Livres
615 798
Membres
714 123

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Voyageurs, Tome 3 : Archives de l'exode



Description ajoutée par phenissia 2020-01-01T13:22:32+01:00

Résumé

Tome 3 de la série :

La Flotte d’exode est un trésor vieillissant, témoin de la volonté humaine de disséminer ses enfants et sa culture à travers les étoiles. Singulière au sein de la communauté galactique, peu la rejoignent et beaucoup la quittent. Dans les couloirs de ces vaisseaux naissent, vivent et meurent les spatiaux.

Une ethnologue à tentacules, un homme rêvant d’intégrer la Flotte, un adolescent de s’en aller, une archiviste vieillissante qui a connu l’époque où les Humains étaient des parias, une soignante affectée aux soins des morts, et Tessa, sœur d’Ashby, le capitaine humaniste de L’Espace d’un an.

Autant de voix qui, humaines ou non, nous racontent le sentiment d’appartenance à un groupe, le besoin central de trouver une place, dans la galaxie ou dans les cœurs. Des gens ordinaires ; des vies ordinaires : uniques et précieuses.

Après L’Espace d’un an et Libration, Archives de l’exode clôt le premier triptyque de Becky Chambers, pour lequel elle a reçu le prix Hugo 2019 de la meilleure série.

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs

extrait

"Quand leur planète cessa d’être viable, les dernier.e.s Humain.e.s démontèrent leurs cités. Les tours étincelantes de verre et de métal redescendirent, poutre après poutre, boulon après boulot. Une partie des matériaux fut réutilisée, mais la majorité fut envoyée dans des fonderies toxiques édifiées hâtivement sur des terres agricoles devenues stériles. Les Humain.e.s qui se chargeaient des travaux savaient qu’iels n’en verraient pas le résultat. Leur espérance de vie diminuait sous l’effet de la famine et des maladies. Même s’iels avaient été aussi solides que leurs ancêtres, une vie n’aurait pas suffi à la tâche. Les récupérateurices cédèrent la place aux bâtisseureuses, qui coulaient et soudaient pour des enfants qu’iels ne verraient pas grandir. Le résultat de leurs efforts fut placé en orbite basse où on s’en servit pour construire trente-deux vaisseaux. Chaque vaisseau était une véritable ville.

« Une ville faite de villes, m’a dit mon hôtesse le premier jour.

Nous avons emporté nos ruines. »"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Le troisième tome d'une série chouchou et dont la lecture me fait tellement de bien. Becky Chambers a un don pour rendre toutes situations pleines d'espoir dans ses écrits. J'ai adoré ces Humains parfois sereins parfois perdus mais toujours réfléchis. Tout est parfait dans cette série qui arrive à dépasser le 1ER tome dans mon classement personnel. Hâte de lire le dernier tome de la saga (en VO).

Afficher en entier
Diamant

On est dans le récit, ce n'est pas emballant mais paradoxalement c'est bigrement passionnant. C'est une vraie description d'une communauté, d'une histoire... On a l'impression que les personnages sont réels et c'est ça qui est fort. Le fait de nous faire partager leurs vies, leurs peurs, leurs envies ajoutent une dimension supplémentaires et rend ce tome particulièrement attachant, humain.

Difficile de ne pas évoquer son univers, on sent que ça foisonne, rapidement ont comprend que les possibilités de récits sont multiples tant c'est bien construit et raisonné.

Afficher en entier
Argent

Dans ce troisième tome de cette série on suit plusieurs personnages de la Flotte, ce groupe de gigantesques vaisseaux-mondes qui ont fui la terre quand elle est devenue inhabitable, et où les habitants restent pendant des générations plutôt que de s'installer sur des planètes.

Chambers a créé une culture très intéressante pour cette Flotte, avec ses façons de penser, ses rites, que j'ai trouvée très intéressante et que l'on découvre petit à petit au travers des différents personnages. L'alternance entre leurs différents histoires marche très bien et fait que ce livre se lit très vite.

Je l'ai trouvé peut-être un peu plus long que nécessaire vers le deuxième tiers, à un moment où on a bien assimilé la culture et les nouveautés de cet univers mais où on ne sait pas où l'histoire va, mais c'est très léger et j'ai trouvé la fin très satisfaisante. Même si j'ai préféré le deuxième tome, ce livre-ci est une très bonne lecture dans cet univers.

Afficher en entier
Or

Comme les deux premiers, excellent !

Afficher en entier
Argent

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2019/12/04/archives-de-lexode-becky-chambers/

Pour résumer, Archives de l’exode est une réussite qui ne plaira certes pas à tout le monde pour son aspect très humain et social (ce qui induit une presque absence d’action) mais qui ne manque pas de qualités sur la forme comme sur le fond. Becky Chambers s’inscrit dans un nouveau genre de science-fiction typé sciences humaines pour proposer un texte riche sur bien des thématiques. À découvrir, l’expérience vaut le coup !

Afficher en entier
Or

Je n'ai pas hésité avant d'acheter ce livre, tant j'avais aimé les deux précédents. L'espace d'un an reste, je crois, mon préféré, sans doute en partie car c'est la "porte d'entrée" de cet univers et de cette plume. J'ai retrouvé ici ce qui m'a tant plu dans les précédents, à commencer par les personnages réalistes, complets, subtils et nuancés (aucun n'est sans défaut, ni sans qualité), qui ont tous une vraie voix et une vraie histoire. J'aime les réflexions et questionnements que chacun a sur sa propre vie, qui raisonnent forcément, et reste valable à chaque âge (les personnages les plus jeunes comme les plus âgés passent par des remises en question assez similaire, et c'est intéressant de voir qu'on a pas d'âge pour être perdu, ou pour évoluer) ; sans forcément donner de réponse toute faite, on se rend compte que c'est normal d'hésiter et de ne pas savoir ce qu'on fait, où on va, mais que ce n'est pas définitif. Il n'y a aucun jugement dans les choix des personnages ou les façons de mener leur vie, et ça fait du bien. Ses romans semblent "légers", ils n'ont pas le côté sombre qu'a souvent la SF, sont plutôt optimistes et font honnêtement du bien, mais ça ne veut pas dire qu'ils manquent de profondeur, au contraire. Les thèmes abordés sont importants, universels et peuvent parler à tous, on réfléchit sur sa propre vie, mais c'est subtil et on peut d'ailleurs les lire au premier degré et y prendre du plaisir aussi. Je conseille ce livre aussi vivement que les autres romans de Becky Chambers.

Pour le détail, c'est (il me semble) le premier roman que je lis qui intègre l'écriture inclusive, et ça ne m'a pas du tout gênée : en fait, quand on est pris par une lecture intéressante, on ne s'en rend pas compte, ça ne gène pas la fluidité, et j'ai dû m'en rendre compte à la moitié du roman.

Afficher en entier
Argent

Cette fois ci je n'ai pas eu la patience d'attendre la sortie française du dernier Becky Chambers et ai pu découvrir sa plume en langue originale. Mais je crois avoir été trop impatiente car ce livre m'a au final un peu déçue.

J'ai pourtant adoré le sujet qu'elle a choisit pour ce troisième livre : la flotte humaine. Il y a des siècles, face au déclin de la Terre, les humains ont en effet décidé de la quitter et de sillonner l'espace à bord de vaisseaux gigantesques dans lesquels ils pourraient vivre des années. Et certains y vivent encore, même après le premier contact, même après avoir trouvé leur place au sein de l'Union Galactique.

Nous allons suivre plusieurs personnages qui vont permettre à l'auteure de développer chacun un aspect en particulier : il y a Tessa, la maman dont le travail est menacé ; le jeune Kip, le rebelle, qui veut à tout prix quitter la flotte ; Eyas dont le travail nous permet de découvrir les particularités de la flotte ; Sawyer qui n'a jamais vécu à bord de la flotte mais voit en elle comme un nouveau départ ; et enfin Isabel l'archiviste qui m'a semblé comme un lien entre tous ces personnages, du fait de son travail.

Les livres de Becky Chambers sont toujours très contemplatifs, très lents et humains. C'est un aspect que j'avais adoré dans les livres précédents, mais j'ai trouvé qu'il s'essoufflait complètement dans celui ci. Les personnages ont chacun un rôle beaucoup trop évident dans la démonstration sociologique et ethnologique que l'auteure aime toujours faire. Cela les rend un peu trop clichés et m'a vraiment déçu.

C'est vraiment dommage car elle a réussi à créer quelque chose de vraiment intéressant avec cette flotte humaine. Découvrir cette nouvelle culture qui pourrait un jour être la nôtre est passionnant. Une culture où rien ne se jette, tout se répare ou se transforme. Une culture où chacun prend soin des autres et où son quartier devient comme une seconde famille. On aurait tout à gagner à la prendre en exemple !

J'ai tout de même passé un très bon moment en lisant ce livre. Certains passages sont vraiment beaux, poétiques et forts. Cependant, je crois que j'en attendais un peu plus de ce troisième tome, les autres étaient vraiment beaucoup plus réussis, beaucoup plus aboutis.

https://bookshowl.blogspot.com/2018/09/record-of-spaceborn-few-becky-chambers.html

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Voyageurs, Tome 3 : Archives de l'exode

  • France : 2019-10-24 (Français)
  • France : 2018-07-24 (English)

Activité récente

Miney le place en liste or
2022-07-12T07:30:39+02:00
Dweia le place en liste or
2020-04-18T21:18:34+02:00

Titres alternatifs

  • Record of a Spaceborn Few (Wayfarers #3) - Anglais
  • A closed and common orbit - Anglais
  • Record of a spaceborn few - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 22
Commentaires 7
extraits 2
Evaluations 10
Note globale 8.1 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode