Livres
521 139
Membres
537 307

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Trois Princes, Tome 1 : Puritaine et catin



Description ajoutée par scorpionne 2012-12-09T04:36:44+01:00

Résumé

Jeune veuve et sans le sou, Anna Wren envisage de travailler comme préceptrice. Or, les emplois respectables pour dames ne courent pas les rues. Par chance, le comte de Swartingham cherche de toute urgence une secrétaire. Anna est engagée et apprend peu à peu à connaître le maître de Ravenhill Abbey, si impressionnant avec son visage ravagé par la variole. Coléreux, autoritaire, disgracieux, lord Swartingham cumule les défauts. Pourtant, Anna ne peut nier l'attirance entre eux, qui s'impose bientôt, les laissant seuls face à une passion des plus folles, réprouvée par la société...

Afficher en entier

Classement en biblio - 396 lecteurs

Extrait

Chaussé de ses habituelles cuissardes crottées, lord Swartingham avançait à longues foulées rapides. Il sortait des écuries et ne l'avait manifestement pas vue.

— LE CHIEN! luirla-t-il.

Pour la première fois de la journée, Anna sourit. De toute évidence, le comte cherchait son chien.

Elle l'interpella :

— Voyons, milord, pourquoi voulez-vous qu'il réponde à ce genre d'appel ?

En entendant sa voix, lord Swartingham fit volte- face.

— Il me semble vous avoir confié la tâche de donner un nom à ce bâtard, madame Wren !

Anna ouvrit de grands veux.

— Je vous ai déjà fait plusieurs propositions, milord.

— Et toutes étaient à exclure, vous le savez très bien.

Il eut un sourire diabolique.

— Je vous ai accordé suffisamment de temps, je trouve. Je veux un nom sur-le-champ.

Qu'il essaie si ouvertement de la prendre en défaut amusa Anna.

— Berlingot ?

— Trop juvénile.

— Tibère?

— Trop impérial.

— Othello?

— Trop meurtrier.

Lord Swartingham croisa les bras.

— Allez, allez, madame Wren. Une femme aussi intelligente que vous peut faire mieux que cela!

— Que diriez-vous de Jock?

— Non.

— Et pourquoi pas? rétorqua-t-elle avec impertinence. Personnellement, j'aime beaucoup Jock.

— Mmm... Jock. répéta le comte en réfléchissant.

— Je parie que le chien viendra si je l'appelle par ce nom.

— Ah, oui? fit-il en la considérant de cet air supérieur qu'arborent tous les hommes lorsqu'ils ont affaire à ces stupides créatures que sont les femmes. Essayez donc, je vous en prie.

— Fort bien. Et s'il vient, vous devrez me faire les honneurs des jardins de Ravenhill.

— Et s'il ne vient pas?

— Je ne sais pas. À vous de décider.

Il plissa les lèvres et contempla le sol, songeur.

— Il est de tradition lors d'un pari entre un homme et une femme, que la dame accorde une faveur au gentilhomme.

Anna retenait sa respiration. Les yeux du comte vinrent se river aux siens.

— Un baiser, peut-être, proposa-t-il.

Seigneur... Elle s'était montrée bien imprudente et trop impulsive. Mais il n'était pas question de reculer.

Elle relâcha son souffle et carra les épaules.

— Parfait, milord.

Il agita une main désinvolte.

— À vous de jouer, madame Wren.

Anna s’eclaircit la voix, puis appela :

— Jock!

Pas de chien à l'horizon.

— Jock!

Un sourire sarcastique se dessina sur les lèvres du comte. Anna inspira à fond et hurla de manière fort peu féminine :

— JOCK!

Tous deux tendirent l'oreille. Rien ne se passa.

Le comte se tourna lentement vers Anna, les gravillons crissant sous ses bottes dans le silence soudain. Il ne se tenait qu'à un petit mètre d'elle. Il fit un pas, son regard de braise fixé sur son visage. Elle sentit son sang s'échauffer, s'humecta les lèvres. Il les regarda avec convoitise, les narines frémissantes, et fil un autre pas. Comme dans un rêve. Anna le vit tendre les bras, ses mains se posèrent sur ses épaules, ses doigts puissants en enserrèrent l'arrondi. À travers sa cape et sa robe, elle en perçut l'autoritaire pression. Elle frémit lorsqu'il se pencha vers elle.

Son souffle lui caressa les lèvres. Elle ferma les yeux.

Et entendit débouler le chien.

Elle rouvrit brusquement les yeux. Lord Swartingham semblait pétrifié. Ils demeurèrent face à lace le temps de plusieurs battements de cœur, puis il tourna lentement la tête en direction du chien, qui gueule ouverte, langue pendante, paraissait sourire.

— Merde, grommela le comte.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Cest une très belle histoire et en plus ce livre a quelque chose que beaucoup d'autres n'ont pas : l'un des deux héros est carrément laid non j'exagère pas il n'est pas quelconque mais laid ça c'est une première dans le livre d'Eloisa James "Il était une fois la belle et la bête " on retrouve cet aspect mais il est moins fort que dans ce livre (oui le héros avait besoin d'une canne et il avait un visage dur mais il n'était pas décrit comme laid ).

Dans ce livre d'Elizabeth Hoyt, Edward a eu la vérole (si je ne me trompe pas ) et ça a laissé des traces qui le rendent pas attrayants faut le dire mais Anna a réussit a lui trouver des qualités physiques et morales alors qu'il ne le méritait vu son comportement odieux avec elle du début à la fin .

Anna est vraiment le personnage que j'aime le plus dans ce livre elle est une femme douce patiente mais elle reste quelqu'un de passioné : j'ai adoré le passage ou elle se fait passer pour la prostituée qui devait satisfaire Edward afin de l'avoir rien que pour elle je trouve ça mignon de tout faire pour avoir celui qu'elle aime.

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre c'est qu'Edward est fanchement dégueulasse quand il découvre que c'est elle la prostituée masquée c'est bon quoi elle l'a pas trahi surtout qu'il la désirait lui aussi je vois pas pourquoi il le prend aussi mal je sais pas ça se voyait qu'elle faisait pas semblant je comprends pas pourquoi il s'est senti trompé ...

Autre chose que j'ai aimé et que je n'ai pas apprécié en même temps c'est que l'héroine arrive toujours à trouver des choses positives dans le physique d'Edward même si il est décrit comme disgracieux franchement ça se voit qu'une femme ne se base pas sur le physique d'un homme pour l'aimer alors qu'un homme lui regarde d'abord à l'extérieur et ensuite à l'intérieur ( certaines le font aussi mais c'est moins courant dans ces livres ) .

On voit les hommes qui sont pas très beaux mais qui sont acceptés par les heroines mais est ce qu'on trouve facilement des livres aventures et passions avec des heroines hyper moches ( pas banales ou rondelettes mais des nanas avec des traces de varicelle sur le visage comme Edward ) mais qui sont quand même aimées peut être qu'il doit y en avoir mais de tous les livres aventures et passions que j'ai pu lire je n'en ai pas vu une seule décrite comme laide ;P

Mais bon même si je râle un peu sur certains points j'ai adoré ce livre ;D

Afficher en entier
Or

Voici un livre qui partait assez mal au vu de son titre Français provocateur, je dois dire que sans le conseil avisé de lectrices jamais je ne me serai intéressée à cette œuvre et cela aurait été une absurde erreur de ma part car je serai passée à côté d'un ouvrage passionnant. Une preuve de plus comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparence.

Le titre en version original est en réalité "The Ravin Prince" qui sera ici en rapport avec le conte du corbeau que l’héroïne Anna empruntera à la bibliothèque personnelle du comte de Swartingham ainsi qu'au nom du domaine Ravenhill Abbey. L'intrigue se déroulera en parallèle du conte que l’héroïne parcourra et chaque début de chapitre nous dévoilera une partie de la fable. Ce petit complément d'information étant soumis mon billet peut bel et bien commencer.

Anna Wren jeune veuve de 31 ans vivant avec sa belle mère et sa bonne se verra dans l'obligation de trouver un travail au vu des difficultés financières que traversent les deux femmes. Une heureuse et bienvenue opportunité se présentera de manière fortuite et inattendue en la personne de Hopple l'intendant d'Edward de Raaf. L’héroïne se verra donc offrir le poste de secrétaire auprès du colérique, bourru et conservateur comte de Swartingham. Fraichement de retour dans son village natal après avoir fuit le Manoir familial de Ravenhill Abbey ayant été décimé par la variole, Edward de Raaf veut repartir de zéro. Étant le seul survivant de cette terrible maladie, le comte se sent à présent dans l'urgence de vite fonder une famille afin que sa lignée ne s'éteigne pas avec lui. Propriétaire terrien, Edward embauchera la jeune Anna afin de retranscrire ses manuscrits d'agronomie et sera, à sa grande stupéfaction très vite attiré par cette souris grise insignifiante et insolente. Une attirance qui se révèlera réciproque mais que le très conservateur comte s'interdira, hors de question de céder et de profiter d'une très respectable jeune veuve. Ce dernier préfèrera plutôt assouvir ses bas instincts dans le bordel de Londres le plus connu "La grotte d'Aphrodite". C'était cependant sans compter sur le caractère déterminé d'Anna qui sera prête à tout pour ne pas perdre Edward et ce, même à risquer d'entreprendre une liaison scandaleuse pouvant la détruire et réduire à néant de manière irréversible sa réputation .

Cela fait un petit moment que je lis beaucoup de louanges sur la romancière Elizabeth Hoyt, il était donc évident que tôt ou tard je tente l'aventure avec cette auteur. Dès le premier chapitre l'auteur m'a immédiatement envoutée de par une plume fluide et experte, extrêmement riche d'un vocabulaire soutenue et d'un humour subtil et omniprésent dans toutes les situations qu'elles s'y prêtent ou non. La toute première rencontre entre Anna et Edward fut d'ailleurs un moment absolument mémorable, le comte tombant de cheval et éclaboussant la pauvre Anna sur son passage. Cette dernière ne se laissant pas départir de sa bonne humeur et toisant un Edward énervé et vexé insinuant qu'il est un piètre cavalier. Ce premier face à face ne pouvait laisser présager que le meilleur pour la suite et ce fut bien évidemment le cas.

Elizabeth Hoyt est parvenue a créer un couple cachant de solides traumatismes et blessures qu'ils ne pourront guérir qu'en étant ensemble.

Le comte de Swartingham fut une totale réussite. Homme extrêmement autoritaire, asociale et colérique jusqu'à faire voler les objets dans la pièce en signe de mécontentement, il semble être à première vu un homme antipathique et détestable, cependant il en sera tout autrement. Cet homme pourvu d'un lourd passé plus que torturé est toujours marqué par les ravages de la maladie l'ayant épargné, Edward s'avèrera au contact d'Anna être un homme très charmant, maladroit, bourré d'humour, extrêmement honnête et dévoué à ses gens. Une personnalité très attachante qui dévoilera d'autres facettes fascinantes au fur et à mesure de l'avancée de l'intrigue. Anna quant à elle cachera également ses fêlures ainsi qu'un traumatisme qu'elle n'a toujours pas su dépasser. Cette jeune veuve un peu passe partout, cultivée se battra pour ses convictions sans se soucier du quand dira t'on ce qui l'opposera fréquemment à un Edward plus que protecteur et désapprobateur, des passages mordants et amusants qui laisseront souvent un comte sans voix et dépassé par la passion et les frustrations de l’héroïne quant à sa condition de simple femme. Anna est pourvue de beaucoup de caractère, ne se laissant pas marcher sur les pieds et qui prendra grand plaisir à faire tourner en bourrique le comte de manière toujours nonchalante, innocente sans se laisser départir de son calme. La relation les liant ira d'ailleurs crescendo, la tension sexuelle se voulant palpable et enivrante et les scènes dans la grotte d'Aphrodite se voudront à la fois poignantes et totalement sulfureuses. Un couple que j'ai eu beaucoup de plaisir à suivre et dont l'évolution bien qu’atypique a su retenir mon attention du début à la fin. Un jeu du chat et de la souris qui ne cessera d'apporter des rebondissements par moment déchirants dû à des non-dits et quiproquos mais qui à d'autres se révèleront totalement hilarants au vu des caractères respectifs du comte et de sa secrétaire. Entre face à face chastes et romantiques mais teinté d'érotisme, de joutes verbales croustillantes et amusantes et de corps à corps passionnés et sulfureux, les tribulations d'Anna et de son prince Corbeau nous combleront du début à la fin.

Au vu du petit patelin qu'est Little Battleford, une intrigue sera bien entendu finement troussé entre ce village et Londres afin de contrecarrer la naissance de ce charmant duo. Elizabeth Hoyt ne nous a également pas ménagé quant à la création de ses personnages certes secondaires mais heureusement très présent autour de notre duo. Et si Anna et Edward sont des personnalités d'envergure, ceux en retrait n'auront pas rougir et ne feront aucunement pale figure. Que cela soit Hopple le pauvre intendant toujours habillé d'accoutrements dit à la dernière mode, Davis le vieux valet sourd, pas diplomate pour un sous et grossier quant à conseiller son maître sur sa vie dissolue, les deux sœurs Smythe faisant le plus vieux métier du monde ainsi que les deux compères et amis d'Edward, Harry et Simon. Ces deux derniers seront d'ailleurs les héros des deux prochains tomes. J’ajouterai que j'ai beaucoup aimé Simon, ce libertin assez drôle et insouciant ayant toujours le mot pour rire risque de promettre beaucoup au vu de sa personnalité. La cerise sur le gâteau concernera les protagonistes appelés à mettre des bâtons dans les roues d'Anna et du Comte, pas de stéréotypes ici mais de réelles têtes à claques détestables pour qui on ne peut trouver aucune circonstances atténuantes.

Un roman d'Elizabeth Hoyt se révélant fortement alléchant quant à la découverte de ses autres œuvres. Une intrigue originale ayant su fidèlement restituer la véracité des mœurs de l'époque quant à la place des femmes, de leur choix plus que restreint et des privilèges des hommes sur elles. Une œuvre à la fois touchante, poignante et hilarante grâce aux personnalités d'Anna et d'Edward absolument impayables. Une réussite que je ne peux que chaudement conseiller.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

J'ai bien aimé cette histoire avec des personnages atypiques. Lui n'est pas si beau et a plutôt mauvais caractère. Elle a du répondant et n'est plus si jeune...

Afficher en entier
Or

Pour se détendre sans se poser de questions. La trame est un peu trop légère. De la sensualité malgré tout. Surprenant dans son contenu mais vaut le détour et nous sort des sentiers battus.Le titre ne laisse pas présanger du contenu.Au premier abord, ça m'a paru un peu bizarre comme approche mais au final,très intéressant.Quand on commence le livre on ne peut plus s'arrêter il y a de l'émotion et de l'érotisme.

Afficher en entier
Diamant

Très bonne petite romance historique avec une héroïne bad ass comme je les aimes e tun héros taciturne et ténébreux

Afficher en entier
Argent

belle romance sans être un coup de coeur

Afficher en entier
Argent

Globalement ce livre est très bien. Une bonne petite lecture au coin du feu. Le genre de romance qu'on aime avoir avec soi pour passer un bon moment.

Le style d'écriture est vraiment fluide et agréable. On est pas perdu. Ce qui arrive parfois avec ce genre de romance. Pourtant ici, on se laisse guider. Tout simplement. On tourne les pages pour découvrir la douceur des sentiments amoureux naissants.

L'histoire est original. Avec l'intervention des bordels. J'ai adoré voir ce côté plus contemporain.

Là, où j'ai bloqué c'est les personnages. Lord Swartingham est un atout. Son côté homme des cavernes. Et le plus du plus. Sa laideur. Bon, j'aurais quand même voulu qu'on accentue un peu plus dessus. Que les enfants aient peur sur son passage. Ce genre de chose. Mais le caractère du personnage remonte tout le personnage dans mon coeur. Cependant Anna m'a passablement énervée. C'est pas une vierge effarouchée et pourtant, elle est comme telle. Parfois un peu sûr d'elle, elle est souvent naïve.

Dommage avec des personnages plus travaillés et plus forts, il aurait pu être un coup de coeur.

Je recommande quand même, et je lirais la suite avec plaisir. Il faut dire que les amis de Lord Swartingham n'intrigue beaucoup.

Afficher en entier
Argent

Curieux comme une seconde lecture peut influencer mon jugement différemment ! Autant la première fois je n'ai pas aimé, autant cette fois-ci j'ai apprécié l'histoire et les personnages ! Enfin, voici des héros pas trop jeunes, ni trop beaux ! Leurs sentiments sont sincères et émouvants et la description de leur amour physique est délicate, sans détails superflus !

Afficher en entier
Or

Je n'arrive pas à savoir si je l'ai déjà lu ou si ce roman me rappelle un autre avec une histoire semblable...

Dans tout les cas, c'est une romance bien sympathique, que je recommande.

Afficher en entier
Or

J'ai lu ce livre il y a longtemps, c'est une bonne romance historique.

Afficher en entier
Argent

J’zi Vraiment beaucoup aimé cette romance

Afficher en entier
Lu aussi

Ça se laisse lire... J ai bien aimé le parallèle avec le contre du prince Corbeau. Un peu prévisible mais agréable à lire...

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Trois Princes, Tome 1 : Puritaine et catin

  • France : 2012-10-03 (Français)
  • France : 2014-11-19 - Poche (Français)

Activité récente

Leo37 l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-16T12:15:08+02:00
MayDodd l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-21T20:18:50+02:00

Titres alternatifs

  • Princes Trilogy, book 1 : The Raven Prince - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 396
Commentaires 48
Extraits 16
Evaluations 102
Note globale 8.15 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode