Livres
540 937
Membres
571 963

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Roses de Somerset



Description ajoutée par clary-bouquineuse 2014-05-13T14:59:28+02:00

Résumé

Hawbutker (Texas), 1916. Somerset a connu des jours plus prospères, mais pour les Toliver, rien n'est plus sacré que leur plantation de coton. Ils sont prêts à tout sacrifier pour en conserver la propriété et perpétuer la mémoire de leurs glorieux ancêtres. Au décès de son père, c'est Mary Toliver qui hérite du domaine. Bientôt, ce legs inespéré lui apparaît comme une calamité car, en plus de susciter dans son entourage rancœur et jalousies, il la force à renoncer à ce qu'elle a de plus précieux : l'amour. Elle brûle d'une passion dévorante pour Percy Warwick, mais quand l'argent s'invite dans leur relation, Percy rompt leurs fiançailles et quitte le Texas, ignorant que Mary attend son enfant. Laisser partir l'homme de sa vie aura de lourdes conséquences pour Mary et les siens. Des années après sa mort, les répercussions de cette irréparable décision se font encore sentir, alors que son arrière-petite-fille s'acharne à son tour à conjuguer son amour pour un homme et celui qu'elle voue à Somerset. Combien de générations sacrifiées, combien de regrets et de trahisons faudra-t-il encore pour conjurer la malédiction des Toliver ?

Leila Meacham, enseignante retraitée vivant au Texas, nous offre une saga envoûtante dans la plus pure tradition du genre, que d'aucuns comparent à Autant en emporte le vent. Les roses de Somerset a connu un succès fulgurant et a été publié dans plus de 25 pays.

Afficher en entier

Classement en biblio - 82 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Edith972 2014-05-10T16:29:16+02:00

« Cette plantation risque de te trahir, de te décevoir, de t’épuiser, mais elle ne te quittera jamais. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par elaine433 2020-08-02T12:10:08+02:00
Diamant

Un très beau livre, on ne s'ennuie pas en le lisant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par raphMK 2020-05-29T21:39:32+02:00
Or

Que de beaux personnages dans cette saga familiale !

J'ai adoré le personnage de Percy.

Une belle découverte que cette auteure !!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2020-05-12T22:45:38+02:00
Bronze

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/05/11/les-roses-de-somerset-leila-meacham/

Dans Les Roses de Somerset, on découvre le personnage de Mary, une vieille dame qui prend la décision de ne pas léguer à sa petite nièce sa plantation de coton, au grand désarroi de son notaire. S’ensuit un long retour en arrière, qui dévoile le passé de Mary, ainsi que la malédiction des Toliver.

C’est le troisième roman que je lis de Leila Meacham, et je retrouve dans celui-ci le même défaut que j’avais déjà remarqué dans Les orphelins de Kersey, à savoir un manque de cohérence chez les personnages, qui n’agissent pas toujours de façon logique à mon goût.

À aucun moment on ne comprend ce qui a entraîné cette brusque volte-face de la part de Mary, alors même que quelques années plus tôt, elle formait encore Rachel pour que celle-ci prenne sa relève. Est-ce l’approche de sa mort qui l’a poussée à se raviser ? J’ai en tout cas trouvé hypocrite sa façon de renier ses actes et sa terre dans ses derniers instants.

De même, je n’ai pas vraiment compris l’acharnement sur Somerset, et encore moins le crédit apporté à la malédiction. (Attention, légers spoilers dans le reste du paragraphe.) Il me semble que les familles Warwick et Dumont n’ont elles aussi qu’un seul héritier (respectivement Percy et Ollie) sur cette génération. Et Ollie se retrouve blessé (et surtout émasculé) à la guerre, une blessure dont il écope dans l’intérêt de Mary ET Percy. Quant à Claudia, qui n’a strictement rien à voir avec Somerset, elle décède de maladie relativement jeune. Est-ce vraiment la plantation et les Toliver qui sont maudits ? Ou plus ou moins tout le monde, en fait ?

À l’inverse, on pourrait également songer que cette malédiction est née bien avant l’arrivée des Toliver (et des Warwick) au Texas, à l’époque de la guerre des Deux-Roses, puisque ces deux familles fondatrices descendent de celles d’York et de Lancaster. (Accessoirement, j’ai bien aimé le concept des roses pour demander pardon, c’est une idée originale.)

Quoi qu’il en soit, les personnages m’ont surtout semblé être responsables de leur propre sort, bien au-delà d’une éventuelle malédiction. Était-il si compliqué pour Percy d’accepter Mary dès le début avec Somerset, au lieu de ne changer d’avis qu’une fois qu’il était trop tard ? Quand à Mary, même si j’ai bien conscience que l’amour ne se contrôle pas, je me demande comment elle a pu nourrir de tels sentiments pour une personne incapable de comprendre et surtout de tolérer sa passion pour sa terre.

Difficile, à ce propos, de ne pas faire de comparaison avec la légendaire Scarlett O’Hara de Margaret Mitchell, car en plus de la plantation de coton, Mary est évoquée avec une robe blanche et une ceinture verte… De quoi raviver quelques souvenirs chez les fans d’Autant en emporte le vent.

Le problème, c’est que là où je n’ai eu aucun mal à partager l’attachement de Scarlett pour Tara, je n’en dirais pas autant de Somerset, et ce pour une raison très simple : quasiment tout le livre se déroule ailleurs, notamment dans la demeure des Toliver qui n’est même pas située sur leurs terres ! À cause de cela, difficile de se laisser contaminer par l’amour viscéral de Mary pour une plantation qui est finalement plus mentionnée que visitée.

Enfin, même si j’ai eu du mal à ressentir cet attachement, je l’ai tout de même assimilé, et c’est la raison pour laquelle j’ai été très déçue par la conclusion de ce livre. Je l’avais pourtant anticipée, et je l’appréhendais en espérant me tromper, mais hélas non. Cela m’a laissé le goût âpre de personnages qui se renient eux-mêmes.

Malgré tout, ce roman n’est pas désagréable à lire, certains personnages sont intéressants à suivre (notamment Lucy et Wyatt), et je pense qu’il peut être vraiment apprécié, mais moi, je suis incapable de le juger à sa juste valeur, du fait de ses trop nombreuses similitudes avec Autant en emporte le vent, tout cela pour finir sur une morale contraire : non, la terre n’est pas le plus important.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CPeriollat 2020-02-05T11:28:06+01:00
Commentaire ajouté par Vanessa1208 2020-01-20T06:02:30+01:00
Or

Je viens de terminer ce roman qui m’a beaucoup plu. J’apprécie beaucoup les livres qui traite de dynasties familiales, des histoires qui se suivent sur plusieurs décennies. Et ici j’ai de surcroît beaucoup aimé les personnages. Bonne lecture que je vous conseille vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenloma 2020-01-06T19:32:41+01:00
Or

Je suis une lectrice qui aime le changement et quand j'ai découvert ce bouquin un monde nouveau s'est ouvert à moi. On part dans une autre époque on voit grandir cette jeune fille.

Elle nous paraît faible au départ et désarmer face au chagrin qui l'accable. J'ai vraiment adorer !!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mary3001 2019-08-01T19:30:10+02:00
Argent

J’ai adoré cette saga familiale dans le Texas de l’époque des plantations de coton. Ces livres nous apportent à la fois des éléments historiques mais aussi de très beaux personnages, complexes et touchants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tranchant 2019-02-17T15:45:00+01:00
Argent

On est immédiatement emporté par cette histoire même si la partie concernant la période la plus récente m'a moins captivée. Voilà le genre de livres que j'aime lire. C'est vivant, intéressant, passionnant. On n'a pas envie de le lâcher avant la fin.roman passionnant évoquant un secret de famille . Les sentiments d'amour , d'amitiés, de non amour sont parfaitement décrits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2018-12-28T15:17:48+01:00
Lu aussi

Très, trop prévisible! Trahisons, secrets de famille, héritage etc... Quelques moments d'émotion mais je n'ai pas aimé le roman.

Je trouve que d'autres auteurs avec les mêmes ingrédients font de meilleurs romans, Kate Morton par exemple.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par everalice 2018-11-28T19:57:32+01:00
Argent

http://leslecturesdeveralice.blogspot.com

Depuis le temps que ce roman traînait dans mes rayonnages, je me suis enfin décidée à le découvrir ! Je me souviens encore des avis enthousiastes glanés ici et là sur le net lorsque je l'ai acheté... C'est donc avec joie que j'ai entamé mon périple à travers ses pages...

A vrai dire, dans ce segment du "Roman historique et sagas familiale", j'étais encore sous le coup de l'émotion intense suscitée par le roman de Theresa Révay, Dernier été à Mayfair, un 5 étoiles, découvert il y a quelques semaines - autant dire une rareté brillant au firmament de mes lectures chouchoutes...

Est-ce cela qui a fait que, pour le coup, Les Roses de Somerset n'a pas rempli ses promesses? En attendais-je trop?

En vérité, je n'ai pas adhéré à grand chose dans cette saga qui court sur plusieurs dizaines d'années. Sans mésestimer l'ambition et l'ampleur de cette histoire, je n'ai pas réussi à éprouver toutes les émotions qui pourtant étaient largement attendues au vue des événements retracés : des secrets, des amours contrariées, des morts éprouvantes, des sacrifices, de terribles coups du sort, des répétitions et des chassés-croisés dramatiques, rien ne manquait en terme de ressorts dramatiques... A pat peut-être des jumeaux ou des kidnapping !

En fait, pour moi, l'écriture a péché, à la fois dans sa teneur et dans son rythme... Les phrases et les chapitres s’enchaînent, les personnages se croisent, les événements se font... Mais le tout restait fade, sans relief, et manquait singulièrement de chair. Peu de psychologie, beaucoup de factuel, en fait, trop sans doute, pour que je cesse de percevoir tout cela de loin, de très loin même. Je le regrette, mais je referme cette histoire, un peu trop tricotée de couleurs minérales et trop froides pour moi, avec un certain sentiment de soulagement.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Roses de Somerset

  • France : 2013-01-25 (Français)
  • France : 2014-05-02 - Poche (Français)

Activité récente

raphMK l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-29T21:37:44+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 82
Commentaires 27
extraits 11
Evaluations 32
Note globale 8.09 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode