Livres
367 926
Comms
1 270 602
Membres
245 310

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les tragiques

10 notes | 7 commentaires | 4 extraits


Description ajoutée par joe 2010-04-28T21:01:08+02:00

Résumé

Résumé du livre

Dès 1577, indigné du traitement infligé à ses coreligionnaires, Agrippa d'Aubigné entreprend la rédaction des 'Tragiques'. Composée en sept livres : 'Misères', 'Princes', 'Chambre dorée', 'Feux', 'Fers', 'Vengeances', 'Jugement', l'oeuvre renvoie aux sept sceaux de l'Apocalypse. Un violent réquisitoire retrace les persécutions subies par les protestants. Suit une mise en accusation de leurs responsables, la cour et le Palais de justice de Paris, l'évocation des martyrs protestants, la fresque des massacres des guerres de religion. L'ouvrage se referme sur le jugement dernier.

Afficher en entier

Classement en biblio - 55 lecteurs

Or
6 lecteurs
PAL
8 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Biquet 2011-10-31T07:57:54+01:00

L’Hyver

Mes volages humeurs, plus sterilles que belles,

S’en vont ; et je leur dis : Vous sentez, irondelles,

S’esloigner la chaleur et le froid arriver.

Allez nicher ailleurs, pour ne tascher, impures,

Ma couche de babil et ma table d’ordures ;

Laissez dormir en paix la nuict de mon hyver.

D’un seul poinct le soleil n’esloigne l’hemisphere ;

Il jette moins d’ardeur, mais autant de lumiere.

Je change sans regrets, lorsque je me repens

Des frivoles amours et de leur artifice.

J’ayme l’hyver qui vient purger mon cœur de vice,

Comme de peste l’air, la terre de serpens.

Mon chef blanchit dessous les neiges entassées.

Le soleil, qui reluit, les eschauffe, glacées,

Mais ne les peut dissoudre, au plus court de ses mois.

Fondez, neiges ; venez dessus mon cœur descendre,

Qu’encores il ne puisse allumer de ma cendre

Du brazier, comme il fit des flammes autrefois.

Mais quoi ! serai-je esteint devant ma vie esteinte ?

Ne luira plus sur moi la flamme vive et sainte,

Le zèle flamboyant de la sainte maison ?

Je fais aux saints autels holocaustes des restes,

De glace aux feux impurs, et de naphte aux celestes :

Clair et sacré flambeau, non funebre tison !

Voici moins de plaisirs, mais voici moins de peines.

Le rossignol se taist, se taisent les Sereines.

Nous ne voyons cueillir ni les fruits ni les fleurs ;

L’esperance n’est plus bien souvent tromperesse,

L’hyver jouit de tout. Bienheureuse vieillesse

La saison de l’usage, et non plus des labeurs !

Mais la mort n’est pas loin ; cette mort est suivie

D’un vivre sans mourir, fin d’une fausse vie :

Vie de nostre vie, et mort de nostre mort.

Qui hait la seureté, pour aimer le naufrage ?

Qui a jamais esté si friant de voyage

Que la longueur en soit plus douce que le port ?

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Idril57 2017-04-08T21:57:30+02:00
Bronze

Un recueil riche en références historiques. La lecture est très plaisante mais pas moins très complexe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MagEmyOow 2017-03-16T17:16:00+01:00
Bronze

Une poésie très forte et intéressante à étudier. Les références sont très riches et donc parfois compliquées mais cela ne fait que rendre la lecture plus enrichissante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zelina 2017-01-05T18:04:23+01:00
Bronze

Belle poésie qui nous plonge vraiment au cœur des guerres de religion, du côté des protestants... un peu dur à comprendre tous les détails parfois, en raison d'allusion à des épisodes ou personnages obscurs...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par StarsWaltz 2016-12-12T23:24:12+01:00
Pas apprécié

Quelle torture de lire ce livre d'Agrippa d'Aubigné ! J'ai beau l'avoir étudié en cours de Lettres (pour la Khâgne), j'ai vraiment du mal avec cette œuvre.

Je la trouve tellement compliquée... Même en me concentrant, j'ai beaucoup de mal à comprendre où l'auteur veut en venir et ce dont il est en train de parler. L'écriture est complexe et m'a laissée dans un état d'incompréhension et de flou total. Je conçois que des personnes aiment cette œuvre, la comprennent, la lisent et la relisent encore; mais, personnellement, je n'ai absolument pas été conquise et convaincue, bien au contraire.

Dommage...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zorgloub 2016-10-23T20:50:23+02:00
Pas apprécié

Un livre peut-être intéressant par son contexte et son message, mais somme toute barbant et avec une écriture assez vide d'intérêt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Al31 2016-10-09T14:29:44+02:00
Argent

L'oeuvre me paraît assez complexe à lire, l'étudier me semble donc primordial. Il y a de nombreuses références à l'Histoire (allégories, métaphores..). J'apprécie ce livre de plus en plus et j'espère que mon année de Khâgne me permettra d'en comprendre le principal.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CodeSecret148 2016-09-20T08:50:09+02:00
Or

Ce livre est une beauté du cri, une poésie déchirée qui touche profondément le lecteur dès le seuil de l'ouvrage - parfaitement maitrisé, où tout n'est que composition musicale et peinture engagée.

Plus que cela il est très intéressant de connaitre certaines moeurs de l'époque (même si elles sont toutes voilées par la prise de position), qui nous paraissent qui abjectes qui monstrueuses, qui touchantes... Ce livre est une perle dont la lueur m'a fait passer un moment de pur plaisir sensoriel, presque larmoyant.

Après cela le rythme de l'alexandrin semble rythmer les pensées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aurel69 2014-01-01T13:03:37+01:00
Bronze

Il y a dans ce livre des passages emblématiques de la littérature française. C'est le douleur d'un homme confronté à la folie des Hommes qui se livrent une bataille sans merci au nom de la religion. Écrit en vers, la lecture peut parfois être un peu difficile mais la beauté du texte la rend aussi agréable malgré les thèmes douloureux parfois évoqués. Pour ceux qui n'aiment pas la "littérature classique", il ne faut pas hésiter! Peut être, ne pas lire tout le livre mais des passages bien choisis comme ça été le cas pour Pussycat!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pussycat 2013-09-05T13:05:32+02:00

J'ai étudié l'allégorie de la mère en cours, l'un de mes préférés poèmes, reste à voir si tous le recueil l'est.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MFHPT 2013-07-28T12:16:54+02:00
Pas apprécié

Je n'ai rien compris à ce livre. Peut-être qu'en l'étudiant en Khâgne il me plaira plus, mais pour l'instant je ne suis pas très convaincue.

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 1993-01-07 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 55
Commentaires 7
Extraits 4
Evaluations 10
Note globale 6.33 / 10

Évaluations