Livres
458 172
Membres
411 037

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Pantins marionnettistes, Tome 2 : L'Île du ouï-dire



Description ajoutée par LIBRIO64 2017-12-26T20:38:21+01:00

Résumé

Deuxième et dernier volume des Pantins Marionnettistes, le diptyque grand-guignolesque d'une vendetta de masse.

Braham, 1939.

Après le drame du château des Roches, Christian s’est réfugié sur l’île de Braham. Il y retrouve une flopée d’anciens ennemis, réunis là-bas pour refonder la congrégation. En quête de vengeance, il s’entoure d’un groupe d’alliés aux multiples compétences : la communauté. Mais l’imminence de la guerre précipite le départ de leurs ennemis.

Pour les retenir de force, ils établissent un plan redoutable, visant à isoler l’île du reste du monde. Par un jeu de manipulation des masses et de falsification de l’information, la communauté grandira jusqu’à s’étendre à l’île entière, pour la plonger dans une psychose collective, qui finira par gagner ses instigateurs...

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Extrait

— Aaaah, vous me fatiguez, vous le savez, ça ? Bon, qu’est-ce que je fais ? Je vous résume encore la liste de vos infractions de ces deux dernières années, comme je le fais chaque fois ?

— Si tu veux, mais nous, on ne voit toujours pas ce qu’on nous reproche, maronna Adam.

— Ce qu’on vous reproche ? C’est vrai ça, moi non plus, je ne vois pas… Oh, si ! Tenez par exemple ! Voilà ce que j’ai sous les yeux : vandalisme, dégradation de la voie publique...

— Pourquoi t’utilises des grands mots juste pour dire qu’on a trafiqué quelques pancartes ?

— … tapage nocturne, poursuivit l’officier Hamilton.

— Il n’y a pas d’heure pour crier aux gens qu’on les aime, objecta Noah.

— Vol à l’étalage…

— C’était là, on a pris. On ne savait pas, expliqua Adam.

— … violation du domicile…

— Parlons-en ! Moi, je n’ai toujours pas compris pourquoi on n’était pas censé rentrer.

— … et, pour finir, exhibitionnisme et incitation à la débauche.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Je remercie Samantha pour sa gentillesse ET sa patience.

Bref, un second tome que j'ai pris grand plaisir à découvrir, tout comme le premier volume. L'ile de Braham va nous montrer que les îles ne sont pas toutes paradisiaques. Christian a bien du mal à se remettre des derniers événements, pourtant son esprit vif est toujours bien là. Il rumine une vengeance dans tous ces détails. Les morts que nous avions découvert dans le premier tome ont laissé des proches en vie. Ces derniers veulent savoir qui a fait "cela". Christian va donc faire en sorte que sa vengeance ne se fasse pas sans aide.

Manipulations en tout genre, les personnages ne font que cela, à se demander qui est vraiment sincère... Personne, ou plutôt tous tant qu'ils restent égoïstes. Pour ceux qui ont lu le premier et pas le second celui-ci est plus sombre, plus violent aussi, plus tactique, plus de manipulation. L'auteur met le personnage principal dans des situations précaires et arrive à le mettre en position de force régulièrement. La manière dont Christian arrive à s'en sortir est bien plus qu'un simple tour de pirouette. Connaître son ennemi, ses faiblesses, ses forces, la façon dont il parle, il pense, il existe est crucial pour ce personnage qui décortique tout. Le château des Rôches est bien présent dans les mémoires, Christian se retrouve dans une position délicate.

Au départ on le retrouve comme caché, camouflé, ne voulant pas être trouvé. Et puis, les joutes verbales avec la police le montre totalement maître de lui. Il s'entoure de gens qui sont comme lui. Enfin non, pas comme lui, chacun à sa propre personnalité mais disons qu'ils sont quelque peu... dérangés ? L'île est un lieu où personne n'entre sans une bonne raison et personne ne peut en sortir. Un endroit où chacun se connaît, où des nouveaux sont venus pour se cacher, oublier ce qui s'est passé au château des brasseurs d'air. Coupés du monde, ces gens ont une vision de la vie différente. Les menaces sont réelles, les règlements de compte sont monnaie courante.

Coupé en quatre parties, le livre avance au rythme effréné de ce que Christian veut faire avaler comme couleuvre ou non à la population d'une manière générale. Ou comment faire croire à des flics que les meurtriers sont ceux qui le dérangent tous les jours et non lui, par exemple. La dernière partie étant pour le retour au présent avec Andréa, la femme qui s'est vu offrir la joie de mourir à un moment donné qu'il déciderait ! Nous en apprenons plus sur sa manière d'agir, celle de cet anti-héro qui a pour principes de ne pas se laisser bouffer par les autres.

Il y a beaucoup d'événements et un déroulé non "linéaire" qui doit l'être dans l'esprit de Christian et par conséquent de l'auteur. Lorsque je dis non linéaire, je ne parle pas du temps, mais de la façon dont il raisonne, enfin connait-il ce mot ? (mdr) Le machiavélisme n'est pas un mot vain. Il arrive à embobiner sans perdre de vue son objectif. Sa noirceur est juste une goutte d'eau dans la mer qui entoure cette île, car il n'est pas le seul à vouloir "s'amuser". Sarah est un personnage central qui est encore plus sorcière que lui. Elle aime tester de nouvelles techniques sur les morts et les vivants. Les jumeaux Adam et Noah Telsault ont une grande importance également. Adorant faire des farces, ils sont véritablement des clowns impossible à tenir. Par contre je confirme, je n'ai pas retenu tous les noms de ceux qui ont été conviés à la petite sauterie !

J'ai un bémol, j'ai eu du mal à débuter le livre pour la bonne raison que le personnage d'Andréa n'est pas présent (juste dans la dernière partie). J'avais adoré leurs joutes verbales, la façon dont elle se trouvait dans un pareil guet-apens et paf, elle disparaît au profil d'autres personnages. Ils ne sont pas moins intéressants, juste que j'avais beaucoup accroché à elle. Par chance, Sarah est l'un de mes personnages préférés, tout comme Fiona qui est à l'opposé des autres. Disons qu'un peu de douceur avec elle apporte cette petite clarté qui nous permet de ne pas sombrer totalement dans la folie, quoique, après cette lecture, je ne garantis pas que mon esprit soit sain. (en même temps, pour ceux et celles qui me connaissent, il n'est pas très net cet esprit).

En conclusion, un second et dernier tome qui est aussi décalé que le premier. Plus sombre, plus envoutant aussi malgré certain passage glauque et disons-le : gore par petite touche. Abel Mensev n'a pas fini de vous en faire voir de toutes les couleurs, même si cela s'approche plus du carmin que du jaune. L'île du ouï-dire porte très bien son nom ! Un thriller dans toute sa splendeur, avec ce qu'il faut de bizarreries et de mental. N'hésitez plus !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-pantins-marionnettistes-vol-2-l-ile-du-oui-dire-samantha-cortenbac-a149222202

Afficher en entier
Or

Dans ce second tome, Samantha Cortenbach lève le voile sur les événements qui ont conduit à la scission de l’île de Braham, à l’avènement de James Herus (puis du Masque de Minuit) et à sa poursuite par Trus et ses hommes.

On prend plaisir à retrouver, au compte-goutte, les personnages du premier volume. Le tout, dans une ambiance tantôt glauque, décalée ou barré. Bref, purement jubilatoire.

Si vous avez aimé le premier tome, vous ne pourrez qu’adorer le second. Moins tourné vers la bit-lit, il n’en demeure pas moins un excellent roman d’horreur sanguinolent à souhait.

Le château des brasseurs d’air, vous a laissé sur votre faim ? Vous êtes avide de combler les zones d’ombre du passé d’Abel Mensev ? N’attendez plus et dévorez L’île du ouï-dire. Vous ne le regretterez pas.

Chronique complète :

https://biblideleona.wordpress.com/2018/09/21/horreur-les-pantins-marionnettistes-t2-lile-du-oui-dire-par-samantha-cortenbach/

Afficher en entier
Argent

Je remercie chaleureusement Samantha Cortenbach de m’avoir permis de lire la suite de son diptyque en service presse et pour sa gentillesse.

La lecture du Tome 1 avait été pour moi une très belle découverte et j’avais donc hâte d’en apprendre plus sur la fameuse île de Braham et surtout d’en savoir plus sur Christian Hann et consorts.

Dès les premières lignes, j’ai de nouveau plongé dans cette ambiance un peu glauque, un peu effrayante qu’est le monde de Christian Hann et, pourtant, j’ai été heureuse de le retrouver !

On retrouve donc Christian Hann qui vit sur l’île de Braham, loin de l’ambiance du château des Roches mais où il va croiser la route d’autres protagonistes de cette partie de son existence. En effet, d’anciens membres de la Grailleacht, qui ont quitté l’organisation, ont également trouvé refuge sur cette île et il n’en fallait pas plus pour réveiller les envies de vengeance de Christian, faire que le monstre tapi en lui laisse exploser sa haine.

Ce tome 2 est tout aussi captivant que le premier et j’avoue même une préférence pour celui-ci qui m’a plus donné le sentiment de lire un thriller.. La violence y est toujours présente, la soif de sang et de douleur également. On y retrouve tous les ingrédients qui m’avaient plu dans le premier opus mais avec un petit côté plus « calme » (si j’ose dire..). On continue la découverte du passé de Christian initiée lors du tome 1 par Andrea et ainsi comprendre comment il a pu devenir ce tueur froid et sanguinaire. Il va ici, grâce à son charisme et son machiavélisme, réussir à manipuler les foules, à isoler une île complète ainsi que ses habitants et à leur faire croire que c’est pour leur bien. L’histoire est complexe dans son développement mais vraiment prenante et bien ficelée et j’avoue avoir eu du mal à lâcher le livre avant la fin (et pourtant c’est un bon pavé déjà !). J’ai adoré suivre la capacité de manipulations des uns et des autres, leurs excès, les extrêmes auxquels ils ne vont pas hésiter à aller entraînés par la haine, la vengeance et la folie.

La suite de ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2018/04/26/les-pantins-marionnettistes-tome-2-lile-du-oui-dire-par-samantha-cortenbach/

Afficher en entier
Or

Et voilà, je viens d'achever mon périple d'un peu plus de 1000 pages, les deux tomes confondus en compagnie des pantins marionnettistes. Je suis triste de quitter ces personnages qui ont su me manipuler autant qu'ils se sont manipulés entre eux.

Ce tome 2, bien que différent, plus sombre, plus violent m'a plu autant que le premier. Je n'en exclue pas une relecture et ils ne sont pas si nombreux les livres d'action que l'on peut relire sans s'ennuyer. Connaître la fin devient accessoire tant le reste du livre est riche en rebondissements

L'île du ouï-dire ou l'histoire de l'île de Baham...

Comment un homme intelligent et charismatique peut manipuler les personnes, les foules, l'opinion à sa guise, occulter, transformer la vérité..

Comment un petit grain de sable dans un plan peut tout faire basculer...

Où les manipulateurs ne sont pas toujours ceux que l'on pense ni ceux qu'ils croient être...

On y retrouve donc les personnages du "château des brasseurs d'air" exilés sur l'île de Braham. Oublié le faste des cérémonies du château des Roches, on se retrouve avec une communauté insulaire, coupée du monde et en proie à des règlements de comptes et les attaques. Les atrocités n'en sont pas moins spectaculaires, inspirées par la haine et la vengeance.

Une ambiance peut-être plus "thriller" que sur le premier tome

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 4
Extraits 5
Evaluations 2
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode