Livres
472 749
Membres
445 727

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les sirènes noires



Description ajoutée par Stephanelefort 2016-09-17T12:53:37+02:00

Résumé

Certaines énigmes policières se résolvent quand les différentes enquêtes se rejoignent. À Paris, le commissaire Mistral a fort à faire : il traque un tueur en série qui démembre ses victimes, des albinos. Il tente en même temps de démanteler un réseau africain de prostitution et enfin cherche à stopper « le violeur des parkings »...

Un thriller vif qui puise son rythme et ses détails dans la vie de commissaire-divisionnaire de l'auteur.

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Stephanelefort 2016-09-17T12:50:02+02:00

Ludovic Mistral, appuyé contre le chambranle de la fenêtre ouverte de son bureau du 36  quai des Orfèvres, écoutait les bruits qui traversaient le silence relatif de Paris, la nuit. Le chef de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne

était attentif aux vibrations de la ville, un peu comme s’il prenait le pouls d’un être vivant.

Un bref coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’il

était 3  h  20. Sans doute le moment le plus calme dans le centre de Paris. Un mélange lointain de circulation, une moto qui démarrait, une porte qui claquait. La nuit amplifiait chaque bruit. Malgré

tout, un grondement permanent, sorte de bruit de fond, couvrait cette tranquillité apparente. Dans moins d’une heure, progressivement, la capitale se réveillerait. Mistral regardait sans la voir cette carte postale touristique  : la Seine, les ponts, les quais de ce quartier historique qui s’étalait devant lui. La ville dormait d’un sommeil agité, à la façon d’un corps humain qui ne trouve pas sa position dans un lit.

En ce premier jour de septembre, le temps restait chaud et le ciel dégagé laissait entrevoir les étoiles.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par antoine18 2019-09-02T10:16:02+02:00
Or

Étant un grand fan de cet auteur, j'avais hâte de lire ce livre. J'adore sa plume si addictive.

L'auteur nous entraine dans un réseau de criminalités africaines sur Paris comprenant rites, croyances et magie et cela ne convient pas du tout pour Ludovic Mistral commissaire.

Un livre lu quasi en un après-midi tellement j'ai accroché à l'histoire si prenante, captivante remplie de suspens et de rebondissements et avec des personnages attachants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2016-12-14T07:08:15+01:00
Or

3 enquêtes qui nous emmènent au coeur de la PJ de Paris. Ce livre est pour moi bien plus un policier qu'un thriller. Même si ce dernier aspect reste présent de part les meurtres rituels et les meurtres en série. Des investigations intenses et pas toujours simples pour l'équipe d'enquêteurs. Un côté réaliste avec le fait qu'ils peuvent commettre des erreurs, qu'ils restent humains. Ils auront du coup la police des polices sur le dos. C'est le Commissaire Mistral et son équipe qui vont mener les investigations. Au fil du récit, on va également en apprendre un peu sur la vie privée de chacun (principalement le commissaire Mistral). Chose qui va nous faire ressentir une profonde empathie pour eux.

Les intrigues et les investigations sont bien menées. Même si, en tant que lecteur, on en sait bien plus que les policiers, on prend beaucoup de plaisir à suivre leurs enquêtes. A voir les différents obstacles et les indices qui se mettront sur leur route. Il y a d'abord les meurtres rituels vaudous autour des albinos africains. Ensuite, le proxénétisme des femmes africaines. Tous les mensonges et les menaces pour les amener en France. La manière dont ces femmes sont "dressées". Et enfin, un tueur en série qui sévi dans les parkings et ne tue que des femmes. Cette dernière a certes une influence et des conséquences mais elle reste assez secondaire par rapport aux deux autres qui auront des acteurs communs.

J'ai trouvé que tous ce qui est sujet à l'Afrique, les Albinos et la traite des femmes est très bien expliqué, approfondit par l'auteur. J'ai appris des choses, des horreurs que l'on peine à s'imaginer (des scènes bien gores). On y découvre les pires côtés du vaudou avec leurs sorciers, mais également les bons grâce à une des enquêtrices qui le pratique. Les policiers sont des hommes cartésiens par nature. Alors, lorsqu'ils se retrouveront confrontés à la magie vaudou, ils auront du mal à toujours bien appréhender les faits.

Beaucoup des protagonistes sont attachants mais j'avoue avoir eu un petit coup de coeur pour Sylvie, la vieille femme prostituée. Avec un coeur énorme et un franc parlé qui m'a fait rire. J'ai adoré. Une femme entière et droite.

Un récit qui se lit facilement, palpitant, sans temps mort. Un très bon polar.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Poljack 2016-12-03T16:20:18+01:00
Argent

Mon avis :

L’auteur fait partie de la « Grande Maison », alors forcément, son roman colle au plus près de la réalité du terrain et du métier de flic. Et comme en plus il montre un certain talent pour raconter des histoires, on tient là ce que j’appellerais « un sacré polar ! »

On imagine sans mal que Jean-Marc Souvira s’est largement inspiré de faits, de personnages rencontrés au court de sa carrière, ce qui rend cette fiction extrêmement réaliste. La description de certains quartiers de la Capitale et de leur ambiance particulière est également très fidèle, et même pour les non-Parisiens qui n’en ont cure, la lecture n’en est que plus vivante. La plume est incisive et précise, et le scénario bien construit bénéficie de l’expérience professionnelle de l’auteur.

La trame de l’histoire repose sur la traite des êtres humains et nous éclaire sur la façon dont les proxénètes utilisent la crédulité des personnes les moins cultivées face aux croyances traditionnelles de leur communauté. Elle pose aussi la question de la confrontation de cultures possédant chacune un mode de pensée très différent. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que j’ai trouvé que ce roman « péchait » un peu : à part une inspectrice originaire d’Haïti et un flic ancien séminariste, les autres policiers me semblent un peu trop fermés au monde de l’ésotérisme. Ça m’a paru un peu caricatural, mais c’est un sentiment personnel… Après tout, peut-être qu’à cause de leur formation très cartésienne, les flics deviennent hermétiques à tout ce qui sort de l’ordinaire et que cela reflète la réalité.

Pour le reste, j’ai passé un excellent moment avec ce roman dans lequel l’auteur ne s’appesantit pas sur des descriptions inutiles des scènes les plus horribles. Les cœurs sensibles lui en sauront gré. L’auteur ne se complaît pas dans le gore et le sanguinolent sans pour autant tomber dans la pudibonderie, et cet équilibre donne sa couleur à un récit qui s’adresse ainsi à tous les publics, même si les amateurs de textes un peu plus crus lui reprocheront peut-être cet aspect un peu trop lisse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2016-07-21T12:52:26+02:00
Or

Un livre que j'ai emprunté à la médiathèque au hasard. Flic/auteur, auteur/flic, encore un livre génial ou l'horreur du trafic humain prend toute son ampleur, dans ce roman plusieurs enquêtes secondaires sont aussi menées de front. Choc des cultures, pouvoir, argent, tout y est. Un très bon roman noir.

Afficher en entier

Date de sortie

Les sirènes noires

  • France : 2015-11-12 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 4
Extraits 1
Evaluations 6
Note globale 7.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode