Livres
403 769
Membres
307 211

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Pantins marionnettistes, Tome 1 : Le Château des brasseurs d'air



Description ajoutée par Maomelancolik 2017-02-08T02:58:02+01:00

Résumé

Le diptyque grand-guignolesque d'une vendetta de masse.

Paris, 1952. Prise au piège par Christian Hann, un essayiste reconnu, père de famille et meurtrier en série à ses heures perdues, Andrea se voit proposer un jeu : celui de partager sa vie, d’assister à ses crimes et d’en débusquer la finalité. Suite à un massacre qui tourne en leur défaveur, elle est séparée de lui, mais le jeu continue.

Sur les traces de Christian, elle découvre Braham, une île anglo-normande à l’écart du monde, livrée à la folie de ses habitants. Secouée par les guerres intestines et les miliciens qui en arpentent les galeries souterraines, elle a perdu tout contact avec la réalité, au point de disparaître des cartes officielles. Elle n’a plus rien de l’île qui, à peine quelques années plus tôt, était aussi prospère que Jersey...

Commence alors une longue quête de vérité remontant aux sources de la perdition de Braham, dans l’ombre de la forêt d’Amboise, sous le dôme de verre du château Des Roches où Christian a passé sa jeunesse. Une adolescence marquée par les atrocités d’une secte d’élite, et par sa relation ambiguë et destructrice avec son chef spirituel…

Quel événement central au château Des Roches a planté les jalons d’un tel chaos ? Comment s’est-il propagé vingt ans plus tard sur l’île de Braham ? Comment un seul homme a-t-il pu plonger une île de près de cinquante mille habitants dans la démence ?

Les Pantins Marionnettistes est un thriller psychologique en deux volumes sur le thème de la manipulation des masses, porté d’un bout à l’autre par des personnages hauts en couleurs. De l’homme de lettres assassin à l’aristocrate bipolaire, en passant par le majordome loufoque et les jumeaux incestueux, les pantins vous plongent dans une fresque à mi-chemin entre une version délurée d’Eyes Wide Shut et militaire The Village.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 lecteurs

Or
3 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2017-10-05T19:22:48+02:00

Les moues d’incertitudes se changeaient lentement en sourires approbateurs.

— Et vous, miss Driver ! Le scénario était-il si différent ?

— Je dois avouer que vous n’avez pas tort, dit-elle. Tout ce que nous avions vu auparavant n’était pas de taille à affronter ce que la Grailleacht allait nous montrer. Le choc fut rude.

— Comme la lumière fait mal aux yeux après une éternité dans l’ombre ! Comme la mort endolorit l’Élu avant de le sublimer ! L’effroi, la douleur, la répulsion... si la vérité est précédée d’autant de sensations désagréables, et que l’erreur se pare des émotions les plus séduisantes, n’est-ce pas précisément, car leur prix de leur conquête se fixe aux proportions de leur qualité ? N’est-il pas logique que le trésor soit gardé et l’appât exhibé ? Comment pourrions-nous nous féliciter du trophée du savoir, si ses portes n’étaient pas gardées par quelques cerbères intimidants, qui nous somment de faire demi-tour, mais qui sitôt vaincus s’avèrent être le baromètre du vrai ? Nous ne pouvions pas accéder à des connaissances si sacrées sans en souffrir, comme on ouvre spontanément les bras pour étreindre un vulgaire préjugé ! Ce serait les déprécier que de leur faire pareil accueil !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par atraverslesmots1 2018-02-13T20:12:59+01:00
Diamant

Dans ce roman nous suivons Andréa une jeune femme qui va avoir le choix de mourir maintenant ou plus tard en suivant Christian et tenter de comprendre ses crimes.C’est à partir de la qu’elle va être amenée à découvrir l’île de Braham et ses habitants plus qu’ étranges avec leurs croyances et leurs coutumes.On découvrira l’adolescence de Christian dans un château ,un endroit où il se passe des choses atroces , le chef spirituel de ce château Laurent des Roches le prendra sous son aile mais pas par gentillesse il veut un successeur à la tête de sa secte mais pas que… il en sortira une relation plus qu’ ambiguë entre eux.

Alors je dis juste WHAOU ,l’auteur nous transporte dans son univers avec une grande facilité.L’écriture est fluide et addictive.Les personnages sont intrigants ,attachants, marquants.L’intrigue est prenante,bien menée et nous tient en haleine tout au long de l’histoire.

L’auteure a fait un formidable travail de détails tant sur les lieux,les personnages ,leurs relations mais aussi les scènes de crimes tout y est pour le plus grand plaisir du lecteur.

Ce premier tome est une vraie merveille que je ne peux que vous conseillez.Alors si vous souhaitez comme moi passer un excellent moment suivez ce lien et procurez vous ce roman qui ne vous laissera pas indifférent .

Pour ma part ce fut un vrai coup de coeur et je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir la suite .

Je remercie Samantha Cortenbach pour sa confiance et sa gentillesse mais aussi de m’avoir permis de découvrir son univers je suis FAN .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freyja 2018-02-10T12:02:05+01:00
Bronze

https://mydearema.wordpress.com/2018/02/10/%e2%94%82jai-lu-%e2%94%82les-pantins-marionnettistes-t1/

Un livre qui me laisse bien bien perplexe…

Ca faisait un moment que je n’avais plus été aussi perdue quant à une lecture. Ai-je aimé? Ai-je détesté?

La réponse se trouve plus bas, dans ce fouillis de mots.

(Non en vrai, j’en sais rien, je raconte n’importe quoi)

L’auteure m’avait contactée il y a un moment maintenant car elle appréciait mes avis constructifs (ah?) et honnêtes (ça c’est vrai), même quand j’ai envie de jeter mes lectures dans l’océan tellement c’est mauvais (« Mais Emma, t’exagères, tu es qui pour dire qu’un livre est mauvais? » JE SAIS, mais j’ai un mythe sur ma personne à entretenir).

Elle recherchait donc ce type d’avis (j’aime bien les gens maso).

J’avais déjà lu les 10 premières pages de ce bouquin, qui était dans les soumissions de candidature pour le Prix des Auteurs Inconnus. Je ne me rappelais plus trop ce que j’en avais pensé, par curiosité je suis retournée voir mes notes et là, je lis, grosso-modo : « J’ai rien compris au résumé, ni aux 10 pages ». CA COMMENCE BIEN. Malgré tout, je décide d’accepter le défi! (Oui en plus d’aimer les gens maso, je le suis moi-même)

Quelle ne fut pas ma surprise de constater que j’ai finalement, trouvé le début super agréable. Je me suis mise dans de bonnes conditions pour le lire, calme, pas de pression extérieure type examens pour l’unif qui me ruine mon envie de vivre, et ç’a fait son effet.

Bon après y a pas que le contexte qui a permis ça, forcément.

L’écriture de Samantha est INCROYABLE.

C’est l’une des plumes les plus addictives que j’ai pu lire. Je suis absolument sous le charme de celle de Tahereh Mafi (auteure de la saga « Insaisissable »), que je trouve délicate, poignante. J’ai retrouvé un petit truc similaire dans ce bouquin-ci qui faisait la différence. A un autre niveau, bien entendu, car si Tahereh Mafi se veut être assez poétique et sentimentale, Samantha penche plus vers l’humour décalé et le pas toujours très politiquement correct.

Son écriture reste du début à la fin subtilement ensorcelante.

Je dois bien avouer, mais je pense que tu l’avais compris, qu’à la lecture du résumé (et même à la deuxième et troisième lecture) je voyais pas trop à quoi m’attendre.

Je continue d’avouer que même en plein dans ma lecture, je ne savais toujours pas à quoi m’attendre la page suivante.

Pour ça chapeau. Parce que pour maintenir un tel suspens, y’a pas à dire, faut du talent.

Mais y a un couac tout de même.

J’ai fini par me perdre (« mais t’étais déjà perdue! » Oui mais j’étais perdue dans ma perte, tu me suis? Ah bah non, on est perdu, c’est vrai).

Y avait trop pour moi, c’était trop loufoque, trop de situations absurdes, de personnages absurdes. C’était fou, agréable un temps, mais à la limite du dérangeant vers la fin. C’est devenu trop démesuré à mon sens.

Mais je salue encore l’incroyable plume de l’auteure qui sera parvenue à maintenir mon attention jusqu’au bout.

La première partie est celle qui m’a le plus emportée. Au-delà de la plume de l’auteure (oui, j’arrête de te souler avec ça), l’intrigue qui se dessinait s’annonçait terriblement palpitante. Une jeune femme, un tueur en série, un marché complètement aberrant : sa vie sauve, si elle accepte d’apprendre à le connaître (Oooh, une âme torturée en quête de reconnaissance et d’amour. Non. Pas vraiment).

Parce que pour découvrir toutes les facettes de cette homme, vaut mieux avoir ses tripes bien accrochées. L’auteure nous emmène de chapitres en chapitres en soulevant toujours plus de questions que l’on a de réponses.

C’est une tactique qui passe ou qui casse, en fonction du lecteur. Ca rejoint donc ce que j’évoque au-dessus : TROP, y a TROP mais paradoxalement, pas assez de choses auxquelles me raccrocher.

J’ai vainement tenté de reléguer cette frustration et de juste me laisser bercer par le côté insensé et complètement déjanté du récit. Il m’aura manqué un socle, quelque chose sur lequel me reposer et me dire »ok tout ça a un sens au final » (parce que j’ai besoin de mettre un sens à ma vie OK? *pleureenpositionfoetale*).

AU FINAL...

Alors oui, tout y est pour que ce roman soit au final, excellent.

Je l’admets et je l’affirme même.

Les gens un peu perchés l’adoreront! Je suis barrée comme fille et même si j’ai pas réussi à être emportée là où l’auteure voulait m’emporter, j’ai apprécié la tentative.

Peut-être qu’il manquait un rien de maîtrise, dans le sens, mesurer quand et comment telle situation arrive, quand et comment la folie s’insinuera dans les lignes et la tête du lecteur. Je ne sais pas, mais au final, une chose est sûre, ça donne mine de rien envie de poursuivre l’aventure pour voir À QUOI CA RIME CE B*RDEL!

(avec tout mon amour, prends soin de toi mon p’tit monstre)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2018-01-21T16:04:42+01:00
Argent

Tout d'abord, je remercie Samantha Cortenbach de m'avoir invitée à lire son roman en service presse. 

Andrea est une jeune femme à la dérive et lorsque son chemin croise celui de Christian Hann, célèbre essayiste et accessoirement tueur en série elle fait un étrange pacte avec lui : elle va partager sa vie et essayer de comprendre ses crimes. C'est cette association qui va l'amener à découvrir l'île de Braham et ses étranges habitants, leurs croyances, leurs coutumes et surtout leur folie.. Cette quête va entraîner le lecteur à la découverte de l'adolescence de Christian passée dans un château abritant une secte sanguinaire dont le chef spirituel Laurent Des Roches entretient avec le jeune homme une relation plus qu’ambiguë.. 

A la lecture du résumé, je n'ai pas réussi à me faire une idée précise de ce qui m'attendait dans ce roman.. Un tueur, une enfance, une jeune femme, un pacte.. Des bases qui m'ont plutôt appâtée et donné envie d'en découvrir plus. Et bien, je dois dire que ces quelques indices sont loin de tout dévoiler.. 

Ce roman se décompose, à mon sens, en deux parties. La rencontre et le pacte entre Andrea et Christian puis les recherches sur l'île de Braham sont déjà une partie dense. On y découvre des personnages plutôt tordus et bizarrement attachants. Je n'ai pas réussi à trouver Christian totalement mauvais malgré l'accumulation d'atrocités qu'il commet.. Andrea, quant à elle, est une jeune femme si perturbée qu'on arrive à comprendre son attachement à son bourreau. Puis l'île de Braham révèle quelques pistes, indique une direction à prendre et cette direction est celle du passé.. 

La suite de ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2018/01/21/les-pantins-marionnettistes-tome-1-le-chateau-des-brasseurs-dair-par-samantha-cortenbach/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2017-10-05T19:21:27+02:00
Or

Lorsque l'auteur m'a approché avec son résumé, j'ai dit un grand oui ! Imaginez un psychopathe qui propose un deal pareil (non pas l'auteur) juste l'homme qui vous raconte que vous allez mourir d'une manière ou d'une autre ! Un résumé alléchant qui m'a nargué jusqu'à ce que je puisse le lire (le surplus de pal en ce moment devient affolant) Je tiens à remercier Samantha pour m'avoir proposé cette lecture démentielle.

Nous suivons Andréa qui va devoir décider si elle doit mourir de suite, ou plus tard, une fois qu'elle aura tenter de comprendre la vie de Christian. Ce tueur en série qui ne se considère pas comme tel. Non, imaginez qu'il a juste beaucoup d'ennemis ! Forcément, il faut les éliminer. Ce choix, elle se doit de le faire, car d'une manière ou d'une autre elle y passera. Tôt, tard, qu'elle idée et puis au vu de sa vie déjà en perdition, elle n'a plus grand-chose à perdre.

Le livre est découpé en plusieurs parties, eux-même découpés en chapitres. J'ai adoré les moments entre Andréa et Christian. Leur rencontre qui est originale, tout comme la suite. Deux âmes en peine avec leur travers et leur envie de voir des gens mourir, ou pas. L'histoire est tout sauf banale. Les personnages sont fêlées à souhait, les situations deviennent absurde. Et puis nous passons à l'ile où tout n'est que folie ! des hommes et des femmes qui vivent en marge de la société, qui n'ont pas les mêmes dates, qui pensent qu'il n'existe qu'eux... ou presque. Vint enfin le château ! Ahhh celui-ci, j'avoue qu'au début j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour comprendre et puis je me suis accrochée et j'ai adoré la suite et fin.

Une histoire originale, avec des dialogues absurdes, des situations burlesques, risibles. Des liens qui se montrent timidement, d'autres qui sont carrément en plein phare devant nous. Des personnages loufoques, même si je me répète tant pis ! Nous allons d'un point à un autre en passant par des chemins non tracés, dénué de sens, menés par un maître qui les tient au creux de sa main. Savoir user de mensonge, de force de persuasion, détourner la vérité pour en faire un simple but dans la vie de qui l'on veut. Être capable de... Christian est capable de tout, du meilleur comme du pire !

Suivre Barnes ou les bulles essentielles. Non pas les huiles, suivez un peu ! L'être humain est si parfait à tout point de vue que monter une société pareille où le sang est primordiale. à moins que ce ne soit le fils génétique, ou spirituel ou bien l'acte V, allez savoir... Mais revenons à la première partie qui est ma préférée, je dois le reconnaître. La violence est présente, mais pas dans le genre gore qui frappe, non, dans une forme de psychologie lente, suave et surprenante. Tout comme Christian, qui montre un panel d'émotions et de situations qui fait qu'on ne peut pas vraiment le prendre en grippe. C'est un homme complexe, qui tue, bon cela c'est un détail ! Il est près à tout pour réussir à s'amuser. Il ne cesse de mentir, avec panache et le montre avec brio. Andréa est naïve, crédule, oserais-je dire bête ? Oui, je le dis, pourtant elle avait cette innocence (oui un jour tout le monde l'a) qui se détruit au fur et à mesure.

J'ai aimé suivre les pas de la jeune femme, accompagnée de quelques personnages dont je laisse le soin de découvrir à la lecture, sur la fameuse ile. Des croyances si profondément ancrées que les habitants en sont imprégnés, totalement et irrévocablement. Quant au château avec Laurent et Abel (il ne manquait plus que Caïn) on plonge dans le côté horreur. Attention âmes sensibles s'abstenir ! Les fameux Actes V qui se dévoilent à nos yeux pour mon plus grand plaisir. Et la fin qui arrive bien trop vite à mon gout !

En conclusion, un roman qui appelle à lire la suite. De l'originalité, du sombre, de la psychologie humaine qui pars en c... pardon, du sang, de l'aventure, une envie irrépressible de découper mon voisin de droite, ou de gauche, à moins d'user d'un masque et de lames collées à mes doigts... Que d'émotions et de senteurs, de folie, tout simplement !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-pantins-marionnettistes-vol-1-le-chateau-des-brasseurs-d-air-saman-a132085328

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maomelancolik 2017-09-24T22:10:54+02:00
Or

Très bon livre qui se lit facilement. Le scénario est plus qu'original. On adore son absurdité autant dans l'histoire que dans les dialogues. Les personnages sont tous plus fous les uns que les autres. On aime aussi les parties philosophiques qui nous font redéfinir nos propres critères de beauté. De plus, il est découpé en 3 parties, mais chacune raconte sa propre histoire, de se fait on a qu'une hate c'est de lire le tome 2 pour en connaitre précisément les liens.

Ce livre est surprenant. Je vous le conseille vivement. On s'attache aux personnages et à leurs traits de caractère.

Allez bonne lecture.

PS : Une chose à dire : suivez les bulles essentielles.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 6
Commentaires 5
Extraits 3
Evaluations 4
Note globale 8 / 10

Évaluations