Livres
554 972
Membres
600 216

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Garde les pieds sur le doux tapis de la terre, mais élève ton esprit vers les fenêtres de l'univers...

Afficher en entier

Que serions-nous si nous perdions espoir ?

Afficher en entier

Pardonner de ne pas me souvenir de toutes tes qualités aussi souvent que je le devrais.

Afficher en entier

1

— Je me souviens précisément de l’endroit où je me trouvais et de ce que je faisais quand j’ai appris que mon père venait de mourir.

— Moi aussi je me rappelle où j’étais, quand cela m’est arrivé, indiqua Charlie Kinnaird en posant sur moi son regard bleu perçant. Alors, où étiez-vous ?

— Au refuge animalier de Margaret, en train de ramasser à la pelle des excréments de biches. J’aurais vraiment préféré un meilleur cadre, mais bon. Ce n’est pas bien grave. Cela dit…

Je déglutis avec difficulté, me demandant comment diable cette conversation – ou plutôt, cet entretien – avait dévié sur la mort de Pa Salt. J’étais assise dans le réfectoire étouffant d’un hôpital, en face du Dr Charlie Kinnaird. Dès son entrée, j’avais remarqué combien sa présence attirait l’attention. Au-delà de sa beauté frappante, avec son physique mince et élégant vêtu d’un costume gris bien coupé et ses cheveux auburn ondulés, il possédait un air naturel d’autorité. Plusieurs employés de l’hôpital assis non loin de moi avaient cessé de boire leur café pour lever les yeux vers lui et lui adresser un signe de tête respectueux sur son passage. Lorsqu’il était arrivé à ma hauteur et m’avait serré la main, j’avais ressenti une légère décharge électrique le long de mon bras. Maintenant qu’il était assis en face de moi, je regardais ses longs doigts jouer sans relâche avec son bipeur, révélant une énergie et une nervosité sous-jacentes.

— Cela dit ? me relança-t-il, d’une voix teintée d’un léger accent écossais.

Afficher en entier

J'avais envie de retourner à l'hôtel en courant pour prendre du papier et un stylo afin de noter tout ce qu'elle m'avait raconté pour ne rien oublier. La plupart des enfants jouissaient du luxe que leur passé soit rattaché à leur présent et leur avenir : ils avaient été élevés dans un environnement qu'ils acceptaient et comprenaient. De mon côté, j'avais l'impression d'avoir eu un cours accéléré pour découvrir mon ascendance, qui n'aurait pu être plus différente de la vie que je menais depuis que Pa m'avait recueillie. Je devais trouver un moyen de recoller les deux Tiggy pour n'en former qu'une seule, et je savais que cela prendrait du temps. D'abord, il fallait m'habituer à être cette Tiggy du présent que je découvrais.

Afficher en entier

- C'est si paisible ici, si beau. Je l'avais oublié. Peut-être que je ne me rendais pas compte de ce que j'avais.

- C'est la même chose pour tout le monde, querida mia, jusqu'à ce qu'on le perde. J'ai appris que le secret du bonheur était d'essayer de vivre pleinement l'instant présent.

- Ce sera difficile à appliquer pour moi, je pense sans cesse à l'avenir !

Afficher en entier

La vie est une question d'intuition, avec un soupçon de logique. Si tu apprends à utiliser les deux dans les bonnes proportions, toute décision que tu prendras devrait être la bonne, avait-il ajouté un soir que nous regardions la pleine lune s'élever au-dessus du lac Léman, dans son jardin privé à Atlantis.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode