Livres
553 898
Membres
598 578

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les yeux bleus



Description ajoutée par crasybook 2020-06-23T12:12:31+02:00

Résumé

1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul de Vence. Le père, la mère et leurs jumeaux d'à peine trois ans. Comment oublier ce crime monstrueux ?

2018. À Nice, le petit Maxime est enlevé en pleine journée dans le jardin de la maison familiale.

Aussitôt, les médias s'emballent, la police est sur les dents. Car l'enfant n'est pas n'importe qui : il est le petit-fils de Claude Cerutti, homme d'affaires à la réputation sulfureuse et puissante figure locale.

Lorsque la tante de Maxime est soupçonnée d'avoir organisé l'enlèvement, le clan Cerruti est au bord de l'implosion. Pour le patriarche, cela ne fait aucun doute : à travers cet enlèvement, c'est lui qui est visé. Lui, son nom, sa famille. Et ses secrets.

Afficher en entier

Classement en biblio - 21 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par polacrit 2021-06-14T15:11:59+02:00
Or

Lentement, l'auteur déroule les fils de son histoire comme on pose des jalons: les investigations d'Anthony; l'enquête de police en arrière-plan; l'enquête de Jacques Belleville en 2015. A charge pour le lecteur de les suivre et de les démêler...

1986. Près de Saint-Paul-de-Vence, toute une famille est sauvagement assassinée dans sa villa. Crime monstrueux, à ce jour impuni, resté dans les mémoires sous le nom de l'Affaire Armand.

Décembre 2018. Maxime, âgé de quatre ans, disparaît soudain du jardin de la demeure familiale dans lequel il jouait tranquillement. Seul indice: le portait donnant sur la rue est entrouvert de quelques centimètres. Seule certitude: le petit garçon a été enlevé dans un laps de temps de seulement dix minutes. Anthony et Estelle, ses parents, savent que chaque minute passée réduit les chances de le retrouver sain et sauf.

Coup de théâtre: Lise, la soeur d'Estelle, et son compagnon Fabrice, soupçonnés d'avoir commandité l'enlèvement, sont arrêtés: "Il reste à espérer que cette avancée dans l'enquête permettra de retrouver l'enfant sain et sauf. L'alerte enlèvement n'a en revanche pas été levée et une véritable chasse à l'homme est engagée depuis hier pour retrouver l'enfant ainsi que le ravisseur ou ses complices." (Page 70).

2015. Jacques Belleville, gendarme à la retraite, bénévole à l'AAFV, reprend le dossier de l'affaire Armand. Il constate que trop de questions sont restées sans réponse. => Quel est le lien avec les événements de 2018?

2018. Claude Cerutti, le patriarche et grand-père maternel de l'enfant, persuadé qu'il s'agit d'un complot contre sa famille, envoie Jo, son homme de main, mener sa propre enquête. Mais les Cerutti reçoivent un colis contenant une demande de rançon et les vêtements que Maxime portait le jour de sa disparition. Une terrible course contre la montre s'engage alors...

L'agencement des lieux démontre le sens de la mise en scène de l'auteur, créant un contraste saisissant entre les événements tragiques et les décors où ces derniers se déroulent:

Rue où habitent les Delcourt: "Mon regard embrassa notre petite rue qui offrait toujours le même tableau de calme e de sérénité. Les bordures fleuries, les haies et les arbustes soignés au millimètre...Constituaient un véritable écrin pour la dizaine de maisons qui s'y lovaient." (Page 17) =>Ce décor de carte postale, empreint d'une fausse sérénité, abrite le Mal et ne peut en protéger ses habitants.

Leur villa: "Une villa magnifique sur les hauteurs de Nice, posée dans un parc forestier millénaire avec un panorama à couper le souffle sur le versant italien de l'une des plus belles baies du monde. cadeau de mariage de mes chers beaux-parents...doté d'un salon d'été et sa terrasse en teck qui avançait sous les arbres pour venir encadrer la piscine à débordement". (Pages 20-22) =>Décor en carton-pâte, digne d'une comédie romantique, sauf que l'histoire que raconte Les Yeux Bleus n'est pas du tout romantique.

Parfait contraste avec la villa des Delcourt, le commissariat où tout "portait le poids des ans et des coupes budgétaires. Murs décrépits, peinture écaillée, carrelage fendu, meubles et matériel informatique hors d'âge", donnant une bien piètre opinion de la police et des moyens dont elle dispose.

Le -: Moi qui suis une lectrice expérimentée de romans policiers et de thrillers, deux faiblesses dans le scénario m'ont sauté aux yeux et mis un petit bémol à mon enthousiasme: rien ne dit comment la police a fait le lien avec Lise au point de l'arrêter pour l'enlèvement de son neveu? Dans l'affaire Armand, comment Patrick Armand a-t-il soupçonné que ses jumeaux n'étaient pas de lui? => Détails-clefs non négligeables car ils sont le facteur déclencheur des événements conduisant aux crimes.

Le +: Mêler la fiction à la réalité en  intégrant à l'histoire les frère Mariani et leurs malversations financières, Claude Cerutti étant un homme d'affaires qui a bâti sa fortune avec l'immobilier, secteur grevé par toutes sortes d'escroqueries, les citant comme d'éventuels suspects dans l'affaire Armand, est un vrai coup de maître: "Les Mariani et leur bande étaient les plus belles crapules du monde, de vrais salauds, des cow-boys sans foi, ni loi. Ils étaient tout ce que vous pouvez imaginer. Mais s'il y a bien une chose qu'ils n'auraient jamais faite, c'est buter des gosses." (Page 281)..."Il y a quelques années, j'avais participé à la rédaction d'un dossier qui dénonçait des malversations financières dans bon nombre d'opérations immobilières azuréennes. Terrains acquis illégalement, pot-de-vin pour les permis de construire, pressions lors des votes d'assignation des plans d'urbanisme...La liste était longue. Et devinez qui apparaissait en filigrane à chaque fois. -Claude Cerutti. -Tout juste" (Page 287) => Serait-ce le mobile de l'enlèvement du petit Maxime?? Vous le saurez en lisant Les Yeux Bleus...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2021-03-29T11:52:14+02:00
Bronze

Un petit roman suspense pas trop mal, même si je n'ai pas vraiment apprécié ma lecture, je me suis légèrement ennuyée malgré les rebondissements parce que je ne me suis pas attachée aux personnages. Il n'y a guère que l'histoire du passé qui m'a intéressée, notamment vis à vis de Rachele Romani et donc aussi la famille Armand. Pas vraiment une lecture que j'ai aimé donc, mais je ne suis pas adepte de policiers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-16T16:13:05+01:00
Argent

Les yeux bleus est le second roman de Sébastien Didier, dont l'écriture trés cinématographique est fort plaisante !

Quand son fils Maxime, 4 ans, est enlevé, Antoine Delcourt, beau fils de Claude Cerutti qui est une sommité Niçoise, va tout faire pour le retrouver. Et il va replonger dans le passé de Claude, de sa ville, et découvrir tout un tas de choses qui auraient dû rester cachées…

Si l'écriture de l'auteur est simple, la construction de son roman est suffisamment maitrisé pour passionner du début à la fin. Ainsi, c'est un plaisir de parcourir les deux époques que met le roman en paralléle, l'une n'allant pas sans l'influence de l'autre. Parfois, on sent que tout cela est trés inspiré, peut-être un peu trop lors de certains passages, par le cinéma du genre, mais cela n'empêche aucunement de se plonger dans une histoire qui ménage suffisamment de fausses pistes pour qu'on se laisse facilement entrainer.

Le roman multiplie également les personnages, chacun semblant pouvoir être autant une aide qu'un coupable potentiel. Et tout du long, on ne cessera d'essayer de trouver le coupable. Il sera peut-être un peu dommageable de voir qu'on ne pouvait pas le trouver, et que l'épilogue est un poil long, mais pour le reste, voici une bonne histoire tout à fait réussit dans son genre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChroniquesParMilliers 2020-10-22T11:42:28+02:00
Argent

J'ai adoré toute l'ambiance du roman, les recherches et questions en abondance. 

L'intrigue entre passé et présent à été assez original à suivre et on ne s'y perd pas contrairement à ce que l'on pourrait croire. 

Tout a été savamment dosé sans en faire trop, nous sommes dans une ambiance de saga télévisé. Tout le monde fourmille autour de cet événement, tout le monde est en effervescence et est prêt à y mettre la patte.

Ce roman a parfaitement mêlé suspense, rebondissement, surprise et attraction pour me rendre totalement captivé par ma lecture.

Du début à la fin, l'auteur a su nous captiver dans ce thriller psychologique. Plus je tournais les pages et plus j'en voulais encore. Chaque chapitre est hyper bien construit et prenant. L'auteur à fait un sacré travail avec ce thriller qui fonctionne à merveille. Ça a donc été une très bonne lecture dans son ensemble. Fan du genre, je vous recommande fortement de lire ce roman qui saura vous rendre accro au récit. 

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delphine-42 2020-09-29T06:16:33+02:00
Argent

Sébastien Didier nous revient avec ce nouveau thriller psychologique avec disparition d'enfant, et plus particulièrement son enlèvement. Cette affaire va vite être médiatisée car l'enfant est le petit-fils d'une grande figure locale.

Veut-on le toucher à travers son petit-fils? En veut-on à sa famille? Est-ce dû au passé, à ses affaires et à ses secrets? Quel est le rapport avec le massacre ayant eu lieu 30 ans auparavant?

Tout le monde va vite être en ébullition, dans la panique de retrouver l'enfant rapidement et vivant!

L'auteur confirme ici tout le bien que je pensais de lui avec son premier roman, Je ne t'oublie pas : https://aufildesevasionslivresques.blogspot.com/search?q=s%C3%A9bastien+Didier

Les yeux bleus est un thriller psychologique captivant , qui se passe à Nice, ce qui n'est pas déplaisant , qui a une intrigue solide et tient en haleine le lecteur de bout en bout.

Quelques petites longueurs mais l'ensemble est efficace et assoit la position de l'auteur comme un auteur policier à suivre de très près.

Le travail éditorial pour la couverture est magnifique mais je me pose une question : Pourquoi ne pas sortir les romans de cet auteur en grand format et juste en inédit en poche? Je trouve que ça lui donne une place de challenger alors que l'auteur est assez costaud pour passer au niveau supérieur...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cecile-156 2020-09-26T17:44:09+02:00
Argent

2018. Anthony vient de se disputer avec sa femme lorsqu’il réalise que son fils, Maxime, a disparu. La police est au rendez-vous et la conclusion ne se fait pas attendre : le petit garçon a été enlevé. Et c’est certainement sa famille, ou plutôt celle de sa femme que l’auteur de cet enlèvement vise. Elle fait partie des Cerutti, famille puissante de la ville de Nice.

Des sentiments forts

C’est à travers les yeux du père que nous vivons ce moment angoissant et beaucoup d’éléments de l’enquête qui va suivre. En parallèle de la police, il va lui-même suivre ses propres pistes, convaincu que la police passe à côté de l’essentiel.

Il est difficile de ne pas éprouver d’empathie pour ce père qui vit les pires moments de sa vie. Son fils est-il toujours en vie ? Le fait-on souffrir ? Réussira-t-il à le retrouver sain et sauf ? L’auteur, Sébastien Didier, a très bien su comment transmettre cette palette d’émotions. Dès le début, nous ressentons l’angoisse que ressent ce père et nous sommes happés par cette histoire qui ne peut laisser le lecteur de marbre.

Des retours dans le passé

Dès le début du livre, nous retournons en 1986, année où le massacre d’une famille a fait la Une des journaux niçois. Nous comprenons d’emblée que cette histoire a un lien avec l’enlèvement de l’enfant, mais il est quasiment impossible de comprendre ce qui les relie à ce moment de l’histoire.

C’est ensuite de manière régulière que nous retournons trois ans en arrière, en 2015, époque où un ancien gendarme reprend l’enquête sur ce drame familial.

Ces retours peuvent être perturbants car ils sont difficilement interprétables. Ils prennent tout leur sens vers la fin du roman. Je n’ai pas spécialement apprécié ces passages. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi. Peut-être parce que nous devons suivre une enquête en parrallèle de la première (l’enlèvement) et que ces chapitres étant plus rares et assez espacés, il est parfois difficile de suivre la logique des événements relatés.

Du suspens et des surprises

Une chose est sûre, ce roman est plein de surprises et le suspens est haletant. Lorsque l’on pense avoir compris, un nouvel événement vient bouleverser nos certitudes. Et même à la toute fin du roman, lorsque nous découvrons l’identité du ravisseur, un dernier rebondissement nous attend (pas si inattendu que ça, cela dit).

L’identité du coupable m’a vraiment surprise. Je n’ai pu su lire les indices qui indiquaient l’implication de cette personne. J’ai comme l’impression d’être vraiment passée à côté de quelque chose. Peut-être ai-je été inattentive à certains moments cruciaux de ma lecture ?

Enfin, le dénouement a été trop rapide pour moi. C’est assez récurrent, notamment dans les films ou séries, de découvrir le mobile de la bouche même du coupable, qui explique pas à pas les raisons qui l’ont poussé à agir ainsi. Nous relisons alors en accéléré divers éléments découverts au long de notre lecture. Et c’est essentiellement ce qui me déplait dans ce livre.

Malgré tout, l’auteur nous offre une histoire extrêmement bien ficelée, qui tout prend son sens lorsqu’on découvre le dénouement.

C’est un très bon livre que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher. C’est ce que les américains appellent un page-turner. A chaque fin de chapitre, nous n’avons qu’une envie : entamer le suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2020-08-27T15:20:32+02:00
Bronze

Quelle histoire ! Angoisse et rebondissements sont au rendez-vous ! Tout commence par un enlèvement, celui d’un petit garçon de 4 ans, Maxime, qui joue tranquillement dans le jardin de ses parents, sur les hauteurs de Nice… Le calme avant la tempête : une camionnette passe, quelques minutes d’inattention des parents et l’enfant disparaît…

Cet enlèvement et l’enquête qui va suivre vont en partie être racontés par Anthony, le père de Maxime, un homme épris d’angoisse et de culpabilité, prêt à tout pour retrouver son fils. J’ai, pour ma part, éprouvé beaucoup d’empathie pour ce père de famille, subitement plongé en plein désarroi. D’emblée, il va mener sa propre enquête en parallèle de la police, à l’instinct pour tenter de comprendre pour quelles raisons quelqu’un en veut à sa famille. Car sa famille justement, ce n’est pas n’importe laquelle : son épouse, Estelle, est la fille de Claude Cerutti, homme d’affaire multimillionnaire , lui-même fils de l’ancien maire de Nice… Dès le départ, le ton est donné, on sent bien que les relations entre les personnages seront primordiaux dans cette intrigue: la tension entre les membres de cette illustre famille est palpable, deux soeurs qui ne s’entendent pas, un couple qui se délite avant même la disparition de leur fils… Entre secrets de famille et affaires douteuses, voilà le clan Cerutti fortement déstabilisé par la disparition de Maxime. Mais si Claude le patriarche n’a pas la conscience tranquille, il a toutefois les moyens de faire avancer une enquête qui va le plonger dans ses erreurs passées…

Quelques années plus tôt, Jacques Belleville travaille pour le compte d’une association qui s’occupe de crimes non élucidés : il enquête sur une famille effroyablement décimée dans sa villa de Saint-Paul-de-Vence, un soir de 1986..

Une nouvelle pièce d’un puzzle complexe et intrigant, qui finira par trouver sa place dans ce récit on ne peut plus efficace: le style est fluide mais il faudra cependant s’accrocher niveau concentration pour suivre les nombreux rebondissements, les allers-retours entre plusieurs époques, et les multiples liens entre les personnages. Mais le jeu en vaut la chandelle car l’intrigue est riche et sombre, et comporte à la clé un ingénieux dénouement.

J’ai tant apprécié cette histoire que je l’imaginerai bien en adaptation télévisuelle : série ou téléfilm… J’ai trouvé les personnages de ce roman très bien cernés, les lieux facilement imaginables tant ils sont bien décris, et l’intrigue, aussi tortueuse soit-elle, pourrait bien inspirer un scénario… Ce n’est qu’une suggestion…

Merci beaucoup aux Editions Hugo et à Net Galley pour la lecture très plaisante de ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandra-191 2020-08-05T22:22:50+02:00
Or

Alors si je devais vous parler de ce roman en quelques lignes, je vous dirais de vous accrochez parce que vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Et si vous aimez mener l'enquête, avec une histoire pleine de secrets alors vous avez là, le récit parfait. Un mélange de suspense, secrets de famille, enlèvement, de quoi vous tenir en haleine du début à la fin.

Parce que oui ! Même quand on croit avoir saisie le fin mot de l'histoire, l'auteur nous surprend encore avec un dernier rebondissement. Alors un conseil, notez bien tous les indices, croyez-moi, ils vous seront utiles. Quoi, vous n'êtes toujours pas convaincu ? Alors laissez-moi vous dire que vous ne pouvez pas passer à côté de cette lecture. L'écriture vous embarque dans l'univers de par les descriptions, et les personnages finissent le travail en nous entraînant à leurs côtés.

Attachants, troublants, et passionnant.

Seront mes trois mots de la fin.

Ils résument à mon sens ce que j'ai le plus ressenti au cours de cette lecture.

Alors en conclusion, je vous dirais qu'il serait temps d'attraper un carnet et de prendre des notes, ce récit n'attend que vous pour vous dévoiler sa vérité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Les_livres_de_jess 2020-07-08T16:49:21+02:00
Or

Dès les premiers chapitres j’ai été plongée dans l’intrigue! Dans la terrible disparition d’un petit garcon.

.

Bref, dans cette histoire je suis parti mener l’enquête avec les différents personnages, tantôt du côté des parents, tantôt du côté du grand père ou d’un journaliste. Mais en me laissant dans le suspens le plus total!

.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue, les indices que l’on découvrent et qui sèment le doute sont très bien éparpillés. C’est très bien ficeler et on se prend vite au jeu de recherche autour de cette disparition en se posant aussi plusieurs questions.

.

Les sujets abordés pour l’auteur sont bien maîtrisés et rendent cette histoire réelle grâce à ces actualités et ses faits historiques inclus. La pression familiale, l’image intacte à gardé pour la réussite professionnelle, les non-dits...autant de sujets délicats mais bien décrits.

.

J’ai passé un très bon moment de lecture, les rebondissements se succèdent, l’attente est très bien géré et il est difficile de poser le livre tant il est addictif! C’est une histoire palpitante, complètement déroutante et remplis de suspens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SuperNova 2020-07-05T13:16:38+02:00
Or

Le prologue situe son action à Nice, au début de l’hiver 1986. Il est suffisamment court et percutant pour comprendre que le drame qui s’est joué sera le point de départ d’une histoire pleine de suspense.

De même, l’histoire situe son action en 2018, dans la même ville, à la même saison et rapidement un autre drame se joue presque sous nos yeux : un petit garçon vient d’être enlevé. Il est le petit-fils d’un homme d’affaires millionnaire, il est « l’héritier ».

Voilà une histoire comme je les aime, sans blabla inutile ni temps mort. On entre directement dans le vif du sujet, l’enquête démarre immédiatement, les événements s’enchaînent et le suspense ne cesse de croître. On se prend à vouloir aller encore plus vite dans la lecture tant l’histoire est prenante. Je vous conseille de prévoir quelques heures d’affilée pour découvrir ce livre car plusieurs épisodes sont racontés en parallèle et à des dates différentes (1986, et en particulier 2015 et 2018, en alternance) mais on suit très bien car la narration est claire, très fluide. C’est une lecture addictive.

Ainsi, plusieurs personnes sont impliquées : un ancien gendarme à la retraite, le père et le grand-père de l’enfant disparu, la police bien sûr…

Le récit est centré sur cet enlèvement auquel le premier rebondissement semble apporter un début d’explication mais l’investigation apporte sans cesse des éléments nouveaux et relance systématiquement le suspense. L’histoire est aussi centrée sur ce qu’il s’est passé bien des années avant la disparition de cet enfant. On est pris dans cet engrenage et on a qu’une envie c’est d’en connaître davantage et rapidement. On se familiarise avec tous les personnages principaux assez rapidement.

C’est à une véritable enquête que l’on assiste, plus précisément deux investigations. On passe de l’une à l’autre sans perdre le fil. Ce que j’apprécie ici, c’est que l’auteur n’a pas besoin de teinter chacun de ses chapitres d’hémoglobine, non, c’est un thriller psychologique bien mené, plein de suspense, un livre qui m’a beaucoup plu et m’a donné envie de découvrir le tout premier livre de cet auteur.

Afficher en entier

Date de sortie

Les yeux bleus

  • France : 2020-07-02 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 21
Commentaires 12
extraits 0
Evaluations 11
Note globale 7.91 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode