Livres
547 432
Membres
584 495

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les papillons rêvent-ils d'éternité ?



Description ajoutée par x-Key 2015-05-15T20:44:20+02:00

Résumé

« Cette journée du 1er janvier, la première de la dernière année du monde, il s'est passé quelque chose de spécial entre nous, les élus. C'était comme au printemps, quand on devient joyeux sans comprendre pourquoi. C'est la dernière année de souffrance, a dit papa. Bientôt, on sera libérés. » S. L.

Les croyants se préparent à la fin des temps. Parmi eux, une jeune fille de douze ans commence, malgré une vie régentée par la Bible, à se questionner sur sa condition, grâce à un dictionnaire auquel elle se réfère secrètement. L’adolescente, sujette aux railleries du « monde extérieur » autant qu’aux affres de la puberté, observe les craintes et les obsessions humaines, mais aussi les pouvoirs de l’imagination pour triompher d'une vie sans espérance. Sa voix juste et simple nous mène au cœur des joies étranges de ceux qui s’estiment élus de Dieu contre le monde entier, à la frontière très fragile où la croyance jouxte la folie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 29 lecteurs

extrait

"Je crois que tout ça a commencé parce que j'ai eu le courage d'affronter le dictionnaire et de chercher le vrai sens des mots."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

C'était beau dans le fond, même si toutes ces vérités sont déstabilisantes. Beaucoup d'incompréhensions, de questionnements, mais l'innocence et la simplicité des mots employés rende le tout facile à lire et plus facile à comprendre...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Un livre déroutant. J'ai eu un peu de mal que début à cause de la mentalité sectaire mais ensuite on s'habitue. Le fait que le personnage principal fasse des remarques intéressantes et logiques de la part d'un enfant aide aussi à s'habituer. On voit l'évolution progressive de l'enfance vers l'adolescence en même temps que son mode de pensée. Le style et choix de narration s'adaptent bien et le tout fait réfléchir mais je ne sais pas encore si je garderais longtemps ce livre en mémoire.

Afficher en entier
Lu aussi

Voici un livre que je referme et qui me laisse dubitative ...

Sous le titre " roman" , l'auteure nous relate son expérience au sein d'une secte religieuse rigoriste ( les témoins de Jéhovah ? ) qui pense que la fin du monde sera pour le 31 décembre ...nous suivons donc la jeune" élue" de 13 ans durant une année .

le style utilisé est très enfantin et je n'ai malheureusement éprouvé aucune empathie pour la jeune fille et sa famille .

J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce ivre qui abordait pourtant un sujet intéressant.

Beaucoup de répétitions et quelques scènes incongrues et des invraisemblances rendent également la lecture poussive .

Bref ... pas de conclusions enthousiastes pour ma part en terminant ce livre qui a cependant reçu de nombreuses critiques dithyrambiques

Afficher en entier
Or

C'est un roman magnifique, je m'explique difficilement qu'il ne soit pas plus lu et reconnu. Il m'a énormément marquée et je sais qu'il restera dans mon cœur très, très, longtemps même si «rien ne dure, pas même la souffrance».

Afficher en entier
Lu aussi

Un récit court mais bien écrit. Certains passages auraient mérités d'être développés. Globalement, j'ai trouvé cette lecture plutôt dérangeante.

Afficher en entier
Argent

C'était beau dans le fond, même si toutes ces vérités sont déstabilisantes. Beaucoup d'incompréhensions, de questionnements, mais l'innocence et la simplicité des mots employés rende le tout facile à lire et plus facile à comprendre...

Afficher en entier
Diamant

J'ai rencontrer une ancienne adepte de ce genre de congrégation avec qui j'ai longuement parler. Ce livre est très proche de la description qu'elle m'en à fait. Spoiler(cliquez pour révéler)Toute cette histoire m'a fait penser à la "révolution tranquille" au Quebec. Lorsqu'on est près pour le changement, même radical, il se fait tranquillement.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai apprecier ce livre mais je l'ai trouver très spécial...

Afficher en entier
Argent

j'ai aimé suivre cette gamine qui, malgré son désir de partager la foi extrême de sa congrégation, va vivre la dernière année avant l'apocalypse en se posant de plus en plus de questions, en se créant des brèches vers le monde extérieur, en cherchant la vérité auprès de son ami le plus fidèle, le dictionnaire, dont les définitions se voulant impartiales sont source d'un flot de nouvelles incertitudes.J'ai apprécié ce roman où l'auteur traite avec délicatesse de la vie, de la mort, de l'après,du bien et du mal et du libre arbitre; tout y est sauf... les réponses!

Afficher en entier
Argent

Comment une gamine de 13 ans vit-elle avec "l'amour de Dieu"? Aller prêcher la bonne parole avec sa mère, vivre avec les railleries des non croyants? Pourquoi ne peut-on fêter les anniversaires, la Noël et toutes les autres fêtes? Tant de questions que se pose cette jeune fille, éduquée dans la foi de Dieu en attendant l'apocalypse? Jusqu'au jour où ses parents "comprennent" ce qu'ils ont fait comme erreur de faire confiance à leurs frères et soeurs tous endoctrinés. Un livre fort qui fait bien réfléchir sur ces chrétiens ne vivant qu'avec leur congrégation et ses adeptes.

Afficher en entier
Lu aussi

Je remercie les Éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Alors, par où commencer les manias ? Il est assez difficile de faire un résumé de ce roman tellement il est difficile à cerner, à catégoriser. C’est en quelque sorte un OVNI littéraire. Il n’y a pas vraiment d’intrigue propre, de ligne conductrice, je crois surtout que le but est de faire réfléchir le lecteur, peut-être les plus jeunes sur les dangers qui les entourent.

Nous sommes plongés dès le début dans les pensées d’une jeune adolescente de 12/13 ans dont on ignore le nom. Tout ce que nous savons, c’est que sa famille fait partie d’une sorte de clan chrétien protestant qui se désigne comme étant « les vrais croyants » et qui traite tous ceux qui ne font partie de leur communauté « d’incroyants ». Les croyants pensent que la fin du monde est proche et n’attendent que ça, car alors les incroyants seront brûlés par les flammes de l’enfer, et seuls les croyants, « les élus » survivront. C’est d’ailleurs en prêchant la fin du monde par le biais du porte-à-porte qu’ils se font de nouveaux adeptes. Ils ont bâti leurs croyances sur la peur. Ils se préparent donc à l’apocalypse et tout ça dans l’euphorie. Au lieu de les angoisser, cela les rend de bonne humeur.

Je ne suis pas très porté sur la religion alors j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire surtout que les personnages paraissant complètement siphonnés du bocal.

La jeune fille observe ce qu’il se passe avec un regard assez dubitatif. Elle se pose beaucoup de questions sur la religion, Dieu.

Dans leur communauté, il y a beaucoup de règles à observer. On ne fête pas Noël, Pâques, ni les anniversaires, car ce sont des fêtes dites païennes, des fêtes d’incroyants. On ne mange pas non plus avec des incroyants. De fait, la jeune fille se sent à l’écart surtout à l’école, elle a conscience de ne pas vivre comme tout le monde et cherche des réponses à ses questions. Les incroyants se moquent d’elle, elle a parfois honte. Elle commence à remettre en cause la cohérence des enseignements qu’elle a reçus. Elle trouve notamment des réponses en cherchant en cachette la définition de certains mots dans le dictionnaire. Elle nous dépeint un quotidien plutôt morose fait d’obligations, de prières, et de nombreuses contraintes.

J’ai eu du mal à me plonger dans le roman au début. Franchement, je trouvais ça assez bizarre, je ne voyais pas qu’elle était le but parce que l’écriture est simpliste, celle d’une jeune fille de 12/13 ans. On ne peut pas douter de la réalité du personnage. Mais j’ai surtout compris au fur et à mesure des pages que le but était non pas divertir, mais de faire réfléchir. On est plongé dans une secte apocalyptique. La jeune fille va finir par perdre son innocence. On traverse une année rythmée par les différentes saisons.

Ici, on est en plein extrémisme religieux avec tout ce qu’il peut y avoir de dangereux autour. On observe avec stupeur la manière dont les fanatiques religieux opèrent, commençant par séduire les gens en leur conférant un caractère exceptionnel, ils ont le privilège d’être des élus, puis ils utilisent la peur en inventant des histoires de destruction du monde actuel, et finissent par leur faire croire à la reconstruction d’un monde meilleur dont ils auront l’immense honneur de faire partie parce que Dieu l’aura décidé, alors il est temps de se convertir, il faut faire vite si on veut en faire partie ! Il y beaucoup de perversité dans leur moyen de recrutement et bien sûr tous les membres se doivent de soutenir la communauté en offrant 10% de ses revenus à la secte. On a l’impression que les « croyants » on subit un véritable lavage de cerveau. Ça m’a même fait penser au 21 décembre 2012, à ces histoires de fin du monde et de sectes qui poussaient au suicide leurs adeptes. Finalement, on se rend compte que c’est en privant les autres de savoir, en les contrôlant, en les manipulant mentalement, en leur faisant croire qu’ils sont uniques que les sectes parviennent à conserver leurs adeptes, à obtenir leur obéissance. La connaissance du monde permet de faire la lumière sur ce qu’on ignore. Le savoir nous offre le choix, celui de choisir une autre voie. Alors forcément on ne s’étonne pas que pour « les croyants » les livres « d’incroyants » soient interdits.

La morale pour moi dans cette histoire, c’est qu’on n’est seul juge de la limite entre le bien et le mal. Notre personnage principal va en faire la douloureuse expérience.

En conclusion, c’est un roman très particulier, difficilement catégorisable, sur la religion, les sectes et le danger des extrémistes. C’est un roman pas très gai, mais qui porte à faire réfléchir sur le monde qui nous entoure, sur l’importance de se remettre en question, de se poser des questions, de réfléchir par soi-même, de disposer de son libre arbitre, et pour cela il n’y a à mon sens que la connaissance. Parce qu’il est clair qu’on a toujours peur de ce qu’on ne connaît pas. C’est sur la peur que les sectes jouent, la peur des autres et du monde pour regrouper plus de membres.

C’est un roman assez triste, presque sinistre, où l’on frise la folie pure, mais avec un message fort. A lire si le sujet vous intéresse.

http://lecture-mania.eklablog.com/les-papillons-revent-ils-d-eternite-sandra-labastie-a108344078

Afficher en entier

Dates de sortie

Les papillons rêvent-ils d'éternité ?

  • France : 2014-04-17 (Français)
  • France : 2015-06-03 - Poche (Français)

Activité récente

bbj0e le place en liste or
2016-07-20T15:15:59+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 29
Commentaires 10
extraits 5
Evaluations 10
Note globale 6.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode