Livres
600 343
Membres
683 591

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Après deux rapels, les danseurs quittèrent la pièse. Irys se leva alors et proposa un toast. Le sitiens avaient aportés leur meilleur cognac; elle ne servit au Commandement et à Valek. Elle ne sembla pas offensé lorsque le Commandement me tendit le sien.

Je fis tournoyer le liquide ambré dans le verre ses effluves intense. Puis je pris une petite gorgée , le roulia dans ma gorge... et recrachai aussitot. Suffocante, secouée par des hauts-le-coeur je tentai d'expulser de ma bouche les dernières gouttes de liquidde. Valek me dévisagea, alarmé.

-Mon Amour, dis-je d'une voix étranglée.

D'un coup de coude Valek fis tomber les deux autres verres dont le contenu se deversa sur la table. Puis il se forma en une tache noire, et les murs se couvrirent de sang.

Afficher en entier

Quand j’avais repris conscience, après la correction administrée par Reyad, j’étais nue, étendue sur son lit. Brandissant son journal intime, il m’avait ordonné de le lire, se délectant de mon horreur grandissante.

Il avait consigné dans ce journal tous les griefs qu’il avait accumulés contre moi au cours des deux années précédentes. Chaque fois que je lui avais désobéi ou que je l’avais agacé, il avait rédigé une description détaillée de la punition qu’il aurait aimé m’infliger. A présent que Brazell n’avait plus besoin de moi, Reyad était libre d’assouvir ses fantasmes. Ses tendances sadiques et son imagination malsaine étaient écrites en toutes lettres dans son journal. La respiration coupée, je songeai à me tuer, mais le couteau se trouvait à l’autre bout du lit.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

Lorsque nous fûmes convenus d’un plan, je me tournai pour partir.

– Elena…

Je m’arrêtai sur le seuil de la porte et lui jetai un coup d’œil par-dessus mon épaule.

– Tu m’as dit un jour que je n’étais pas prêt à croire pourquoi tu avais tué Reyad. Je suis prêt, maintenant.

– Mais moi, je ne suis pas prête à vous le dire.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

- Une femme ? Le prochain prisonnier à exécuter est une femme ? dit-il sur un ton incrédule.

En l’entendant prononcer le mot « exécuter », je fus prise de sueurs froides. Le calme que j’avais trouvé m’abandonna. Je me serais effondrée en sanglotant, si les gardes n’avaient pas été là. J’avais appris à ne jamais leur montrer de faiblesse.

Afficher en entier

– Dis-moi ce qu’ils t’ont fait, demanda Valek, les lèvres pincées.

J’hésitai un instant, puis je lui racontai mon histoire, d’abord par bribes, puis dans un grand torrent de paroles, tandis que des larmes silencieuses coulaient sur mes joues. Je ne lui épargnai aucun détail. Je ne cherchai pas à atténuer les épisodes sordides. Je lui dit tout : les deux années d’expériences, les tortures, les jeux, les humiliations, les châtiments, mon désir de réussir, de faire plaisir à Reyad malgré tout, et enfin le viol qui m’avait poussée au meurtre. A la fin de mon récit, j’eus l’impression d’avoir lavé mon âme du sang de Reyad. Ce fut une libération aussi brusque que grisante.

Depuis le début, Valek n’avait pas dit un mot. Pas un commentaire, pas une question. Enfin, d’une voix glacée, il déclara :

– Brazell et Mogkan seront détruits.

Afficher en entier

C'est Star qui… Comment ?de découvrir qui l’a payée pour empoisonner la flasque des Sitiens.– Elle doit avoir un assassin sitien à son service. C'est la seule explication plausible. Je suis presque certainorganisation est prête à faire n’importe quoi, du moment qu’on y met le prix. Ce que j’aimerais connque cette tentative d’empoisonnement n’a rien à voir avec les convictions politiques de Star. Son  aître,c’est l’identité de celui qui veut à tout prix compromettre la délégation

Afficher en entier

Une fois enfermée dans ma chambre, je me demandai quel mauvais coup Valek préparait. Je doutais fort qu’il fût resté désoeuvré. La question de Mogkan n’avait fait que confirmer ce pressentiment. Je passai le reste de la journée à arpenter nerveusement ma petite chambre. J’aurais donné n’importe quoi pour m’entraîner avec Ari et Janco.

Afficher en entier

- Tu crânes... mais il suffirait que je fasse un pas vers toi pour que tu mouilles ton pantalon.

- Je le mouillerai de votre sang, oui ! m'exclamai-je en brandissant mon couteau.

Afficher en entier

Incapable de rester assise, je repoussai ma chaise et me mis à claudiquer de long en large, traînant mes chaînes derrière moi. Les cartes épinglées au mur montraient des positions militaires stratégiques. Les livres qui débordaient des étagères et s’amoncelaient sur le parquet traitaient de la sécurité et des techniques d’espionnage. D’après le nombre et l’état des bougies, cet homme veillait tard toutes les nuits.

Je me retournai vers lui. Ce ne pouvait être que Valek, chef de la sécurité personnelle du Commandant et directeur du vaste réseau de renseignements du Territoire d’Ixia.

– Que dois-je dire au bourreau ? demanda-t-il.

– Dites-lui que je passe mon tour.

Afficher en entier

-Mais je t'ai dans la peau, dans le sang...Tu as envahi mon cœur.

-On dirait que vous parlez d'un poison

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode