Livres
464 007
Membres
424 022

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les reines du crime



Description ajoutée par Lilou 2009-09-01T21:59:16+02:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Leur royaume est celui de la peur, de la violence et du sang. Depuis des décennies, elles se partagent ce territoire où l'homme s'acharne à détruire, à piller, à tuer son prochain. Un monde qui ressemble au nôtre... Par leur intuition, leur sens psychologique et leur art du récit, ces reines du crime ravivent nos angoisses, nos cauchemars, notre mystérieuse fascination pour le mal. Il y a les pionnières célèbres, telles Dorothy Sayers et Ngaio Marsh, contemporaines de l'âge d'or d'Agatha Christie. Sont également présentes l'ironique et sombre Ruth Rendell, la cynique Sara Paretsky, les envoûtantes Joy Carol Oates et Minette Walters, et bien d'autres encore... Toutes appartiennent à cette aristocratie féminine de la littérature criminelle dont Elizabeth George, orfèvre en la matière, nous présente une exceptionnelle anthologie, à conserver dans toutes les bibliothèques.

Afficher en entier

Classement en biblio - 23 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par fanfan50 2014-12-13T19:06:28+01:00

Qu'il s'agisse d'un roman à énigme ou à suspense, de l'étude psychologique de personnages victimes d'un événement traumatisant, de la version romancée d'un fait divers célèbre, d'une intrigue de tribunal, d'un exposé, d'un récit de procédure policière ou du compte rendu sans fard d'un délit authentique, la question reste la même. Pourquoi le crime ? Que les protagonistes soient des agents du FBI, des policiers et des policières, des experts en police scientifique, des journalistes, des militaires, M. ou Mme Tout-le-monde, des "privés" ou la vieille dame de la maison d'à côté, la question reste la même. Pourquoi le crime ? Qu'il s'agisse de meurtres en série ou d'un meurtre isolé, de carnage, de vol, d'enlèvement, de cambriolage, d'extorsion ou de chantage, la question est toujours : pourquoi le crime ? Pourquoi cette fascination pour le crime, et pourquoi surtout chez les romancières ?

Il y a, me semble-t-il, plusieurs réponses à cette question.

Ecrire sur le crime est une pratique presque aussi ancienne que l'écriture elle-même et fait en conséquence partie de notre tradition littéraire. Les premières affaires criminelles, c'est en effet dans la Bible qu'on les trouve. Aveuglé par la jalousie, Caïn tue Abel ; le même sentiment pousse les frères de Joseph à conspirer contre lui, à le vendre comme esclave en Egypte et à faire croire à leur père anéanti qu'il est mort ; mû par la luxure et l'envie, David envoie le mari de Bethsabée au combat afin de garder la belle pour lui ; malades de désir frustré, deux vieillards pourtant respectables font un faux témoignage contre la vertueuse Suzanne, la condamnant à mort à moins qu'un témoin ne s'avance et n'apporte la preuve qu'ils ont menti ; les pères commettent l'inceste avec leurs filles ; entre frères, on se tue, on se bat, on se ment, on se nuit par tous les moyens ; les femmes réclament la tête des hommes sur un plateau ; Judith décapite Holopherne ; Judas trahit Jésus de Nazareth ; le roi Hérode fait assassiner les premiers-nés des Hébreux... Ce qui se passe dans l'Ancien et le Nouveau Testament n'est pas très joli, mais c'est à cette source que nous nous abreuvons dès l'enfance.

Le crime, c'et l'humanité flirtant avec la destruction, l'humanité in extremis ; mais c'est surtout l'humanité sortant de la norme.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par melaivy 2018-05-21T23:52:50+02:00
Or

Anthologie intéressante de diverses auteures de polar, aux courants variés, entre whodunit, whydunit, hardboiled et autres dures à cuire, mystères, fantastique... À lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fanfan50 2014-12-13T20:26:15+01:00
Or

Comme le dit Elizabeth George, ce recueil a pour but de présenter au lecteur, pour son plaisir, un siècle de nouvelles policières et de suspense écrites par des femmes. Il rassemble des noms étroitement liés au domaine policier - Dorothy L. Sayers, Minette Walters, Sue Grafton, notamment -, mais également des noms qui n'y sont normalement pas associés, comme ceux de Nadine Gordimer et de Joyce Carol Oates. L'auteure s'est efforcée de choisir des romancières aussi différentes que possible car cette diversité reflète sa conception profonde de la littérature policière, à savoir qu'écrire des romans policiers n'est pas nécessairement se cantonner dans un genre. Les femmes qui ont écrit les nouvelles rassemblées dans ce recueil illustrent cette philosophie, laquelle consiste à écrire ce qu'on veut et à l'écrire bien. Certaines, qui ont oeuvré dans ce sens et sont mortes aujourd'hui, ont atteint une forme d'immortalité. Les autres, qui sont encore sur terre et continuent d'écrire, attendent de voir le sort que leur réservera le temps. Toutes ont en commun le désir d'explorer l'humanité saisie dans un moment d'abîme. L'abîme, c'est le crime. Le comportement des personnages face à l'abîme constitue la substance de la nouvelle. Si j'ai repris en partie ce qu'E George a mis en introduction à ce recueil, c'est pour vous montrer combien cet ouvrage est particulier. Parmi les différentes nouvelles de cette compilation il m'est difficile d'en trouver une qui m'ait déplu ! Trop bien.

Afficher en entier

Date de sortie

Les reines du crime

  • France : 2010-12-03 - Poche (Français)

Activité récente

melaivy l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-21T23:32:40+02:00
Valvaly l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-07T19:27:42+01:00

Les chiffres

Lecteurs 23
Commentaires 2
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 7.67 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode