Livres
477 646
Membres
458 476

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Le chef se releva péniblement et me lança un regard furieux.

- Je vois que tu aimes quand ça fait mal, dit-il d'une voix rauque.

Il passa la langue sur les lèvres et s'avança d'un pas.

- Pas de problèmes, on sait faire. Pas vraie, les gars ?

- Moi aussi.

Une silhouette sombre se glissa entre les arbres. Les satyres reculèrent vivement en voyant Ash s'avancer vers nous. L'instant suivant, il passait un bras autour de mes épaules et m'attirait contre sa poitrine. Mon pouls s'accéléra et je sentis mon coeur chavirer.

- Je vous interdis de la toucher, dit-il.

- C'est vous, prince ? souffla le meneur de la bande.

Les autres baissèrent la tête. Leur chef pâlit et leva les mains en signe de reddition.

- Désolé, Votre Altesse, je ne savais pas qu'elle était à vous. Toutes mes excuses. On ne lui a rien fait, d'accord ?

- Que personne ne la touche, répéta Ash d'une voix glacée. Si l'un de vous s'avise de l'approcher, je lui congèle les testicules. Compris ?

Afficher en entier

-Je dois donner des cours particuliers à Scott Waldron.

-Quoi ? Cet imbécile de footballer ? Tu dois lui apprendre à lire c'est ça ?

-Ce n'est pas parce qu'il est bon en sport que tu dois le couvrir de mépris. Jaloux va !

-Mais bien sur, grogna t-il. J'ai toujours rêvé d'avoir le QI d'une huitre. Non attends. Ce n'est pas très gentils pour les huitres.

Afficher en entier

Il secoua la tête, examinant ma blessure. "- Ce n'est pas gelé." Me souffla-t-il."Tu vas avoir quelques cloques, mais ça devrait aller. Tu devrais juste perdre quelques doigts."

Je le regardait sévèrement, mais il avait un petit sourire en coin satisfait. Sur le coup j'étais sans voix. Oh mon Dieu, le Prince de glace faisait de l'humour ; le monde devait -vraiment- être sur le point de sombrer.

Afficher en entier

Les doigt d'Ash se resserrèrent autour des miens et il m'attira vers lui. Surprise, je levai mes yeux vers les sieens.

L'instant d'après, il m'embrassa.

Sous le choc, je restai figée un instant. Puis je mis mes bras autour de son cou et me hissaiur la pointe des pieds pour lui rendre son baiser, avec une passion qui nous surprit tous les deux. Il me serra contre lui et je passai mes doigt dans ses cheveux soyeux. Ses lèvrres fraiches me faisaient frissonner de la tête aux pieds. Pendant un court moment, il n'y eut plus d'Ethan, plus de Puck, plus de roi de Fer.

Rien que nous deux.

Ash s'écarta, le souffle court. Mon coeur batait à tout rompre et j'appuyai ma tête sur son épaule. Je sentis les muscles de son dos tendre ... et je sentis qu'il tremblait.

Afficher en entier

(Meghan s'adressant à Ash)

- Je te préviens, dis-je en notant avec satisfaction que ma voix ne tremblait pas, si tu lèves le petit doigt sur moi, mon père te tranchera la tête et la fera empailler.

- Il y a pire, comme mort, dit-il en haussant les épaules.

Afficher en entier

Quelque chose me brûlait la jambe. De petits trous apparurent dans le tissu de mon pantalon, là où les gouttes étaient tombées : la peau en dessous était rouge et brûlée. J'avais l'impression qu'on m'enfonçait des aiguilles dans la chair.

- Nom de...

La pluie qui tombait, à l'extérieur, semblait pourtant normale : grise, brumeuse, déprimante. Sans réfléchir, je tendis la main vers un filet d'eau qui coulait le long du tube en béton.

Ash me saisit le poignet et ramena mon bras vers l'intérieur.

- Oui, dit-il d'une voix neutre, si ça brûle la jambe, ça brûle aussi la main. Moi qui croyais que la chaîne gelée t'aurais servie de leçon...

Afficher en entier

- Tout cela est passionnant, dit le chat, mais au lieu de faire les paons en rut, vous feriez mieux de vous occupez de la petite.

Ils se tournèrent subitement vers moi. Puck écarquilla les yeux.

- Princesse ! glapit-il en bondissant vers moi pour m'arracher le bol des mains. Tu n'étais pas censée... Pas tous ! Combien en as-tu mangé ?

- Sa, fit Ash d'une voix déformée, c'est tout toi, Puck. Tu leur fais boire du vin de fées, puis tu joues les étonnés quand ils les soûle.

Cette remarque me parut très spirituelle: je me mis à glousser. Une fois que j'eus commencé à rire, je fus incapable de m'arrêter. Je ris jusqu'à en perdre le souffle; les larmes ruisselaient sur mon visage. Mes pieds me démangeaient et ma peau était parcourue de frissons. J'avais besoin de bouger, de faire quelque chose. Je t'entai de me lever pour danser, mais la pièce se mit à tourner si vite autour de moi que je tombais par terre, sans cesser de hurler de rire.

Afficher en entier

Je me précipitai vers lui, dérapant sur la glace.

- Ash, est-ce que ça va ?

- Plus jamais, dit-il d'une voix lointaine.

Ses yeux étaient clos, et il ne semblait pas voir conscience de ma présence.

- Pas une seconde fois, murmura t-il. Je ne veux pas revivre ça. Je refuse de voir mourir devant mes yeux... je ne pourrais pas...

- Ash ? chuchotai-je en lui touchant le bras. Il ouvrir les yeux et me regarda.

- Meghan ?

Il paraissait stupéfait de me voir. Clignant des yeux il secoua la tête.

- Qu'est-ce que tu fais là ? J'ai retenu le dragon pour que tu puisses t'échapper.

- Tu es fou ? Je ne t'aurai jamais laissé avec ce monstre. Allez, viens.

Je lui pris la main et l'entrainai avec moi, tout en lançant des regards nerveux en direction du dragon.

- Fichons le camp, dis-je. Je crois que ce truc vient de cligner de l’œil. Les doigts d'Ash se resserrèrent autour des miens et il m'attira vers lui. Surprise, je levai les yeux vers les siens. L'instant d'après, il m'embrassa. Sous le choc, je restai figée un instant. Puis je mis mes bras autour de son coup et me hissai sur la pointe des pieds pour lui rendre son baiser, avec une passion qui nous surprit tous deux. Il me serra contre lui et je passai mes doigts dans ses cheveux soyeux. Ses lèvres fraiches me faisaient frissonner de la tête aux pieds. Pendant un court moment, il n'y eut plus d'Ethan, plus de Puck, plus de roi de fer. Rien que nous deux.

Ash s'écarta, le souffle court. Mon cœur battait à tout rompre et j'appuyai ma tête sur son épaule. Je sentis les muscles de son dos se tendre... et je sentis qu'il tremblait.

- Ce n'est pas bien, dit-il d'une voix étrange, bouleversée.

- Je sais, chuchotai-je.

Mais il garda ses bras autour de moi. Je fermai les yeux et écoutai les battements rapides de son cœur.

- Les deux cours nous tueront si elles l'apprennent.

- Oui.

- Mab m’accusera de trahison. Oberon croira que je t'ai montée contre lui. Ils y verront tous deux des motifs de bannissement ou d’exécution.

- Je suis désolée.

il enfouit son visage dans mes cheveux en soupirant. Son haleine était fraiche sur la peau de mon cou, je frissonnai à nouveau. Nous restâmes un long moment sans rien dire.

Afficher en entier

"Oh, alors on doit la jouer ami ami maintenant ? Doit-on prendre le thé d'abord ? Une tasse de thé saveur "je te bosse les fesses" ?

-Puck"

"Touche la, et je te gèle les bijoux de famille et les mets dans une jarre. Compris ?"

- Ash"

(source : dans ma petite bulle)

Afficher en entier

Puck me saisit le poignet, me conduisit derrière la fontaine et se pencha sur moi. Son souffle était chaud sur mon visage glacé.

-Je n'ai pas le choix princesse. Ash ne nous laissera pas partir sans que je me batte avec lui. Cela devait finir par arriver.

L'espace d'un instant, une expression de regret passa sur son visage.

-Quoi qu'il en soit, dit-il en me relevant la tête, avant que je n'aille me battre, tu pourrais m'embrasser pour me porter chance, non ?

Je restai interloquée. Pourquoi me demandait-il de l'embrasser ? Il n'y avait certainement rien de ce genre entre nous... du moins je le croyais...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode