Livres
541 320
Membres
572 511

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle



Description ajoutée par x-Key 2019-05-07T13:46:41+02:00

Résumé

Mixez Agatha Christie, Downton Abbey et Un jour sans fin… voilà le roman le plus divertissant de l’année.

Lauréat du prestigieux Costa Award, le premier roman de Stuart Turton est à la fois un formidable jeu de l'esprit et un régal de lecture.

Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.

Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ?

Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre.

Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.

Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle.

Prêt pour un plaisir de lecture comme vous n’en avez pas connu depuis longtemps ? Plongez dans ce labyrinthe des délices. Chaque personnage, chaque recoin obscur de la maison cache un mystère. Chaque page ou presque offre un rebondissement inattendu. Et il y a 500 pages.

(Source : Lisez.com)

Afficher en entier

Classement en biblio - 371 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Bimbogami 2019-06-12T10:12:37+02:00

Si ce n'est pas l'enfer, le diable prend à coup sûr des notes.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/the-seven-deaths-of-evelyn-hardcastle-stuart-turton/

Ma notation: 5/5

Au vu du synopsis de ce roman, je n’ai même pas cherché à comprendre, je l’ai direct précommandé. Ah, mais moi, je suis une vraie gangster! Bien sûr, vu le nombre de fois où je suis tombée sur des livres prometteurs qui ne l’étaient plus du tout une fois commencés, j’avais mes réserves… Bah… C’était encore mieux que je ne l’espérais. Stuart Turton a créé un casse-tête de génie qui m’a surprise à chaque tournant! Ce n’est même pas la peine de chercher la solution, toutes vos suppositions seront balayées. Croyez-moi, j’ai déjà essayé!

HOLY SHIT. Quel livre brillant! The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle est un whodunnit qui n’a rien à envier aux romans d’Agatha Christie, bien que l’enquête nous rappelle le savoir-faire de cette auteure. Le récit met en avant un lieu à huis-clos où s’entremêlent meurtre, secret, mystère et voyage dans le temps. C’est une atmosphère presque oppressante où l’on se sent aussi prisonnier que le héros. Chaque détail est scrupuleusement implanté de sorte à ce que l’on s’interroge sur l’intention de l’indice et sa signification dans l’enquête. Les personnages se connaissant tous, ils ont leurs propres querelles et leur dose de faux-semblant!

Mais là où l’auteur a su se montrer malin, c’est dans sa manière d’aborder la boucle temporelle. Aiden habite le corps de huit autres protagonistes, ce qui nous permet d’avoir à chaque fois une nouvelle approche de l’histoire. Sérieusement, c’est trop bien! La journée se répète, mais les éléments sont en mouvement constant: le meurtre ne se reproduit jamais exactement de la même manière. Je trouve que les règles de la compétition rajoutent bien du challenge! On a toujours quelque chose à apprendre, il faut être très observateur.

D’ailleurs, je trouve que la question psychologique a été soigneusement abordée. Aiden ne sait rien de son passé, il ne connaît même pas son identité (on ne l’apprend que plus tard), du coup, lorsque son esprit prend possession du corps de son hôte, il en adopte souvent la personnalité. Ainsi, il lui devient difficile de distinguer sa propre personne! Chaque hôte a ses forces et ses faiblesses, et chaque caractère permet de s’approprier l’enquête différemment. C’est limite du dédoublement de personnalité, haha.

Côté intrigue, le travail réalisé par l’auteur est ENORME. Qu’il s’agisse de l’abondance des indices, des voyages dans le temps, des adversaires d’Aiden ou encore des liens avec l’assassinat, le roman s’est avéré étonnant sous toutes les coutures! Quand je croyais enfin avoir mis le grappin sur la résolution de l’enquête, un autre secret ou un autre mystère éclatait. Stuart Turton nous manipule tout le long sans aucun scrupule, et ce n’est que vers la fin que l’on voit combien ce bouquin est réellement complexe! Et bien écrit.

Etant donné la difficulté du récit, on apprend très peu de choses sur les protagonistes, mais dans ce contexte-là, cela ne m’a pas du tout dérangée. J’ai appris à apprécier Aiden pour ses valeurs, on parvient à le séparer aisément de ses hôtes, bien qu’on se demande combien de sa personnalité est vraiment la sienne. En fait, c’est une variable tout à fait justifiée, mais il faut avoir lu le livre pour comprendre que l’approfondissement des héros était quasi impossible! Pourtant, on en vient étrangement à se prendre d’affection pour certains personnages secondaires, notamment la douce servante Lucy et le rusé valet Cunningham, qui dévoilent plusieurs facettes adaptées selon leur interlocuteur.

Oh, puis, il y a un tueur assoiffé de sang prêt à découper notre héros en rondelles – littéralement.

Mais aussi beaucoup de plot twists sur plot twists sur plot twists.

J’ai pratiquement eu un coup de coeur pour ce livre, mais j’ai deux reproches à faire. J’aurais voulu qu’il y ait un minimum d’explication par rapport à cette bulle temporelle. Est-ce de la magie? De la science-fiction? Du paranormal? Et surtout, j’ai trouvé la raison derrière cette compétition peu convaincante… Disons qu’avec toute l’intelligence dont a su faire preuve l’auteur, je pensais que le motif serait plus remarquable que ça!

Néanmoins, ce fut une lecture E-PA-TANTE. C’est Georgette qui le dit. C’est Georgette qui valide!

Note: ça veut dire lisez-le.

Afficher en entier
Or

Un bon concept, une intrigue et un rythme maitrisés, ce livre est une belle réussite !

Les Hardcastle organisent une grande fête avec tout les notables de leur connaissance, pour fêter le retour au pays de leur fille, Evelyn, après 19 ans à Paris.

19 ans c'est aussi le nombre d'années qu'il c'est passé depuis la mort du fils aîné des Harcastle, violemment assassiné par un des gardes chasse du domaine, aidé par un complice qui n'a jamais été retrouvé.

Depuis les Hardcastle n'étaient pas revenus sur place, envoyant leurs enfants à l'étranger.

Un homme se réveille brutalement dans une foret. Il n'a aucun souvenir mais est témoin d'une agression quelques minutes après son "réveil". Paniqué il fini par rejoindre le château dans lequel il était apparemment invité pour le bal masqué d'Evelyn.

Ce n'est qu'au début de la seconde journée, après avoir été témoin du meurtre d'Evelyn la veille, qu'il se rend compte qu'il est bloqué sur place. En effet, dés qu'une journée est terminée, il se réveillé à nouveau le matin de cette même journée, mais dans un autre corps !

Il a désormais une mission : si il veut sortir de cette boucle temporelle, il lui faut découvrir qui va assassiner Evelyn Hardcastle le soir, à 23h.

Il a 8 essais pour y arriver, 8 hôtes, tous témoins d'une partie du puzzle.

Mais il n'est pas seul, 2 autres personnes ont été envoyé dans la même boucle, chacun avec des souvenirs différents. Et un seul, celui qui résoudra le crime, pourra s'en sortir et reprendre sa vie d'avant.

Mais il faut savoir que les 8 différents témoins habités par l'inconnu sont tous la en même temps sur place, même si l'inconnu "vit" ses différentes journées à la suite. Ils peuvent donc interagir les uns avec les autres, ce qui rend la chose encore plus complexe.

Ce qui est super avec ce livre c'est qu'il y a en fait 3 intrigues différentes en même temps : le crime d'Evelyn, qui est lui même lié au crime passé de son frère, ainsi que la compétition entre les différents "hôtes" qui doivent résoudre le crime ajouté au fait de découvrir pourquoi ils sont ici, qui les a envoyé, pourquoi.

Le tout donne un mélange vraiment très intriguant de type puzzle qui est totalement page-turner. Le rythme reste élevé dés qu'on a les premiers mystères qui se mettent en place. Vraiment très addictif.

L'intrigue se tient vraiment bien jusqu'au bout. En tant que lecteur on se pose des milliers de questions au fur et à mesure. La boucle temporelle est vraiment bien fichue car à chaque révolution on a de nouveaux éléments qui compliquent le tout et nous embrouillent encore plus tout en nous donnant encore plus envie d'en savoir plus.

Un point que j'ai aussi beaucoup apprécié est le fait que le narrateur est limité par l'esprit de la personne qu'il habite. Ses habitudes, son caractère, ses manies, ses obsessions, sa forme physique, tout compte au final. Il se fait "contaminer" par l'hôte qu'il possède en quelque sorte. C'est presque comme si c'était des protagonistes différents mais avec une mémoire commune. Du coup ça lui met aussi des bâtons dans les roues quand lui voudrait réaliser une action mais que l’hôte l'en empêche pour une raison ou une autre.

Le concept dévoilé dans le final (dont je ne parlerais pas ici pour ne pas spoiler) m'a aussi bien intéressé. L'ensemble marie bien le coté policier/thriller et science-fiction, donnant une nouvelle façon d'aborder la boucle temporelle.

Au final j'ai passé un excellent moment dans ce livre, il m'a tenu en haleine tout du long. Je le recommande chaudement.

17/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/09/les-sept-morts-develyn-hardcastle-de.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par evabst 2021-03-05T22:22:08+01:00
Or

Brillant. Ce livre est brillant, tout simplement. J'ai mis du temps à bien m'investir dans l'histoire, mais au bout d'environ 250 pages, j'ai su que la suite allait être folle ! Entre tous les personnages, tous les jours qui passent, on ne s'ennuie pas et la lecture fait complétement tourner la tête ! Je recommande vraiment celle lecture. Et si vous avez du mal à accrocher au début, persévérez, ça vaut le coup.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zina 2021-03-05T16:17:42+01:00
Or

Excellent polar fantastique, on ne s'ennuie pas une minute à suivre le héros et à tenter, comme lui, de reconstituer le puzzle !

Mon avis complet ici : https://lespipelettesenparlent.com/2021/03/les-sept-morts-d-evelyn-hardcastle-stuart-turton/

Afficher en entier
Lu aussi

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de policier.

Pour commencer, j'ai bien aimé la couverture car elle a un rapport (très proche) du déroulement de l'histoire.

J'ai aussi bien aimé l'écriture et l'histoire, mais je l'est trouvée un peu longue. Vers la fin, j'étais un peu lassée.

Par contre, quelle fin ! Très rapide (mais ça va) et on ne s'y attend pas du tout !

Pour résumé, j'ai bien aimé ma lecture.

Je le conseille pour les plus de 12 ans.

Petit Plus : Un 8/10 pour ce livre.

Afficher en entier
Bronze

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Il y avait quelques longueurs et je pensais m'arrêter dans ma lecture et d'un coup, le rythme s'est accéléré.

L'intrigue est originale et fidèle à la description. On est complètement immergé dans l'enquête.

Avec les boucles temporelles, on peut être parfois un peu sceptique sur le déroulé des événements, mais cela ne gâte pas la lecture.

J'avais peur que le dénouement soit un peu trop simple et finalement, il est à la hauteur de nos espérances.

Je recommanderai ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gaef 2021-02-22T23:24:31+01:00
Or

Je n'ai pas l'habitude de lire des romans policiers mais je dois dire que celui là m'a purement passionnée. Les divers embranchement sont difficiles à suivre mais finalement, tout s'explique. Bref, j'ai adoré ma lecture !

Afficher en entier
Argent

Ce livre est apparu sur mes radars très tôt car j'aimais beaucoup son pitch de départ, avec la boucle temporelle mise en avant dès la quatrième de couverture, qui en faisait un polar original. Je ne lis plus beaucoup de polars, donc toute l'émulation autour des premières lectures et les retours positifs dans l'ensemble, saluant sa belle originalité et son statut de livre à part, m'ont assurée que je finirai par le lire à mon tour. Mais quand ? N'ayant pas trop de budget achat de nouveautés, j'ai bien regardé du côté de l'ebook VO, encore trop cher, ainsi que tenté de convaincre ma médiathèque du bien fondé de son acquisition, mais en vain pour le moment. Contre toute attente, à la faveur d'une offre Audible, d'une lecture commune et d'un challenge qui m'ont donné une motivation supplémentaire de m'y plonger, finalement, je me retrouve à le parcourir en mode audio.

Je dois dire que j'ai longtemps hésité à utiliser un crédit de lecture dessus car j'estimais que c'était typiquement le genre d'histoires trop denses et trop riches en détails qu'il faut absolument retenir, pour ne faire que l'écouter d'une oreille pendant qu'on s'attèle à autre chose (mon habitude quand je pratique le livre audio). J'ai bien été rencardée sur ce point, donc pas l'ombre d'un doute à ce sujet pour Les sept morts d'Evelyn Hardcastle. Si j'ai une très bonne mémoire auditive en temps normal, elle est malheureusement en berne depuis que j'ai découvert toutes les « joies » de la maternité. Entre fatigue, manque de sommeil et cerveau encombré de problématiques parentales, il n'y a plus trop de place pour le reste ! Du coup, le mode audio, c'était vraiment du ça passe ou ça casse...

Et c'est passé ! D'abord parce que le narrateur, Laurent Natrella, fait un boulot convaincant et remarquable qui m'a tout de suite mise dans l'ambiance et poussée à m'immerger totalement dans l'énigme du meurtre de Evelyn Hardcastle avant même qu'il ne devienne un enjeu majeur pour le personnage principal. Ensuite, parce que l'intrigue est bigrement bien ficelée par l'auteur qui, en utilisant le principe de la boucle temporelle et surtout celui de l'incarnation, parvient à nous retourner le cerveau à chaque chapitre. La grande force de ce livre est de monter en puissance et de sans cesse renouveler l'intérêt de son lecteur en le poussant progressivement d'un registre à un autre.

Ainsi, pour aller vers des comparaisons qui parleront, tout de suite on retrouve le huis-clos oppressant d'un meurtre et son lot de personnages tous plus suspects les uns que les autres qui ont fait le succès de la reine du polar Agatha Christie. Rapidement, avec la boucle temporelle puis le principe de l'incarnation, on rajoute une dimension fantastique qui n'est pas sans rappeler le jeu de société (le Cluedo) et le jeu vidéo, le tout baignant dans un cadre historique, une ambiance et des thèmes qui renvoient immanquablement vers Downton Abbey, la série TV qui a renouvelé et relancé le genre drame historique. Tout ça est déjà pas mal et vraiment bien foutu, mais l'auteur trouve encore le moyen de nous amener dans un dernier registre où le fantastique peut se faire science-fiction.

En fait, Stuart Turton passe son temps à rebattre les cartes en démultipliant progressivement les points de vue qui donnent un autre angle d'analyse des actions, leur motif et leur but, des personnages, leurs vraies nature et personnalité, leurs liens et leurs passifs. A chaque chapitre (il y en a plus de 50 !), il nous fait déterrer des secrets, cachotteries et combines à la pelle comme autant de munitions pour faire tomber tous nos raisonnements, nos suspicions, nos certitudes et nos repères.

C'est typiquement le genre de roman où on finit par se laisser porter en prenant des notes dans un coin de sa tête en attendant d'être suffisamment avancé dans l'histoire pour avoir un meilleur panorama. Mais c'est tellement bien fait, tellement bien maîtrisé, que c'est un vrai plaisir de se faire balader et manipuler de la sorte.

Après un tel éloge, pourquoi ce livre n'est pas clairement mentionné coup de cœur chez moi ? Et bien parce qu'il y a des points sur lesquels il n'a pas su m'emballer complètement. Pour commencer, je déplore un manque de personnages auxquels s'attacher. A force de tous les remettre en question les uns après les autres, on finit juste avec une belle brochette de beaux pourris.

Puis, j'ai beau avoir été happée par mon écoute (j'ai enchaîné presque 18h en 3 jours), j'ai ressenti des longueurs dans le dernier tiers du livre. Je me languissais de sortir des boucles temporelles, d'écarter ce schéma répétitif de remise en question pour enfin passer à autre chose. Ce concept est intéressante à utliser, mais il a cet inconvénient de finir par lasser à force de répétition, même si sur la base d'une variation à chaque fois. Pour le coup, j'ai trouvé que l'auteur en jouait trop longtemps. Enfin, les dernières révélations sont très intéressantes, mais celle qui lorgne vers la SF ne connaît aucun développement, aucune explication, même succincte, sur sa faisabilité ou sa mise en application. Je suis restée bêtement bloquée et frustrée sur ce point ce qui m'a coupée des derniers rebondissements se déroulant dans la dernière heure d'écoute.

En bref, j'ai passé un bon moment de polar avec ce livre long mais captivant qui a su longtemps retenir toute mon attention et mon intérêt. C'est le premier roman de son auteur, pourtant difficile de croire que c'était son premier coup d'essai tant l'intrigue est maîtrisée et tellement il balade son lecteur à travers les genres, se jouant des codes pour mieux le manipuler. Ce n'est pas un roman exempt de défauts, mais ils n'entachent que peu le plaisir de lecture. A découvrir aussi bien en lecture classique qu'en audio, c'est du tout bon qui a peu de chance de sonner déjà vu.

Afficher en entier
Argent

Je pensais vraiment aimé et du coup je suis un peu déçue sans pour autant avoir détesté ma lecture.

C'est bien écrit mais c'est un peu lent. L'idée est très intéressante et par moment prenante, il y a suffisamment de rebondissements pour qu'on est envie de connaitre la suite mais surtout quand on arrive à la fin et que l'action s’accélère, c'est logique le début est de la mise en place, puis les questionnements qui commencent à trouver des réponses et arrive la fin avec sa résolution et les explications qui m'ont laissé confuse, j'ai compris ce qui était dit mais je pense que ça aurait mérité de développer encore plus le concept.

Je suis mitigée, j'ai aimé mais sans plus.

Afficher en entier
Or

Une très bonne lecture.

L'histoire nous fait suivre un personnage qui se cherche autant qu'il cherche à dénouer l'enquête qu'il est mené à résoudre.

Chaque jour est différents et nous plonge davantage dans l'incompréhension des faits que dans leur résolution, les rebondissements sont nombreux, quand on pense mettre la main sur quelque chose cela nous échappe la page d'après.

Très bien écrit, l'écriture est fluide, le rythme soutenu, tout est rapporté à la première personne ce qui permet l'empathie vis-à-vis du personnage principal. Les personnages nombreux est bien définit avec leurs particularité propres.

L'intrigue est prenante, les mystères nombreux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2021-02-02T12:17:29+01:00
Argent

Une belle découverte !

Aiden Bishop est condamné à revenir la même journée en boucle jusqu'à ce qu'il élucide le meurtre d'Evelyn Hardcastle qui doit avoir lieu le soir même ! Pour cela, il se réveillera chaque jour dans le corps d'un personnage différent, tous invités chez les Hardcastle pour un prestigieux bal mondain. Mais attention, Aiden ne dispose que de huit journées avant d'oublier les indices mis au jour...

Si l'intrigue et les personnages ne m'ont pas forcément transcendée, j'ai beaucoup aimé la résolution. Il y a juste un certain déséquilibre : les 400 premières pages sont longues, on progresse très lentement, l'incompréhension du personnage principal prenant beaucoup de place dans le récit. J'avais donc peur d'une résolution bâclée, qui arrive très rapidement et qui sort de nulle part, mais, finalement, elle est beaucoup plus complexe que ce qu'on pourrait imaginer. Autre petit bémol : on navigue de fausse piste en fausse piste à travers tout le roman, ce qui peut faire un peu beaucoup par moments, il y a trop de rebondissements alors que celui de la fin est largement suffisant, à mes yeux, pour faire le job.

Quoi qu'il en soit, ça reste une expérience de lecture très intéressante (même si je ne suis pas sûre d'avoir pigé tous les détails ^^)

Afficher en entier
Lu aussi

Malgré un début prometteur, l'auteur m'a perdue au fil de l'avancée de l'intrigue... Plus on avance, plus l'histoire se complexifie, et on se perd dans les personnages et dans le déroulement de la journée... J'ai fini le livre pour savoir comment cela se termine mais sans grand plaisir de savoir la fin... Dommage.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle

  • France : 2019-05-16 (Français)
  • France : 2020-06-11 - Poche (Français)
  • Canada : 2019-06-19 (Français)
  • Canada : 2020-07-21 - Poche (Français)
  • USA : 2018-09-18 (English)

Activité récente

evabst le place en liste or
2021-03-05T22:19:14+01:00
Gaef le place en liste or
2021-02-22T23:22:47+01:00

Titres alternatifs

  • The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 371
Commentaires 95
extraits 26
Evaluations 184
Note globale 7.99 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode