Livres
558 181
Membres
606 365

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

" Beth chérie,

Les gentilles stagiaires studieuses ne passent pas leur temps sur Fetlife au bureau au lieu de travailler. Je m'engage à garder ce que j'ai vu (et pris en photo, cf. ci-joint) pour moi si tu passes un nuit avec moi. En plus, sans me vanter, c'est une nuit que tu n'oublieras pas de sitôt.

Oui, c'est du chantage, j'assume.

Yours, truly,

Lex"

Afficher en entier

– Oh mon Dieu ! m’exclamai-je.

– Pourquoi pas, ironisa-t-il, tu peux m’appeler comme ça mais c’est un tout petit peu excessif, pour le coup. 

Afficher en entier

Il m'attirait ? Lui ! C'était le comble ! Et ce n'était pas l'attirance mignonne qu'on ressent quand on a le béguin. C'était une attraction morbide, dangereuse qui avait quelque chose d'autodestructeur.

Afficher en entier

Tout ce que je voulais, c'était faire l'amour avec lui. En retour, il avait tout détruit : ce que j'étais, ce que je pensais être, ce que je pouvais devenir.

Afficher en entier

- Beth, tu es un miracle. A tous points de vue.

C'était la première fois qu'il me faisait un compliment pareil et j'en rougis de plaisir.

Afficher en entier

- Tu n'es pas obligé. Ton lit est bien assez grand pour deux.

- C'est une invitation ?

- Faut croire...

- Je pensais que tu détestais dormir avec quelqu'un ?

- C'est ce que je pensais moi aussi.

Afficher en entier

- Je ne me pensais pas capable de te faire jouir avec un poisson, moqua-t-il gentiment.

Afficher en entier

Je me blottis plus fort contre lui en pressant ma hanche contre son sexe à travers son jean, espérant le convaincre de céder. Je sombrai dans le sommeil avant d'avoir raison de sa résistance.

Afficher en entier

– Je n’en crois pas mes yeux ! Je sursautai tellement fort que je fis tomber ma souris par terre et dus la ramasser avant de pouvoir dissimuler l’écran que j’étais en train de regarder. Cela laissa le temps à Welles de déclencher plusieurs fois son appareil photo.

– Élisabeth Assas, la gentille première de la classe que tout le monde admire… ajouta-t-il, s’esclaffant toujours et continuant à me mitrailler. Qui mate du porno sur l’ordinateur du bureau

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode