Livres
458 364
Membres
411 594

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Sœurs Grimm, tome 9 : The Council of mirrors



Description ajoutée par MaryF 2013-07-04T09:34:47+02:00

Résumé

Dans le dernier tome des Sœurs Grimm, Sabrina, Daphné, et le reste des Grimm ainsi que leurs amis doivent affronter le Maitre afin de décider du destin de Port-Ferries et de celui du monde. Quand Miroir échoue et ne parvient pas à s'échapper en utilisant le corps de Granny Relda, il opte pour son plan B: tuer tout les Grimm pour faire tomber la barrière magique. Pendant ce temps, Sabrina a rassemblé les autres miroirs comme conseillers sur comment gérer leur ennemi mortel. Ils lui disent de joindre ces forces avec la Main Ecarlate contre Miroir, en échange de leur promesse de de rendre leur liberté à tous les citoyens de Port-Ferries.

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Je retrouve avec plaisir l’intelligence de Michael Buckley qui utilise des évènements passés pour bâtir ceux du futur. Le final est une très belle leçon sur la cause inconsciente de la méchanceté et comment la résoudre… J’ai trouvé que l’aboutissement Puck-Sabrina aurait pu être mieux amené, tant dans le fond que dans la forme (le dénouement est un peu abrupt, on ne sent pas d’évolution progressive au fur et à mesure des tomes ou même du dernier tome).

Afficher en entier
Diamant

extrait de fin n°2: ATTENTION SPOILER

16 ans après ça

16 Aout:

J'ai mon jardin. Il est petit est il n'y a pas grand chose à y voir - juste quelques fleurs, un chemin de pierre, un bassin à oiseaux, un hamac, et une cabane à outils, mais c'est mon paradis. Je peux y passer des heures, à lire, à me relaxer, et à pratiquer le yoga que Rouge et Mr Canis m'ont recommandé pour mon stress. ( En fait, je ne fais pas vraiment ça, mais un jour peut-être! Dans mon jardin il n'y a pas de maux de tête. Aucun avocats ou juges, aucunes négociations, aucune objections à la cour, aucune enquêtes, aucun jurys. Il n'y a aucune rencontres avec le maire, aucun journalistes creusant pour trouver une histoire, aucun diners de campagne, aucune élections. Allongée dans mon hamac, je peux oublier que le grès brun à besoin d'un nouveau toit, et que les voisins me rendent folle avec leurs constructions, et comment nos chiens, Bono et Edge, on besoin d'un bain. Et le mieux d'entre tout, pendant un bref moment, je peux oublier que je suis la mère de deux charmantes mais extrêmement difficiles filles. La plus jeune, Emma, est beaucoup comme l'était Daphné à cette âge - drôle, gentille, précoce, mais pas comme Daphné, Emma adore contrarier sa soeur. Elles n'ont pas la relation que Daphné et moi avions. La plupart du temps elles ne peuvent pas supporter de se trouver dans la même pièce. De l'aveu général, Alison a une poignée de fer - une vraie Grimm! Il y a six mois elle a eut quatorze ans, et avec les cadeaux est venu un surprenant changement d'attitude. Soudainement, ma gentille, ma charmante enfant heureuse s'est transformée en une adolescente - têtue, malpolis, impatiente, et toujours embarrassé par ses parents. C'était comme si un jour dans la nuit des gobelins était entrés dans la maison et l'avait remplacé par un des leurs. Daphné dit que j'étais exactement comme elle, mais je ne me rappelle pas avoir était si égo-centrique. Et bien, Daphné sera bien plus sympathique lorsqu'elle aura ses jumeaux. Basil est le plus intelligent de cette famille. Il dit qu'il va être un bachelier toute sa vie. Je ne peux que rire. L'amour ne te permets de faire des plans. Je me rappelle de ce que j'avais l'habitude de dire du mariage, mais... Soudainement, il y eut un cri. Sabrina jeta son journal et chercha sous la table du jardin, où elle avait scotché une dague. L'ayant libéré, elle courut dans la maison. Si c'était eux, elle les ferait payer. Ils l'avaient menacé dernièrement. Elle avait vu leur marque dans les rues. Elle ne les laisserait pas faire du mal à sa famille. Elle monta les escaliers deux par deux, puis tourna au coin, courant aussi vite qu'elle pouvait à travers le couloir. Emma attendait devant la porte de la chambre de sa soeur. " La folle ne veut pas ouvrir, " dit Emma. Sabrina essaya de tourner la poignée mais elle vit que la porte était verrouillée. " Allie, ouvre la porte! " Mais Alison n'ouvrit pas la porte et les cris n'arrêtaient pas. " Elle n'a probablement qu'un bouton, Maman, " essaya de la rassurer Emma. " Tu sais combien dramatique elle peut être. " " Alison! Je vais entrer tout de suite, " cria Sabrina, puis elle frappa la porte, arrachant le verrou et l'ouvrant en grand. " Wow! " s'exclama Emma. " Tu dois m'apprendre comment faire ça! " Sabrina alla dans la chambre, totalement prête à faire face à un monstre, mais tout ce qu'elle vit fut Alison, la regardant droit dans les yeux, des larmes coulant sur ses joues. " Quoi? Qu'est-il arrivé? " demanda Sabrina. " Maman! " cria Alison. " Maman! J'ai besoin de toi! " Sabrina regarda autour d'elle dans la pièce pour voir des intrus, puis cacha rapidement la dague dans une poche de son short. " Qui a-t-il ma chérie? " " C'est horrible! " " Est-ce que Parker a encore rompu avec toi? " dit Emma. " Emma, arrête de l'embêter," lui ordonna sèchement Sabrina. " Et Allie, arrête de pleurer et dit moi ce qui ne vas pas! " Alison tourna son dos à sa mère. Sabrina vit quelque chose commencer à tirer sur le dos du t-shirt d'Alison. Il y eut un bruyant pop et alors sortirent des ailes - énormes, glorieuse, des ailes roses d'insecte. Elles battirent à une vitesse fantastique et soulevèrent Alison du sol. Elle flotta en l'air bizarrement, les coudes et la tête frappant le plafond et les murs. " Ce n'est pas un bouton! " cria Emma. " Maman? Qu'est ce qu'il se passe? " pleurnicha Alison. " Cherie, je sais que tu es un peu effrayé... " " UN PEU? Je me transforme en un insecte! " " Je parie qu'il va te pousser des mandibules après, " dit Emma. " Tu ne te transformes pas en insecte! " dit Sabrina. " Maintenant vous vous calmez toutes les deux. Je promets que tous va bien se passer. Votre père va bientôt revenir du château et... " " Du château? " crièrent les filles. Sabrina soupira. Elle voulait partir se cacher dans son arrière-cour. " Il sera capable de te dire ce que tu es. " " Ce que je suis? " hurla Alison. Sabrina grinça des dents. " Tu es une princesse féerique. " Alison fondit en sanglot. "Je ne veux pas être une princesse féerique! " Les yeux d'Emma étaient aussi ronds que des pleines lunes. " Attends, si elle est une princesse féerique, alors ça veut dire que j'en suis une aussi, non? " Sabrina hocha de la tête. " OMG, " dit Emma, puis elle fit une danse du robinet sur le sol de la salle de bain. " Les filles, je dois vous dire quelque chose à propos de notre famille, " commença Sabrina. " Vous avez déjà entendu parler des Frères Grimm? "

FIN

Afficher en entier
Diamant

extrait de fin n°1: attention spoiler

13 ans après

Daphné remonta la fermeture dans le dos de la robe de Sabrina pendant qu'elle se regardait dans le miroir. " Et bien, ça rends tout ça officiel, " dit Sabrina. " Je vais me marier. " " La robe de mariée est un sacré avertissement, " dit sa mère, ajustant sa traine. " Tu ressembles à une princesse. " " Laquelle? " Daphné rit. " Je ne sais pas. Je pourrais aller en ramener quelques unes de l'église pour comparer. " " Aucun Findétemps dans le dressing-room, " dit Sabrina. Elle se regarda une fois encore dans le miroir. La robe d'ivoire semblait briller dans la lumière. Si elle ne s'y connaissait pas mieux en la matière, elle l'aurait pensé enchanté. " J'espère que tout le monde porte son déguisements. Bradley n'est toujours pas super à l'aise avec eux, et ses amis n'ont aucune idée du business familial. " " Tout le monde semble humain," dit Daphné. " Sauf les enfants de CoteDePorc. Ils ont amenés des paquets d'explosifs. " Sabrina soupira. " Tout ce dont j'ai besoin est d'une bande de porc et de vaches volant autour de l'Eglise de St Paul. " " Rien ne vas ruiner tout ça, Sabrina, " dit Rouge depuis la porte d'entrée. En regardant Rouge, maintenant devenue une jeune femme charmante, aussi proche de Sabrina que sa propre soeur, personne n'aurait pu savoir qu'un monstre vivait en elle. Apparement le yoga et la méditation marchaient toujours aussi bien. " J'espère que la règle de 'aucun Findétemps dans le dressing-room' ne s'applique pas à moi. " " Viens ici et aide moi, " dit Sabrina. " Tout les invités sont-ils là? " demanda Daphné tandis qu'elle prenait un peigne et arrangeait les cheveux de sa soeur. " Baba Yaga est là, " les avertit Rouge en regardant le bouquet de roses blanches. " Elle porte un manteau de fourrure. Enfin du moins je pense que c'est un manteau. Je pourrais jurer l'avoir entendu siffler dans ma direction. " Wow, " dit Veronica. " Oncle Jake a pu venir. Boucle est ici avec son fiancé. Neige et Guillou sont là avec les enfants, Wendell est sa petite-amie, Bunny - tu sais la bande habituelle - oh, Pinocchio. " " Pinocchio! Il est venu? Nous ne l'avons pas vu depuis un millions d'années, " dit Rouge. " Je l'ai vu. Il a très bien vieilli, " dit Veronica. " Il est sexy, " dit Daphné. Tout le monde la regarda avec incrédulité. " Quoi? " elle cria pour se défendre. " Il l'est! " Sabrina hocha la tête. " Personne d'autre? " Personne ne dit rien. Sabrina pensa voir passer un regard entre sa mère et sa soeur. " Il n'y avait aucun moyen de le trouver. " " Qui? " fit semblant de ne pas comprendre Sabrina. " Tu sais de qui je parle. J'ai essayé, " expliqua Daphné. " Il est juste difficile à traquer. J'ai essayé tout les sorts que je connaissais. " " Et bien, je ne veux pas de lui de toute façon, " conclut Sabrina. " Il ferait juste tout tourner autour de lui et gâcherait tout pour moi. Il me lancerait probablement des oeufs. C'est pour le mieux. " " Sabrina, tu ne penses plus à lui, n'est ce pas? " Sabrina ne 'l''avait pas vu depuis presque cinq ans. Elle ne voulait pas penser à 'lui. ' Elle ne voulait surtout pas parler de 'lui.' "Non! " " Bien, parce que tu vas te marier avec Bradley aujourd'hui. Tu dois être bien sûre de toi, " lui rappela Daphné. " Oh, alors c'est toi qui me donnes des conseils de couples? Avec combien de garçons as-tu rompu depuis le début de l'année? " " J'ai cassé avec eux parce qu'ils ne sont pas bons pour moi, " dit Daphné. " La plupart d'entre eux sont trop... " " Normaux? Daphné, il n'y a rien de mal à être normal. J'aime la normalité. Avec un bureau rempli de Findétemps qui ont besoin d'aide juridique tout les jours, ça fait du bien de rentrer à la maison vers quelque chose de normal. " Daphné ricana. " C'est le prix à payer pour être un avocat de la défense pour conte de fée. " Quelqu'un toqua à la porte et alors elle s'ouvrit. Henry entra, souriant, et pleurant en même temps. " Papa? " l'appela Sabrina. " Tu es si belle, " il balbutia. " Il a été comme ça toute la journée, " les informa Veronica, enroulant ses bras autour de la taille de son mari. " J'aime ça. " Sabrina prit son père dans ses bras aussi, mais Veronica les sépara. " Pas de larmes sur la robe!" elle dit, ce qui fit rire tout le monde. Depuis la porte ouverte le son d'un orgue fit écho jusque dans la pièce. " C'est l'heure du spectacle, " annonça Daphné, tendant à Sabrina le bouquet de roses blanches. Sabrina se vérifia une dernière fois dans le miroir. Elle était bien aussi belle qu'une princesse - pas toutes, mais quelques unes. Elle prit une respiration profonde et sourit. Aujourd'hui était le début d'une nouvelle aventure. Bradley était exactement la grande et belle chose attachée au sol qu'elle voulait, et ensemble ils construiraient une grande et belle vie bien attachée au sol. " Chérie? " dit son père. " C'est l'heure. " " J'aurai aimé que Mamie soit là," elle dit. Son père entrelaça son bras dans le sien et ensemble ils marchèrent vers l'entrée de l'église. " Je suis sûre qu'elle regarde, n'importe où qu'elle soit. Elle a probablement fait un gros diner pour ton grand-père - fait de toutes sortes de choses bleus faites de calmars et de jonquilles. Ils sont assis et nous regardent en avalant tout ça. " Sabrina sourit en y pensant. Elle se débarrassa de sa nervosité et prit une profonde respiration. Bradley est un homme bon. Il est gentil et affectueux et doux et beau et normal. Oh si merveilleusement normal. Il est le genre d'homme qui me donne envie d'abandonner mon immortalité pour vieillir avec lui. J'ai besoin de lui. Il me garde saine d'esprit. Et alors elle marcha le long de l'allée de l'église et traversa un océan de sourire. Il y avait beaucoup de visages qu'elle n'avait pas vu en vingt ans, et de nouveaux visages qu'elle suspectait en cacher des plus familiers. Un homme était assis tranquillement et se léchait la main - ah, le Lion Peureux. Mr Swineheart et Mr Jambonneau, Neige et Charmant assis à coté de Bunny et de son oeil de louve - même l'Epouvantail avait fait le chemin depuis Oz, et là, avec son air surpris et ses cheveux blancs, se trouvait Mr Canis. Tandis qu'elle passait, il sourit et dit, " Relda serait fière de toi. " Et de l'autre coté de l'église se trouvait de vrais, d'honnêtes gens biens - des gens splendides - qui n'avaient aucune idée que le mariage auquel ils étaient était remplis de magie. Et à l'autel se trouvait Bradley, les yeux bleus étincelants. Il avait rasé son bouc pour l'occasion. Cela faisait bizarre de le voir sans. Elle faillit ne pas le reconnaitre. Le pasteur la regarda et sourit. " Qui donne la femme en mariage? " " Moi," dit Henry, et il plaça sa main dans celle de Bradley. Elle était chaude et réconfortante. Henry embrassa sa joue et rejoignit sa femme de Basil sur le banc au premier rang. Son frère, qui n'était plus un bébé maintenant, faisant prêt d'un mètre quatre-vingt deux, sourit et lui fit un clin d'oeil. " Le mariage est un voyage, " dit le pasteur. " Une marche sur une route longue et tortueuse. Certains jours le chemin peut paraitre claire et éclairé, et d'autres, sombre et mystérieux. Il y a de nombreux tournants sur la route et plus que quelques carrefours. Aujourd'hui, vous deux vous prenez cette route ensemble, main dans la main, promettant à tous ici et à Dieu lui-même que vous n'allez pas vous laissez tomber l'un l'autre. Avant que nous commencions, c'est une coutume de demander à l'assemblée d'être les témoins de cette union. Je demande à ceux réunis ici, promettez-vous de supporter ce mariage, dans les bons comme dans les mauvais moments, pour garder ce couple sur sa route autant que possible. " Sabrina se tourna vers l'audience juste lorsqu'ils dirent tous. " Nous promettons. " Le pasteur sourit. "Très bien. C'est aussi une coutume de demander à ceux rassemblés si quelqu'un veut donner cause ou raison à cette union pour qu'elle n'ait pas lieu. Si quelqu'un veut s'opposer à cette union, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais. " Sabrina frissonna et regarda la foule une fois encore. Mais personne ne se leva. Personne ne parla. Personne ne lança un oeuf. Il n'était pas là. Il n'allais pas ruiner son mariage. Alors pourquoi était-elle si... déçue? " " Très bien,' dit le pasteur. ' Je crois que le mari et la femme ont écrit quelques voeux qu'ils voudraient partager avec les... " Sa voix fut noyé par le bruit de battements d'ailes comme le tonnerre au dessus de la foule. Tout le monde tordit son cou pour voir ce que le vacarme était, mais Sabrina n'eut pas à regarder - elle savait. Lorsque le coté de Bradley de l'église cria et balbutia et se leva de ses sièges, elle soupira. Lorsque Henry et Veronica se renfrogne, et lorsque Daphné se mordit la paume de la main, Sabrina n'eut pas à lever les yeux. " C'est... c'est un ange," dit le pasteur, tombant en arrière de surprise. " Sûrement pas, " murmura Sabrina. Et alors 'l'ange' flottait au dessus d'elle, la couleur venant de la fenêtre de verre teint traçant sa silhouette avec de la couleur. Il était un homme. Plus un garçon. Et il était beau. " Salut, boule puante, " il dit avec un clin d'oeil qui rendit Sabrina furieuse, mais pas assez pour l'arrêter de sourire.

Afficher en entier
Diamant

https://www.fictionpress.com/s/3220505/12/Les-Soeurs-Grimm-Tome-9-Le-conseil-des-Miroirs

Afficher en entier
Diamant

Une série géniale qui se termine...

Je suis un peu déçue que l'auteur n'ait pas plus détaillé la fin mais dans l'ensemble cette série est un chef d'oeuvre !

Spoiler(cliquez pour révéler)En effet, on ne sait pas exactement comment tout s'est passé ! Sabrina a abandonné son fiancé et s'est mariée avec Puck juste comme ça ? Daphné est avec Pinocchio ? Que sont devenus ceux qui étaient bloqués derrière la barrière du château ? Comment ont évolué les autres personnages ? Une fin qui laisse à l'imagination mais qui est, pour moi, un peu bâclée...

Afficher en entier
Envies

Ce tome clôt majestueusement la série de Soeurs grimm juste quand il le faut l'auteur aura su où finir même si je suis un peu déçus par la fin je pense que c'est mieux ainsi.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Sœurs Grimm, tome 9 : The Council of mirrors

  • USA : 2012-05-01 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 6
Extraits 0
Evaluations 4
Note globale 9 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • The Council of mirrors - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode