Livres
438 962
Membres
367 854

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Primitifs, Tome 1 : Les Agnos



Description ajoutée par Sorcier 2016-12-04T20:56:36+01:00

Résumé

Charlotte, jeune passionnée de jeux vidéo mène une vie tranquille, trop tranquille pour elle.

Chaque jour, elle travaille dans une boulangerie et sert un client mystérieux, au physique atypique mais séduisant. Elle est amoureuse de lui mais cet homme, désagréable et inaccessible, ne lui accorde pas un regard ni un sourire, jusqu’au jour où les évènements vont les réunir.

Malgré la découverte des sombres secrets qui entourent ce garçon et l’incroyable révélation sur l’existence de son « espèce », Charlotte lui fait confiance et lui confie sa vie.

Ils affronteront ensemble l’apparition d’un virus mortel, d’agents gouvernementaux qui les pourchassent sans raisons apparentes mais surtout du jeune frère de celui-ci qui semble vouloir du mal à la vendeuse et qui mettra tout en place pour se débarrasser d’elle...

Afficher en entier

Classement en biblio - 13 lecteurs

Extrait

« Le jeune frère lui décocha le plus beau de tous ses sourires.

— Salut, Mademoiselle ! lui lança le nouvel arrivant.

Il ne se gêna pas pour la dévisager. La jeune vendeuse se sentit rougir sous son regard et s’empressa de lui répondre.

— Salut, Charlotte, enchantée.

Elle lui tendit la main et le jeune homme la lui serra avec force. La puissance de ses bras et ses doigts ne la laissèrent pas indifférente. Ce jeune Aubriac paraissait presque plus charmant que celui assis sur le siège à coté d’elle. « C’est vraiment ma période de chance », pensa-t-elle.

— Moi, je m’appelle Emeric et je vois que vous connaissez mon frère Adam. Je ne me doutais pas que ce vieux loup solitaire cotoyait une personne telle que vous, lui lâcha le cadet d’Adam.

Il se retourna vers son frère et ajouta :

— Tu aurais pu me présenter ton amie en me précisant que c’était une belle brune aux yeux vers émeraude.

Charlotte appréciait d’être assise car sinon elle serait tombée sur les genoux. Emeric devait être un charmeur qui aimait toutes les femmes et même si Charlotte préférait les « loups solitaires », de tels compliments faisaient toujours plaisir à entendre. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

https://for-ever-dreamer.blogspot.com/2018/07/les-primitifs-tome-1-les-agnos.html

Voilà un roman que j'ai pris plaisir à lire.

Laetitia propose une histoire originale mêlant plusieurs genres, me donnant la sensation de lire un thriller d'espionnage sur fond de fantastique et de romance.

L'intrigue est très bien construite et pensée, il y a de très bonnes idées. En concentrant l'histoire sur l'espionnage et les éléments qui s'y prêtent, le fantastique gagne en crédibilité. Au départ, les informations arrivent assez vite, mais Laetitia a fait en sorte de créer des situations qui rendent la première impression finalement faussée.

Les rebondissements sont nombreux, parfois trop même. Car si les différentes actions s'avèrent cohérentes, cela entraine à contrario quelques répétitions. J'ai trouvé que certains éléments ressortaient fréquemment, alors qu'il pouvait y avoir matière à faire autre chose selon moi. Néanmoins, le côté espionnage est bien mis en scène et s'avère crédible, puisque certaines révélations sont inattendues et le suspense est donc de mise. Même si je soupçonnais tout le monde, je ne pensais tout de même pas que certains personnages montreraient une telle facette.

Ces derniers ont plus d'un tour dans leur sac et s'avèrent intelligents. Charlotte, sous des dehors fragiles, est bien plus forte et maligne qu'il n'y parait. J'avoue avoir quand même une préférence pour Emeric, que j'ai trouvé plus honnête et droit par rapport aux autres, malgré une impression de départ pas très réjouissante. Mais je me doutais bien qu'il n'était pas ce qu'il paraissait être.

Néanmoins, je trouve qu'il manque une certaine psychologie à leur encontre.

Ce qui est curieux, c'est que malgré la gravité des événements, je n'ai pas ressenti d'émotions extrêmement fortes. Peut-être que cela venait de la construction.

Cela dit, à travers les personnages, la nature humaine est montrée dans ce qu'elle a de plus abominable mais aussi inattendue.

Si Laetitia utilise bien l'espionnage et le fantastique, le fond de romance ne m'a pas plu. J'ai vite compris ce qui allait arriver et les situations en ce sens sont attendues. Dans un tel contexte, je ne trouve pas qu'une romance était utile, surtout au vu de la situation des personnages.

Quant à l'écriture, si elle s'avère très fluide, accuse cependant le coup à cause de qualificatifs parfois trop fréquents. Les quelques fautes d'orthographes et de temps m'ont surpris, mais il n'y a rien de dramatique pour autant, l'écriture reste suffisamment efficace pour maintenir l'intérêt.

Le prologue du second tome, à la fin de l'histoire, permet d'intensifier l'envie de lire la suite, car personnellement, en le lisant, je veux savoir ce qu'il va advenir !

Laetitia a construit une histoire très prenante et sortant des sentiers battus, malgré quelques défauts.

Afficher en entier
Diamant

Un magnifique roman entre thrillers, fantastique, science-fiction et une pointe de romance. Des rebondissements tout du long, qui nous laisse dans un état constant de questionnement et de stress pour les héros que l'on suit avec plaisir.

Je n'avais qu'une envie : Savoir... et devoir arrêter ma lecture pour bosser était limite un supplice ! Vraiment, je recommande.

Afficher en entier
Or

https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2017/11/26/les-primitifs-tome-1-masse-critique/

Je souhaite vivement remercier Babelio et Les Éditions Livresque qui, grâce à la Masse Critique, m’ont permis de découvrir ce livre !

Charlotte vit une vie totalement banale. Elle passe son temps entre ses jeux vidéo et son travail dans une boulangerie. C’est à cet endroit-là qu’elle voit, chaque jour, un mystérieux client qui ne la laisse pas indifférente. Mais lorsqu’un virus étrange va commencer à éradiquer l’espèce humaine, Charlotte va faire des découvertes qui vont changer sa vie à jamais.

J’ai participé à la masse de critique pour ce livre – et d’autre – et je ne regrette pas, même si ce n’était pas mon avis au début. Nous commençons l’histoire avec le train-train quotidien de Charlotte. Et même si l’histoire est bousculée assez vite car les découvertes sur l’élu de son cœur sont présente dès le début, j’ai trouvé ça assez long à démarrer. Attention, il faut comprendre par là que c’était lent, mais pas inintéressant. Juste que j’ai eu du mal à rentrer dans le livre. Par contre cette constatation à vite changer quand j’ai avancée dans ma lecture. Arrivé à un certain moment je n’ai plus su lâcher mon roman tant savoir la suite devenait obligatoire.

En suivant Charlotte, et à de très – trop – rare fois l’un des frères Aubriac, nous découvrons un monde ravagé par la maladie. Mais pas que. On apprend aussi qu’il n’y a pas qu’une seule espèce humaine et bien d’autres secrets. Je ne peux pas vraiment parler, ni du virus, ni des secrets car c’est ce qui fait la magie de cette histoire. Toutes les découvertes qui sont fait de page en page sont la recette miracle de ce livre et je dois dire que j’ai été surprise à mainte reprise !!

Niveau personnage il y a pas mal à dire. J’ai du mal à m’attacher à Charlotte, pourtant elle a de bons côtés, mais j’ai l’impression qu’elle-même ne sait pas où elle en est. Au vu de la situation c’est normal, mais du coup je n’ai pas accroché à son personnage. Et ensuite nous avons la famille Aubriac. Parler de chacun d’eux serait trop long vu qu’ils sont une famille nombreuse, alors je vais me concentrer sur les deux principaux : Adam et Emeric. Sans rentrer dans les détails, j’ai été de surprise en surprise avec eux et je suis sûre d’en apprendre encore dans la suite. Au début du roman j’étais totalement pour Emeric et contre Adam. Puis ça a changé. Et à nouveau la situation s’est inversée. Et le tout plusieurs fois. Au final, pour ce premier tome, je dirais que j’adore le personnage d’Emeric, du moins ce qu’il nous a montré dans ce tome, mais que j’accroche moins à Adam. Certaines révélations ont été de trop pour lui alors je m’en suis totalement détaché, contrairement à son frère. Après je ne doute pas que la suite m’amène encore de nombreuses surprises !

Au final que dire de ce livre ?… Le début est un peu long, mais la suite est géniale. C’est avec brio que l’auteure nous donne indications qui peuvent être autant vrai que fausse. Laetitia Laosakoune a réussi à me plonger à corps perdu dans son histoire au point de me surprendre, de m’étonner et de me choquer parfois. Rare sont les livres qui ont autant de mystère et qui tienne la route sans que tout s’écroule avant la fin.

Afficher en entier
Lu aussi

L'idée de départ était vraiment intéressante, mais je n'ai pas plus accroché que ça pour plusieurs raisons. La première comme si bien écrit par Floreen ou seriallectrice c'est l'accumulation des expressions pour éviter de dire le prénom, surtout que l'on peut aussi utilisé "il" ou "elle" de temps en temps pour alléger tout ça.

Ensuite j'ai l'impression que l'auteure a voulu faire beaucoup de rebondissements, mais à force de vouloir en faire j'ai trouvé qu'on perdait en crédibilité. Et j'ai bien cru qu'on finirai Spoiler(cliquez pour révéler)sans aucun personnage vivant

C'est dommage.

Afficher en entier
Bronze

Merci à Babelio et aux éditions Livresque pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération "Masse Critique".

J’ai été surprise par ce livre car j’avoue que je n’ai pas vraiment l’habitude de lire ce genre d’histoire. L’intrigue est intéressante, bien construite, cohérente, le tout se déroule sans temps mort, c’est assez prenant. Malgré tout, j’ai été un peu freinée dans mon enthousiasme à cause d’une écriture un peu trop académique, une accumulation/répétition d’adjectifs sans réel intérêt (‘’la jolie vendeuse’’ à tout bout de champs par exemple) mais surtout un manque flagrant d’émotions. J’ai d’ailleurs, à cause de ce manque, eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages car on ne sait que trop peu ce qu’ils pensent ou ressentent. C’est dommage car du coup j’ai plus eu l’impression de lire une histoire simplement relatée mais non ressentie. Je lirais néanmoins la suite car je suis curieuse de voir ce qu’il advient des personnages.

Afficher en entier
Pas apprécié

La couverture est belle, le résumé alléchant. Et en effet, l’histoire imaginée par l’auteur est intéressante, pleine de mystère et de suspens et l’origine de ses personnages plutôt inédite. Il y a de l’action en continu, des rebondissements, des révélations, de la trahison. Tous les ingrédients sont donc réunis pour un excellent livre.

Alors pourquoi je n’ai pas aimé ? La raison est toute simple : je n’ai absolument pas adhéré à l’écriture de l’auteur. Même si le langage utilisé est soutenu par moment et que c’est écrit dans un bon français, j’ai trouvé le style assez rédactionnel, limite scolaire. Mais ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé. Non, le pire pour moi a été l’utilisation excessive et abusive d’adjectifs qualificatifs et de synonymes pour désigner les personnages. En voici un petit échantillon : belle brune, jolie vendeuse, l’homme à la queue de cheval, frères ennemis, grand ténébreux, belle sauvageonne… Je crois que l’auteur a utilisé plus d’adjectifs pour parler des personnages qu’elle n’a utilisé leur prénom. J’en ai frôlé la crampe oculaire à force de lever les yeux au ciel à chaque fois que l’auteur décidait d’utiliser l’un de ces termes. C'est-à-dire plusieurs fois par page ! Sur la longueur c’est très exaspérant et j’ai fait une overdose de la « beauté » de Charlotte. A tel point qu’elle m’est devenue antipathique. D’ailleurs, à cause de ce choix, aucun des personnages n’a réussi à m’être sympathique.

Le triangle amoureux qui naît vers les ¾ du livre a finit de m’achever.

Comme je déteste ne pas terminer un livre j’ai lutté pour en venir à bout. Mais ça m’a pris deux longues semaines malgré la taille du livre (qui fait, je pense, quand plus que les 199 pages annoncées par Amazon).

C’est un avis très personnel et les excellents commentaires sur Amazon tendent à prouver que je fais partie d’une minorité, donc maintenant c’est à vous de voir.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Primitifs, Tome 1 : Les Agnos

  • France : 2017-06-20 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 13
Commentaires 6
Extraits 1
Evaluations 10
Note globale 7.3 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode