Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LesFacesLitteraires : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Dragonfury, Tome 1 : Furie de Flamme Dragonfury, Tome 1 : Furie de Flamme
Coreene Callahan   
La difficulté avec ce roman, c'est de pouvoir s'imprégner totalement de l'univers. En effet, ce dernier est tellement original que j'ai eu du mal à m'y faire. Néanmoins le style me rappelle la saga « La confrérie de la dague noire » de J.R. Ward ou encore « Minuit » de Lara Adrian. Sauf que ce ne sont plus des vampires qui font le show mais des dragons ! Plus précisément, l'espèce est mi-humain et mi-dragon. Comme les métamorphes. Et franchement c'est une apothéose de particularité ce premier tome. Je suis ravie de cette lecture.

Bastian est donc le chef des Nightfury – Les bons dragons. Il cherche une femme pour engendrer un héritier et que leur espèce persiste. Il choisit de se sacrifier pour les siens au risque de causer la mort de la mère de son enfant. C'est un homme sévère envers lui-même ; quelqu'un de très loyal, n'aimant pas faire du mal autour de lui. Je me suis énormément attachée à ce personnage, surtout dans ces moments de sensibilité. Toutefois, ce n'est pas un héros parfait ; les non-dits vont le plonger dans une mauvaise position.

Myst Munroe est une femme à haute énergie. Kézako ? C'est une proie très en vue par les dragons ; ils préfèrent se nourrir de ces femelles donnant largement plus de pouvoir que les autres. En dehors de ça, son caractère est agréable et loin d'être agaçant. Certes, les mauvais choix s'enchaînent mais au fond c'est son destin. Elle fait des erreurs, se les reprochant ; malgré que ce ne soit pas complètement de sa faute. Elle est douce, pleine de vie et surtout très bonne enquêtrice, en particulier pour se protéger. Son héroïne est battante, sensuelle ; impossible de ne pas ressentir de l'admiration pour Myst.

La rencontre entre ces deux personnages est très violente, principalement pour la jeune femme. Son amie enceinte est morte devant ses yeux, elle prend la décision de sauver le bébé malgré tout, extrayant l'enfant du ventre de sa mère. Un homme avec une blouse d'infirmier arrive et là c'est le chaos qui commence. En quelques minutes à peine ; son monde bascule en découvrant les dragons et en se faisant kidnapper par Bastian. Des évènements déconcertants pour cette infirmière simple, rentrant dans une civilisation dont elle ignorait l'existence, jusqu'à l'instant fatidique.

Le couple se consume derrière un désir flamboyant. Pour Bastian c'est pratiquement l'enfer de vivre ça. Ils sont semblables aux flammes, sauf qu'ils restent des contraires, toutefois ça n'empêche pas l'attirance de se révéler. Ils vont plutôt bien ensemble, l'histoire d'amour est étendue, déployée. La luxure de cette romance s'avère être un délice, l'érotisme est plaisant tout comme la tendresse et les mots chaleureux. Bien sûr, ils vont rencontrer des hauts et des bas, comme dans tous les récits sentimentaux.

Rikar est le bras droit de Bastian, de plus c'est son meilleur ami et le prochain Nightfury à être au milieu des projecteurs. Un protagoniste qui m'intrigue au plus haut point. Sa façon d'être me plait, courageux et sa douceur est très enfouie. J'ai hâte de le découvrir un peu plus en profondeur.
Ivar, chef des Razorback. C'est un odieux personnage, toujours est-il qu'il est très intelligent. Cependant je n'ai rien éprouvé envers lui, sa lâcheté pour un méchant est étrange. Ou pas. Il est égocentrique, n'aimant que lui-même, égoïste et avide d'énergie.

La synopsis est intéressante, l'énergie des protagonistes et de l'écriture est entraînante du début à la fin. Les rebondissements envoient toujours plus de piment, tout comme les scènes charnelles. Le style de roman me rappelle beaucoup « La confrérie de la dague noire » de J.R. Ward ; dans la construction d'intrigue tout comme dans l'esprit de fidélité des frères d'armes. Néanmoins l'univers des dragons est attrayant, c'est un peu une nouveauté ; ils sont ne sont divergent pas tellement des vampires puisqu'ils ne peuvent pas sortir au soleil, se déplaçant donc de nuit. Il n'y a que des hommes, pour vivre ils sont obligés de boire l'énergie des femmes humaines et d'avoir des rapports sexuels avec elles pour avoir des fils. Dans tout les cas, certaine femme sont puissantes, tout repose sur l'alignement avec le Méridien, l'origine de la magie. Par contre, je suis mitigée sur le suspense, rien n'est trop surprenant avec cette œuvre. Heureusement que les émotions explosent l'ensemble de l'histoire. La peur, la haine, l'amitié, l'amour, la trahison, la colère, la peine et la passion ; les descriptions sur les sentiments ne manquent pas de valeur. Au-delà d'être précise, elles sont intenses et correspondent formellement au genre d'histoire.

Coreene Callahan, sa plume est vive et subtile. Aucune vulgarité. Seulement je ne suis pas entièrement convaincue par celle-ci. Au fond, je pense que c'est la traduction qui est mal travaillée. Dommage.

Le dénouement est regrettable, tellement négligé. Certes, c'est un final comme un autre, mais en vérité tout n'est pas terminé, cela se sent rien qu'avec les derniers mots. Ça me laisse drôlement sur ma faim. L'épilogue n'est pas écrit, ça se finit comme ça commence ; brutalement. De plus, les ultimes chapitres ne manquent pas de bataille. En même temps, deux clans sans lutte, ça serait ennuyant.

La romance est essentielle, dans la ligne de mire du récit. Les faits sont prévisibles, gâchant une immense partie du mystère. Le monde des dragons n'est pas ordinaire, c'est plutôt inventif. Bastian, Myst et tous les autres personnages ont atteint mon cœur. Sauf Ivar, bien évidemment. L'avantage de ce premier tome, c'est sans aucun doute les émotions qui sont d'une façon ou d'une autre très bien relevées. L'écriture de l'auteur est captivante, même si je crois que la traduction est incomplète. Une bonne lecture, « Furie de Flamme » donne un avant-goût sur une saga dès plus palpitante, la découverte de l'univers est marquante tout comme déroutante.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/10/dragonfury-tome-1-furie-de-flamme.html
Juste avant le bonheur Juste avant le bonheur
Agnès Ledig   
Sincèrement j'ai beaucoup aimé cette lecture, mais ce n'est pas un coup de cœur comme je l'espérais. Pourtant j'étais vraiment impatiente de me plonger et de découvrir l'univers d'Agnès Ledig. Le fait qu'il y ait des changements sur les points de vue et énormément de personnage à suivre ; donne une impression d'alourdissement dans la narration et dans le style d'écriture. Bien que ce roman ait une part de tragique, je n'ai pas ressenti l'émotion voulu pendant les moments clés de l'histoire ; toutefois je suis conquise par les héros, ils donnent une note d'espoir à chaque fois, mettant toujours du baume au cœur malgré les caprices de la vie.

Julie est une jeune femme mais surtout une jeune maman, ballotée par l'existence elle est seule et dépassée, particulièrement par le manque d'argent et les fins de mois difficile. Elle se retrouve caissière, dotée d'un patron machiavélique. Et un jour, après une larme, quelqu'un lui tend la main. Elle l'accepte avec quelque réserve et méfiance mais pour la première fois elle va vivre un conte de fée pendant plusieurs jours. Je me suis prise d'affection pour cette fille et cette mère, j'ai eu des sentiments de toutes sortes avec elle ; de l'empathie à la tendresse, de la peine à l'espoir, de l'amour à la colère. C'est quelqu'un de vraiment unique, d'authentique et de sincère ; sa façon d'être est plaisante et chaque moment passé en sa compagnie est agréable, tout en étant douloureux.

Paul, l'héros du récit ; le papa de substitution. Franchement j'ai eu un vrai coup de cœur pour cet homme. Il est doux et offre du bonheur sans aucune arrière pensée, c'est tellement rare qu'on le considère dans le roman comme l'ange gardien. Mais lui aussi cherche son chemin, l'amour et la chance de sa vie ; faisant confiance au destin. Après des années de mélancolie, des années avec une femme qu'il n'aime pas ; il prend le large et découvre les joies et les peurs de l'existence. C'est quelqu'un de très touchant, ayant un cœur débordant de tendresse.

Jérôme est le fils de Paul, franchement au début je ne l'ai pas apprécié ; mais au fur et à mesure je me suis mise à sa place et je l'ai admiré et il m'a attendri. C'est un jeune homme blessé par la vie, sa femme étant parti ; depuis il boit et se noie dans le travail. Il décide de prendre du temps pour lui et part avec son père pour se retrouver. Au fond son côté grincheux est charmant à souhait, tout comme son innocence et son envie d'être aimé. Je me suis vraiment prise d'affection pour ce personnage sensible.

Caroline, Lulu et Romain ; sont comme qui dirais « les anges » du livre, ceux qu'on aime pour ce qu'ils sont, ceux qu'on a envie de prendre dans nos bras pour leur dire « merci » après tant d'égard et de bonté. Ils ont pour ainsi dire une âme pleine et un cœur entier. Caroline est celle qui n'a pas confiance en elle-même et en son jugement, Lulu est le petit garçon de Julie et nous donne le sourire à chaque instant, Romain est le sauveur, l'espoir pour Julie et pour le lecteur. Ce sont des protagonistes secondaires indispensables et totalement extraordinaires.

L'histoire est une belle leçon de vie, avec des longueurs au début mais ce sont après tout les bases du récit que l'auteur met en place. Je n'ai pas trouvé le roman original à propos parlé, puisque c'est du concret ; ça peut-être tiré de faits-réels. Par contre il y a des touches de mystères, ce suspense donne un sens au livre ; certes il est léger mais pas de tout repos, étant donné que j'ai vraiment été surprise par l'histoire et sa philosophie. Les émotions ne sont pourtant pas bouleversantes comme je l'aspirais, sur ce point je suis un brin déçu. Evidemment les sentiments sont présents, de bout en bout, mais je n'ai pas eu mal au cœur, ni les larmes aux yeux et la boule au ventre. Cependant j'ai ressenti les pensées et les douleurs des héros, elles sont vives et assurément trop amplifiées pour qu'on s'y abandonne, le développement étant exagéré et les personnages trop nombreux pour qu'on se projette dans leur chagrin.

L'écriture d'Agnès Ledig a un style de plume bien à elle, les détails et les enrichissements entourent une bonne partie du roman ; donnant de la profondeur mais surtout un manque de dynamisme au début. J'ai aimé son écriture, en revanche je ne suis pas tombée amoureuse de celle-ci ; il y a une trop grande précision et une absence de fluidité.

Pour conclure, c'est un roman contemporain et dramatique que beaucoup peuvent aimer. Malheureusement pour moi, je n'y suis pas encline ; pourtant cette histoire a énormément de potentiel et de beauté, sauf qu'elle est trop pleine de cliché. Certes Agnès Ledig détient une plume poétique, mais justement ; celle-ci alourdit et enlève de l'émotion. Toutefois, malgré ces points négatifs, je me suis réellement attachée aux personnages ; que ce soit Julie, Paul, Jérôme ou encore Caroline, Lulu et Romain ; ils ont touchés mon cœur avec leur déboire, ils m'ont fait vivre une philosophie et surtout ils m'ont révélés que la solidarité pouvait exister dans ce monde. C'est un récit débordant d'espoir, un match entre le bonheur et le malheur. Peut-être pas une œuvre poignante, toujours est-il qu'elle est attendrissante.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/09/titre-juste-avant-le-bonheur.html


À fleur de peau, Tome 1 : Rush À fleur de peau, Tome 1 : Rush
Maya Banks   
Ce n'est pas un coup de cœur et pourtant je n'ai pu décrocher de cette lecture, je me suis arrimée à elle comme à une bouée de sauvetage. Les pages se tournaient sans arrêt, voulant découvrir le point dénominateur et le trait final de cette histoire d'obsession entre Gabe et Mia. C'est un roman d'érotisme, avec une grande part de BDSM ; ressemblant beaucoup à d'autre œuvre dans ce style, l'originalité ne saute pas forcément aux yeux. Dans tout les cas, j'ai aimé l'authenticité des personnages, les sentiments développés avec clarté et la touche de sensualité contre celle de la vulgarité ; un mélange plaisant mais reste tout de même une gêne profonde par le peu d'espacement entre toutes les scènes explicites. Le mystère ne survole pas suffisamment l'ouvrage pour appuyer une vraie situation de chute, cependant la plupart des éléments sont captivants et m'ont fait un bon effet.

Gabe Hamilton n'est pas un homme qu'on croise à tous les coins d'une rue. À trente-huit ans, sa situation professionnelle est stable au point d'être riche. Il sait ce qu'il veut et il fait tout pour l'obtenir. Mais tout n'est pas permis, surtout quand c'est la sœur de son meilleur ami et associé qui est concerné. Pourtant il décide de se lancer dans son envie d'elle, mais pas n'importe comment. Gabe est quelqu'un d'exigeant, ses penchants et choix d'existence ne rime pas avec amour, du moins au début. Un personnage touchant, son obsession pour la jeune femme l'est à tous points de vue. Bien qu'il soit dans la norme des héros dans ce genre, c'est pour ainsi dire le plus brut et le plus sauvage, loin d'une froideur souvent mise en place dans ce genre de protagoniste. Il n'est pas comme tout les autres « dominant », ses pensées sincères font de lui un homme honnête dès le départ, malgré une entente envers la lâcheté et la peur d'aimé de nouveau après un mariage raté et des parents divorcés. Je l'ai beaucoup apprécié, en particulier pour sa simplicité et sa possessivité envers Mia, celle-ci étant incompréhensible pour lui-même.

Mia Crestwell, jeune femme de vingt-quatre ans connaît Gabe depuis longtemps, suffisamment pour l'avoir dans la peau depuis ses seize-ans. Elle le pense inaccessible pour elle, surtout avec une différence d'âge de 14 ans et Jace son grand-frère et en plus le meilleur ami de Gabe. C'est une femme pleine de vie, pas encore sûre de ce qu'elle souhaite envisager comme travail tout en ayant la tête sur les épaules. Sauf qu'elle ne peux résister à la tentation qu'est Gabe, même avec un contrat dont elle doit signer pour le laisser contrôler une partie de sa vie et de son corps ; et cela sans sentiment d'amour venant de lui. Mais, elle fait confiance à cet homme et s'abandonne sans toutefois se perdre dans une relation cachée et spéciale. Je ne suis pas complètement tombée sous le charme de cette héroïne. Je l'ai trouvé de temps en temps fade et sans aucun caractère, elle ne dit jamais « non » et ne s'affirme pas auprès de Gabe ou de son frère ; démontrant une vague idée de sa personnalité encore en proie aux doutes. Dans un sens je me suis sentie bienveillante à son égard, sans être passionnée et impressionnée par son personnage.

Le rapport qu'ils entretiennent est déjà vu et revu, ce n'est pas une relation créative. Toujours est-il, que Gabe et Mia forment un couple saisissant, dans tout les sens du terme. Ils se comprennent, font quelques sacrifices et essayent de vivre pleinement cette liaison passagère vouée à l'échec tout en restant dans l'ombre des médias et de Jace. Mia découvre des plaisirs inavouables, avec un désir impossible à dompter. Gabe est dans son monde, seulement des émotions vont le mettre dans un état encore jamais éprouvé, des idées et des sentiments vont naître tout en ayant aucunement conscience de ces derniers. Ensemble ils vont traverser des obstacles et se faire de plus en plus confiance, avec risque et péril pour eux et leur entourage. Mais l'attirance et l'obsession est plus forte que la raison.

C'est une histoire d'amour, un récit érotique. Il n'y a pas énormément de rebondissement, mais les seuls dont on a droit sont satisfaisants. Le concept de ce roman n'est pas d'être surpris, il faut juste le ressentir et spécifiquement les sensations qu'il procure. Ce n'est pas une lecture originale, un roman érotique avec du BDSM et une fin romantique toute en niaiserie. Pourtant il se produit un fait inexplicable, ces moments communs deviennent uniques. Les sentiments s'expriment richement avec le bonheur, l'angoisse, l'envie et le désappointement, dans tout les cas ; ce n'est pas extrême et en puissance. La subtilité des émotions transforme positivement cette œuvre en petit trésor de l'érotisme, qui est normalement dite au jour d'aujourd'hui « classique », étant déjà exploité avec des sagas ayant un plus grand succès.

Après bien des hésitations et en constatant la plume de l'auteur grâce au premier tome de « KGI », je me suis décidée à connaître son autre style de roman. Franchement je ne regrette absolument pas ; l'écriture de Maya Banks est d'une délicatesse presque troublante, certes les mots vulgaires ne s'absentent pas, surtout dans ce genre de roman. Cependant c'est plus proche du roman à l'eau de rose, que du BDSM ; en particulier dû au fait que l'histoire ne s'éternise pas, c'est un tome pour chaque personnage ; fort et heureusement. Maya Banks met en avant Mia autant que Gabe, savourant le point de vue de chacun. Agréable rédaction, tout en justesse des mots à utiliser. Cette auteure est talentueuse.

« Rush » est le premier ouvrage de la trilogie « À fleur de peau », et déjà je suis formellement conquise par les héros de celui-ci : Gabe et Mia. Deux magnifiques personnages, malgré une femme sans trop d'aspect, l'homme est d'une écorce plaisante. C'est un livre se lisant très vite, en dépit des 558 pages ; La raison est qu'il n'y a aucun essoufflement même avec le peu d'action – hors la romance. L'authenticité des sentiments et des protagonistes éclipse la synopsis banale et sans surprise, de plus l'écriture de l'auteur est envoûtante. Une histoire d'amour torride, pleine d'impétuosité. Une lecture irrésistible où l'attirance et l'obsession provoque un émoi dangereusement savourant de délice éperdu et défendu.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/12/a-fleur-de-peau-tome-1-rush.html
Lucky Harbor, Tome 1 : Irrésistible Lucky Harbor, Tome 1 : Irrésistible
Jill Shalvis   
Une romance que j'ai beaucoup aimée, j'ai passé un très bon moment avec ce livre. Ce qui m'a surtout marqué c'est les émotions, elles sont simples mais pourtant touchantes, émouvantes et fortes.

On rencontre le personnage de Maddie, jeune femme qui as tout perdu : son travail, son petit-copain et sa mère avec qui elle n'a pas eu un grand lien familial. Elle va se lancer dans une aventure, dans une quête qui va l'a changé à jamais. Elle est pleine d'appréhension, elle a l'impression de ne pas être à la hauteur ; mais elle est dévoué avec du courage et une force qu'elle ne soupçonne même pas. Ce qui m'a plu chez elle c'est son côté « maladroite » qui est très attachant.
Jax Cullen, un protagoniste que j'ai adoré. Il est doux, attentionné, généreux, protecteur, tout ce qu'il y a de bon chez un homme. Mais son passé n'est pas parfait, il a aussi souffert et à réussi a peu près à recommencer sa vie. J'admire sa façon d'être avec Maggie, il l'a prend vraiment avec des pincettes, l'a séduit petit à petit.

Deux êtres blessés par leur passé, par des peurs enfoui. Des cœurs qui essaye de se reconstruire et pour ça ils ont irrémédiablement besoin l'un de l'autre.
Leur rencontre est plutôt sympathique, par contre j'ai trouvé que leur relation c'est vraiment précipité, qu'elle n'a pas étais assez approfondis au début du roman ; néanmoins c'est une histoire d'amour simple qui m'a fais tournée la tête par les sentiments qui y sont retranscrit.

Et puis, il y a les sœurs de Maggie aussi. Tara et Chloe. Elles sont très différentes ; avec un caractère à l'opposée l'une de l'autre. On les découvrira chacune des deux dans la suite de ce premier opus. En tout cas je peux dire qu'elles sont étonnantes.

L'écriture de l'auteur est agréable à lire, il y a une certaine sensibilité dans sa plume qui rend le livre envoûtant.

C'est un récit ordinaire qui est parfois pas assez exploité mais je lui ai trouvé énormément de charme. J'ai été transporté par les émotions et en particulier par la personnalité des personnages auxquels je me suis pris d'affection.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/11/lucky-harbor-tome-1-irresistible.html
Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les Héritiers Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les Héritiers
Cindy Van Wilder   
Un livre que j'ai vraiment apprécié. J'ai passé un excellent moment avec cette lecture ; où l'historique et le moderne sont mélangés.

Au début j'ai eu quelques difficultés à me plonger totalement dans ce roman, l'histoire n'est pas du tout ordinaire, beaucoup de mystère et d'originalité. Ce qui est dans un sens un point positif.

Par contre il y a un peu trop de protagonistes à mon goût. En effet dans les chapitres « passé », j'ai eu du mal à me souvenir de qui était qui, ce qui devient un peu gênant au fur et à mesure.
Pour le reste, Peter est un personnage que j'ai bien aimé malgré le fait que toute l'histoire soit centrée sur les ancêtres des Outrepasseurs avec des Flash-back qui prennent presque tout le récit.
Noble m'intrigue énormément par contre, j'ai vraiment envie d'en savoir plus sur lui.
Quand aux « anciens. » à part Le Chasseur et Niels, j'ai trouvé les autres fades.

La plume de l'auteur est très belle, agréable à lire malgré sa complexité de temps en temps. C'est un roman avec du potentiel et du charme, je me suis pas ennuyé mais il ne m'a pas non plus conquis entièrement. Il manque un peu d'émotion, tandis que l'action est plutôt présente.

Des rebondissements certes, mais pas assez de sentiments. Je me suis attaché à certains personnages mais pas à tous, ce qui est dommage. Et puis j'ai adoré l'écriture de Cindy Van Wilder. Un premier tome très bon en dépit des quelques points négatifs cités.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/11/les-outrepasseurs-tome-1-les-heritiers.html
Face Cachée, Tome 1 : Dans la Peau Face Cachée, Tome 1 : Dans la Peau
M. Leighton   
C'est grâce à la couverture et au genre du roman que je me suis permise cet achat. Mais je découvre le résumé en le sortant de ma pile à lire et d'un coup un doute m'a prise aux tripes. Un triangle amoureux ? L'idée m'est venue que je ne serais pas tellement étonnée par l'histoire et qu'elle serait encore moins originale. Sauf que ce roman et sa quatrième de couverture m'a enduit en erreur, totalement ! En effet le récit m'a laissé bouche bée. Rien que le début est très engageant et petit à petit la synopsis est de plus en plus captivante. Surtout que la plupart des répliques sont amusantes alors bien évidemment ça donne de la légèreté et une bonne ambiance. Dans tout les cas, cette œuvre est une bouffée d'air frais et de surprise.

Olivia est tombe toujours sous le charme des Bad-boys, finissant avec un cœur brisé à tous les coups. Elle prend donc la décision de se vouer à ses études. Mais tout ne se passe pas comme prévue. C'est une femme qui aime la beauté des hommes et en particulier ceux aux airs de mauvais garçons. Je l'ai bien aimé, elle est un peu timide mais pourtant elle se force à dépasser celle-ci. Audacieuse sans trop l'être ; de temps à autre sur la réserve et maladroite dans ses propos. Elle est drôle et attachante, adorable est le terme qui lui convient le mieux.

Cash est l'homme au regard de braise et au sourire insolent, celui considéré comme le Bad-boy. Pourtant il est patron d'un bar-boîte de nuit. Alors il doit être suffisamment intelligent. Franchement ce héros est séduisant, il est joueur et aime les défis ; mais ça n'a pas l'air d'un « connard ». Au fond c'est pour ça que j'ai accroché directement avec son personnage, parce que malgré ses imperfections il n'est pas « mauvais ». Les apparences sont parfois trompeuses, il ne faut jamais l'oublier. J'aime sa façon d'être, il est sûr de lui et de sa beauté, de plus il montre un certain esprit. C'est un garçon futé, mais son cœur est tendre. Je l'admire beaucoup et j'ai ressenti de l'affection pour lui.

Nash est l'opposé de son frère. Etant avocat dans un cabinet prisé, aillant une copine de la belle société ; sa personnalité est bien différente. Je ne sais pas vraiment quoi penser de lui, il apparaît beaucoup moins dans le roman. Mais justement, c'est ce qui est intéressant ; le fait qu'il est une copine il ne peut pas se permettre d'être trop proche d'Olivia. Mais il l'en désire que plus. Il est doux et attentionné, sauf que j'ai eu l'impression qu'il ne savait pas vraiment ce qu'il souhaitait. Sa vie est plutôt merveilleuse, or Nash n'a pas l'air heureux. C'est un gentleman, seulement ça ne l'empêche pas de faire des erreurs.

C'est un vrai triangle amoureux, cependant il n'est pas dès plus sain. Cash et Nash tombe sous le charme de la même fille. Cette dernière est partagée entre ses deux beaux garçons. Ils sont jumeaux alors pour savoir lequel des deux choisir c'est compliqué. Entre Cash qui est tout ce qu'elle veut éviter et Nash qui est déjà pris, elle ne sait plus où donner de la tête. Surtout qu'ils flirtent sciemment avec elle. Mais l'histoire est bien plus complexe qu'il n'y paraît...
La relation entre Cash et Olivia est passionnante et très divertissante, l'attirance est présente dès le départ. Cette jeune femme essaye de refréner son désir pour cet homme ; c'est attendrissant son combat physique et alchimique pour lui. Ensemble ils vont passer des moments renversants.
Celle entre Nash et Olivia est beaucoup plus sur la retenue, des deux côtés. Quoi que des fois les limites seront traversées. Ils ne sont pas souvent tout les deux, cependant quand ils le sont c'est magique ; la douceur est présente tout comme les côtés embarrassants et très drôles.

En vérité l'histoire est mystérieuse. Le suspense est à son comble. De qui, entre Nash et Cash, Olivia va-t-elle choisir ? C'est la question fondamentale de l'ouvrage. Toutefois l'intrigue ne tient pas qu'à ça. Heureusement d'ailleurs. Les révélations sont choquantes et le résumé les dissimule parfaitement. Donc il ne faut absolument pas se fier à la quatrième de couverture. Il faut creuser avec ce récit, ça sort tellement de l'ordinaire. Ce n'est pas une romance comme les autres, elle est entièrement authentique. J'en ai vu de toutes les couleurs avec cette synopsis ; l'impression de nager à contre sens était souvent là. En tout cas je suis fière de m'être laissée emportée par « ces histoires d'amours ». Par contre les émotions sont trop étouffées par la trame de base et par celle qui tombe comme une pierre et se présente à la fin de ce premier tome. Donc j'ai ressenti la détresse d'Olivia et l'incompréhension de Nash pour ce qu'il éprouve, tout comme la lumière et l'espoir que Cash voit en cette fille. Toutefois la profondeur réduit cette absence d'intensité et de puissance dans les sentiments. Le développement sur les émotions et les sensations que j'ai goûté avec « Dans la peau » m'ont convaincu de belle manière.

L'écriture de l'auteur est presque bouleversante. Les descriptions sont d'une beauté inouïe. La plume de M. Leighton est juste magnifique, j'en ai eu des frissons. Les scènes d'érotismes ne sont aucunement vulgaires. Bien au contraire ; elles sont pleine de poésie et d'harmonie.

Le titre de la série « Face cachée » et le nom de ce premier tome « Dans la peau » correspondent fidèlement à l'histoire. Ce roman me laisse un excellent souvenir, surtout dans le cas de l'étonnement. Les confessions m'ont mise sans dessus-dessous. Franchement pour ce genre de lecture, le suspense est très avantageux. Ce qui est fascinant avec cette œuvre c'est sans doute la façon dont est construit le récit ; Olivia, Cash et Nash ont chacun un point de vue. Ce qui permet de pouvoir cerner ces personnages plus facilement. Olivia est plutôt naturelle, Cash est très mystérieux et Nash n'est pas vraiment lui-même. Ils ont tous une personnalité divergente. Les sentiments ne sont pas dans l'extrême, ils ont une douceur presque impensable pour ce style de romance et pourtant le fait est qu'ils s'amplifient à mesure que la fin approche. Ce n'est pas non plus un roman ordinaire, de plus la plume de l'auteur enfreint les lois de la beauté.
Une romance pleine d'imprévue, déroutante ; une averse de sensualité éveillant les sens, brisant votre souffle jusqu'au final.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/12/face-cachee-tome-1-dans-la-peau.html
Cinquante nuances de Grey Cinquante nuances de Grey
E.L. James   
Que dire ? Certes c'est un roman avec énormément d'érotisme, les moments de scènes explicites sont assez crues, mais pas si vulgaire que ça. Je vais être honnête, ce n'est pas le livre du siècle pourtant j'ai vraiment apprécié cette lecture.

Tout d'abord les personnages qui ont beaucoup de charme.
Ana me plait bien, elle est naïve mais parfois elle se rebelle totalement. Sa déesse intérieure m'a fais rire du début à la fin. Au départ Ana m'a sembler cruche mais au fond elle ne l'est pas tant que ça.
Et il y a notre cher Christian Grey ; charmant, dominateur, protecteur, bizarre... Beaucoup d'adjectif pourrait le définir. Il cache bien son jeu et ses démons du passé intrigue fortement. Qu'es ce qu'il a pu vivre pour ne pas aimer être touché ? Il est très mystérieux mais néanmoins c'est un homme bon.
Pour les autres protagonistes, je dirais qu'ils sont indispensables au déroulement du récit, surtout Katherine.

Il n'y a pas forcément d'intrigue, c'est une romance érotique tout simplement. Mais tout n'est pas centré sur le côté « sexe », il y a pas mal de passage comme ça néanmoins ils restent délicats. L'auteur à réussi à donner du potentiel à cette histoire ordinaire.

L'émotion est là, à la fin en particulier. Sinon la plupart du temps c'est de l'humour. Entre Ana et Monsieur Grey, c'est passionnant. Leur relation évolue dans le bon sens, mais elle reste fragile et au dénouement de ce premier tome tout « casse » et c'est là que c'est émouvant.

C'est un premier opus qui commence vraiment bien, ça reste sympathique et captivant à lire malgré les instants d'érotisme. Ana découvre sa sensualité et Christian les sentiments qu'il peut éprouver en sa compagnie, ce qui le laisse déconcertant. J'ai aimé l'humour du roman et aussi l'écriture de l'auteur. Il a énormément de potentiel. J'ai juste passé un très bon moment avec ce récit.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/10/fifty-shades-tome-1-cinquante-nuances.html
Funèbres, Tome 1 : Boulot Mortel Funèbres, Tome 1 : Boulot Mortel
Rachel Caine   
Une réelle surprise cette lecture, surtout avec un résumé aussi énigmatique qu'étrange. Malgré tout j'ai eu quelques difficultés à m'intégrer dans cet univers de « presque » zombie ; sauf qu'ici la science à son mot à dire. En effet, quand quelqu'un meurt, l'injection d'un produit se déroule et tout bascule ; la personne revient à la vie « normale » - Malheureusement il y a des contraintes. Ce n'est seulement un livre d'Urban-Fantasy, le récit passe par la Romance tout comme par une perspective de thriller. C'est un mélange plaisant et intéressant à suivre, en dépit des chapitres beaucoup trop long à mon goût ; je préfère quand ceux-ci sont plus courts, pour faire des pauses dans ma lecture moins espacées. En tout cas je ne me suis pas ennuyée une seule secondaire avec ce roman, tout est tellement curieux et étonnant.

Bryn est une jeune femme plutôt simple mais loin d'être ordinaire, c'est peu de le dire ! En effet, après avoir travaillée dans l'armée, elle se reconvertit en tant que Conseillère funéraire ; après tout il n'y a pas de sot métier. Sauf que tout ne tourne pas comme prévue, elle se voit entraînée dans les pires ennuient. Des fois elle se lamente sur son sort, mais seulement dans sa tête. Elle se plaint le moins possible sur sa condition. Bryn est une femme mature, courageuse et assez réfléchie, ce n'est pas une héroïne se jetant dans la gueule du loup. Pour ces raisons, je l'ai beaucoup admirée ; en particulier parce qu'elle reste elle-même coute que coute.

Joe Fideli est un ancien soldat – Dans l'histoire c'est plutôt un garde du corps ne manquant pas de talent et d'idée de stratégie. Intelligent, charmant et prêt à tout pour découvrir les secrets d'une entreprise pharmaceutique. Il se sait surveiller, écouter ; pourtant il prend quand même des risques pour sauver une femme précieuse pour le combat qu'il mène au côté d'un autre homme : son patron de la sécurité. J'ai énormément apprécié son personnage, son humour facile donne une grande légèreté à la synopsis ; par contre au début il ne paraît pas ce qu'il est réellement. De plus sa façon d'agir montre son expérience dans le domaine de la sécurité, alors c'est simple d'apercevoir ce protagoniste comme étant bon et de lui faire confiance.

Patrick McCallister est mon petit « chouchou » de cet ouvrage. Comment ne pas aimer cet homme distant, mystérieux et déterminé ? Franchement je me suis autant attachée à sa personnalité qu'à son histoire, son passé difficile. Son caractère n'est pas anodin après avoir vécu auprès d'une famille bancale ; sa mère souvent absente, un père injuste et un frère psychopathe. Il n'est pas né dans un milieu modeste, toutefois il n'hérite de rien. Il est autoritaire avec une sincère sensibilité, dans tout les cas cette dernière vient au fur et à mesure, dans certains moments, ils sont uniques et très appréciés. Pat de son surnom n'est pas un homme facile, souvent sur la réserve dans ses émotions et difficile à cerner sans connaître les aboutissants de ses antécédents dans l'existence. Je me suis sans condition prise d'affection pour ce héros.

L'intrigue est sacrément originale, je ne m'attendais pas du tout à ça en vérité. Je suis entrée dans l'histoire en ne me doutant de rien sur ce qui allait se passer, la quatrième de couverture étant très mince, voir insignifiante ; ne gâchant aucune surprise ! Après, ce n'est pas un roman de tout les jours ; la science, l'action et la romance sont traités avec une certaine fébrilité. D'ailleurs la romance est toute naturelle, délicate ; ce n'est absolument pas la base du récit, elle se joint seulement à ce dernier. Les personnages concernés ont une alchimie entêtante et authentique. Pourquoi cette synopsis ressemble vaguement à du policier ? Entre enquête, coup de feu, surveillance étroite et combat à main nue ; je suis totalement servie en action et rebondissement ! Et bien que c'est une histoire extravagante et dans un style de fantasy, l'absence superficielle d'émotion se ressent, mais dans ce genre d'œuvre ce n'est pas indispensable ; toutefois il y a des petits sentiments déposés par-ci et par-là et ils sont plutôt plus bien développés et puissant, malgré qu'il y en n'ait peu.

J'ai trouvé la plume de l'auteur plutôt agréable à lire, des détails et des dialogues parfaitement maniés. L'écriture de Rachel Caine est captivante, son monde prend aux tripes et m'a fait mariner dans un suspense presque insoutenable. La richesse de son imagination et de son vocabulaire est passionnante.

J'en conclue avec une impatience de savoir la suite de cette saga, en particulier grâce à l'univers pas forcément commun pour moi. Je ne suis pas une adepte du style « zombie » et pourtant l'histoire reste assez éloignée de ces derniers. Au fond c'est la science le sujet principal du récit, avec des péripéties énergiques. Je suis conquise par les protagonistes, que ce soit Bryn, Joe ou Patrick, ils ont tous du charme et quelque chose de vraiment prenant : une force d'esprit. La romance est peut-être mise de côté mais franchement, sans elle le livre serait trop cruel ; en plus il y a un certain jeu d'attirance sympathique entre Bryn et l'homme supposé. Un premier tome partant déjà dans une aventure pleine de folie et de complot, remarquable dans l'idée et façonnée avec excellence, la qualité de la plume de l'auteur fait aussi son effet. Cette lecture est certainement divertissante.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/11/funebres-tome-1-boulot-mortel.html
Partials, Tome 1 : Partials Partials, Tome 1 : Partials
Dan Wells   
Un roman vraiment surprenant dans l'ensemble. L'histoire est plutôt intéressante et intrigante, un peu farfelue, mais qui a beaucoup de potentiel.

Au début j'étais assez sceptique, y'avais beaucoup de longueur et très peu d'action, mais les personnages étaient très attachant donc j'ai continué ma lecture et j'ai bien fais, parce que sa à commencer à devenir très captivant.

J'ai été souvent choqué par les agissements de certains des protagonistes, c'est un récit assez fort et touchant, y'a beaucoup de point qui sont un mystère mais sa prouve qu'il y'a du suspense et de l'originalité, ce que j'ai particulièrement aimé.

Y'a beaucoup de rebondissement, certes comme je l'ai dis plus haut y'a des longueurs mais on ne s'ennuie pas, car l'histoire est intéressante malgré tout et je pense que l'introduction dans ce genre de lecture est nécessaire pour tout comprendre, pour continuer à avancer dans cet univers assez spécial.

Comme je l'ai dis précédemment, les héros de cette histoire m'ont énormément plu, notamment Kira que j'ai beaucoup aimé par son courage et sa détermination, c'est une jeune fille admirable.
Ensuite j'ai eu un gros coup de cœur pour Samm, c'est un personnage qui m'a bouleversé par son comportement mais quand ils s'expriment il m'a énormément ému.
J'ai bien aimé aussi Xochi, qui m'a souvent fais sourire, elle est tout aussi déterminée et j'ai aimé sa rage.
Marcus, Jayden, Madison, Haru, Isolde et d'autres que j'oublie certainement, je les ai bien aimé mais soient ils agissaient d'une manière qui me choqué et dont je n'apprécié pas forcément ou soient ils n'étaient pas assez présent dans le livre mais je me suis tout de même un peu attaché à eux.

Les atouts de ce roman sont l'originalité, le suspense, les personnages (certains) et les émotions qui y sont retransmit –la peur en particulier-.
Les points négatifs de ce livre sont les longueurs même si elles sont indispensables et j'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages donc parfois ce n'étais pas possible de s'attacher à eux.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/12/partials-tome-1.html
Coeurs Vaillants, Tome 1 : L'Equation Amoureuse Coeurs Vaillants, Tome 1 : L'Equation Amoureuse
Nina Rowan   
Ce livre est une grande équation de plaisir et de prise de tête ; entre une romance charmante, une passion dévorante, des héros séduisants et intelligents, une intrigue pleine de vice et de mensonges, de secrets et de peurs, de mystère et de révélation, un mélange d'historique et de moderne. En résumé ce premier tome de « Cœurs vaillants » est ravissant malgré les problèmes mathématiques cités, auxquels je n'ai absolument rien compris. C'est bien trop complexe cette partie là du livre, pourtant elle fait partie intégrante de l'histoire, c'est limite essentielle. Ce n'est pas un sujet souvent abordé dans les romans, néanmoins Lydia qui est passionnée par cette matière nous ouvre les portes sur un monde rempli de chiffres, d'énigmes et de théories.

Lydia est une femme à laquelle je me suis vraiment identifiée. Principalement pour sa passion des mathématiques, la façon dont elle en parle aux gens me ressemble beaucoup ; sauf que moi c'est avec les livres. C'est une demoiselle très forte ; après la perte de ses parents, sa grand-mère et elle s'occupe de sa sœur de onze ans ; Jane. Lydia est un peu solitaire et c'est aussi pour ça que je me suis indéniablement attachée à elle, j'ai eu comme l'impression d'interpréter son rôle. C'est quelqu'un de bien, qui est plein de fièvre sur la découverte. Au fond les secrets qu'elle garde sont précieux, ils la protègent d'un scandale et d'une tristesse profonde. Elle est très admirable.

Alexander Hall est un protagoniste incroyablement intéressant. C'est vraiment un homme unique ; il perd souvent le contrôle de lui-même ce qui est drôle. Il est parfois dépassé par les événements. Néanmoins Lord Northwood de son nom noble, est responsable et sûrement prêt à beaucoup de sacrifice pour remettre sa famille sur le devant de la société, après un scandale sulfureux qui a fait d'énorme dégât. Je l'ai bien aimé, sa persévérance est plaisante, de plus c'est un garçon qui est protecteur et très courageux. Alexander est loin d'être lâche, son seul soucis s'est qu'il s'occupe plus des autres que de lui-même.

J'ai adoré Sebastian, frère d'Alexander. C'est un personnage secondaire très mature, toutefois il prend quand même le temps de vivre et il est un peu désinvolte et c'est tout ça qui fait son charme. Et c'est l'héros principal du second tome de « Cœurs vaillants » que j'espère lire prochainement.
Jane, la petite sœur de Lydia est assez intrigante. Elle est aussi très maligne et intelligente, peut-être pas autant que son aîné. En tout cas elle est animée par les insectes, elle est fascinée par ces petites bêtes, ce qui est originale.

L'histoire est un peu en longueur, avec quelques détails en trop. Mais à part ça, j'ai pris vraiment du plaisir avec cette lecture, elle est légère en restant toutefois captivante et développée. Ce qui indispensable avec un roman de 400 pages c'est le suspense et il est présent, petit à petit il s'installe et la révélation est vraiment pas mal, moyennement surprenante mais ça vaux cependant le coup.

L'émotion est un peu simpliste, il n'y a pas de profondeur. Pourtant les sentiments ressenties par les protagonistes auraient pu être intenses, voir même touchant. C'est l'unique vrai bémol de ce roman, l'étincelle de magie n'y est pas totalement ancrée. Après le côté ; désir, passion et attirance c'est plutôt bien décrit, les sentiments ne sont pas minimisés.

Franchement j'ai bien accroché avec la plume de Nina Rowan, c'est fluide et poétique. Par contre les phrases mathématiques sont de temps en temps au mauvais endroit dans le récit ; cela coupe immédiatement le rythme et mets en disgrâce la synopsis ainsi que l'écriture. Cet auteur fait quand même de très belles descriptions, en particulier avec les scènes entre Lydia et Alexander.

Dans l'ensemble c'est une première œuvre réussi pour cette saga. C'est appréciable et même agréable à lire. Les personnages sont vraiment différents et ils ont un grand esprit, tous. Que ce soit Lydia avec les maths, Alex avec sa culture mondiale, Jane et les insectes ou encore Lord Rushton qui est le père d'Alex avec ses plantes. Ce livre montre que tout le monde a un talent, un don ou encore une passion. C'est presque fascinant. L'intrigue est plutôt sympathique, convaincante tout du moins ; puisque le mystère et l'originalité sont de la partie, ce qui manque c'est certainement l'émotion mais il y a quand même dans cet ouvrage une belle histoire d'amour, naturelle et un peu désarmante.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2016/12/curs-vaillants-tome-1-lequation.html