Livres
463 894
Membres
423 550

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Seigneurs de guerre, tome 1 : L'impératrice de Mijak



Description ajoutée par Virgile 2010-10-02T14:51:16+02:00

Résumé

L'accession au pouvoir d'une petite esclave devenue une femme fanatique et cruelle.

Esclave, Fulie est née dans un monde cruel où règne la toute-puissance des hauts émissaires, conseillers religieux des seigneurs de guerre du royaume de Mijak.

Lorsque le riche marchand Abajai, frappé par sa beauté, l'achète et la prend sous sa protection, Fulie sait que le dieu unique lui offre sa chance. Elle apprend à parler, découvre le monde et s'éprend éperdument de son maître.

Quand elle comprend qu'Abajai l'a préparée pour la revendre au plus offrant, Fulie, folle de rage, s'échappe, portée par la voix de son dieu : le temps de la servitude est révolu.

Voici son histoire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 58 lecteurs

Extrait

- Vous êtes le seigneur de guerre d'Et-Raklion ?

- Comme je te le dis. Qui es tu ?

- Je suis Fulie d'Et-Raklion.

- Ce qui signifie que tu m'appartiens également.

Son menton couturé se leva.

- J'appartiens au dieu sans nom. Je suis sa créature, née pour sa volonté.

- Toutes les créatures sous le soleil appartiennent au dieu, rappela-t-il, amusé par sa véhémence. (Elle possédait un accent inhabituel, qu'il n'avait jamais entendu.) Et toutes les créatures D'Et-Raklion m'appartiennent après le dieu. Désire-tu devenir danseuse de poignard et leur hota.

- Je désire devenir danseuse de poignard, répondit-elle. Et conduire un chariot, tirer une flèche, manier une fronde, enfouir la pointe de ma lance dans la gorge d'un ennemi. Je désire être une guerrière, seigneur.

- Et que fais-tu pour l'instant, Fulie d'Et-Raklion ?

Elle eut une moue de dégoût.

- Je suis tueuse de poules, le fléau des moutons.

Il regarda sa tunique élimée et y vit des tâches de sang déjà anciennes.

- Qu'est-il arrivé à ton visage ?

- Mon visage ? (Elle leva la main, suivit du doigt certaines lignes rouges, les bosses d'une chair mal guérie.) Mon visage était une malédiction, seigneur de guerre Raklion. Ma beauté, un fardeau. Par la volonté du dieu, elle s'est effacée sous le couteau.

- Le dieu veille sur toi, Fulie, pour avoir été ainsi coupée sans mourir pour autant.

- Le dieu veille toujours sur moi, rétorqua-t'elle avec un regard franc qui luisait étrangement. Et sur mes cicatrices.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Je ne vous cache rien, je fus incapable de finir ce livre. J'ai été attiré par le synopsis aguicheur mais fut très déçu au final. Entendons nous bien, si l'histoire à l'air peu originale de prime abord, son héroïne est tout sauf manichéenne. A tel point que c'est une véritable anti-héros, imbu d'elle même, manipulatrice et surtout une véritable fanatique religieuse dont à aucun moment je n'ai ressenti la moindre empathie à son égard. J'ai donc très vite arrêter les frais mais je préfère prévenir. Si comme moi vous chercher une histoire un tantinet manichéenne avec les bons d'un coté et les méchants de l'autre (qui mine de rien, est ce que la majorité d'entre nous recherche même si c'est à divers degrés), et bien passé votre chemin, on est très très loin de la gentille paysanne qui deviendra une grande reine (c'est plus de la tyrannie à ce niveau). Ceux qui recherche une expérience plus complexe pourront toutefois se laisser séduire par ce tome.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Le titre "Godspeaker" est tellement bien traduit que je suis passée à coté de la version française !

Bon, c'est assez facile à lire en V.O. dans la mesure où le vocabulaire est terriblement répétitif. J'espérais que la pauvreté de mots du début était seulement un écho de l'univers étriqué de Hekat. D'ailleurs, pourquoi diable avoir traduit ce prénom en "Fulie" ? Hécate aurait tout de même eu davantage de sens, même si la mythologie grecque n'est plus aussi connue qu'elle le fût. Malheureusement, malgré l'éducation reçue -ou arrachée...-, les horizons du personnage restent limités ; obsessionnelle, la donzelle. Le dictionnaire a pu se reposer. D'un autre côté, ces termes martelés inlassablement retiennent le lecteur dans l'ambiance.

Sans compter les tournures "Mijakiennes"... Une critique en anglais sur Amazon m'a bien fait sourire, qui dit "The god see you, Karen Miller. The god see you in its overbearing eye. The god sees you, Karen Miller. The god holds you in its much-spoken-of eye." C'est tout-à-fait cela...

Clairement, on n'est pas chez les bisounours, et si l'auteur cherchait à nous écœurer littéralement avec l'odeur du sang qui "imprègne" chaque page, c'est réussi. Quand ce ne sont pas les batailles, les sacrifices rituels prennent le relais. Amis végan, passez votre chemin devant cette hécatombe de colombes, agneaux, chèvres, chevaux (et humains, accessoirement).

Heureusement, les horizons s'ouvrent vers la fin de l'ouvrage (vers 80%... faut être patient). Juste à temps pour donner envie de lire la suite, histoire de savoir si l'exaspérante Hekat devra enfin en rabattre.

Afficher en entier
Or

Avis à tout ceux qui s'attendent à un récit pétri de valeurs morales, où le bien et le mal sont clairement définis et où les bons l'emportent toujours. Ce livre n'est pas pour vous !

C'est l'histoire d'une ambition. L'ambition d'une petite esclave, venue du fin fond d'une région désertique. D'une laissé pour compte dont personne ne veut. D'un être qui ne ne possède rien, pas même son propre corps. C'est l'histoire de la trahison de trop qui lui fait rejeter ce lui qui reste d'humanité. C'est l'histoire d'une volonté sans faille tendue vers un unique but.

Dans un univers implacable, où règne le fanatique le plus absolu, Fulie s'empare des codes et des croyances de son peuple et les met au service de son ambition. Elle est dure, car son monde est dur. Elle est sans pitié car son monde est sans pitié. Elle ne recule pas, car reculer c'est céder, reculer c'est mourir.

Le style est fulgurant. On est malgré soi entraîné dans ce récit sans concession, âpre au tranchant de l'acier. Fulie n'est pas une héroïne classique. Elle est retorse, calculatrice, fanatique et brutale.

Elle bouscule notre confort, on a quelquefois la tentation de poser le livre, écœuré par tant de noirceur. Mais on veut savoir. N'y aura-t'il dans ces pages que violence, mort et guerre ? Fulie réalisera t-elle tous ses desseins où bien, comme dans un cycle sans fin, la trahison d'un être cher remettra-t-elle tout en question ?

En définitive, on sort de cette lecture ébranlée et l'on a qu'une envie se jeter sur la suite.

Ceux qui aiment les histoires qui sortent des sentiers battus, les univers sombres qui répondent à des codes différents des nôtres, quoique... N'ayez pas peur, lisez ce livre. Vous n'en sortirez pas indemne.

Afficher en entier

Ah quelle claque ! Et de voir tant de lecteurs qui n'aime pas être abusés et qui donc ne poussent pas leur curiosités plus loin, me déçoit profondément. Oui l'aut(eur/euse/trice) de se livre va jouer avec vos émotion et vos sentiments tel un marionnettiste, c'est troublant perturbant, et vous finirez par haïr L'impératrice de Mijak. J'admet avoir moi aussi pensez ne par lire la suite, mais ce livre m'avais tellement manipulé avec brio que j'ai acheté le tome 2, ET HEUREUSEMENT ! Petit spoil L'impératrice n'est pas le personnage principal du récit définitif mais bien l'antagoniste. Passez outre votre malaise de fin de 1er tome, je vous en conjure ! Il s'agit d'une excellente série de Fantasy qui ne vous décevra pas.

Afficher en entier
Or

Un fantasy qui sort des sentiers battus. J'ai adoré l'histoire qui nous piège en quelque sorte dès le début nous présentant une gamine qui subit la cruauté de son monde, on ne peut que compatir à son sort mais plus on avance dans le livre plus on se pose des questions sur son état mental ^^ Son destin m'a passionné ( cela change des héros qui sauvent le monde) car cruelle, fanatique religieuse, n'ayant vraiment aucune pitié pour qui que se soit, elle détruit le monde par sa froideur sanglante. Surprise aussi de trouver autant d'émotions négatives (peur, haine, trahison...) tout au long du roman, ce qui peut être légèrement déprimant. Le choc du final m'a donné qu'une envie, lire la suite !

Afficher en entier
Lu aussi

Ayant lu les commentaires je savais dans quand je m'engageais, effectivement je ne me suis pas attaché à Fulie, mais j'étais curieuse, pour moi, ce fût comme si je lisais sur Hitler mais de son point de vue démentiel. Ça m'a fait penser à la série tv Dexter. L'écriture est fluide et on se questionne tout du long sur comment elle arrivera à ses fins.

Afficher en entier
Argent

Bon roman fantasy, malgré sa cruauté et la suffisance de certains personnages.

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre assez spécial, le résumé m'avait au départ plu mais quand j'ai commencé cette lecture puis par la suite je me suis rendue compte que ce livre, au final, ne me plaisait en aucun cas. Comment s'attacher à un personnage principal pareil? Même si c'est peut-être fait exprès, je n'ai pas apprécié son évolution qui passe par un profond fanatisme et ce n'est que l'un de ses nombreux défauts. C'est l'un des rares livres que je n'ai pas réussi à finir.

Afficher en entier
Pas apprécié

Magré un résumé et un début prometteurs, l'histoire tourne vite au fanatisme extrême avec une omniprésence du Dieu très gênante car il suffit à Fulie de dire "Dieu, rend-moi invisible" et pop! Elle est invisible. Le personnage principal est donc très vanitieux et fanatique si bien que cela vire au psychopathisme.

Je ne vous recommande pas du tout ce livre.

Afficher en entier
Or

Un roman qui sort de l'ordinaire, l'héroïne est froide et cruelle, et elle évolue dans un univers très violent.

En résumé c'est un livre assez spécial, qui plaira ou non, mais il ne faut pas oublier qu'il s'intègre à une trilogie, lu seul il risque en effet de perdre son 'charme'.

Pour ma part je me suis vite plongée dans les tomes suivants, et je ne regrette pas, c'est une trilogie très sympas !

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre très décevant après le mage du prince .Très violent, un personnage sadique je n'ai pas pu finir...

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Seigneurs de guerre, tome 1 : L'impératrice de Mijak

  • France : 2010-09-09 (Français)
  • France : 2013-06-13 - Poche (Français)

Activité récente

Kmylle le place en liste or
2019-02-08T14:25:24+01:00

Les chiffres

Lecteurs 58
Commentaires 21
Extraits 4
Evaluations 17
Note globale 5.53 / 10

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Empress - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode