Livres
559 409
Membres
608 371

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Sentiers des astres, Tome 1 : Manesh



Description ajoutée par anonyme 2018-01-12T11:32:41+01:00

Résumé

Quelque part dans la forêt de Vyanthryr réside le Roi-Diseur, l'oracle légendaire. Dernier espoir d'une nation ravagée par la guerre civile, le capitaine Rana remonte le fleuve à sa recherche, entraînant dans sa quête une poignée de braves. Personne n'a jamais navigué si loin en amont, à des milles de toute civilisation. Et pourtant, voilà qu'un naufragé dérive à leur rencontre, accroché à une simple branche. Qui est-il, et que lui est-il arrivé ? Lui qui se fait appeler « le Bâtard », est-il un simple humain, ou l'héritier d'un sang plus ancien ? En ces terres du Nord, les géants et les dieux marchent encore sous les arbres. Déjà, la forêt frémit des prémices de leur colère...

Afficher en entier

Classement en biblio - 123 lecteurs

extrait

Il émet un ricanement, si l'on peut nommer ricanement le sifflement saccadé issu de sa gorge.

"Disscrets ? Jamais vous ne sserez disscrets. Votre bruit ssonne, même lorsque vous chhuchhotez, même lorssque vous cessez de resspirer. Du grand lac jusqu'aux étendues gelées, les arbres ne parlent que de vous. Le sson de vos voix court les vents. Votre âme résonne, Bing ! Trouble le vol des bernachhes. Vous nagez ici : la glace gémit loin là-bas, crrrrrr crrrrr. La vase que vos remous ssoulèvent au fond du fleuve, jamais ne retombe. Aveugle et ssourd je devrais être, pour ignorer votre présence. Aveugle et ssourd !"

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

OUF, enfin terminé !

Je ressors de cette lecture avec divers sentiments, un subtile goût de grande frustration m'a envahit tout le long.

Je suis probablement passé à côté de ma lecture, ce qui ne m'arrive pas souvent, et pourtant.

Après trois mois de lecture de ce premier tome, j'ai eu le temps de lire trois autres livres de plus petits gabarits. En même temps, passer de Waylander ou du Rois des Fauves à Manesh, ben c'est pas du tout la même soupe, et c'est déstabilisant.

Je n'ai pas cessé d’osciller entre "livre magnifique" et "long chemin de croix" et je vais tenter d'expliquer pourquoi.

Les + :

- Stefan Platteau, ce conteur. Un récit raconté avec une telle justesse, une telle poésie et une description si pointue. Par instants, je me serais vraiment cru au milieu de la troupe du comte palatin Rana, je pouvais presque ressentir les odeurs, les sensations qu'ils ressentaient, les émotions qu'ils éprouvaient. C'était très spécial et rare sont les livres si bien décris.

- Les "quelques" passages où la tension est à son paroxysme son très prenants.

- Des personnages forts, bien travaillés, chacun ayant une histoire à raconter. On regrettera de ne pas en connaître certains un peu plus.

- Un monde profondément travaillé, où se mêlent les coutumes inspirée de l'Inde et des pays nordiques.

Les - :

- Bon sang ce que c'était long. Certaines pages je les ai carrément survolées car il fallait que j'avance et je déteste ça. Le récit du bâtard de Marmach, quelle plaie lorsqu'il course son géniteur sur plusieurs chapitres. Certains passages pourraient carrément être raccourcis pour donner plus de pep's à l'intrigue principale.

- Je parlais de Stefan Platteau, ce conteur. Mais voilà, il y a des revers à sa façon de conter. Un vocabulaire richissime mais dont les deux/tiers pouvaient être tournés beaucoup plus simplement, pour encore une fois donner plus de rythme au roman. On a parfois cette impression que l'auteur veut faire étalage de ses connaissances dans tous les domaines pour nous en mettre plein la vue. Ce sentiment m'a pas mal dérangé.

- Trop d'Inde tue l'Inde. J'aurai aimé que l'auteur soit plus léger dans ses dires lorsqu'il fait mention de certains cultes ou quand il utilise certains mots propre à cette culture.

- On regrette vraiment le manque d'action. Peut-être pour plus tard ?

En bref, ce livre était aussi long qu'une gabarre sur un fleuve sans courant ni vent pour gonfler la voile. Je peux tout à fait comprendre l'extase qu'on ressenti certains lecteurs. Mais le livre aurait clairement gagné en rythme avec une centaine de pages en moins. Des idées et des personnages excellents, une intrigue et un suspens certain. Mais la lenteur du récit du bâtard de Marmach m'a trop frustré pour que j'apprécie pleinement l'entièreté de l'oeuvre. Dommage. Avec une telle façon de raconter son histoire, Stefan Platteau a clairement le talent pour nous écrire des récits héroïques d'une grande qualité. Je lirai le tome 2 un jour, mai certainement pas pour tout de suite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Un livre étonnant que celui-ci. On nous entraîne dans un monde unique dans son genre ou toute une mythologie bien réelle côtoie les personnages.

Pour autant ce livre ne se hisse que dans ma pile de bronze.

Le style d'écriture est poétique et lyrique, beaucoup trop. S'il est agréable au début il devient vite pesant.

Le tout lié à une univers complexe, trop l'on a vite fait d'être perdu et de s'ennuyer.

Le récit peine à trouver son rythme et pourrait aisément être raccourci.

Pour autant le vrai point fort de ce livre, ce qui fait que je vais continuer à lire cette série c'est le monde construit par l'auteur, véritablement unique en son genre et qui m'intrigue énormément

Avertissement

Spoiler(cliquez pour révéler)Je me dois également de prévenir, qu'il existe une scène d'inceste dans le livre, qui m'a mise très mal à l'aise car elle est en plus romantisée, avec l'un des principaux protagonistes. Cela dure 1/2 pages maximum et n'est pour l'heure qu'annecdotique dans le livre. Toutefois vu l'aspect sensible d'une telle scène je préfère avertir.

Afficher en entier
Bronze

Un livre étonnant que celui-ci. On nous entraîne dans un monde unique dans son genre ou toute une mythologie bien réelle côtoie les personnages.

Pour autant ce livre ne se hisse que dans ma pile de bronze.

Le style d'écriture est poétique et lyrique, beaucoup trop. S'il est agréable au début il devient vite pesant.

Le tout lié à une univers complexe, trop l'on a vite fait d'être perdu et de s'ennuyer.

Le récit peine à trouver son rythme et pourrait aisément être raccourci.

Pour autant le vrai point fort de ce livre, ce qui fait que je vais continuer à lire cette série c'est le monde construit par l'auteur, véritablement unique en son genre et qui m'intrigue énormément

Avertissement

Spoiler(cliquez pour révéler)Je me dois également de prévenir, qu'il existe une scène d'inceste dans le livre, qui m'a mise très mal à l'aise car elle est en plus romantisée, avec l'un des principaux protagonistes. Cela dure 1/2 pages maximum et n'est pour l'heure qu'annecdotique dans le livre. Toutefois vu l'aspect sensible d'une telle scène je préfère avertir.

Afficher en entier
Argent

Da la fantasy comme je l'aime !

Quand j'ai commencé ce livre, j'ai presque immédiatement pensé à Glen Cook et Robin Hobb. Glen Cook pour le côté sombre et la narration par l'intermédiaire du barde, Robin Hobb pour la façon dont deux histoires, apparemment sans rapports, finissent par s'imbriquer l'une dans l'autre.

L'histoire est palpitante, sombre à souhait, pleine de surprises et, comble du plaisir, difficile d'en deviner la fin avant les toutes dernières pages, voire les toutes dernières lignes.

Quant à l'auteur (francophone), c'est un bonheur de le lire. Un style que j'apprécie, juste ce qu'il faut de vocabulaire et de descriptions, sans trop de fioritures inutiles.

Vivement le second tome !

Afficher en entier
Pas apprécié

Manesh est trouvé dérivant sur le fleuve, gravement mal en point. Il est recueilli par l'équipage de deux gabares, en route pour une mission fort mystérieuse. Lui-même est un personnage énigmatique au passé trouble...

Comment dire? l'écriture est splendide mais le récit est d'une lenteur incroyable.. J'ai tenu jusqu'à la page 350 mais je n'avais pas l'impression d'avancer vraiment, ni de découvrir quoique ce soit sur les intentions du capitaine Rana ou du fameux Manesh et je n'ai pas la patience en ce moment pour une histoire où les rebondissements sont pour ainsi dire inexistants.

Il plaira aux amateurs de récits contemplatifs, à l'ambiance sombre et mystérieuse.

Afficher en entier
Pas apprécié

Sexiste.

Afficher en entier
Lu aussi

ENFIN FINI !!! Je n'en pouvais plus ! j'ai rarement eu autant de mal à terminer un livre, et je suis vraiment très déçu de ma lecture parce que c'est un livre d'ont j'avais entendu beaucoup parler et qui avais l'air bien mais.... non.

Je me suis ennuyée, il ne ce passe rien, seul le début du livre et l'enfance de Manesh est intéressent, mais à partir du moment où il quitte la demeure familiale l'histoire traîne en longueur et devient vraiment lassante...

De plus je ne comprenais pas l'univers, je n'ai compris que trop tard que c'était un mélange de pays scandinave et de l'Inde... et quand je l'ai compris, je n'arrivais pas à l'imaginer, ce sont des ambiances tellement différentes, par rapport au climat notamment, que je ne comprenais pas comment c'était possible ^^'

Bref, énorme déception pour ce livre, il mériterait au moins 200 pages de moins tellement il y a de longueurs inutiles et compliquées ! je ne pense pas lire la suite....

Afficher en entier
Bronze

Je ne savais pas ou le mettre... Entre la catégorie bronze et j'ai lu aussi...Car il y a des moments ou j'ai voulu savoir la suite et des moments ou je me suis littéralement ennuyée.... ( sérieux pourquoi autant de longueurs ?) Et puis j'ai réfléchi et le bronze était le mieux à mettre.

C'est une histoire qui prend son temps malheureusement un peu trop. On suit deux histoires, celle de manesh et celle de l'expédition vers le roi diseur.

L'histoire de l'expédition se passe au temps présent ou Fintan la raconte. Et pour moi c'était la principale. Seulement elle avance pas. Elle traine. Fintan nous raconte des choses dont on s'en fout. Je m'en moque que l'homme chie dans l'eau. On survole les personnages, je me suis perdue trop de fois dans les noms. Et encore sur la partie géopolitique, je me suis totalement perdue car n'ayant pas de carte du monde et les noms sont pas facile à retenir. Il a été dur pour moi de me situer dans le récit. Concernant l'histoire de manesh... Y a des moments ou c'était cool, intéressant et des moments, ou je me moquais... rien à faire de sa vie. Je voulais que l'histoire de Fintan avance en vain. Spoiler(cliquez pour révéler)Et puis alors un moment donner, ils préfèrent écouter l'histoire que manesh raconte au lieu de s'occuper de leur capitaine qui est vraiment mal tout seul sur le bateau sans souci

Les priorités sont bizarres...Et un des soucis qui est dérangeant c'est qu'on survole le caractère des personnages encore plus pour Fintan et Manesh alors que bon quand tu suis manesh sur les 3/4 du livre et que tu sais rien sur ce qu'il est vraiment, tu t'attaches pas. Ca a été le cas pour moi. Je m'en moquais de ce qu'il leur arrivait enfin de compte.

L'univers est bien, interessant entre le semeur de feu, les géants et la horde, franchement beaucoup de passage ou ces personnages apparaissent m'ont plu et j'aurais aimer que la description des mythes /religions soient plus clair car bon sang les noms... Dur dur. Alors oui bronze pour ce coté mythe que j'ai beaucoup aimé. Spoiler(cliquez pour révéler)Franchement j'espère que manesh est bien mort car bon sang je voulais que ça mais vu l'ampleur qui a pris son récit dans l'oeuvre .... Il n'est pas mort sinon le livre ne servait à rien et aurait pu être fini en 200 pages Je ne sais pas si je lirais la suite...

Afficher en entier
Diamant

Cet ouvrage présente un univers très immersif, qui est l'une des grandes forces du roman. L'intrigue prend son temps pour se dérouler, mais n'en est pas moins savoureuse avec des moments très forts en tension, en suspense, en émotion. L'atmosphère, en particulier dans les moments les plus sombres (mais pas seulement) est très bien rendue: en tant que lectrice, j'ai été transportée sur le fleuve, dans la forêt boréale, avec les personnages. Le style, riche et travaillé, fait de cette lecture un réel plaisir. Il faut un petit temps d'adaptation pour se familiariser avec le rythme de l'ouvrage et ses nombreux personnages, par ailleurs très bien caractérisés; ensuite, il devient difficile de lâcher le roman...

Afficher en entier
Diamant

Rares sont les livres pour lesquels je ralentis volontairement ma lecture afin de faire durer le plaisir. Manesh fut de ceux-là. La richesse de la narration, la lenteur du fleuve, la personnalité des protagonistes sont autant d'atouts à ce double récit.

Afficher en entier
Or

J'ai d'abord emprunté, par hasard et sans lire le résumé, prise par le temps, le tome 3 de la saga. Je suis ensuite retourné emprunter les 2 premiers tomes, toujours sans lire le résumé.

Je ne savais donc pas du tout à quoi m'attendre, je connaissait juste le genre de l'histoire, et encore.

Et donc j'ai bien aimé. Malgré quelques points négatifs.

- Le style d'écriture qui est, bien que beau, parfois inutilement compliqué. J'ai aussi eu du mal avec les mesures qui ne sont pas du système métrique.

- La seconde partie de l'histoire du Bâtard, et globalement la seconde partie du livre, où il se passe moins de choses.

- Le monde dans lequel ils évoluent est encore assez obscur pour moi.

- Et j'ai aussi du mal à savoir comment va se faire le second tome. Comme l'histoire du Bâtard est terminée, le tome suivant ne pourra pas suivre le même schéma que celui-ci.

Mais malgré ses points, j'ai été facilement prise dans l'histoire et j'arrivais à m'imaginer l'histoire et à attendre le récit de Manesh. Les dernières pages laissent une lueur d'espoir aux personnages.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Sentiers des astres, Tome 1 : Manesh

  • France : 2016-05-04 - Poche (Français)
  • France : 2018-01-05 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 123
Commentaires 31
extraits 9
Evaluations 42
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode