Livres
514 819
Membres
527 899

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:43:44+02:00

Du sang sur le sol. Rien qu’un peu de sang que le givre du matin, en fondant, emporterait avec lui. Rien de bien méchant. Pas de quoi s’affoler ni appeler la maréchaussée !

Pourtant, sans plus hésiter, bien que fatiguée, elle abandonna son refuge avec une seule idée en tête, une idée frôlant l’obsession : fuir. Parce que, cet homme-là, elle l’avait déjà vu auparavant, elle en était certaine maintenant. Et cet homme-là, c’était le diable en personne !

Cet homme-là sentait la mort .

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:43:09+02:00

Arrivé au numéro 16 de la rue Thomassin, quartier des bordels, il bifurqua en vue des deux colonnes qui portaient l'avancée d'une maison, sous l'étroit petit passage de l'Argue. Le sol y était pavé de larges dalles glissantes et il y faisait noir comme dans un tunnel. Un véritable coupe-gorge enclin à la luxure et à la crapulerie .

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:42:28+02:00

- Et si nous bouclons cette affaire avant la police, il se passera quoi ? avait questionné Félicien, soucieux de ne pas se retrouver dans le champ visuel des officiels.

- Je ferai un rapport afin de démontrer haut et fort l'utilité incontestable de la véritable science dans la résolution des enquêtes criminelles. Rapport que je présenterai au ministre s'il le faut!

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:40:28+02:00

Sans l’intervention de la médecine légale, que serait-il advenu de cette pauvre fille ? Je vous le demande. Elle aurait été prise pour une demoiselle de petite vertu et sans plus de questionnements, elle aurait été exposée en vain à la morgue avant d’être enterrée parmi ses semblables, à la fosse commune. Pensez à ses parents pleurant une enfant disparue, sans savoir ce qui lui est arrivé ? Par le biais d’une étude sur le terrain, nous serons vite en mesure de faire incarcérer celle qui a jeté cette dépouille à la rue, sans aucune considération ! N’oubliez toutefois jamais, messieurs, que vous n’êtes pas Dieu, aussi souvenez-vous que votre responsabilité dans une enquête est pleine et entière. Grâce à vous, le meurtrier pourra être arrêté… mais, par votre faute, l’erreur judiciaire pourra être commise !… Et une tête décollée ne se recolle pas …

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:39:39+02:00

Le criminel est le microbe d'un milieu social bouillon de culture .

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:38:39+02:00

J'en suis arrivé au fait que par le livre, tout homme né dans la fange pouvait s'en extraire, car rien n'est mauvais dans l'esprit, tout est à cultiver .

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:37:13+02:00

- Jusqu'à présent, nos prédécesseurs n'étaient que les collaborateurs serviles des magistrats qui les tenaient à leurs bottes et faisaient dire à la science ce que la Justice avait bien envie d'entendre. Des procureurs de procureurs ! Montrez-moi toutes les possibilités de ce que je soutiens... ou à défaut ses limites. Personne n'a encore mis en place sur le terrain tous les points que j'enseigne. Voyons si cela peut nous aider à réellement combattre la criminalité !

- Mais pourquoi ne pas travailler main dans la main avec les services de l'Ordre plutôt qu'avec la Justice ?

- Parce que leurs méthodes étouffent sous la bêtise et que je serai mort d'ici à ce qu'une instruction puisse être faite en appliquant la technique scientifique. Allez expliquer à un commissaire que vous pouvez résoudre une affaire de meurtre en regardant l'intérieur d'un corps ou en analysant les insectes qui sont sur le cadavre... il vous rira au nez!

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:36:43+02:00

- (...) Tu sais que la photographie est une technique pleine d'avenir ? J'ai entendu dire qu'un agent de la préfecture de police parisienne, un certain Alphonse Bertillon, venait d'inventer un procédé permettant d'identifier des criminels récidivistes. Il tire une épreuve des prévenus, de face et de profil devant une toise, puis note leurs principales marques distinctives. Très bientôt, le empreintes pourront y être rajoutées.

- Les empreintes ?

- Je t'expliquerai ! Mais tu devrais te mettre à la photographie. Je suis sûr qu'en se démocratisant, elle va détrôner très vite les croquis .

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:36:00+02:00

Félicien Perrier marchait d'un bon pas. Il aimait les rues de Lyon la nuit, quand le puritanisme exacerbé de la ville se désagrégeait comme un voile, laissant deviner le vice et la corruption là où tout n'était qu'affabilité et bienséance quelques heures auparavant. Un autre visage de la cité apparaissait alors, plus glauque, plus extasié, visage qu'il ne craignait pas de caresser du bout des doigts afin d'en apprécier tous les artifices.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LillyOrenda 2020-04-07T21:33:44+02:00

Le silence demandé se fit et Lacassagne, satisfait, pu enchaîner avec la sentence favorite qu'il distillait à chaque début de cours : " ayez toujours à l'esprit , chers futurs collègues, qu'une autopsie mal faite ne se recommence pas"

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode