Livres
477 500
Membres
458 139

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Les figurants désertent les lieux en ricanant. Alain et Fatima se contemplent, se sourient, s’enlacent tendrement. L'un des cameramen a compris qu'il se passait, à l'insu de l'équipe, une transmutation du scénario. Il continue de tourner, virevoltant autour d'Alain et de Fatima.

Il imagine, pour le film, cette belle fin poétique et lyrique, en pleine nature, sous les feuillages au travers desquels, les rayons de soleil commencent à filtrer.

Alain et Fatima, toujours fascinés l'un par l'autre, ne pensent pas à dire : coupez !

Le cadreur se retire après ce long plan-séquence de plus d'une demi-heure, laissant Alain et Fatima dans leur contemplation jamais assouvie.

Les amants roucoulent en chuchotant.

– Fatima, je t'aime, je t'aime vraiment, je n'arrive pas à le croire…

– Alain, je suis à toi pour toujours. Je vais devenir sérieuse. Je vais me racheter. Je ne vais plus pêcher.

Déclarations extrêmes et exaltées. Seront-elles impérissables ?

Afficher en entier

Prise de conscience brutale d'Alain. Fatima est-elle embrigadée ? radicalisée ? Elle est candidement sincère, pourtant ce pourrait être une chaîne de manipulations. L'Imam de Lunel manipule le frère de Fatima, qui manipule Fatima sans le réaliser, qui elle-même influence inconsciemment Alain à la soumission. Lui se croyait imperméable à tout endoctrinement.

Il réalise qu'il a accepté de se remarier selon le rite musulman, de se convertir à l'Islam, de laisser pousser sa barbe !

Il a un frisson.

"Ce n'est pas possible ! Fatima douce et gentille ! Pas elle ! " Alain rejette ces idées de lavage de cerveau. "Je divague !"

Afficher en entier

Fatima, comme dans un rêve, se met à le chevaucher. Ses seins, qu'Alain adore, balancent harmonieusement au gré de ses allers-retours. Elle le domine. C'est elle qui lui fait l'amour...Alain et Fatima jouissent dans un immense orgasme simultané. Ils ont oublié les spectateurs, les caméras, le film. Ils sont secoués l'un et l'autre de contractions musculaires incontrôlables et délicieuses, parcourus de frissons divins. Ils éprouvent un sentiment de bien-être inégalé, absolu. L'endorphine, l'hormone de l'amour, la molécule du bonheur, a envahi leurs corps.

Osmose totale !

Souvenir inoubliable de ce film dont ils étaient metteurs en scène et acteurs, de ces instants de sexe transcendé par l'Amour.

La littérature et le cinéma ont abusé de ce procédé : à l'instant de la mort, le héros revoit en quelques minutes tous les événements clés de sa vie. La référence absolue, c'est "Les Choses de la Vie" un film qu'Alain a vu des dizaines de fois et cite à tout propos.

Alain va-t-il mourir ? Un ultime flash-back !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode