Livres
515 748
Membres
529 572

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 1 : Terre natale



Résumé

Drizzt est un elfe noir, un drow, né en Outreterre, un monde souterrain où abondent les créatures maléfiques et où le pouvoir s'obtient par la guerre ou le meurtre. L'honneur, l'amitié, l'amour n'y ont pas leur place. Drizzt y fait le rude apprentissage d'une vie de servitude au sein d'une société où chaque maison est dirigée par une matrone. Bien qu'il ait été élevé dans un système de valeurs totalement perverti et qu'il soit rompu à l'art du combat, Drizzt prend peu à peu conscience qu'il n'est pas comme les autres drows. Il aspire à une vie différente et refuse de devenir un assassin au service de sa maison. Mais il sait que, s'il veut survivre, il doit dissimuler et peut-être nier sa véritable nature. Jusqu'au jour où cela ne suffira plus. Et ce jour-là, Drizzt devra se battre seul contre tous.

Afficher en entier

Classement en biblio - 739 lecteurs

Extrait

« Ils croient que tout est permis pourvu qu’on ne se fasse pas prendre, que satisfaire ses envies représente la première priorité de l’existence, que le pouvoir ne s’offre qu’à l’individu assez fort et assez rusé pour l’arracher à ceux qui ne le méritent plus. Il n’y a pas de place pour la compassion à Menzoberranzan, alors que c’est elle et non la crainte qui permet à la plupart des peuples de vivre en harmonie. Et l’harmonie, le fait de travailler ensemble à un but commun, permet la grandeur.

Les drows sont submergés par la crainte et la méfiance, ils assassinent l’amitié à la pointe d’une épée bénite par Lolth. La haine et l’ambition nourrie par ces doctrines immorales font le malheur de ceux de mon peuple, elles marquent leur faiblesse, qu’ils prennent pour de la force. Finalement, ils menent une existence paralysée par une paranoïa qu’ils qualifient de vigilance extrême ! »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

J'ai découvert Drizzt chez Fleuve noir (qui au passage oit se mordre les doigts d'avoir laissé filer la collection des RO)- et depuis je me suis procuré la version originale en anglais. C'est un des meilleurs romans de fantasy que j'aie jamais lu : c'est même celui qui m'a fait basculer dans la marmite de la fantasy.

Au coeur de ce royaume sans lumière qu'est Ombreterre, où ni compassion ni espoir ne semblent fleurir, Salvatore nous fait découvrir la seule flamme d'innocence qui réussit à vivre dans ces ténèbres : Drizzt Do'Urden. Un guerrier d'exception, dans tous les sens du terme, qu'on prend un réel plaisir à accompagner dans ses aventures.

Un livre magnifique, réédité de manière magistrale par Milady. Mais comme tous ceux qui ont découvert la série avec Fleuve noir, je reste attachée au terme Ombreterre, qui avait un peu plus de poésie.

Afficher en entier
Diamant

juste avant de commencer à le lire j'étais réticent, mais dès les premières pages il m'a captivé et maintenant je ne peux plus me passer des histoires de drizzt do'urden l'elfe noir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

La première fois que j'ai entendu parler de Drizzt, je parcourais à la va-vite les pages de la bande dessinée. J'ai été fascinée par les images et voilà que des années plus tard, je me plonge vraiment dans cet univers. Je n'ai pas été déçue et j'ai hâte de voir ce que réserve les prochains tomes.

Afficher en entier
Diamant

Drizzt est un elfe noir. Ceux-ci sont réputés pour leur appétit de sang, de meurtre, de guerre, et de trahison. La compassion et l’amitié n’ont pas leur place. Ils vivent dans un monde souterrain où chacun vit dans une mini- société qui se nomme des «maisons». Ceux-ci comportent une famille, des esclaves, des soldats et des serviteurs. Ces mini-sociétés se déclarent sans cesse la guerre, avec l’espoir de monter plus haut dans la hiérarchie. Bien que née haut placée dans cette société immonde, Drizzt est différant d’autre. Il ne veut pas devenir un assassin au service de sa maison. Il doit cacher sa véritable nature, car s’ils le découvrent, sa vie va être en danger…

même si chacun des drows est déjà en danger.

Je n’ai jamais vu un style d’écriture aussi magnifique. Même le mot

« magnifique » ne peut pas décrire le décrire. Je ne trouve simplement pas les mots. L’auteur utilise des mots simples ou parfois complexe, mais concocte avec eux des phrases inimaginables. Je peux ressentir des émotions dans chaque phrase, ce qui est rarement le cas avec les romans habituels. On peut le voir dans l’extrait suivant à la page 13 : «L’ambition prévaut sur la raison et la compassion ne compte pas face à elle (la divinité)… ». Pourtant, ce livre n’est pas très connu. Je pense que le style d’écriture de R. A. Salvatore dépasse même celui de la célèbre J. K. Rowling.

Ce livre est une merveille, tout simplement. Il nous apporte des leçons de vie qui nous ne laisse pas indifférent. J'ai aussi adoré que l'auteur soit utiliser un vocabulaire aussi avancé. si vous avez l'occasion de le lire, sautez sur l'occasion. Toutefois, le vocabulaire peut être lourd pour des lecteurs débutants et intermédiaires.

Afficher en entier
Diamant

Les leçon que l'on peut tirer de cette série sont tellement importantes et sont expliquer si bien sans nous submerger de leçon. Les aventures de Drizzt sont elles aussi très bien écrites.

Afficher en entier
Diamant

Je l'ai lu étant jeune, mais une série pour moi très bien écrite. Ce premier tome est innovant du moins quand je l'ai lu. Le personnage attachant avec cette lutte pour ce définir dans cette société sanglante et sans pitié. Éclatez vous a le lire !

Afficher en entier
Argent

Un héros au coeur pur dans un monde noir et sous-terrain.

Drizzt Do'Urden est un elfe noir, né noble dans la neuvième famille de Menzoberranzan, patrie de ce peuple sous-terrain où une seule règle compte : Ne pas se faire prendre. Refusant de se laisser guider par la noirceur sans pitié de son peuple, malgré son éducation « classique » il saura se rebeller.

Les royaumes oubliés : le décors le plus célèbre du non moins réputé jeu Donjon et Dragons. Cimeterre et magie.

Outreterre : Gigantesque monde sous-terrain des royaumes oubliés où vivent notamment les elfes noirs et plein d'autres vilaines bébêtes.

Terre natale est le premier tome de la trilogie de l'elfe noir mettant en scène la naissance et la jeunesse de Dritzz. Ce n'est pas pourtant le premier roman où il apparaît puisqu'on fait connaissance avec le personnage dans l'éclat de cristal (premier tome de la trilogie suivante (du val de bise) dans l'ordre chronologique). du coup, on sait ce qu'il va devenir notre héros.

Le roman se laisse lire. Il n'est pas aussi sombre (dommage d'ailleurs) que peut le laisser penser le synopsis. On aurait préféré un Dritzz plus violent, plus touché par son éducation, avant de prendre progressivement conscience de sa différence. du coup, je l'ai trouvé un peu lisse par rapport aux autres personnages plus en accord avec l'univers.

Du coup, cela en fait presque (ou pas d'ailleurs) de la littérature YA.

Bon ça a 30 ans et la fantasy plus sombre est réaliste du trône de fer, bien que contemporaine des aventures de Dritzz est passée par là.

Afficher en entier
Diamant

Au cœur d’un royaume sans lumière, où le meurtre et la traîtrise sont monnaie courante, Salvatore nous fait découvrir un monde obscure de secret et d’incertitude. L’Outreterre, tel est le nom de cet univers anarchique dans le quel Drizzt va évoluer, étant la seule flamme d'innocence qui ait réussit à survivre aux ténèbres. Malgré le fait que cette société matriarcale, lui ait apprit un concept perverti de la vie et à servir sans se poser de question, il espère tout de même une vie meilleur. Un elfe noir étant un guerrier d'exception, qui pourtant se refuse à devenir un assassin, sans foi ni loi au service de sa famille. Pourra-t-il forger sa vie en fonction de ses véritables valeurs?

C'est un des meilleurs romans de fantaisie que j'aie lu à ce jour. Premièrement, l’univers unique dans lequel nous plonge l’auteur, est totalement différent de ce que nous connaissons. La société maléfique de Menzoberranzan, cité souterraine vouée au culte de Lolth la Déesse Araignée, est sombre et mystérieuse. Les sculptures et l'architecture y sont décrites comme étant d'une beauté époustouflante, rehaussées par un brin de magie typique des drows. Mais cette beauté artificielle cache en son cœur, que tromperie, chaos, perversion et déchéance. Même la justice n’est qu’éphémère, car un crime n’est pas puni si son auteur est assez adroit pour ne pas se faire prendre.

Ensuite, les personnages que nous décrit Salvator sont exceptionnels. Chacun son unique et nous pouvons comprendre pourquoi ils prennent ce chemin plutôt qu’un autre. Par exemple, nous voyons le cheminement de Drizzt protagoniste principale de cette histoire, qui est au départ qu’un enfant naïf et insouciant. Puis, on voit ses croyance et sa foi changé petit à petit, lorsqu’il devient un adolescent, puis enfin un jeune adulte. Elle change aussi en fonction des épreuves surmontées ou de son entourage. Pour faire bref, le personnage évolue dans son univers avec réalisme.

Pour finir, la progression des idées de l’auteur est fluide et sans accroc. On passe d’un sujet à l’autre parfois avec audace, mais jamais on perd le fils de l’histoire. Dès les premières pages on est subjugué par ce roman, et ce quand bien même que l’on trouve le « jargon » des drows un peu difficile à suivre au début. On ne voit pas les 443 pages passer! L'auteur sait parfaitement doser narration et action, glissant par-ci, par-là quelque détail pour nous expliquer comment fonctionne la société des elfes noirs sans nous ennuyer. Drizzt est vraiment attachant et j'ai appris à apprécier cet être de l'ombre au fil des pages, tout en détestant son horrible famille.

Afficher en entier
Diamant

Je dois dire que c'est une excellente série qui change du garçon ou de la jeune fille qui ont un pouvoir immense et doivent sauver le monde. Non, rien de tout ça, chaques aventures apportent son lot de nouveauté, le personnage de Drizzt arrive à être badass tout en restant honorable, les personnages qui viennent au fil des tomes sont très bien travaillés même si dans certains l'auteur s'inspire de cliché comme le nain bourru mais au cœur tendre, l'ami voleur qui profite de la vie et de ces plaisirs ou la jeune fille au tempérament de feu, mais même inspirés de clichés (seulement pour certains) les personnages sont très bon, adorables et humoristiques pour la plupart, ils sont très attachants.

Quant à l'histoire elle commence pour moi de façon originale, car ce monde en Outreterre est unique et fascinant, et bien sûr au fil des tomes, le héros change de décor ce qui est agréable et permet au lecteur de découvrir l'univers bien remplit de Drizzt.

Je ne vais rien dire de plus sinon je risquerais de spoiler, j'espère qu'au vu des adaptations pour la fantasy plus nombreuses, quelqu'un donnera sa chance à Drizzt pour une belle série TV afin de faire découvrir cette univers.

Je recommande, c'est vraiment une série qui se renouvelle, jamais les mêmes aventures et toujours des surprises. N'hésite pas...

Afficher en entier
Or

Bien que le début soit un peu complexe de prénoms à rallonge, une fois l’histoire lancée, cette trilogie est décapante. Si tu ne corromps pas, si tu ne tue pas, tu n’es pas digne d’être un Do’Urden, ni un elfe noir. Voilà la sentence de Drizzt qui rêve d’un monde meilleur. La plume de l’auteur est envoûtante et tellement addictive et nous plonge dans les profondeurs de Menzoberranzan où tous les coups bas sont permis pour survivre.

Afficher en entier
Diamant

Après cette lecture d'une traite, je me demande ce qui m'avait pris de m'arrêter dans ma lecture le livre à peine entamé.

La des étoiles brillent dans mes yeux, malheureusement accompagnées de larmes amères. Ces heureusement et malheureusement personnages en décalage, ce peuple tout simplement sans lumière. Au moins ils ont l'air... Satisfaits ? Pour la majorité ?

C'est triste les morts et les cruautés. Je ne sais même pas ce qui fait le plus saigner mon cœur. Certes, ya pire que la mort, mais tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir non ?

En tout cas je suis totalement sous le charme de Zak.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 1 : Terre natale

  • France : 2008-06-06 (Français)
  • France : 2018-03-14 - Poche (Français)

Activité récente

Pipix l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-27T10:16:24+02:00
Grome le place en liste or
2020-06-24T17:02:09+02:00
Azimuth l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-25T21:50:53+02:00
sabero l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-20T18:37:31+02:00
Nova9 l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-10T15:06:41+02:00

Titres alternatifs

  • Homeland - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 739
Commentaires 76
Extraits 28
Evaluations 151
Note globale 8.53 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode