donc je n'ai qu'une référence.
Cependant je sais de quoi ça parle en ayant vu les bandes annonces. Alors, il y a la base : le gouvernement qui contrôle et ment, les jeunes enrôlés de force dans ci ou ça, mais l'auteure a su apporter sa touche perso. Il y avait de bonnes idées et j'ai bien aimé que les personnages puissent découvrir le monde hors des coupoles.

Le style est fluide, ça se lit très vite ! Il fait pas loin de 400 pages et pourtant je l'ai lu en 48h, c'est une preuve ;)

Le tome se termine sur une grosse question. Trahison et manipulation ou pas ? En tout cas, je n'avais rien vu venir et je me demande bien quoi !!
Il me semble que le tome 2 est déjà sorti donc si vous avez envie de vous lancer, profitez en car vous n'aurez pas à patienter un an pour la suite ^^

J'espère que Lena ne m'en voudra pas. Je compte quand même lire La sorcière rouge pour découvrir un autre de ses univers.

Bisous !

Casting ? http://lireoudormir.blogspot.fr/2016/10/les-oublies-t1.html
Par le Editer
carremh Argent
Note : 8/10
j'ai aimé ce premier tome même si je commence à trouver beaucoup de ressemblances dans ce genre de livres.
L'histoire est intéressante et le rythme et bon.
Les personnages restent assez peu crédible par certains côtés. Eléa a 16 ans donc bien entendu une ado mais avec ses amies il y a un peu trop et surtout au début du livre des "ma moitié" par ci et par là. Même après bien des déboires je les trouvent pas trop mâtures. on a l'impression d'être face à des gamins qui s'amusent et d'un autre côté ils partent en mission.
ils y a des incohérences comme ça tout le long du livre. Eléa a parfois des réactions très gamines et boum on se retrouve face à elle qui soudain nous apparaît pleine de sagesse dans ce qu'elle dit. on ne dirait plus la même personne.
L'histoire d'amour entre Gabriel et elle va à une vitesse. On a pas le temps de dire ouf. c'est bizarre car vers les 3/4 du livre on a un autre personnage Clara qui apparaît et on ne connait pas vraiment ses liens avec Gabriel mais j'ai un peu plus préféré ses passages. Elle m'apparaissait plus intéressante.
On oscille par les "explosions de rire" et les "crises de larmes" parfois générale. malgré tout je lierais la suite car je veux connaitre la fin de l'histoire. j'espère que cela se fait en deux tomes car trois me semblerait trop long.
Par le Editer
lodibou Diamant
Note : 10/10
Immense coup de coeur pour ce roman qui m'a happée, embarquée, fait voyager, fait battre le coeur, fait rire et fait pleurer!
L'univers est très bien construit et je me suis de suite retrouvée dedans. C'est avec les yeux d'Eléa que j'ai découvert avec plaisir les sombre secrets et les merveilles de ce nouveau monde.
J'ai adoré les personnages et leurs relations. J'ai lu certaines critiques concernant l'évolution rapide de la relation amoureuse, ou le coté tactile des personnages. Je trouve au contraire plutôt plaisant et réaliste le fait de ne pas avoir une héroine "mormone" qui sauvegarde la bonne morale en ne couchant pas avec son amoureux, sous prétexte de ne pas choquer les adolescents... Ses réactions, ses relations m'ont fait penser à moi au même âge.
L'intrigue m'a passionnée du début à la fin avec ce qu'il faut de suspense, d'aventure et d'amour. Finir ce livre et découvrir qu'il fallait attendre fin 2016 pour lire la suite à été un véritable drame!!! J'attends le tome 2 avec impatience désormais.
Par le Editer
Elodiebooks Diamant
Note : 10/10
Comme dit dans le résumé, l'histoire ce passe dans le futur après la 4 ème guerre mondiale. Pour moi ce fut une découverte car je n'avais encore jamais lu de livre futuriste et honnêtement j'adhère ! Les personnages sont très très attachants pour ma part j'ai énormément accrochée avec Eléa, Simon, Gabriel, Izzie et Jason ! Par contre la Clara là.. je n'en dirais pas plus mais juste un mot ' POURQUOI ? ' pourquoi faire ça et en plus à la fin ? Ce n'est pas juste ! Sérieusement je veux le tome 2 vivement qu'il sorte car je veux savoir la suite et vite ! Non, sincèrement la fin m'a vraiment brisée le cœur pour Eléa.. la pauvre et pauvre de nous aussi car cette fin est très frustrante. Je remercie fortement les éditions plume blanche qui m'ont gentiment envoyer cet e-book ! Je suis totalement comblée car pour le moment je ne suis jamais déçue des lectures que l'on me propose bien souvent ce sont même de gros coup de cœur enfin mis à part pour A la merci des rois et Opération Lupo Rosso que j'ai abandonnée car je ne suis pas rentrée dans l'histoire et puis les chapitres sont d'une longueur c'est pas tant la longueur qui me gêne mais quand on rentre pas dans l'histoire et bien ça devient tout simplement une corvée et pour moi lire est un plaisir, non une corvée donc voilà je préfère prévenir le partenaire comme quoi je n'arrive pas à lire l'e-book plutôt que de faire l'hypocrite et dire ah j'ai adorée ceci cela etc. Enfin bref pour revenir au livre, Ce n'est pas un coup de cœur il faut que je vois avec le prochain tome mais ce n'est pas loin d'en être un ! Je recommande à tout ceux qui aime ressentir les émotions, les livres futuristes et avec beaucoup d'amour et amitié !

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.