Livres
436 401
Membres
361 764

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par KwoL25 2018-11-08T23:59:50+01:00
Or

Comme tous les livres de Jojo Moyes, l’histoire est prenante, les personnages émouvants, bref j’ai beaucoup aimé!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-08-30T22:20:27+02:00
Argent

Je remercie Netgalley pour m'avoir envoyé ce livre il y a déjà un petit moment. Je l'avais complètement occulté et il a fallu que je fasse une recherche sur mon pc pour le retrouver. C'est d'abord la couverture qui m'a attiré. Elle est belle et mystérieuse à la fois. Qui est la jeune femme qui regarde le ciel ?

1916. La première guerre mondiale, moins connue que la seconde. Sophie est une jeune femme qui attend le retour de son mari de cette guerre qui ne devait pas durer longtemps. Deux ans après, la guerre est toujours aussi présente, la France en pleine occupation allemande. Dans un petit village en Picardie, Sophie et sa soeur, ainsi que son frère tiennent le restaurant familial "le Coq rouge". Leur père est décédé, les maris sont partis se battre et les allemands sont bien installés. Un nouveau Kommandant débarque, différent du précédent. Il a oublié d'être bête et se rend bien compte de tout ce que fait Sophie pour son village, ses amis, sa famille. Perturbé par un tableau, celui de Sophie qui a été peinte par son mari, il l'admire très souvent. 2006. 90 ans plus tard, Liv a hérité de ce même tableau par son défunt mari. Cela fait dix ans qu'ils l'avaient acheté. Mais ce tableau devient problématique. La famille de Sophie veut le récupérer, car il vaut son pesant d'or. Liv ne peut pas s'en séparer, ultime souvenir de son mari. Un combat qui devient si important pour les deux partis qu'ils vont forcément y laisser des plumes.

Le livre est découpé en deux parties. La première nous décrit l'histoire de cette femme qui a vécu durant cette première guerre mondiale. Son combat pour que tous puissent manger à sa faim. Elle a une pêche d'enfer malgré tout ce qu'elle est obligé de faire. Cuisiner pour les allemands. Devenir une traître aux yeux des habitants de son village en faisant un mauvais choix. Mais pour retrouver son mari qui a été enfermé dans un de ces baraquements, que ne ferait-elle pas ? Entre les deux il y a cet amour qui est fou. Un amour qui va au-delà de la séparation. Cette partie que j'ai trouvé bien trop petite à mon gout, tout juste un tiers du livre, est ma partie préférée. Nous suivons ce petit village, avec les personnages qui y ont vécu. Avec leur problème, leur espoir, leur vie qui n'est pas simple. Les préjugés, les critiques sans savoir, les petites piques, mais également le soutien sans faille. En temps de guerre il est difficile de pouvoir faire ce que l'on veut. Sophie est un personnage qui ne se laisse pas aller. Elle a ce don d'aider les autres, de voir ce qu'il y a de meilleur en eux. Sa soeur Hélène est plus timide, plus dans la déprime. Malgré tout elles arrivent à se souder dans l'adversité. Quant au Kommandant, il est là parce qu'il y est obligé, comme la plupart des Allemands dans cette guerre. Il n'oublie pas d'être humain et même si certains de ses actes sont immoraux, il a une forme de tendresse pour les deux femmes, surtout Sophie.

Dans cette partie, il y a beaucoup de tensions entre les personnages. La peur fait partie de leur quotidien. Il y a également des pointes d'humour par moment pour alléger le texte et les situations. Je me suis demandée jusqu'où Sophie pouvait aller. Que ce soit dans l'affrontement ou dans la passivité. Elle ne cherche pas à nuire. Le contexte est rude. Bien entendu ce n'est pas une romance qui se prépare, mais plutôt une relation qui est déjà là. Sans que Sophie et son mari soient ensemble, on ne peut pas passer à côté de leur amour. Le peu de lettres ou de mots qu'ils peuvent recevoir l'un à l'autre montre que les sentiments sont toujours aussi forts. Et qu'elle est prête à tout pour le retrouver, quitte à le rejoindre. Certaines situations prêtent à rire et cela fait du bien de voir leur quotidien un peu plus gaie.

La seconde partie prend donc les deux derniers tiers du livre. Nous suivons Liv, de son vrai prénom Olivia, qui va devoir se battre, passer au tribunal pour garder le tableau que son défunt mari lui a offert il y a dix ans. Les yeux de Sophie, le nom de ce tableau est à l'origine de bon nombre de discorde. Grâce à cette partie, nous apprenons ce qui est réellement arrivé à Sophie et son mari. C'est la guerre et les vols étaient quotidiens. Pour la famille restante de la jeune femme qui a vécu la guerre, ce tableau doit leur revenir, car il a été volé. Un combat acharné qui va se terminer au tribunal pour déterminer qui a le droit de l'avoir.

Autant j'ai beaucoup aimé avoir les informations sur Sophie, autant l'histoire de Liv m'a laissé de glace. Le fait qu'elle soit veuve à trente ans et n'arrive pas à s'ouvrir aux autres depuis quatre ans n'est pas vraiment ce que j'attendais. Elle a des dettes, une belle maison qui a été construite par son mari. Il a été très important pour elle, cela je l'ai compris, mais c'est un peu trop répété. Un peu trop de longueurs également. Par contre dès qu'on avait un détail même insignifiant des années 1914 à 1918, j'étais de nouveau dans le livre. Un point positif malgré tout, le personnage de Mo que j'ai beaucoup aimé. Le tableau est important pour tout le monde, pour des raisons différentes. Raisons qui sont visibles à la lecture. La recherche qu'effectue les personnages pour déterminer comment le tableau a pu arriver entre les mains de Liv est intéressant dès que l'on en apprend plus sur les premiers personnages.

En conclusion, j'ai adoré la première partie, beaucoup moins la seconde. J'aurais préféré suivre Sophie beaucoup plus longtemps, avoir plus de temps pour la découvrir encore plus et n'avoir que Liv sur la fin. Au moins, je sais ce qui lui est arrivé et me console en me disant que ce tableau a rassemblé beaucoup de monde autour de la première guerre mondiale.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-yeux-de-sophie-jojo-moyes-a148376960

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jolin 2018-08-26T19:59:14+02:00
Diamant

Jojo Moyes est une auteure que j'admire énormément pour ses incroyables romans. Et ce livre là n'est pas en reste. Elle mène d'une main de maître l’intrigue et les détails sont parfaitement ficelés (j'entends par là surtout les détails juridiques, les détails historiques etc). La manière dont tout s’enchaîne et dont tout se lie est magnifique. Le seul point négatif est que je n'ai vraiment pas aimé Liv. Son caractère, égoïste et immature, m'a fortement énervée durant le roman. Quant au personnage de Sophie, elle a su beaucoup me toucher avec son histoire. J'ai été très heureuse de la manière dont s'est finie sont histoire même si je trouve qu'au fil du roman on reste sur sa faim à son propos !

En résumé, il s'agit d'un excellent roman de Jojo Moyes que vous devriez lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaRie2Go 2018-08-14T20:37:01+02:00
Or

J’ai eu un coup de cœur pour les personnages de ce roman. Je me suis rapidement attaché à eux, dévorant chaque page pour savoir ce qui allait arriver par la suite.

Comme l’auteure passe d’une époque à une autre (donc d’un personnage à un autre), j’ai vécu de petits deuils à chaque fois. C’est le seul bémol que j’ai trouvé au livre...

Sinon, l’intrigue est bien ficelée, l’écriture est fluide et j’ai adoré ma lecture.

Ce n’était pas le premier livre de cette auteure que je lisais et ça ne sera sûrement pas le dernier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MorganeTryde 2018-06-13T14:17:29+02:00
Argent

De quoi ça parle ?

1916, la guerre fait rage partout en Europe. Sophie, propriétaire d’un hôtel, doit supporter quotidiennement la présence des Allemands, obligée de leur préparer leur repas chaque soir. Le commandant, bien que son ennemi, se montre bienveillant envers elle, appréciant les qualités de peintre de son mari parti au front. En effet, le portrait de Sophie est fièrement affiché dans l’hôtel, à la vue de tous. L’Allemand se montre de plus en plus obsédé par ce tableau et par la jeune femme qu’il représente. Alors que la Française croit son mari entre la vie et la mort, elle va alors faire une proposition à l’officier. Une proposition qui pourrait bien la détruire à tout jamais…

Un siècle plus tard, Liv, Londonienne, tente de survivre à son existence faite de tristesse. Miraculeusement, un beau jour, elle fait la rencontre de Paul, un homme charmant au métier intriguant. En effet, celui-ci est spécialisé dans la restitution d’oeuvres d’art et, justement, la famille Lefèvre lui a demandé de partir à la recherche du célèbre tableau « Les yeux de Sophie »…

A quoi faut-il s’attendre ?

Le thème de la guerre et plus précisément de la première guerre mondiale est largement abordé. Les 25-30 premiers % du livre se déroulent en 1916, alors que diverses régions de la France sont envahies par les Allemands. Les conditions de vie de l’époque sont effroyables et franchement très bien retranscrites. Mon cœur s’est serré à plusieurs reprises à la lecture de la pauvreté et de l’enfer qu’ont vécu les gens pendant ces années horribles. Les Allemands sont dépeints comme les ennemis et il est facile de les identifier comme tels. Aux yeux des personnes sous leurs ordres, ils ne sont rien de plus que des animaux. Ils n’ont plus rien d’humain et le lecteur comprend d’où vient cette impression si dure.

L’amour est également présent. D’une part entre Sophie et son mari parti au front. Elle lui est d’une fidélité inébranlable et l’aime plus que tout. Elle tente de rester positive et d’espérer qu’il reviendra sain et sauf. Sophie revit quelques flash-back qui nous ramènent dans le passé, avant la guerre, au moment où la jeune Française a fait la connaissance du célèbre peinte Lefèvre. Cela permet au lecteur de mieux comprendre la jeune femme et les décisions qu’elle prendra par la suite.

D’autre part, le lecteur est également projeté à notre époque, dans la vie de Liv, jeune Londonienne, veuve et inconsolable. Son mari, un architecte renommé, est mort il y a 4 ans et, depuis, elle erre comme une ombre. Elle va faire la rencontre de Paul, un homme qui, contre toute attente va l’ébranler et lui redonner goût à la vie. Malheureusement, rien n’est jamais simple en amour et la mission du chercheur d’œuvres d’art risque de tout gâcher.

Le thème de la restitution des tableaux volés durant les deux guerres mondiales par les Allemands tient une place centrale. Le lecteur est projeté dans les tribunaux et assiste à ce processus dont on parle peu dans l’actualité.

Les personnages principaux sont deux femmes d’époques différentes et pourtant liées par l’histoire.

Sophie, tout d’abord, la petite française, forte et optimiste dont la vie va basculer le jour où elle décide de sauver son mari par tous les moyens possibles.

Liv, ensuite, trentenaire détruite, au bord du gouffre, qui retrouve l’espoir dans les yeux d’un autre homme et qui va se battre pour garder le tableau si cher à son cœur.

L’écriture est fluide et le livre se lit sans encombre. L’auteure s’est vraiment bien documentée pour l’élaboration de cet ouvrage !

Mon avis :

J’ai moyennement apprécié cette lecture. J’ai trouvé que le roman était bon, intéressant et agréable, mais il m’a manqué de l’émotion. Je constate que je ne suis absolument pas sensible au style de l’auteure et c’est vraiment un aspect propre à moi et moi seule.

L’histoire est pourtant touchante et intrigante. Je me suis attachée à Sophie et ai prié pour elle tout au long de ma lecture. Quant à Liv, j’avoue qu’elle m’a un peu tapé sur les nerfs. Certes, elle a eu son lot de malheurs, mais je n’ai pas particulièrement adhéré à ses réactions.

Je lis très très rarement des livres traitant de la guerre car je n’aime pas ça. J’avoue que ça me brise le cœur à chaque fois. Pourtant, ce roman-ci m’a franchement donné envie d’aller à Berlin (j’ai d’ailleurs réservé un city trip dans la foulée). La façon dont les Français percevaient les Allemands à l’époque est choquante et pourtant tellement compréhensible. Ces hommes ne se traitaient pas comme tels, mais bien comme des animaux, sans émotions.

Au moins, cette histoire m’aura appris pas mal de choses concernant la restitution des œuvres d’art volées par les Allemands. J’avoue que ce sujet est très peu abordé et il est pourtant très intéressant. L’auteure l’exploite très bien à mon sens.

En résumé, je dirais que c’est un très bon livre qui pourra émouvoir pas mal de personnes.

Ma note : 4/5

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciole40 2018-06-12T16:06:00+02:00
Argent

Livre en demi teinte pour moi. J'ai été complètement happée par la première partie du roman qui concerne Sophie. J'étais à fond dedans et je voulais absolument savoir ce qu'il lui été arrivée. Et la seconde partie qui concerne Liv a été une sacré déception... J'ai été jusqu'au bout de ma lecture car je voulais connaître le fin de mot de l'histoire mais ce n'était finalement rien de si surprenant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mel82 2018-06-02T23:33:58+02:00
Or

Livre qui révèle une agréable surprise ! j'ai été particulièrement happée par toute la 1ere partie du livre (celle de Sophie) La partie de Liv m' moins subjuguée, mais désirant cependant savoir ce qui était arrivé à Sophie je l'ai aussi dévoré

Je conseille +++

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Roxye 2018-05-27T14:23:57+02:00
Argent

J'ai été agréablement surprise par ce livre. Je ne m'attendais pas à grand chose, mais au final, c'est bien écrit, les personnages sont attachants et l'intrigue bien ficelée.

Les sauts du passé au présent ne m'ont pas dérangé et les deux héroïnes avaient chacune une personnalité différente. Conclusion: on ne s'ennuie pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Entradelle 2018-05-25T16:14:06+02:00
Or

Jojo Moyes est douée avec les mots. C'est même au-delà de ça. Du professionnalisme, du talent, de l'imagination, de l'ingéniosité, une capacité à utiliser le bon mot au bon moment. Jojo Moyes fait partie de mes auteurs préférés et ce n'est évidemment pas pour rien. J'étais tombée sous son charme en lisant "Avant toi" et "Jamais deux sans toi" et celui-ci est dans la ligné. Si "La Dernière lettre de son amant" m'avait un peu déçu c'est loin d'être le cas ici.

La romance façon Jojo Moyes ça ne me donne pas l'impression de lire une romance car ce n'est pas seulement la relation entre les personnages principaux qui importe. On entre dans la tête des personnages au point qu'ils sont plus vivants que les vivants (je me comprends lol).

L'histoire me rappel un peu le film "La femme au tableau" sauf que, contrairement à d'habitude, on est dans le camp adverse. C'est réaliste, touchant et jamais ennuyeux. Bon évidemment tout ce qui touche au deux guerres mondiales m'intéresse parce que le meilleure de l'homme peut parfois s'exprimer au milieu du pire des drames. Ce paradoxe me fascine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lena10 2018-05-24T15:22:41+02:00
Or

Très bonne lecture. Plus on avance et plus on a envie de découvrir le fin mot de l'histoire et surtout ce qui est arrivé à Sophie. Puis pauvre Liv, j'ai toujours été de son côté.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode