Livres
394 597
Comms
1 386 031
Membres
288 998

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Survivants d'Aglot



Description ajoutée par Delphine-Biaussat 2017-04-06T11:16:42+02:00

Résumé

C'est la catastrophe à Aglot : les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage.

Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l'une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion. Réussiront-ils à sauver les citoyens, et envisager un avenir heureux ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Or
1 lecteurs
PAL
2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2017-08-07T18:10:12+02:00

Je parcours des yeux la minuscule pièce où je me trouve. Il faut bien l’avouer, celle-ci est minable. Le mitard, qu’ils appellent ça ! Ma cellule habituelle, c’est le Ritz, comparé à… ça.

Je ne peux m’empêcher de grimacer de dégoût. En plus d’être un trou de souris, cet endroit est sale et poussiéreux. Il n’y a quasiment aucun meuble. Elle ne possède qu’une couchette, une petite table, un tabouret, un lavabo, et des W.C. La première me provoque un mal de dos terrible qui me donne envie d’expulser ma rage ; la deuxième...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par apriltheseven 2017-10-04T17:23:33+02:00
Lu aussi

Je n’avais encore jamais lu d’histoire sur les zombies, mais j’en ai toujours eu envie ! Lorsque l’occasion de découvrir Les survivants d’Aglot s’est présentée, je n’ai pas hésité bien longtemps. Les récits apocalyptiques avec une touche un peu sanguinolente, c’est mon dada. Pour ne rien gâcher, la couverture et le résumé annonçaient la couleur et j’étais curieuse de me faire un avis sur cette novella d’un peu plus de 100 pages.

Emilie est détenue à la prison d’Aglot pour un crime qu’elle prétend ne pas avoir commis. Sa vie est loin d’être une promenade de santé puisqu’elle subit les brimades d’une autre prisonnière. Un jour, alors qu’elle se retrouve au mitard, la jeune fille est alertée par des bruits étranges. Elle fait alors la connaissance d’Anthony, un des gardiens, qui l’informe de la situation : la prison est sens dessus dessous et a été envahie par des zombies. Nos deux protagonistes n’ont pas vraiment le choix. S’ils veulent survivre à cette catastrophe, ils vont devoir se serrer les coudes. Commence alors une lutte pour leur survie qui ne sera pas de tout repos.

Je ne le cache pas, j’ai un peu de mal avec le format « novella ». Je reste toujours sur ma faim avec des textes aussi courts et je finis plus frustrée qu’autre chose. C’était ma plus grande crainte avec Les survivants d’Aglot. Pourtant, ça partait bien. J’ai tout particulièrement apprécié le cadre dans lequel l’histoire prend place. La prison dégage un petit quelque chose de bien morbide et grisâtre, qui ne fait qu’accentuer l’impression de malaise et d’enfermement. L’idée de commencer par là était plutôt intéressante.

Là où le bât blesse, c’est au niveau des personnages, et c’est là que le format de la novella montre ses premières limites. Pour une histoire telle que celle-ci, j’aurais aimé m’identifier aux protagonistes, j’aurais aimé m’inquiéter pour eux et me sentir pleinement concernée par ce qu’ils vivaient. Malheureusement, le format court et le fait que l’on reste systématiquement en surface m’ont empêchée de m’impliquer personnellement dans leurs aventures ou de ressentir de l’émotion à leur encontre. On alterne entre le point de vue d’Emilie et d’Anthony (un concept que j’apprécie, en soi), mais il m’arrivait parfois de commencer un chapitre sans lire qui était le narrateur. Et dans ces moments-là, j’étais incapable de savoir qui parlait. Ils manquaient respectivement de relief et de complexité.

La plume en elle-même a du potentiel. On sent les efforts de Delphine Biaussat, ainsi qu’une réelle implication de sa part. On décèle encore quelques maladresses et quelques faiblesses par-ci par-là, mais c’est un bon début. J’aurais juste préféré lire un roman plutôt qu’une novella, afin de ne pas quitter aussi vite son univers. Car clairement, j’attendais une histoire plus profonde, plus aboutie, et susceptible de véhiculer de violentes émotions.

Je termine sur un point plus positif : la fin. Delphine Biaussat nous offre une réelle conclusion en saupoudrant son récit catastrophe d’une touche de fantastique. Certains apprécieront la référence, d’autres non, toujours est-il que cela lève le voile sur le plus gros mystère de l’histoire. J’ai apprécié que les aventures d’Emilie et Anthony trouvent une conclusion.

En résumé, Les survivants d’Aglot est une novella apocalyptique qui mêle zombie et magie. Malgré une plume prometteuse et un cadre morbide, j’en ressors assez mitigée. Le format très court m’a empêchée de m’immerger dans l’histoire et je ne suis pas parvenue à m’attacher aux personnages qui manquaient de relief et de personnalité. J’en attendais beaucoup, beaucoup plus, malheureusement, mais j’espère – pourquoi pas ? – retrouver cette histoire sous forme de roman un jour.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/science-fiction/les-survivants-daglot-delphine-biaussat

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AJCrime 2017-09-01T07:12:25+02:00
Argent

Bien que les histoires de zombies ne soient pas ce que je préfère dans le genre, j’ai gouté la montée progressive de la pression à laquelle sont soumis les personnages. Le scenario s’écoule, respectant sa propre logique en toute simplicité, une histoire agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2017-08-07T18:08:48+02:00
Argent

Je remercie Delphine ainsi que la maison d'éditions Evidence pour la découverte de ce titre.

La couverture ainsi que le titre nous laisse une très grosse idée sur le fait que nous allons tomber sur des zombies. Je dois avouer que je n'ai lu le résumé que là, maintenant, au moment même où j'ai écris cet avis.

Émilie est en prison, pour un crime/délit qu'elle n'aurait pas commis. Se retrouvant dans une cellule d'isolement, pour cause de bagarre, elle entend du bruit de l'autre côté de la porte. Anthony, gardien de la paix depuis un mois assiste à ce qui s'apparente à un massacre dans cette prison. Il va récupérer la jeune femme et chercher un moyen de se sauver de cet enfer. en cours de route, ils vont tomber sur la directrice qui a échappé aux zombies. Pourquoi des créatures pareilles dans notre monde sain de corps et d'esprit ? Qui restera en vie ?

J'aime beaucoup les histoires de Zombie, particulièrement celles de Denis Labbé, ce sont les premières avec lesquelles je me suis éclatée et par conséquent, lorsque j'en vois d'autre, j'ai envie de découvrir ce que d'autres auteurs ont bien pu penser sur ces bestioles-là ! Ce que je peux dire, c'est que l'histoire, le concept même de la façon dont ces créatures sont arrivées est différent de la plupart des livres lus. Les personnages vont devoir trouver d'où ils viennent, pourquoi ils sont là et surtout vont-il réussir à survivre ?

Nous découvrons les personnages dans le pire élément qui soit, à savoir la survie. Allons-nous tomber dans le glauque et les voir s'entredéchirer, ou au contraire voir une solidarité ? Lorsqu'ils vont découvrir comment c'est arrivé et ce qu'il faut faire, les éclats entre certains personnages vont s'atténuer pour montrer une force. Il y a bien entendu des pertes humaines, je regrette juste le manque de détails de certaines scènes. Suivre ce qui se passe par le regard d’Émilie et d'Anthony ne permet pas toujours de voir réellement ce qui se produit. Les scènes les plus monstrueuses passent en retrait avec juste le résultat. Par contre pour le final, nous avons la totalité, mais il m'a manqué un peu plus de descriptions (et j'avoue de scènes macabres). Vu que je suis sur le côté un peu négatif de l'histoire, les zombies m'ont parus trop peu virulent. Pas ou très peu de surprises avec eux, juste la façon dont ils ont débarqués.

Concernant les personnages, le fait de devoir rester en vie les modifient très rapidement. Anthony semble être un petit jeune qui a changé un certain nombre de fois de travail, pour atterrir ici. Un peu naïf sur les bords, le fait de devoir se servir de son arme le rend plus sûr de lui. Il prend plus de décisions et montre qu'il est un homme. Émilie est une jeune femme qui paraît forte. Nous en apprenons plus sur elle. A se demander lequel des deux était le plus naïf. Il y a Tatiana qui est une dure à cuire. Si elle se trouve en prison c'est pour une raison bien précise. Sa rancœur va se changer en quelque chose de moins négatif, mais ce n'est pas pour autant qu'elle va oublier. Et les autres qui vont montrer de quoi ils sont capable, ou non.

J'ai lu cette histoire à des garçons 13/16 ans. (Dès que j'ai parlé de Zombies aux filles, c'étaient niet !) Je n'avais pas osé plus petit, je ne pense pas que plus jeune cela passerait, à moins de rectifier certains termes sur le vif. J'ai eu plusieurs réactions. Il y a ceux qui ont aimé comment les zombies sont arrivés. Les plus jeunes ont apprécié le fait qu'il n'y ait pas trop de violence. Par contre les plus grands auraient aimé plus de sang, d'abomination, de mangeurs en actions. Pas facile de contenter tout le monde.

En conclusion, une petite histoire qui se lit très rapidement. L'originalité tiens dans la façon dont ces créatures apparaissent. Elle n'est pas effrayante et manque de descriptions à mes yeux. Les chapitres sont courts et défilent vite. Il y aurait eu plus de pages, j'aurai été ravi. Dans tous les cas, j'ai passé un agréable moment de lecture (c'est étrange d'indiquer cela alors qu'il s'agit de Zombies, mais ils ne sont pas si "méchants" que cela malgré tout) http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-survivants-d-aglot-delphine-biaussat-a130958388

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2017-06-21T08:44:30+02:00
Bronze

Une lecture sympatique mais j'ai trouvé qu'elle manquait de profondeur. L'idée générale est bonne et c'est bien écrit mais on voit finalement très peu de zombies.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2017-06-07T07:35:21+02:00
Argent

http://saginlibrio.over-blog.com/2017/06/les-survivants-d-aglot-delphine-biaussat.html

Je remercie Evidence Editions pour m’avoir fait confiance pour la lecture de ce livre.

Les histoires de zombies, en général j’aime beaucoup, alors je me suis plongée dans ce petit roman (128 pages) pour les voir évoluer.

Emilie est une prisonnière dans un centre de détention depuis plusieurs années. On en saura plus au cours de l’histoire. Comme partout, elle est victime du diktat de plus fortes qu’elle ce qui l’a conduit au ‘mitard’. Anthony, lui, est un tout nouveau gardien de prison, encore peu sûr de lui.

Et cette nuit là, des faits étranges vont se produire, et ne vaudra la survie de nos 2 héros que leur cachette dans la cellule d’Emilie. Le lendemain, une vision de cauchemar va les surprendre, tout le monde est mort ou presque, les zombies ont fait table d’abondance en prison ! Ils devront s’allier pour trouver ce qui a bien pu réveiller les morts dans la petite ville jouxtant ce théâtre d’horreur.

L’auteur nous livre une véritable histoire, alliant les zombies à un certain fantastique. Elle rend ses personnages chamboulés par ce qui leur arrive, mais en même temps elle va leur donner plus de caractère au fur et à mesure de ce qu’ils affrontent. Ne perdons pas de vue que nous sommes dans un petit livre et donc il ne faut pas s’attendre à des personnalités trop poussées, ni à des réflexions trop alambiquées. On va au cœur du problème, sans tergiverser.

Ca va vite, presque trop pour moi et du coup je suis restée un peu sur ma faim. Je n’ai pas compris les sautes d’humeur d’Emilie, alors que l’auteur veut nous la présenter comme douce mais ferme.

La résolution de l’histoire par contre est digne d’une fin en apothéose, mais les zombies m’ont manqué tout au long du livre. Le prisme de la résolution de l’énigme qu’ils représentent ayant était privilégié par rapport aux rencontres aléatoires sanguinolentes dont j’ai l’habitude dans ce genre de livre, et que je recherche.

Donc retour un peu mitigé, non par la plume de l’auteur que j’ai aimé, qui est fluide et très bien adaptée, mais en ce que moi je m’attendais à y trouver et pour lequel j’ai été frustrée. C’est de ma faute, j’aurai du rester ouverte sur le roman court et non me projeter dans mes envies. Il faut dire que la couverture magnifique m’a insidieusement poussée à pencher en ce sens.

Je relirai d’autres écrits de Delphine Biaussat qui m’a convaincue sur sa manière d’amener son histoire.

Enjoy !

Afficher en entier

Date de sortie

Les Survivants d'Aglot

  • France : 2017-05-15 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 5
Extraits 5
Evaluations 5
Note globale 7.4 / 10

Évaluations