Livres
483 579
Membres
471 101

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Once again, I had broken the First Law of Percy Jackson : Never say something is going to work out, because, as soon as you do, it won't.

Afficher en entier

— [...] Nous devons ouvrir ces portes. Pouvez-vous couper les chaînes, toutes les deux ?

Meg a eu l'air scandalisée :

— Avec mes épées ?

— Ben, je pensais que ça marcherait mieux qu'avec tes dents, mais à toi de me dire.

Afficher en entier

Meg avait beau m'en faire voir de toutes les couleurs, elle avait beau me mener à la baguette, elle tenait à moi. C'est trois derniers mois, j'avais été son seul ami fidèle et réciproquement

Afficher en entier

Meg a donné un Dragibus à chaque chien, puis en a gobé deux. Deux pour les chiens, deux pour elle. Meg avait réussi une percée diplomatique de haute volée.

Afficher en entier

"J'ai souri à ma soeur. Quel bonheur de voir son froncement de sourcil désapprobateur, qui semblait dire : "Mais qui m'a fichu un frère pareil !"

-Je t'aime, lui ai-je dit d'une voix enroue par l'émotion"

Afficher en entier

Ah, les émotions humaines étaient comme du barbelé. Il n'y avait aucun moyen sûr de les saisir ni de les traverser.

Afficher en entier

J’ai pas le permis, m’a-t-elle dit, au cas où j’aurais oublié que ma vie dépendait maintenant du bon vouloir d’une gamine de douze ans. Je vais prendre la place du mort. L’expression « place du mort », en parlant d’un corbillard, m’a paru mal venue. Ça n’a pas empêché Meg de grimper à l’avant, côté passager. Je me suis mis au volant. Nous avons quitté l’aéroport et, peu après, nous roulions sur l’autoroute I-880, cap vers le nord, dans notre deuil-mobile noire.

Afficher en entier

Comment reconnaître un cauchemar d'un simple rêve ? Si on y brûle des livres, c'est sans doute un cauchemar.

Afficher en entier

1.

There is no food here

Meg ate all the Swedish fish

Please get off my hearse

I believe in returning dead bodies.

It seems like a simple courtesy, doesn’t it? A warrior dies, you should do what you can to get their body back to their people for funerary rites. Maybe I’m old-fashioned. I am over four thousand years old. But I find it rude not to properly dispose of corpses.

Achilles during the Trojan War, for instance. Total pig. He chariot-dragged the body of the Trojan champion Hector around the walls of the city for days. Finally I convinced Zeus to pressure the big bully into returning Hector’s body to his parents so he could have a decent burial. I mean, come on. Have a little respect for the people you slaughter.

Then there was Oliver Cromwell’s corpse. I wasn’t a fan of the man, but please. First, the English bury him with honors. Then they decide they hate him, so they dig him up and “execute” his body. Then his head falls off the pike where it’s been impaled for decades and gets passed around from collector to collector for almost three centuries like a disgusting souvenir snow globe. Finally, in 1960, I whispered in the ears of some influential people, Enough, already. I am the god Apollo, and I order you to bury that thing. You’re grossing me out.

When it came to Jason Grace, my fallen friend and half brother, I wasn’t going to leave anything to chance. I would personally escort his coffin to Camp Jupiter and see him off with full honors.

That turned out to be a good call. What with the ghouls attacking us and everything.

Sunset turned San Francisco Bay into a cauldron of molten copper as our private plane landed at Oakland Airport. I say our private plane. The chartered trip was actually a parting gift from our friend Piper McLean and her movie star father. (Everyone should have at least one friend with a movie star parent.)

Afficher en entier

20

Hamster ball of death

Spare me your fiery doom

I'm not feeling it

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode