Livres
447 167
Membres
387 294

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par marie-nel 2019-01-23T12:49:30+01:00
Or

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Jean-Marc Dhainaut et son personnage emblématique, Alan Lambin. Je les avais découverts tous deux dans La maison bleu horizon dont l'histoire m'a beaucoup marquée. J'avais eu l'occasion aussi de retrouver ce spécialiste dans une nouvelle Alan Lambin et l'esprit qui pleurait. À chaque fois, une lecture captivante, percutante par les faits et inoubliable. J'ai pu à nouveau ici apprécier la précision et l'efficacité du style de l'auteur afin de nous donner un récit criant de vérité malgré les phénomènes étranges qui s'y passent.

Alan Lambin va quitter sa Bretagne et se rendre en Normandie avec son assistante Mina afin de venir en aide à une future maman chez qui il se passe de drôles de choses. Et ce, depuis qu'elle a acheté un vieux meuble dans une brocante. Il appartenait auparavant à un monastère du village où elle se trouve. D'abord sceptique, Alan se rend vite compte que la jeune femme a raison. Surtout lorsque ces phénomènes mettent en péril la vie de celle-ci. Il va ainsi mener son enquête auprès du vieux monastère où il ne reste plus qu'un moine. Là-bas, où lui et Mina seront accueillis, ils vont vite se rendre compte que tout le mystère réside entre ces murs. Il va devoir découvrir ce qui se cache dans les parchemins qu'il a trouvés. Mais pourquoi les entités sont-elles si menaçantes ? Que viennent faire ces quatre templiers qu'il voit tout le temps ? Que sont ces cris d'enfants ? Et cette dame habillée de noir ? Des tas de questions et de bizarreries que devront résoudre Alan et Mina.

Je le dis à chaque fois que je lis Jean-Marc Dhainaut, il sait mener le suspense. Et ce que j'aime par dessus tout, c'est qu'il arrive à rendre réel un monde totalement inventé. Alan Lambin est loin d'être un hurluberlu, bien qu'il soit un enquêteur en paranormal. Il a toujours une part de scepticisme et ne fonce pas tête baissée dès qu'on lui parle de fantômes. Au début, il ne croit pas la jeune femme, il pense que cela peut être son esprit qui fabrique les bruits ou les apparitions, il lui faut des preuves de leur existence pour qu'il commence à y croire et à mener son enquête. Il est un peu comme St Thomas, il croit que ce qu'il voit. Et du coup, cela donne une grosse part de réalité à l'histoire et on s'imagine ensuite que tout ce qu'il se passe est plus vrai que nature. J'en suis même venue à croire, l'espace d'un lecture, qu'Alan Lambin existait vraiment !

Le duo que forment Alan et Mina est attachant, ils se complètent parfaitement. Mina a des dons de voyance et est très sensible aux ambiances. Ils sont tous deux célibataires, amoureux l'un de l'autre sans vouloir se dévoiler. Ils sont plein de pudeur. Ces personnages ont gagné en profondeur, l'auteur les a encore plus travaillés, leur pensée intime se dévoile un peu plus que dans les autres histoires. J'ai beaucoup aimé ce couple.

Jean-Marc Dhainaut sait plonger le lecteur dans l'ambiance des années 80 avec des rappels amusants de certaines musiques, de certains instruments de cette époque. Un petit rappel de ma jeunesse...Le suspense est bien mené et reste entier jusqu'aux révélations finales qui sont inattendues et surprenantes. Quand toutes les pièces du puzzle se mettent en place, cela donne une histoire qui fait froid dans le dos par certains faits atroces. Je ne m'attendais pas à certaines révélations, au nom du coupable, ni aux conséquences des actes du passé sur le présent.

Pour conclure, j'ai lu ce roman d'une traite, l'auteur fait monter le suspense crescendo, me rendant de plus en plus accro au fil des pages. J'ai, une fois de plus, beaucoup aimé Alan Lambin, sa personnalité, ses pensées, ses actions. Je n'ai qu'une hâte maintenant, c'est le retrouver dans un nouveau mystère avec des énigmes du passé à résoudre. En plus son association avec Mina se révèle être très enrichissante pour l'histoire. J'ai passé, comme vous l'aurez compris, un excellent moment de lecture, comme souvent avec les romans de chez Taurnada. Je ne peux que vous conseiller cette lecture que vous pouvez lire indépendamment de La maison bleu horizon, quelques rappels sont faits, mais ça ne gêne en rien la compréhension de cet ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merryfantasy 2019-01-02T18:23:57+01:00

J'ai honte d'avoir autant attendu pour lire ce livre ! J'avais adoré La maison bleu horizon, qui avait eu le mérite de fortement me surprendre par son aspect un peu décalé, et j'avais réclamé à cor et à cri une suite. Mon souhait a été exaucé !

Cette suite est tout aussi prenante que le premier opus. Nous retrouvons Alan et Mina dans une enquête qu'ils vont suivre en duo. Et cette enquête a de quoi nous faire hérisser le poil. D'ailleurs, Alan lui-même va vivre dans une sorte de mini-déni pendant toute une partie de l'intrigue car il n'arrive pas à croire ce qu'il voit. C'est un comble, pour un observateur de fantômes ! Mais heureusement, Mina veille !

Si le début m'a semblé un peu classique, dans le sens où j'attendais une nouvelle aventure d'Alan Lambin allant trouver des fantômes (ce que j'ai eu), la suite m'a toutefois complètement embarquée car elle partait dans tous les sens : plus que des fantômes, il y avait un vrai mystère historique à résoudre. Et comme ce mystère implique des Templiers, je ne peux qu'être conquise.

L'histoire est cohérente, et nous offre des petites particularités fantomatiques vraiment sympa. Le coup de la montre, je ne l'ai pas vu venir ! Et c'est ce qui rend les textes de M. Dhainaut aussi plaisant : avec une plume très fluide et agréable, il nous offre à chaque fois des intrigues qui scotchent, surprennent et donnent envie d'en découvrir toujours plus. Une autre suite est-elle prévue ?

https://mes-reves-eveilles.blogspot.com/2019/01/la-maison-bleu-horizon.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-11-19T16:44:09+01:00
Or

Je remercie Babelio, ainsi que la maison d'éditions Taurnada pour cette nouvelle découverte, par le biais de la dernière masse critique. Ce qui m'a d'abord attiré c'est la maison d'édition, je sais que je vais tomber sur une valeur sûre. Je n'ai jamais été déçue par un de leurs livres et cela se confirme de nouveau. La couverture appâte, il faut bien le dire pour tout lecteur qui aime le surnaturel. Puis vint le résumé. En d'autres termes je sentais que j'allais passer un bon moment. C'est gagné !

1986, une étudiante infirmière, Céline, achète une armoire dans un vide-grenier. Quelques mois plus tard, Mina, l'assistante de Alan, reçoit un coup de fil de sa part : elle a besoin d'aide car sa maison semble être habitée. Hors il n'y a qu'elle et son chat qui y vivent. Des bruits étranges la nuit la réveille. La peur est permanente. Pour une jeune femme enceinte de surcroit, se reposer devient de plus en plus difficile. Elle ne rêve plus que de passer ses nuits ailleurs et va jusqu'à prendre une chambre d’hôtel. Pour Mina, c'est qu'il y a quelque chose chez elle. Pour Alan, c'est plus complexe, pensant d'abord aux divers changements que Céline a effectué. Ce n'est pas sans mal que Mina le pousse à partir un weekend là-bas pour y voir plus clair. L'arrivée semble tranquille, pourtant, cette armoire recèle bien plus qu'un simple "esprit" : une clé !

Et quelle clé ! Mais passons sur ce détail. L'auteur a un duo de personnages attachiants et attachants. Alan Lambin a 44 ans, spécialiste dans le paranormal. Il n'est pas l'un de ceux qui trafique ses vidéos pour obtenir un nom véreux. Il est de ceux qui reste sceptique par moment, mais sait comment faire pour refouler les esprits d'une maison, ou autre. Mina Arletti, 46 ans est son assistante, médium de surcroit. Elle voit, ressent et aimerait bien que son patron l'écoute un peu plus. Tous deux forment une équipe qui marche, ne mêlant pas les sentiments entre eux. Et pourtant, depuis 3 ans qu'ils travaillent ensemble, leur cœur est pris dans les mailles du filet, sans pour autant qu'aucun d'entre eux ne le dévoile. Les "esprits" gardés au chaud dans cette armoire ne sont que des résidus. Il faut que Alan et Mina creuse plus profondément pour découvrir ce qui se passe avec.

La recherche de la provenance de cette armoire les envoie vers le monastère dans la même ville. Ce vieil monastère qui a vu passer des générations de moines et de Templiers. L'histoire recèle des trésors d'Histoires avec le grand H. Certains faits restent de l'imaginaire, d'autres de témoignages. L'auteur nous apporte les éléments sans que nous réussissions à trouver comment les combiner les uns aux autres. Et puis plus nous avançons dans le récit, plus de petites choses sont gênantes. Qui est ce petit garçon qu'Alan voit souvent ? Que s'est-il passé au 14ème siècle pour que les habitants du monastère soient encore emprunt d'une nostalgie qui ne peut pas leur être propre ? Quel est le lien entre tous les événements passés chez Céline et le monastère ? Vous me direz : l'armoire magique de la sorcière blanche ? Oups, je me trompe de livre, nous ne sommes pas à Narnia ! L'armoire a un pouvoir certain sur son propriétaire.

Les phénomènes paranormaux restent dans le domaine du réaliste. Je demanderais bien qui n'a jamais rêvé de participer à cette chasse aux fantômes mais je ne suis pas certaine que vu comment les événements tournent, cela soit de bons augures. Si au départ il n'y a "que" des voix, des murmures, le froid, des frôlements, cela devient de plus en plus coriaces allant jusqu'à faire voler ou disparaitre des objets. Les présences sont partout. Je ne suis pas peureuse de nature, j'avoue que ce livre ne m'a pas fait peur, mais pour plus sensible il est certain que des frissons de peur s'amuseront à se promener le long de la colonne vertébrale. L'angoisse est bien présente de part les réactions des fantômes, mais aussi des découvertes macabres qui ne datent pas toutes d'hier.

Un point que j'ai beaucoup apprécié, cela se passe entre le Normandie et la Bretagne et à un moment Alan parle même d'une ville de l'Aisne. Connaissant bien ces recoins car étant moi-même de Bretagne et vivant en Picardie dorénavant, c'est très agréable de voir des auteurs se promener dans des lieux méconnus pour la plupart. Un autre c'est le fait de retourner dans le passé. Les années 80 m'ont remonté bien en arrière (oui j'étais née :p) La manière de communiquer, le fait que les ordinateurs et les téléphones portables n'étaient encore que des ébauches pour l'un ou l'autre. Pourtant, nous pouvions communiquer ! Oui, en frappant aux portes, en allant voir les gens ! Un véritable exploit. Le personnage de frère Oscar est bien mené, tout comme celui de frère Laurent. Des seconds rôles qui apportent plus de questions que de réponses.

Seul petit bémol, la relation "amoureuse" entre Alan et Mina. J'ai beaucoup apprécié la façon dont ils se cherchent, se chamaillent comme des enfants. Ils ressentent des choses entre eux, cela se voit, se lit, se ressent. Leurs gestes l'évoquent sans problème. Le seul petit point qui m'a chagriné c'est la façon dont l'auteur en parle souvent du fait qu'ils ne se sont pas déclarés mutuellement. Personnellement je préfère suivre cette chasse aux fantômes.

En conclusion, une histoire paranormale angoissante, avec de belles descriptions sur les phénomènes. Un duo de choc qui n'est pas toujours d'accord mais qui arrive toujours à s'unir contre le pire. J'ai passé un très bon moment de lecture, je le recommande, en plus il est à petit prix.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-prieres-de-sang-jean-marc-dhainaut-a151032854

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EgideOfBooks 2018-11-12T15:22:20+01:00
Lu aussi

Chronique complète sur le blog :

" En bref, c’est une suite que j’ai adoré lire. on s’imprègne de l’atmosphère qui est assez dérangeante par moment. Je recommande si vous voulez devenir parano pendant la nuit à chaque bruit que vous entendez."

https://egideofbooks.blogspot.com/2018/11/122-les-prieres-de-sang.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocomilady 2018-11-07T22:57:32+01:00
Argent

Une bonne histoire de fantômes et de maison hantée.

http://cocomilady2.revolublog.com/les-prieres-de-sang-p1400346

J'ai été ravie de découvrir ce roman fantastique et la plume de Jean-Marc Dhainaut.

Dans cette histoire, on suit un duo d'enquêteurs en paranormal, Alan et Mina, appelés à l'aide par une jeune femme enceinte. Ils vont alors se retrouver face à l'inexplicable et au danger et devront mener l'enquête pour résoudre l'énigme afin de libérer les lieux et leur cliente de ces fantômes si virulents.

J'ai d'abord été déboussolée car, de par la couverture et le résumé, je m'attendais à une histoire bien plus sombre. Or on se retrouve plutôt dans un récit d'aventures fantastiques dans lequel la romance prend une place un peu trop importante selon moi. Mais heureusement, une fois le duo pris dans son enquête, le roman trouve son rythme de croisière et je l'ai alors vraiment apprécié.

Le duo Alan et Mina est vraiment hétéroclite, c'est le moins qu'on puisse dire, avec Alan qui semble sorti tout droit d'une autre époque et fait vieux garçon, alors que Mina est beaucoup plus jeune et ouverte de par ses capacités. On a l'impression d'avoir droit à un Mulder et Scully inversé, avec un Mulder beaucoup moins sexy lol Par contre, même si je n'ai pas été sensible à leur jeu du chat et de la souris, j'ai apprécié l'équipe qu'ils forment lorsqu'ils enquêtent.

Là, j'avoue que l'intrigue est super bien trouvée et menée. On se retrouve dans ce vieux monastère, glacial et flippant à souhait, avec ces légendes des templiers et cette piste qu'ils remontent peu à peu. Les événements et les rebondissements sont efficaces, j'ai vraiment adoré cette partie de ma lecture et j'espère retrouver l'auteur dans d'autres histoires prochainement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tiinker 2018-10-18T09:34:55+02:00

C’est le second roman de Jean-Marc Dhainaut que je lis. L’histoire se passe environ un an après La maison bleu horizon, que j’avais adorée !

Toujours dans les années 80 donc, cette fois-ci Alan se rend chez une jeune femme en détresse, accompagné de son assistante Mina. Cette dernière est médium et fait battre son cœur ! Mais ce grand timide n’ose rien lui dire. Alors tout au long du roman, en plus de l’histoire paranormale, nous avons le droit à la leur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par unpeudelecture 2018-09-11T15:55:47+02:00
Argent

Je tiens tout d’abord à remercier Joël des Éditions « Taurnada » pour m’avoir fait découvrir ce livre et pour leur confiance. J’avais beaucoup aimé Alan Lambin lors de ma lecture de « La maison bleu horizon », donc j’ai été ravie de le retrouver dans ce nouvel opus de ses aventures. Un récit haletant qui vous tient en haleine du début à la fin. Le décor et l’époque prennent vie sous nos yeux de lecteur et on plonge avec plaisir et délectation dans l’histoire. Les intrigues, l’enquête, le passé, nous emportent avec elles et on se plaît à ne plus lever les yeux du roman tant on a soif de réponses et de vérités (et surtout tant qu’on ne l’a pas terminé). Les personnages de Jean-Marc Dhainaut avaient tous quelque chose d’intéressant à découvrir pour nous permettre d’apprécier encore plus le récit et l’intrigue. J’ai même trouvé, par moment, que cela avait quelque chose de magique. J’ai passé un très bon moment de lecture, sans répit ni temps mort, en compagnie d’Alan Lambin et de ses acolytes. La plume de l’auteur est toujours aussi fluide et savoureuse, car elle nous emporte à coup sur avec elle à travers ses mots. Vivement la suite (si elle est prévue), car c’est sûr et certain que je l’attends avec grande impatience. Une dernière chose, il va sans dire que je vous recommande bien évidemment de lire ce livre. N’hésitez pas ! À lire !

#Virginie

Afficher en entier
Diamant

L'avis d'Esméralda :

Aujourd’hui, je suis très heureuse de te parler de ma dernière lecture. J’ai beaucoup apprécié le dernier roman de Jean-Marc Dhainaut (La maison Bleu horizon) et son nouveau roman ne déroge pas à la règle.

J’adore le personnage principal, Alan Lambin est très atypique, sympathique, maladroit, courageux, timide et obstiné. Un personnage moderne avec un touche de dandy paré de son accoutrement d’une autre époque. Alan Lambin n’a rien d’un monsieur musclor, mais son charisme m’a de suite séduite. Spécialiste du paranormale, ses journées sont loin d’être mornes, souvent appelé sur des enquêtes hors norme. J’adore sa manière de s’approprier ces histoires de hantises. Il reste très terre à terre et ne met jamais la charrue avant les bœufs. Son analyse suit un protocole particulier, si d’abord ces réflexions se veulent pragmatiques, compréhensibles et cohérentes, il lui arrive que les certaines explications soient vraiment d’un autre monde.

Cette nouvelle enquête le porte sur les terres natales de sa chère (et amoureuse secrète) assistante, Mina. Direction la Normandie. Suite à un appel désespéré d’une jeune femme seule et enceinte, confrontée à des phénomènes très étranges, angoissants et stressants. Les premières péripéties les mènent tout droit dans un monastère typique de la région. Le seul moine encore présent les accueille chaleureusement et même si leur quête lui semble totalement improbable, il leur laisse champ libre dans leur investigation.

Cette nouvelle mission est bien plus périlleuse que toutes les précédentes réunies. Ils sont confrontés à des phénomènes étranges et dangereux. Des forces obscures et malveillantes qui ont traversés les siècles et hantent les lieux et les empêchent de résoudre cette énigme dont les origines remontent au début du XIVe siècle, au temps des templiers. La présence de ces soldats de Dieu oppresse nos détectives du paranormal. Petit à petit, les pièces du puzzle s’assemblent. Et là, tout y est subjuguant.

Une nouvelle fois je suis totalement charmée par l’histoire que nous propose l’auteur. Une atmosphère glaçante. Des lieux chargés d’Histoire. Une énigme passionnante. Des personnages troublants et attachants qui évoluent sans cesse et sont obligés de s’adapter à de nouveaux bouleversements. Des enjeux cruciaux. Des péripéties hallucinantes. Le combo gagnant pour passer un super moment lecture !

Dans ce nouveau roman, j’ai fait la connaissance de Mina, l’assistante au don de voyance. C’est une femme extraordinaire qui ne se laisse abattre par rien. Une femme forte et courageuse. Sa capacité à se mesurer à son don est incroyable. Ils forment un sacré duo explosif.

Si t’es fan d’histoire de fantômes, d’actions, de péripéties, d’Histoire, de choses inexpliquées, de fantastiques et de scènes gores ! Alors je n’ai plus qu’à te susurrer au creux de l’oreille, par à l’aventure au côté d’Alan Lambin. Tu vas te régaler !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par viedefun 2018-08-22T06:47:38+02:00
Or

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.com/2018/08/les-prieres-de-sang.html

Ma note : 17/20

C'est avec plaisir que j'ai pu retrouver les aventures de l'enquêteur du paranormal, le breton Alan Lambin, qui nous replonge dans l'année 1986, avec ses références cinématographiques et musicales en conséquence. Cette fois-ci, il nous entraîne en Normandie, le fief de son assistante Mina, qui l'accompagne dans son périple et que nous avons donc le plaisir de découvrir plus en profondeur dans ce tome-ci puisqu'elle s'était fait très discrète dans "La maison Bleu horizon". Les investigations de nos deux héros nous permettent de nous pencher un peu plus sur cette période obscure de l'histoire de France concernant la déchéance des Templiers, cet ordre de chevaliers qui se disaient soldats de Dieu. L'histoire est très prenante et nous permet d'évoquer les cas de mémoire résiduelle présente dans certains objets. J'ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de nos héros surtout qu'Alan développe de plus en plus ses capacités médiumniques (bien qu'il reste septique et prudent dans ses interprétations et garde les pieds sur Terre, mais parfois, il faut se rendre à l'évidence que la science n'explique pas tout...). J'espère donc que l'auteur Jean-Marc Dhainaut a prévu un prochain tome pour continuer de faire vivre son héros avec ses enquêtes sur le paranormal et pour voir également comment va évoluer sa relation avec sa charmante assistante....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2018-08-18T10:58:27+02:00
Or

Ce second volet des enquêtes paranormales d'Alan Lambin réussi à surpasser le premier tome qui était déjà très bien. Nous sommes clairement dans le même registre de "chasse aux fantômes" avec une trame historique en toile de fond, mais ici l'auteur a réussi à me donner des frissons dans le dos à certains moments (ce que je n'avais pas eu dans le premier).

Ce côté violent et effrayant, autant au niveau des entités que des événements, rajoute le dynamisme qui hisse le livre un cran au dessus.

Le personnage d'Alan Lambin est ici secondé par une assistante aux dons de médium, ce qui rajoute également du piment, une légère romance toute en sobriété s'installe entre eux, ce qui permet de jouer sur différents tableaux d'intensité et de rythme pour le récit.

Les décors normands et notamment le monastère où se déroule les faits sont très visuels et inquiétants, on ressent bien la froideur de ces vieux murs, chaque sortie d'un personnage dans les couloirs nous donne à appréhender un passage effrayant.

Pour conclure, si vous cherchez un roman de "fantômes" français, qui se déroule dans nos régions et que vous aimez les énigmes, "Les prières de sang" vous attend. Je précise que ce roman peut-être lu indépendamment du premier tome, c'est une histoire complète et il n'y a pas d'incidence à ne pas avoir lu "La maison bleue horizon ".

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2018/08/les-prieres-de-sang-jean-marc-dhainaut.html

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode